Star Wars The Old Republic : L'After E3

Article publié par Luuke (lu 9 081 fois)

 

  À l’occasion de l’After E3, un évènement organisé par Electronic Arts sur Paris pour présenter à la presse française certaines nouveautés dévoilées la semaine dernière à Los Angeles lors de l’Electronic Entertainment Exposition, l’Holonet a été invité par Bioware afin d’assister à une présentation de Star Wars : The Old Republic. Nous avons profité de l’évènement pour essayer les autres jeux d’EA et vous pourrez découvrir nos impressions sur Medal of Honor : Warfighter, Need for Speed : Most Wanted, etc. dans un article du blog Holonet la semaine prochaine.
  Lyokoï m’ayant accompagné à l’After E3, il vous livra lui aussi ses impressions sur SWTOR ainsi que les autres jeux !

 

  Rejoins sur place par BaKa NyKo de Mondes Persistants, Hugo de SWTOR Log Analyzer (aussi connu comme le « pick-up fansites » pour sa colaboration avec plusieurs rédactions, notamment SWTOR-Guide), Jeff de Cantina News, Zekkangel de JeuxOnLine ainsi que des membres de Post Mortem, nous avons fait connaissance pour la première fois avec Charlotte Dubois, la sympathique Community Manager  en provenance directe des bureaux de Bioware Galway. Vous l’avez d’ailleurs peut-être déjà croisé sur les forums officiels du jeu, elle s’occupe aussi de bien d’autres choses sur le site officiel aux côtés de François Hardy et Najat Hsissou, qui forment ensemble l’équipe communautaire française sous la direction d’Antonio Moreno.
  Évidemment, en tant que représentante de Bioware sur place, nous nous sommes tous ligués pour la soumettre à la Question, mais rien n’y fit ! Solide comme du Fer Mandalorien, elle résista à tous nos assauts : techniques d’interrogatoires avancés, corruption, tentative d’usage de la Force et même les menaces sur les Poneys ! Niet, nada ! Tout ce que nous apprenions était clairement volontaire de sa part, ce qui n’empêcha pas BaKa NyKo d’utiliser sa compétence avancée en torture mentale (consistant à répéter vingt fois la même question dans la journée, à savoir : la date de la 1.3). Nous avons toutefois appris quelques menus détails, notamment que le service de transferts de serveurs connaissant un flux important de joueurs et d’autres détails que nous aborderons plus tard.

 

  Le stand Star Wars The Old Republic nous offrit deux surprises.
  La première d’entre-elles nous attendait sur les quatre PC de démonstration mis à notre disposition. Pour la première fois nous découvrions concrètement du contenu de la mise à jour 1.4 : l’une des nouvelles missions journalières de Belsavis : la mission héroïque à quatre joueurs (H4). Nous vous livrerons nos impressions un peu plus loin. Nous avons aussi pu découvrir le nouveau tutoriel du jeu à cette occasion.
  La seconde surprise nous fut dévoilée pendant la présentation vidéo qui suivi. Outre la vidéo « À venir cette année » que nous connaissions déjà, nous avons eu droit à un aperçu légèrement plus appondis du contenu post-1.3. via de nouveaux visuels nous laissant apercevoir un Hutt au teint pâle/bleuté disposant d’un bras cybernétique -certainement le représentant du Cartel des Hutts sur Makeb- ainsi que plusieurs nouveaux sets d’équipements qui sont plutôt pas mal dans l’ensemble. Mais la vrai surprise n’était pas là, ni dans la confirmation que tout le contenu à venir cette année avait été dévoilé : notamment une (des ?) nouvelles Zones Litigieuses et bien d’autres choses, ainsi que l’arrivé du mode Cauchemar pour les Opération, adapté au nouveau plafond de niveaux. Non, la vraie surprise tenait en 15 secondes de vidéo … mais quelle vidéo ! Rien de moins qu’une vidéo en CGI (Imagerie généré par ordinateur), comme les célèbres cinématiques Trahison, Espoir et Retour ! Et ce n’est pas moins que l’activation finale de HK-51 que l’on a pu voir ! On suspecte d’ailleurs que ce n’est qu’un teaser du trailer complet qui sera dévoilé dans les mois à venir, mais aucun commentaire officiel n’a été fait à ce sujet. Cette vidéo, officiellement inédite en France, avait déjà été dévoilée sur Youtube par TOR Wars après l’E3 (lien).
  Quelque chiffre ont été dévoilé sur le lancement du jeu en Décembre 2011, qui avait vu plus d’un million de joueurs sur SWTOR le Jour 1, ce qui représente le meilleur lancement de l’industrie du MMO avec cinq fois plus de joueurs que les jeux sorties auparavant.

 

Le carré Star Wars : The Old Republic, avec François-Xavier (debout, de face).

 

  Mais revenons maintenant à la mission journalière H4 que nous avons testée sur Belsavis !

 

L’avis de Luuke :

 

  Mettons les choses dans le contexte, les nouvelles missions journalières sont disponibles dans un nouveau camp, lui-même présent dans une nouvelle zone de la planète. Seul le côté Empire était jouable, mais c’est certainement sensiblement la même chose pour la République. Cette zone s’inscrit dans l’histoire autour des Seigneurs de l’Effroi, une cabale de Sith qui s’est désolidarisée de l’Empire et qui représente une menace pour toute la galaxie.
  Aux côtés de trois autres joueurs, dont BaKa NyKo et François-Xavier Labescat (Assistant Product Manager pour EA Europe), nous avons commencé l’exploration d’une installation Rakata infesté d’impériaux renégats et qui abritait un générateur dont la fonction exacte m’a échappé, mais qu’il nous fallait détruire.

 

  Mais à peine assis installé que la difficulté majeure de la démonstration m’apparait, tel un Nexu qui vous saute à la gorge et cette difficulté tient en quatre mot. Agent. Secret. Spé. Soin. Et bien sûr niveau 50. Moi qui n’ai joué qu’avec mon Soldat et qui en six ans de MMO n’a jamais fait autre chose que du DPS ( ah, si je tankais en mode DPS dans les héroïque de WoW : WotLK, mais ça c’était weak :p ). Tout ça sentait le complot à plein nez … la balade de santé (ou pas) pouvais commencer et nous avons commencé à casser quelques groupe d’ennemies.

 

L'objectif final de la quête.

 

  Un aspect plutôt fun (et non, je ne parle du Mercenaire qui soignait LE soigneur …) de la progression dans cette installation se produisait lorsque le décor venait nous barrer la route, comme par exemple avec un gouffre de lave. Il faut alors collaborer avec les autres joueurs pour traverser en interagissant avec le décor (d’un côté puis de l’autre) grâce à une animation spécifique nous faisant manipuler un genre de canon produisant un rayon bleu et orange … heureusement nous n’avons pas « croisé les effluves » ! Ce genre de moment est d’ailleurs idéal pour régler quelque vieux différent avec vos camarades de jeu … « Oh tient, t’es tombé dans la lave, pas trop compris ce qui s’est passé. »

 

  Enfin arrivé dans la dernière salle, nous avons affronté un boss qui résista vaillamment pendant plusieurs minutes et qui m’a donné de sacrés sueurs froides pour tenir en vie tout le monde (le petit malin n’arrêtait pas de rafraichir son aggro). Maintenant faisons le compte des morts dans le groupe … Miracle ! Malgré toute attente, personne n’est mort durant la quête (véridique, LyoKoï et NyKo peuvent confirmer), Hell Yeah , bon maintenant on va finir la … « Il est passé où ton perso Luuke ? » « … dans le vide ». Tout compte fait, nous avons subi une perte, alors qu’il n’y avait plus aucun ennemi, plus le moindre danger … je suis tombé dans le vide sans faire exprès … Mais quelques instants plus tard, nous détruisions le générateur (nécessitant l’intervention des quatre joueurs) et empochions la récompense. Malgré une difficulté oscillant entre H4 habituelle et ZL HL, la récompense était plutôt minimale (environ 10 000 crédits), mais je pense que des recommandations et du butin (sur le boss) viendront compléter le tableau plus tard dans le développement.
  En conclusion, cette mission nous a pris entre 20 et 30 minutes et s’est révélé être bien sympathique à jouer en groupe, mais nécessite tout de même un minimum de concentration.

 

Avis de Lyokoï :

(NB de Luuke : Tu as écris ça sous amphétamine, avoue !)

 

  Commençons par le commencement, si on s’est déplacé c’est pour TOR, qu’il y ait 40 autres jeux présentés ou pas. Alors bon, la nouvelle zone héroïque c’est du pâté. Apparemment, on est en train de se faire développer du maître de l’effroi à foison et là, c’est du nouveau bien sympatoche !

 

  Cette nouvelle session fait désormais intervenir de manière importante le groupe. Vous êtes quatre et il y a un certain nombre de passage que vous ne pouvez passer qu’en « sacrifiant » un ou plusieurs membres. Une fois tous les autres passés vous avez bien sûr le choix d’abandonner les « sacrifier » ou bien de prendre le temps de faire venir. Et là, quelque chose de sympathique apparaît : la notion de vengeance à double tranchant.

 

It's a trap !

 

  Et oui, vous vous souvenez de ces verres d’eau dans le lit, du pâté mangé en cachette, du sabre laser caché dans le rouleau à frisé, du petit déj’ à l’huile de moteur… vous pouvez maintenant jouir d’une position privilégié face au sacrifié au moins 3 fois durant l’instance. Vous vous moquerez de lui et pourrez l’insulter derrière un mur infranchissable.

 

  Mais, cela ne sera pas pour si longtemps… En effet, on parle d’une H4 pour lvl 50. Alors comment dire, ben les mobs y sont un peu balèze… Et avec un grand regret voire même avec crainte, vous serez obligé d’aller chercher votre pauvre victime de tout à l’heure et de lui présenter vos excuses voire de lui filer un peu de stuff pour la convaincre de pas repartir en arrière.

 

  Vous l’avez compris, le maître mot de cette nouvelle zone c’est la « coopération » hors combat. Du fun, de l’innovation et un pas de plus dans un nouveau chapitre qui semble se dessiner, c’est vraiment vraiment cool ! En plus, on a les fusils des Ghostbusters !!! *_*

 

En haut : Charlotte, BaKa, Lyokoï, Zekkangel / Au centre : Jeff / En bas : Hugo, Luuke
(« A gauche, à droite, ces soirée là tututu » … Oh, pardon).

 

  L’After E3 se révéla être plutôt intéressant malgré mes appréhensions de départ, mais les surprises et le côté communautaire de l’évènement valait vraiment la peine de faire de déplacement depuis Lille. Un grand merci à Bioware et EA, en particulier à Charlotte et François-Xavier pour leur accueil !

 

Crédit photo : Hugo & Bioware




Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !