Disney - Lucasfilm : Premier bilan après le rachat

Article publié par Night Alchemist (lu 44 958 fois)

dossier disney lucasfilmLe 30 octobre dernier, l'annonce du rachat de Lucasfilm par Disney pris tout le monde par surprise.

Beaucoup de fans prédirent alors de sombres jours pour l'univers Star Wars et maugréèrent sur ce que pourrait être le premier opus de la nouvelle saga, les plus pessimistes s'imaginant déjà un Episode VII à mi-chemin entre Le Roi Lion et Pirates des Caraïbes, et les plus fatalistes faisant des cauchemars dans lesquels Mickey devenait le mentor d'une Ahsoka Tano assagie par le visionnage de films Disney …

Mais écartons donc ces visions hallucinées pour essayer de faire, cinq mois après, un premier bilan de la gestion de Lucasfilm sous l'ère Disney.

 

 

La machine cinématographique en marche

La plus grosse et plus évidente démarche entreprise par Disney concernant Star Wars est bien évidemment celle de la mise en chantier d'une nouvelle saga ainsi que de l'annonce de spin-offs se déroulant eux aussi dans une galaxie très très lointaine.

Et Disney semble prêt à mettre toutes les chances de son côté en mettant sur les rails un Episode VII qui promet de jouer à la fois la carte de la nostalgie en faisant - semble-t-il - appel aux héros de la Trilogie originelle, et la carte de la modernité en plaçant J.J. Abrams à la réalisation. Ce dernier, affirme d'ailleurs dans une interview pour le magazine Empire commencer tout juste à y travailler et être très enthousiaste pour ce projet, tout en révélant aussi que Steven Spielberg lui-même s'intéresse beaucoup au développement du film.

Si l'Episode VII commence donc petit à petit - et pour l'instant dans le plus grand secret - à prendre forme, et si l'on commence à parler du premier spin-off ainsi que de l'Episode VIII (pour lequel on spécule déjà sur le réalisateur), force est de constater que les projets plus modestes de l'ère pré-Disney sont, eux, jetés les uns après les autres aux oubliettes, ou du moins dans une zone d'ombre bien opaque d'où il est difficile de savoir ce qu'il adviendra d'eux.

Ainsi, en restant sur le support audiovisuel, mais cette fois sur le petit écran, on constate que Disney vient perturber l'agenda des productions télévisuelles. On pense bien sûr à la série animée The Clone Wars qui vient s'achever plus tôt que prévu, laissant au passage plusieurs arcs narratifs inachevés, mais aussi à Star Wars Detours, la série humoristique dont la sortie - initialement prévue pour le courant 2013 - a été repoussée à une date ultérieure non déterminée.

georges lucas et bob iger

En contrepartie du sort fâcheux des dernières productions de l'ère Lucas destinées à la télévision, Disney va lancer une nouvelle série dont la diffusion se fera quasi-certainement non plus sur Cartoon Network, comme cela pouvait être le cas de The Clone Wars, mais sur Disney Channel, ou alors sur d'autres chaînes appartenant à Disney et ciblant elles-aussi un public jeune, comme ABC Family. L'opération s'avère donc profitable pour Disney sur le plan télévisuel, puisqu'une série phare d'une chaîne concurrente va ainsi s'arrêter et lui permettre d'orienter le public qui y était attaché sur ses propres chaînes où sera diffusé la nouvelle série.

La chaîne ABC - détenue par Disney donc - s'est par ailleurs exprimée en janvier dernier par la voix de son président, Paul Lee, en affirmant que des discussions auraient lieu avec Lucasfilm au sujet de l'insaisissable série Live Action - nom de code : Star Wars Underworld - qui accuse un formidable retard à cause d'une histoire de coûts de production exorbitants. L'éventuelle participation de Disney via ABC pourrait donc peut-être aider la série à enfin voir le jour.

 

Avis de tempête chez LucasArts

Néanmoins l'horizon semble plus sombre du côté de LucasArts ; la société connaît déjà depuis 2008 des problèmes de stabilité au niveau de sa direction : alors qu'elle était dirigée par Jim Ward de 2004 à 2008, la firme a connu alors en quatre ans pas moins de trois présidents dont le dernier - Paul Meegan - a démissionné en novembre 2012 (pour aller travailler chez Epic Games), peu après le rachat de Lucasfilm par Disney et n'a toujours pas été remplacé depuis.

Si officiellement, aucun projet de LucasArts n'a été remis en question, des fuites ont fait l'état d'un gel des projets en cours, quels que soient leur envergure et leur état d'avancement. Star Wars : 1313 et First Assault (ainsi que le Battlefront III nouvelle version qui lui était lié) sont en silence radio depuis de longs mois et leur sortie un jour semble assez incertaine voir carrément compromise, de même que The Force Unleashed III. Sam Witwer, l'acteur donnant sa voix et son visage à Galen Marek, le personnage principal du jeu, affirmait en février dernier, dans une interview accordée à Comicbookmovie.com, que Lucasfilm se consacrait actuellement à l'Episode VII, et que la sortie du troisième opus de The Force Unleashed n'arriverait qu'après la sortie du film.

lucasarts

LucasArts est-il donc destiné à une traversée du désert ? Une rumeur voudrait aller jusqu'à voir dans ces chantiers annulés/en suspens un signe indiquant que Disney compterait fermer LucasArts et ne garder que les projets qui correspondraient le plus à leurs intérêts.

Il est évidemment impossible d'en savoir quoi que ce soit pour l'instant, mais il reste qu'une chose est sûre : les jeux pour « gamers » sont - au mieux - plongés dans la carbonite pour une durée indéterminée tandis que des jeux plus « casuals » (Star Wars Kinect, LEGO Star Wars) continuent de sortir, conformément au planning de LucasArts. Ainsi, Star Wars Angry Birds est sorti le 8 novembre dernier, et semble avoir connu un succès confortable, montrant par là que les projets « pour toute la famille », eux, ne sont pas chamboulés. On note d'ailleurs que ces jeux-ci sont destinés au grand public et ne contiennent aucun contenu scénaristique sérieux : il s'agit soit de reprises grosso modo, de paraphrases des films, soit il est inexistant voir anecdotique ; dans les deux cas, aucun risque de jurer par rapport à l'Episode VII.

 

Conclusion

Comment donc conclure ce petit bilan ? Disney a remis en marche un mastodonte cinématographique en lançant une toute nouvelle saga, et se lance déjà dans quelques projets parallèles. Toutefois bien des projets au sein de Lucasfilm se voient mis entre parenthèses le temps de la sortie de l'Episode VII. Car c'est ici ce que l'on peut retenir de ces premiers mois : ce n'est pas tant l'arrivée de Disney aux manettes de Lucasfilm qui est à l'origine de tout ce qu'on l'on a pu dire plus haut , mais plutôt l'Episode VII.

Pour l'instant, et sur le papier, Disney n'a trahi aucun de ses engagements : personne n'a été renvoyé, et aucun projet n'a été arrêté à part The Clone Wars. Néanmoins, on ne peut que constater une grande opacité du côté de chez LucasArts dont la dernière mise à jour du site internet (qui arbore toujours une image de Star Wars : 1313 en page d'accueil) date de mai 2012.

Beaucoup de questions restent encore sans réponse à ce jour ; peut-être Lucasfilm profitera de la journée mondiale de Star Wars, le 4 Mai, pour communiquer sur l'un des sujets que nous avons abordés ?




Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !



Espace publicitaire

Note de l'article
Cet article n'a encore recueilli aucune note.

Noter cet article.

Articles similaires