[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/starwars/www/_v8/pages/article.header.php on line 268: mysql_fetch_array() expects parameter 1 to be resource, boolean given
Moi, Jedi ! Enfin pas encore... | Star Wars HoloNet

Moi, Jedi ! Enfin pas encore...

Article publié par (lu 18 830 fois)

Heure 14h15. Lieu : La Grande Prairie de la Bellevilloise. Dans un cadre que n'aurait pas forcément renié Luke Skywalker pour établir son académie Jedi et sous les regards étonnés et curieux d'une girafe et d'un groupe de poissons volant, une douzaine de personnes est présente pour une initiation au maniement au sabre laser.

Une fois l'ensemble des participants présent, l'instructeur nous appelle et nous invite à récupérer l'un des sabres laser mis à notre disposition et à venir former un cercle autour de lui. Et c'est à ce moment là, que la session commence. Mais avant petit retour sur le sabre-laser en lui même. 

L'arme noble, d'une civilisation civilisée tels sont les mots utilisés par Obiwan Kenobi pour définir à Luke le sabre laser, et la Sport Saber League (SSL) a cherché à se rapprocher le plus possible de cette formule. Tout d'abord la poignée est toute simple, sans fioritures particulières afin de permettre une prise en main immédiate, et c'est vrai. On a tout de suite bien en main le sabre, que ce soit à une ou deux mains. Semblant de prime abord assez fragile, il suffit de quelques passes pour se rendre compte de la solidité de la lame, qui ne peut se briser qu'en passant sous un train dixit l'équipe de la SSL.

 

(équipe de la SSL)

On est au final bien loin des gros manches et des lames des sabres du type Master Replica. Je vous avoue aussi que si les Master Replica reproduisent à l'échelle 1:1 les sabres laser, il n'a pas du être facile aux acteurs de faire les combats, car pour avoir quelques exemplaires à la maison, leur prise en main n'est pas aussi aisée que ceux des sabres laser de la SSL.

Pour les fanatiques de la technique, les sabres laser utilisés sont des sabres de la marque Ultra-Saber, avec des lames en polycarbonate, un manche en aluminium  pour un poids compris entre 500g et 1kg. Les lames d'entrainement sont bleues et avant que vous ne demandiez non ils ne font pas de bruit. Mais attendez avant de sortir les blasters et les vibrolames, les instructeurs ont deux arguments simples et logiques à ce sujet : mettre un module de bruit supposerait modifier les caractéristiques tant technique (poids, équilibre) que financière du sabre, mais surtout faire cours avec une quinzaine d'élève et un bourdonnement continue n'est pas la meilleure des choses. Donc pas de bruits. Toutefois l'équipe assure qu'il pourrait y avoir des moments dans les sessions où les sabres laser avec son pourraient être utilisés.

Bon après le point sur l'arme, passons à l'entrainement à proprement dit. C'est donc par session de 12 à 15 personnes que les initiations se déroulaient. Rassembler autour de l'instructeur, l'initiation avait pour but de nous expliquer et de nous apprendre les gestes et positions de base en attaque comme en défense. Au nombre de 12 positions de base (6 pour l'attaque et 6 pour la défense), il faut ajouter également la position de garde et le salut. Soit 14 mouvements à intégrer en 45 petites minutes. Oui c'était relativement rapide pour tout intégrer.

 

Vous aurez surement compris les 12 mouvements de bases s'opposent, et qu'à chaque mouvement d'attaque, une position de défense lui répond. En effet les gestes d'attaque doivent cibler l'une des six zones de touche, que sont : le haut du crâne, le bras gauche, le bras droit, la jambe gauche, la jambe droite et le ventre. Et donc la défense doit sauvegarder ces mêmes parties. Et dès les premières minutes on se rend compte que la discipline est réfléchie, les gestes et positions étudiés (position des bras mais aussi des pieds). Guillaume, le maitre d'arme de ma session, était d'ailleurs particulièrement vigilant au bon geste et bon placement et les rappels vont bon train.

Après une répétition des mouvements d'attaque et de défense tous ensemble autour de l'entraineur, la seconde partie de la session se déroulait par groupe de deux pour des passes d'arme en utilisant les positions et gestes vu dans la première partie. Bon pour tout vous dire, étant de la première session, nous nous sommes tous plus ou moins retenus dans les coups, mais au vu des sessions suivantes certains y allaient franco. Toute session se finissait sur l'apprentissage du salut au sabre, qui de session en session s'est fait plus court pour regagner un peu de temps sur les sessions et facilité son intégration.

Intense est le mot qui conviendrait bien à cette seconde partie de l'initiation, lorsque dans certaines sessions les personnes se lâchaient, ils en ressortaient bien essoufflés et en ages, comme par exemple Bruno, un participant déjà inscrit à la SSL et pour qui la session d'initiation a permis de le conforter dans son choix et qui opposé à l'un des instructeurs en est sortie bien rincé, malgré un passé d'escrimeur, car beaucoup plus mobile. Pareil pour Gjladis qui a trouvé la discipline plus sportive qu'elle ne s'y attendait, à la fin de sa session, mais totalement conquise par l'initiation.

Vous comprendrez qu'il est assez difficile de retranscrire les sensations du combat sur une si courte session mais le potentiel est bien visible. Surtout, que pour être resté toute l'après midi ou presque en compagnie de l'équipe et d'avoir vu la plupart des sessions d'initiation se dérouler, j'ai pu récupérer et noter des points très intéressants sur la discipline. Car oui depuis tout à l'heure, j'utilise un vocabulaire sportif pour la simple et bonne raison que la SSL veut développer une vraie discipline sportive et pas de l'escrime artistique, au regret de Vincent, un autre participant qui a malgré tout trouver l'initiation intéressante. Alors au final qu'est ce que ce que la Sport Saber League?

La SSL est un projet intéressant et assez fou, né dans l'esprit de Manon et Adrien. L'idée leur est venue de la façon la plus simple (comme c'est souvent le cas), lors d'une balade, ils ont vu deux enfants mimant le combat entre Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi à coup de branche. Et là c'est le déclic, pourquoi ne pas proposer des cours de sabres laser. A partir de là, ils ont cherché des partenaires afin de développer l'idée et le sport. C'est à ce moment qu'il rencontre Guillaume et Nathan. Le premier, fort de ces années d'expérience en escrime, avait déjà plus ou moins théorisé pour lui-même les formes du combat au sabre laser. Le second vint renforcer l'équipe des maitres d'arme et le développement de la discipline.

Mais loin de simplement proposer un loisir sportif, l'équipe a la volonté est de créer une véritable discipline sportive avec des tournois nationaux entre les différentes écoles. Actuellement il y a 3 à 4 projets d'écoles (Orléans, Paris ouvrant en septembre et Antibes et Cholet en cours de développement). Toutefois Manon, la présidente, me confirma qu'ils avaient été approchés par de nombreuses structures dans pas mal de villes françaises pour y ouvrir des écoles. Pas forcement préparer à autant d'enthousiasme, l'équipe m'a confirmer réaliser pendant l'été la formation de nouveaux instructeurs.

Le déroulement des cours étant le suivant. Un entrainement par semaine avec un maitre d'arme dans la salle. Pour ce faire, l'équipe mettra à disposition les sabres laser et les protections dans un premier temps, cependant elle conseille que les adhérents investissent dans leur propres protections (pour des questions logiques d'hygiènes et de confort). Au rayon de celles-ci, l'équipe recommande fortement le port des gants et d'un casque de type boxe, des protèges tibias et avant-bras, voire un plastron, pouvant aussi être portés. De plus à l'instar de nombreux sport d'arts martiaux, chaque année sera l'occasion d'un passage de grade.

En outre du fait de son aspect sportif, la SSL aura son lot de tournois. Sur ce point, toutes les décisions n'étaient pas encore arrêtées, mais on sait qu'ils prendront la forme de duel avec décompte des points dans un temps imparti. Le gagnant étant celui ayant marqué le plus de points en touchant les différentes zones du corps (tête, bras, jambes, poitrine). Les points étant comptés par des arbitres. L'un des aspects encore à l'étude est sur la forme des arènes auront-elles des coins, afin de pouvoir y coincer son adversaire? Ou bien ronde et se rétrécissant d'un round à l'autre, afin de pousser à l'attaque ? Rien n'est encore arrêté pour l'instant.

A terme la SSL souhaite créer la fédération française de sabre laser, pour que l'ensemble des écoles ouvertes puissent s'affronter joyeusement. Mais cela ne serait que le début de l'aventure car l'équipe envisage des rapprochements avec des structures similaires existantes dans les autres pays. D'ailleurs, ils ont annoncé, il y a quelques temps, un premier partenariat avec l'Indy Lightsaber Academy (une académie américaine basée à Indianapolis).  De plus, Manon m'a confirmé qu'ils étaient en discussion avec d'autres structures basées à l'internationale (comme à Londres, Singapour ou New-York par exemple). Là encore l'idée est de pouvoir regrouper l'ensemble de ces académies, sous la bannière d'une fédération internationale afin d'harmoniser les règles de combats en vue de tournois internationaux.

Ainsi on le voit le projet est très ambitieux et l'équipe se donne clairement les moyens d'y parvenir même si certains points sont  encore gardés secrets, car non finalisés. Toutefois l'équipe fait tout pour  permettre à tout le monde découvrir la discipline, en participant à diverses conventions et événements. D'ailleurs, une nouvelle session d'initiation sera organisée le 5 septembre à la Bellevilloise et la SSL sera présente à la Comic Con de Paris les 23, 24 et 25 octobre prochain. 

Mais alors quel a été mon ressenti sur l'initiation. D'une part j'ai été agréablement surpris de voir des gens de générations différentes participer (l'effet Star Wars à son maximum) mais aussi que les sessions ont attiré autant de femmes que d'hommes. Certaines sessions ayant même vue une majorité de participantes. Une mixité recherchée par l'équipe d'ailleurs. Le projet en lui même est vraiment très ambitieux et il sera intéressant de le suivre sur la durée pour voir son évolution. Dans ce sens, l'équipe de l'Holonet souhaite toute la réussite et le succès possible à la Sport Saber League. Et d'une manière générale l'ensemble des participants sont sortis enthousiastes à l'issue de leur session. De grand sourire sur leur visage, surement l'accomplissement de rêves de gosses pour la plupart, comme pour moi au final.

Alors vous Jedi ?




Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !



Espace publicitaire

Note de l'article
Cet article n'a encore recueilli aucune note.

Noter cet article.

Articles similaires