Retour sur Star Wars : Le Réveil de la Force

Article publié par Ewan (lu 66 960 fois)

Star Wars : Le Réveil de la Force est enfin en salle depuis aujourd'hui et une chose est sur : il n'a pas fini de faire parler de lui.

Chez Star Wars HoloNet, on n'a pas voulu passer à côté de l'événement et on voulait vous donner notre avis. Bien sur, il ne concerne que nous et vous pouvez très bien ne pas être d'accord avec ça. 

Par contre, nous tenons à vous signaler que nos avis peuvent vous donner des détails concernant le film. Si vous ne l'avez pas vu et si vous souhaitez ne rien savoir de l'intrigue ou des personnages avant de le voir, nous vous conseillons d'arrêter votre lecture à partir de maintenant.

 

L'avis d'Ewan :

Bon, passons aux choses sérieuses maintenant. Je fais partie de ces personnes qui ont lu les rumeurs. Probablement pas toutes, mais beaucoup. Du coup, je suis allée voir un film que je connaissais en grande partie, du moins au niveau de l'intrigue. Je ne sais pas si c'est une bonne chose ou si cela m'a gâché une partie du film, mais le faite est que j'ai trouvé qu'il s'agissait d'un bon film de science-fiction, mais pas un bon Star Wars.

J'ai retrouvé dans ce film une ambiance intéressante, avec un jeu d'acteur très bon et une bonne réalisation. Mais c'est tellement inspiré de la Trilogie avec quelques idées de l'Univers Etendu... Que je suis sortie dessus. De très nombreux plans m'ont rappelé la trilogie. Même scène, même plan, on change juste l'acteur. Et quel dommage de voir un film pareil ne pas être capable de faire preuve d'un peu d'imagination. Clairement, J.J. Abrams n'a pas pris le moindre risque. On se retrouve dans un univers que l'on connait, ou tout doit s'enchainer vite.

Oui, ça s'enchaine vite. Dès le début on est plongé dans l'action, et ce jusqu'au bout du film, mais du coup certains plans sont trop vites apportés. On nous présente d'entrée de jeu les personnages qui auront une place dans l'histoire tout en oubliant de donner des détails sur des personnages pourtant clé de l'intrigue. Je pense notamment au personnage joué par Max von Sydow. Qui est-il ? Comment est-il entré en possession de cette carte ? Pourquoi parle t'il comme cela de Leia ? Rien, aucune info.

J'ai aussi été déçue de voir l'Univers Etendu revenir dans le Réveil de la Force de façon détourné. Ce n'était probablement pas fait exprès, on est d'accord, mais le fils de Han et Leia qui sombre du côté obscur, chez moi il s'appelle Jacen. alors d'accord, il n'est pas poussé du côté obscur de la même façon, mais le nommer Ben alors que là aussi il a une référence dans l'UE... Chez moi ça passe pas. Mais c'est sur que ça ne peut pas déranger une personne n'ayant pas lu cet univers.

Dans les autres petites choses qui m'ont dérangées, c'est bien sur Snoke. Serkis est un très bon acteur, à mon gout, qui sait exactement comment faire passer les émotions dans le Motion Capture. Mais Snoke, dès que je l'ai vu, j'ai vu l'image de Gollum, notamment sur les plans rapprochés ou on le voit parler. 

Concernant la mort d'Han Solo, je ne peux pas dire de rien avoir ressentie mais la scène était courue d'avance. Cela dit, Dark Maul est bien toujours en vie après avoir été coupé en deux et être tombé dans un puits. Peut être que finalement il est pas mort ? :)

J'irai voir Star Wars VIII avec plaisir, surtout après être restée sur sa fin avec celui là, mais je ne peux pas m'empêcher d'être déçue par ce film qui pour moi n'est pas à la hauteur de ce que j'attendais d'un Star Wars.

 

L'avis de Luuke :

En partant du principe que vous avez déjà lu mon avis général sur le film, abordons maintenant les détails du scénario et levons le voile sur quelques informations très précises, dans un but de critique mais aussi d’une première tentative d’analyse.

J’ai évoqué une réécriture partielle de l’Episode IV (avec des emprunts aux épisodes suivants aussi). Essayons de démontrer ceci par un résumé non-spécifique, sans détail d’un des films :

On se retrouve sur une planète désertique en bordure de la galaxie, un groupe de combattant de la liberté y perd un droïde comprenant des plans primordiaux à la réalisation de ses plans. Un local, mais dont les attaches dépassent les limites des planètes, vient en aide au droïde. Aidé par un personnage quelque peu baratineur, le groupe s’enfuit  de la planète. Il y a une incertitude concernant l’endroit où ils doivent se rendre et cherchent à tout prix à l’atteindre, mais se font capturer à un moment donné. Ils parviennent à s’enfuir, aidé par un personnage féminin très débrouillard, parvenant du même coup à réaliser certains de leurs objectifs. Les antagonistes, disposant d’une super arme et en ayant fait la démonstration sont finalement défait lors d’une bataille désespéré durant laquelle un ou plusieurs héros parviennent à effectuer une action significative. A un moment donné, le mentor du groupe meurt.

Les similitudes sont nombreuses, mais comme je l’ai dit, J.J. Abrams à déconstruit le récit original pour le faire sien, changeant en nombreux endroits l’ordre des péripéties. Ainsi la scène de la cantina se mêle à celle de la hutte d’Obi-Wan, avec une pincée d’éléments narratifs des rues de Mos Eisley (la dénonciation par un espion), dans une sensibilité proche de l’Episode V de par le personnage de mentor vénérable de Yoda remplacé Kanata et dans un lieu rappelant l’esthétique générale du Palais de Jabba. Les experts en narration et en cinématographies se feront une joie de découper et recoller les films pour en analyser les similitudes, mais un exemple nous suffira ici.

Je profite que l’on parle de « parallèle » pour évoquer l’Univers Etendu. Certaines similitudes se retrouvent entre cette continuité et le nouveau film : le nom d’un des enfants des personnages originaux, la mort d’un personnage en particulier, etc. Néanmoins, je ne suis pas de l’avis de  dire que les auteurs soient allés chercher ses idées dans l’Univers Etendu. On a vu ce genre de choses se faire sur The Clone Wars et Rebels, et c’est très distinctif (Asajj Ventress, je pense à toi). Alors que là, il s’agit d’idées narratives que n’importe quel auteur aurait pu avoir sous la douche. Donc ne crions pas au loup inutilement. Et puis le personnage qui meurt était en sursit, sachant qu’une première version de l’Episode VI le voyait mourir… mais Lucas avait peur de vendre moins de jouet en conséquence.

J’en profite pour aborder Kylo Ren et Snoke. J’ai entendu certains dire que le film serait raté sans un personnage aussi charismatique et imposant que Dark Vador, ce que Kylo Ren n’est pas. Cependant, il s’inscrit dans une logique narrative qui me plait particulièrement : c’est une version détourné de la quête du héros de Rey et tous deux sont amenés à évolués en parallèle lors des prochains films, jusqu’à une confrontation finale et une possible rédemption dans l’épisode IX ? Peut-être, au moins en ce qui concerne la confrontation, car pour ce qui de rédemption, rien de ce qu’il pourrait faire ne peut pardonner le parricide auquel nous avons été spectateur. Quant à Snoke, il n’y a pas grand-chose à dire, si ce n’est que c’est un parfait miroir à l’Empereur Palpatine dans l’Episode V, ce qui est pour l’instant un choix que je salue.

Je finirais sur une note particulièrement négative (la deuxième pour moi après les deux-trois deus ex machina qui interviennent dans le récit) : il y a pour moi, d’une,  un réel défaut de méta-worlbuilding, et de deux, un défaut majeur dans la représentation de la super arme du Premier Ordre.

Le worldbuilding, c’est la pratique de narration qui consiste à créer un monde autour de son récit afin de lui donner une certaine contenance. Dans les détails, le film fait d’ailleurs un très bon travail à ce sujet, mais si on prend un peu de recul, l’image d’ensemble semble particulière peu crédible : la Nouvelle République serait établi sur un nouveau système stellaire sorti du chapeau, où elle concentrerais l’ensemble de sa flotte, permettant en une seule frappe du premier ordre sa totale destruction d’un point de vue structurel (ce qui est compréhensible… eut-été infligé ce sort à Coruscant, nous aurions eu le même résultat), mais aussi de toute sa puissance militaire ! Ce dernier point en particulier me hérisse le poil, autant que les moyens ridicules de la Résistance (nous avons plus de chasseurs en France, et on parle ici d’une histoire à portée galactique…), mais aussi du Premier Ordre. A croire que ce dernier a fondu l’ensemble de sa flotte pour construire sa Starkiller Base, puisqu’on ne voit en tout et pour tout qu’un seul destroyer stellaire.

Et parlons justement de la Starkiller Base. Admettons qu’elle puisse aspirer l’ « énergie solaire », je n’y vois pas d’inconvénient, bien que le processus me semble difficilement explicable, mais passons. D’ailleurs, une fois ce dernier consommé, comment fait la Starkiller Base pour se déplacer dans l’Hyperespace pour rejoindre un autre soleil ? Mais surtout, une fois que le soleil est transformé (une fois encore, acceptons) et qu’il tire son/ses rayons destructeurs, j’aimerais bien comprendre la logique qui veut que cette énergie puisse traverser la galaxie à une vitesse qui dépasse celle des voyages en hyperespace et se courber une fois à destination. Cerise sur le gâteau et élément tellement ridicule qu’il en est consternant, comment se fait-il que ce rayon puisse être visible depuis un tierce système stellaire !?!?!?!?!?!?!? Est-ce que tout d’un coup l’on vient de découvrir que l’univers Star Wars avait une physique fondamentale tellement éloigné de la nôtre ?! Comprenez que là, il n’est plus question de manipuler la science parce qu’il est question de science-fiction, mais tout simplement de lui faire une insulte pure et simple. J’ai vérifié sur la carte officielle, la Starkiller Base se situe au nord-ouest galactique, Hosnian (le système cible) à l’est du cœur galactique et enfin, la planète Takodana où se situe le Château de Kanata se situe au sud-ouest, donc déjà, il y un problème puisque depuis Takodana, les protagonistes voient un rayon d’une largeur de plusieurs centaines de kilomètres de façon très nette (problème 1). Mais que, pire que tout, le simple fait qu’ils soient capable de le voir est complétement ridicule selon les lois de vitesse de la lumière. Et je ne parle pas de la vitesse du rayon, que l’on a déjà établi comme étant démentielle, mais de la vitesse de la lumière de son rayonnement, qui le rend observable. Sachant déjà qu’il nous faut plusieurs secondes pour que la lumière de notre soleil nous parvienne, il est strictement impossible que ce rayon soit visible de l’autre moitié de la galaxie et aucune explication de science-fiction n’y changera quoique ce soit. En résumé : le principe de base, pourquoi pas, mais les effets sont complétements ridicules et cela n’est pas sans gâcher quelque peu l’expérience du film pour moi.

 

L'avis d'Exar Kun

Mon avis général sur le film est qu’il est “plutôt bien”, à mi-chemin entre la Trilogie Originale (qui reste pour moi LA référence) et la Prélogie (qui reste pour moi LE ratage de Star Wars). L’Episode VII est globalement un bon film mais je crois que mes espérances étaient si hautes que j’en ai ressenti une petite déception quand même, comme une impression de “rester sur sa faim” à la fin du film.

Avec le recul, je trouve que les trailers que nous avons pu voir m’ont laissé espérer un film bien plus puissant et que finalement ce dernier n’étaient pas à la hauteur de sa bande-annonce. Encore une fois, mon ressenti global est que le film est “plutôt réussi” mais qu’il comporte de nombreux petits points - certains moins petits que d’autres - qui font qu’il n’est hélas pas parfait.

Les personnages tout d’abord : la plupart des nouveaux venus du côté des gentils sont assez attachants (je pense au trio Poe Dameron - Finn - Rey), avec quelques touches d’humour et une décontraction teintée de sérieux assez bien dosé. BB-8 est également un “personnage” plutôt réussi, il ne fait pas grand-chose dans le film mais ses petites répliques et mimiques sont souvent réussies.

J’ai juste trouvé que la grande complicité entre Rey et Finn était amenée un peu vite, comme s’ils se connaissaient depuis des années, avec des dialogues et des intonations parfois ratés, mais il se pourrait que cela soit dû à la VF - je compte bien voir la VOST rapidement :).

Du côté des "anciens" personnages, j'ai trouvé que Han Solo et Chewbacca étaient tout à fait crédibles dans leur rôle, même si le retour aux "combines" de Han Solo m'a semblé étrange étant donné son implication totale dans l'Alliance Rebelle dans l'Episode VI. Sans doute un roman viendra-t-il expliquer comment Solo en est venu à retourner à la contrebande ? Pour Leia en revanche, mon avis est plus négatif : je n'ai pas retrouvé le leadership et la force de caractère de la Princesse Leia. Son poste de générale de la Résistance, a priori sans supérieur hiérarchique, ne colle pas avec son attitude à la limite du dépressif, et son manque d'initiative : elle semble subir les évènements plus qu'autre chose et ne possède pas le dynamisme d'antan.

Du côté des méchants en revanche, c’est un peu la catastrophe à mon avis :

  • Kylo Ren fait des apparitions remarquées, il s’avère être très puissant dans la Force, sans pitié, mais dès qu’il ôte son masque j’ai trouvé que Adam Driver ne jouait pas bien son personnage et faisait perdre à Kylo Ren toute sa crédibilité. La façon dont il perd son combat final contre une Rey qui n’a jamais manié le moindre sabre laser est à mon goût beaucoup trop exagérée, même s’il était blessé et même si la Force est puissant chez Rey. Rappelons-nous que dans la Trilogie, Luke suit un peu les enseignements d’Obi-Wan puis de Yoda, et qu’il ne fait pas le poids face à Vador. Certes la situation n’est pas tout à fait identique, mais je pense que Kylo Ren ne pouvait pas perdre de cette manière, aussi facilement : il aurait fallu mettre davantage l’accent sur sa blessure (un tir d’arbalète laser, quand même !), pour expliquer son désavantage, et encore...
  • Le général Hux m’a semblé trop caricatural, peu intéressant et peu significatif dans l’histoire. J’attendais un mélange entre Tarkin, Tagge, Veers, bref un vrai leader militaire, il n’en est hélas rien. J’espère juste qu’il a bien survécu au film et qu’on le reverra dans une situation plus intéressante par la suite.
  • Le leader suprême Snoke est peu visible, à la manière d’un Palpatine apparaissant uniquement par hologramme. A part le fait qu’il ressemble beaucoup trop à Golum, je n’ai rien trouvé de spécial à redire à ce personnage, on verra dans les suites.
  • La capitaine Phasma est ZE déception : Gwendoline Christie AKA Brienne de Game of Thrones, les images promos, les interviews, tout nous laissait croire que ce personnage serait un soldat efficace et impitoyable, un nouveau Boba Fett ! Or il n’en est rien, Phasma apparaît très peu à l’écran, ne sert à rien, se fait capturer en 1 seconde, désactive le bouclier principal de la base sans discuter (quel esprit de sacrifice !), et le film suggère qu’elle se fait balancer dans un compacteur d’ordures (sic), et cette réaction “outrée” de Phasma ajoute encore au ridicule de la situation. J’ai trouvé que le film tournait en ridicule un personnage qu’on nous présentait comme un “killer” : au lieu d’un New Boba Fett, on a quasiment eu un New Jar Jar.

Au final, j'ai trouvé qu'à travers les multiples vidéos, images promotionnelles et interviews de toutes sortes, on nous avait "survendu" certains personnages, d'où ma déception : le personnage de Phasma, par exemple, ne choque que si on s'attend à voir une puissante combattante comme cela était le cas.

Du côté du scénario : je pense que JJ Abrams et Lawrence Kasdan auraient pu / dû aller davantage en profondeur sur certains aspects narratifs. Il est fait mention d’une Nouvelle République, que l’on suppose plus ou moins en guerre (froide ?) contre le Premier Ordre, et que la Résistance est un mouvement créé pour stopper ces héritiers de l’Empire face à une République attentiste et inactive (c'est du moins mon interprétation).

Il aurait fallu pour cela que le rythme du film soit un peu moins soutenu et que les auteurs prennent le temps de rester un peu plus longtemps sur certaines scènes. Or, l’Episode VII est vraiment mené tambour battant, certes on ne s’ennuie pas une seconde, mais en contrepartie aucune scène n’est vraiment approfondie et peu d’explications sont données. Je pense par exemple aux batailles aériennes (puisque aucune ne se passe dans l’espace, étrange non ? ^^), pour lesquelles les plans sont très (trop) rapides, du moins c’est l’impression que j’ai ressenti, ou certaines discussions durant lesquelles peu de détails sont donnés. Du coup, tout va vite : le lien de filiation entre Han et Kylo Ren par exemple, tombe d’un coup comme un cheveu sur la soupe, au cours d’une scène de faible intensité, l’impact émotionnel est quasiment nul, dommage. Imaginez un instant qu'on ne sache rien avant la fameuse scène sur la passerelle, que Han s'approche de Kylo Ren et lui dise "Viens ... mon fils", cela aurait pu avoir plus d'impact.

Sur le scénario de manière globale, je regrette comme cela a été dit par plusieurs personnes déjà, qu’autant de similitudes aient été faites avec l’Episode IV. Pourtant, certaines idées sont très intéressantes : une académie Jedi fondée par Luke puis anéantie par Kylo Ren et ses chevaliers, des tensions entre République et Premier Ordre, un mouvement de Résistance parallèle et apparemment indépendant, mais au final on se retrouve avec énormément de situations déjà vues : un droïde sympa (BB-8 / R2-D2) détient une information vitale (Carte galaxie / Plans Etoile de la Mort), il se retrouve seul sur une planète désertique (Jakku / Tatooine) à la suite d’une bataille, se fait récupérer par une jeune personne puissante dans la Force (Rey / Luke), qui quitte la planète aux commandes du même vaisseau (Faucon Millenium) après une rapide bataille au sol puis aérienne, et tout le reste est du même acabit. Au final on se retrouve avec une superarme a priori indestructible, mais - OUF - les gentils arrivent à trouver un point faible en 5 minutes et à envoyer une douzaine de chasseurs (quelle grosse puissance de feu !) pour détruire ce point faible et entraîner une réaction en chaîne qui détruit toute la planète. Fort heureusement le Premier Ordre déploie “toutes ses escadrilles” composées … d’une quinzaine de chasseurs TIE ;-)

J’ai trouvé cela dommage car si on retire les noms, les situations sont les mêmes entre l’Episode IV et l’Episode VII. Pourquoi avoir pris si peu de “risques” en allant vers davantage d’originalité ? J’ai bien une réponse mais elle n’est pas très satisfaisante pour les fans que nous sommes :)

En conclusion, et au risque de me répéter, j’ai trouvé que Le Réveil de la Force était un film divertissant, respectant assez bien les codes principaux de Star Wars, et que JJ Abrams et son équipe ont réussi à faire une suite convenable à l’Episode VI, sans pour autant parvenir à un film “parfait” : le jeu de certains acteurs me semble un cran en-dessous de ce qu’on aurait pu espérer d’un tel film au vu des enjeux (Daisy Ridley tire vraiment son épingle du jeu, cependant, gros potentiel pour elle dans le prochain Episode), le manque d’audace sur le scénario me semble aussi un peu dommage dans la mesure où il aurait été “facile” de faire preuve d’un peu plus d’originalité sans prendre trop de risque sur la qualité du film.

Le Réveil de la Force, pris dans sa globalité, est pour moi bien meilleur que la Prélogie - même si, par exemple, un personnage comme Dark Maul me semble plus intéressant qu’un Kylo Ren - mais j’espère que les prochains films Star Wars mettront la barre plus haut et atteindront un niveau de qualité plus élevé.

 

L'avis de Kir Kanos

Bon maintenant que nous sommes dans la partie spoiler, je vais revenir un peu plus en détail sur certains points du film. Commençons avec un passage en revu des personnages, leurs points forts et leurs faiblesses. 

Rey tout d'abord qui porte clairement sur ses épaules le film. Si le personnage ressemble énormément à un mixte Jaina/Anakin Solo (pilote douée, mécanicienne hors pair et forcément sensible à la Force) elle n'en reste pas moins attachante et charismatique. J'ai vraiment envie d'en savoir plus sur son passé et ses parents (j'ai pas mal d'hypothèses). Toutefois, je trouve que sa "quête" (rentrer sur Jakku, attendre ses parents) est un peu bidon et ne colle pas avec le caractère du personnage, qui est montré très indépendant et fort (à la grande surprise de Finn). Alors, qui es-tu Rey? 

Concernant Finn, j'ai aussi bien accroché au personnage mais je l'ai trouvé légèrement sous exploité. Oui, il est le moteur de beaucoup de choses, l'évasion de Poe Dameron ou encore la mission de sauvetage de Rey, mais dès que celle-ci partage une scène avec lui, il est relégué au second plan, faisant plus office de side-kick et perdant de sa substance. Seul leur face à face chez Maz change un peu la donne. Cependant, j'aime beaucoup sa mentalité loin du Héros et qui cherche plus à fuir son passé qu'à le combattre (fatalement il devra quand même le faire), ça humanise grandement le personnage. J'ai hâte de le retrouver dans les épisodes suivants et de voir ce qu'il deviendra, en espérant une place plus importante.

Passons à Kylo Ren, ou Ben Solo (autant y  aller à fond) et ça va être long. 

Alors je dois avouer que j'ai eut un peu de mal à cerner le personnage au début, je n'y voyais qu'un simple ersatz de Sith. Mais plus le film avance et plus j'ai trouvé le personnage bien construit, plein de doutes. Sa puissance de début de film s'explique car il n'a pas d'adversaire à sa mesure mais finalement du fait de sa formation inachevée, des conséquences de son choix et de la confrontation face à quelqu'un versé dans la Force en fond un grand méchant en devenir.

Dommage cependant que le secret de son identité soit éventé si rapidement. Je ne parle pas du fait qu'il soit le petit fils de Vador, mais plutôt qu'il soit le fils de Han et Leia. Garder ce secret là pour la confrontation finale aurait été rendu la révélation sur sa filiation encore plus choquante, sans parler de la mort qui arrive derrière.

En outre sa compétition avec le général Hux montre bien que le personnage n'est pas si puissant que cela et qu'il a encore des preuves à faire vis-à-vis de Snoke. Cette dualité dans la puissance du personnage est également bien mise en avant avec le port ou non de son casque (bien lourd comme casque). Il est d'ailleurs intéressant qu'il choisisse de tuer son père à visage découvert et donc d'embrasser le coté obscur en tant que Ben Solo alors que Vador enleva finalement son casque pour revenir du coté lumineux.

Poe Dameron est également un personnage intéressant quoiqu'au final trop peu utilisé. Sa scène d'introduction est très réussie et pose bien le caractère du personnage. Et puis il est clairement charismatique, à tel point qu'il fait de l'ombre à Leia dans la scène de briefing. Dommage qu'il soit limité à un rôle de pilote, excellent au demeurant, tout le restant du film et j'espère le voir dans d'autres circonstances dans les prochains films. Et puis il y a BB-8 et que dire sinon que Lucasfilm n'avait réussi à faire un droïde aussi attachant depuis longtemps (dans tes circuits Chopper), ces mimiques en fond un humain à part entière

Concernant les anciens personnages : 

J'ai été globalement satisfait par ce Han Solo vieux, c'est toujours un plaisir de retrouver le personnage. Toutefois j'aurais aimé que Lucasfilm aille un peu plus loin dans le caractère du personnage et pas simplement reprendre celui de la Trilogie Originale en faisant comme si 30 années ne s'étaient pas écoulées ou qu'il n'avait pas perdu son fils. Donc oui c'est un plaisir de retrouver le personnage mais je n'aurais pas craché sur un caractère un peu plus bougon, abattu ou renfermé pour le personnage.

Par contre petit bémol pour Leia dont je n'ai pas retrouvé la prestance et le caractère des anciens films (le poids de l'âge malheureusement) alors qu'elle reprend une place de leader dans la résistance. 

Bon et pour finir avec les anciens personnages, je ne dirais que deux mots pour Luke, la classe.

Concernant les seconds rôles, c'est pareil, il y a du bon et du moins bon. Le bon étant pour moi le général Hux grâce à son opposition avec Kylo Ren. On se sent bien le leadership et le fanatisme émanant du personnage. Un peu caricatural certes mais bien joué, cette froide colère qui se dégage du personne rend vraiment le personnage inquiétant comme le faut.

Toutefois d'autres sont clairement sous exploités (Maz et Snoke mais normal pour ce dernier) quant ils ne sont pas tout simplement expédiés. Oui je pense à ton personnage, Max Von Sydow, dont le nom n'est même pas dit. Qui est-il ? Quel est son lien avec Luke ou Kylo Ren? Pourquoi l'introduire et lui donner une certaine importance pour le tuer de suite sans rien n'expliquer de plus? Je pense aussi à toi Phasma, dont on a teasé l'importance et qui au final ne sert à rien. Ton personnage aurait pu être remplacé par quelqu'un de lambda cela n'aurait pas changé grand chose. Bref ton introduction aurait mérité mieux.

Voila pour mon avis sur le casting de personnages, globalement réussi mais peut-être que le trop plein de personnages et la volonté de les introduire dès le premier épisode en a desservit certains et que j'espère que dans les épisodes suivants tous auront le droit d'exister.

Pour ce qui est de l'histoire, je vais revenir sur les petits détails qui m'ont quelques peu dérangés. D'une part les facilités scénaristiques de certaines séquences. Je pense notamment à l'évasion de Finn après son soi-disant reconditionnement, ou encore le décollage du Faucon sur Jakku, qui démarre au quart de tour alors qu'il n'a pas volé depuis des années et quant on connait les caprices du vaisseau ça fait bizarre. Je pense également au réveil de R2, pourquoi à ce moment là et pas avant? Qu'est-ce qu'il le fait se réveiller?

J'ai également trouvé que la scène dans le cargo de Han avec les ranthars complètement hors propos et qui n'apporte rien du tout aux personnages et à l'intrigue. J'aurais préféré un affrontement spatial avec le Premier Ordre (ils ne sont pas loin rappelez-vous). D'ailleurs je suis tristesse de ne pas avoir eut de batailles spatiales avec des croiseurs même si les combats atmosphériques sont très bons.  

Autre point pas folichon, le fan service. J'ai trouvé celui-ci trop présent, presque à chaque scène on a un clin d'œil, et parfois mal intégré. Il culmine avec la découverte du point d'eau/temple de Maz, qui n'est au final qu'une copie de la cantina, ainsi qu'avec le fait d'avoir réussi à récupérer le sabre laser que Luke perd sur Bespin. Comment a-t-il été récupéré (merci Han d'avoir posé la question)? Ta réponse, Maz, n'est pas satisfaisante, l'élément est trop important pour être passé sous silence, alors j'attends une explication en béton là-dessus messieurs du Lucasfilm. 

Autre chose, le fait que Han découvre l'arbalète laser de Chewie, alors qu'ils se connaissent depuis des dizaines d'années, est sympa à voir mais ça fait bizarre qu'il ne l'ait jamais essayé avant. De même, la super arme de Premier Ordre est clairement trop proche des Etoiles de la Mort de l'Empire et un peu abusé dans sa puissance et son fonctionnement, mais au final toujours aussi fragile et mal protégée. 

J'ai aussi été déçu par le fait que le contexte politique ne soit pas plus détaillé, alors je précise que je n'ai lu aucun des nouveaux livres faisant partis du Nouveau Canon. D'où vient le Premier Ordre? Des cendres de l'Empire, ok, mais comment et pourquoi? De même pour la Résistance, d'où vient-elle? Est-ce la branche armée de la nouvelle République ou une entité encore à part? Si c'est le premier cas pourquoi n'a-t-elle pas plus de moyens? Alors c'est peut-être fait exprès que cela soit passé sous silence, du fait du point de vue adopté par l'histoire, mais pour le coup c'est trop léger pour m'impliquer. J'ai en effet été peu touché par la destruction de la nouvelle République,  vu que je ne sais ce qu'elle faisait. D'ailleurs le plan de la destruction des planètes est un peu beaucoup abusé.

Enfin pour terminer, oui le film est clairement inspiré de la Trilogie Originale et de l'UE, avec un fan service trop présent. Oui le film n'utilise pas tous ses personnages  de la même façon et ceux-ci ne sont pas tous parfaits, mais le fait d'avoir mis l'histoire à hauteur d'homme, d'avoir réussi le casting de personnage, d'avoir une vrai alchimie entre les rôles, d'être reparti sur des bases plus mythologiques et de proposer une réalisation solide à défaut d'être audacieuse ont fait que j'ai passé un bon moment devant le film qui est pour moi une rassurante introduction à cette nouvelle trilogie.

Messieurs de Lucasfilm vous avez un boulevard devant vous, alors calmez-vous un peu sur le fan service et prenez un grand bol d'audace et d'originalité pour les prochains opus et je serais le plus heureux des hommes.




Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !



Espace publicitaire

Note de l'article
1 membre a noté l'article "Retour sur Star Wars : Le Réveil de la Force" 4 sur 5

Noter cet article.

Articles similaires