Arme cinétique orbitale de délocalisation


L'Arme cinétique orbitale de délocalisation est un dispositif de bombardement orbital.

    La plupart des planètes de la galaxie se situant dans le Noyau, comme Coruscant ou Corellia, sont des mondes riches et influents (Muunilinst, Bothawui, Fondor, Mon Calamari...) bien protégés contre toutes sortes d'invasions ; généralement les systèmes de défenses présents sur ces planètes se composent de boucliers déflecteurs planétaires ou du moins, couvrant une large zone, de multiples batteries de turbolasers terrestres et de stations orbitales de combat. Attaquer un de ces mondes depuis l'espace requiert donc de posséder avec soi une flotte puissante.

  A l'inverse, la grande majorité des planètes de la Bordure Extérieure ou de l'Espace Sauvage sont démunis de dispositifs défensifs similaires, certaines n'en possédant tout simplement pas. Frapper des cibles se trouvant à la surface de ces mondes n'est donc pas difficile et ne nécessite pas un haut niveau de développement technologique. L'exemple le plus flagrant de la simplicité de ces armes est sans doute celui de l'ACOD ; en effet cette arme est quasiment impossible à arrêter autrement que par un important barrage de tirs provenant de batteries turbolasers mais, dans le même temps, elle est sûrement l'arme la plus dépourvue de technologies sophistiquée.

  L'ACOD, en fait les initiales de Arme Cinétique Orbitale de Délocalisation, ressemble à une véritable lance de duracier de 200 kilos qui, de l'espace, vient s'écraser sur son objectif terrestre. Ce sont tout d'abord des satellites en orbite basse qui repèrent à l'aide de caméras ou par triangulation les coordonnés précises de la cible à atteindre ; le "cerveau" du satellite porteur de l'ACOD se place ensuite à la verticale de son objectif et largue le cylindre de métal. Ce dernier est équipé de propulseurs ioniques miniatures qui accroissent la vitesse d'entrée de l'ACOD dans les hautes couches de l'atmosphère ; l'arme a alors perdu près de 50% de sa masse initiale, en grande partie à cause du frottement entre ses parois externes et l'air environnent. Quand l'ACOD atteint une altitude plus basse, il enclenche ses propulseurs directionnels ; ces derniers lui permettent de rectifier sa position par rapport à son objectif dans les derniers instants de sa vertigineuse descente...

  L'arme orbitale touche la terre ferme à grande vitesse, qui peut légèrement varier selon divers paramètres comme la puissance de la gravité, l'angle d'entrée dans l'atmosphère de l'ACOD ou encore la densité de l'air ; en général elle est d'environ d'une dizaine de kilomètres par secondes. L'énergie cinétique ainsi dégagée lors de l'impact est phénoménale ; en d'autres termes le contact entre le sol et l'ACOD produit une explosion phénoménale équivalente à la puissance de plusieurs torpilles à protons et qui dévaste tout ce qui se trouve à sa portée.

  Ces projectiles furent pour la première fois massivement employés dans la guerre civile qui opposa les Balawais aux Korunnai sur la planète Haruun Kal. Ces derniers furent contraints de vivre cachés dans la jungle pendant une période allant du début des Guerres estivales à la fin de la crise à cause de la menace permanente des ACOD. Ceux-ci, appartenant au gouvernement Balawai, ne manquaient pas de s'abattre tels des météorites sur les villages et les tribus Korunnai qui avaient le malheur de se faire découvrir par des satellites d'observation...

  Après la résolution de la crise d'Haruun Kal par la victoire de Pelek Balaw et la défaite des séparatistes Balawais, les ACOD en orbite de la planète Haruun Kal furent démantelées ; il ne semble pas qu'il y eut après ces évènements d'autres traces de l'utilisation d'ACOD dans la galaxie...

  Pour la petite anecdote, les Yuuzhan Vong se servirent de stations et de vaisseaux orbitant autour de Coruscant pour les faire s'écraser à la surface de la planète, peu après la gigantesque bataille durant laquelle les extragalactiques réussirent à s'emparer du joyau de la galaxie ; cette tactique n'était pas sans rappeler celle du mode de fonctionnement des ACOD...


Actualités en relation

Star Wars VIII : Un spot TV japonais dévoile une Rey en larme

Pratiquement un mois après la diffusion de la bande-annonce japonaise (ainsi que de l'affiche nippone officielle) des Derniers Jedi, voilà venu le temps des premiers spots TV du pays du Soleil Levant ! Si plusieurs clips japonais...


Star Wars VIII : Un croquis montrant les armes de Luke

L'information du jour nous viens une nouvelle fois du site MakingStarWars qui a su, par le passé et même encore aujourd'hui, se montrer plutôt fiable sur les informations révélées. Il s'agit d'un...


Star Wars VIII : Nos avis sans spoilers

Bon et bien voila après des mois d'attente, de bandes-annonces et une montagne de clips vidéos, nous avons enfin pu voir Star Wars : Les Derniers Jedi, lors de la projection presse organisée sur Paris. C'est...


Star Wars VIII : Le contenu du Visual Dictionary fuite en ligne !

Cela faisait un moment qu'on n'avait plus eu de fuite digne de ce nom pour Les Derniers Jedi ! A cinq jours de la sortie du film il n'est pas encore trop tard pour prendre connaissance du Visual Dictionary...


Le kendô de maître Obi-Wan

On a tendance à parler beaucoup des romans de science-fiction qui parle de Star Wars, et pourtant, il y a de nombreux livres qui parle de notre saga, plus ou moins sérieusement, et avec des sujets divers et variés...





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Arme cinétique orbitale de délocalisation
Nom
Arme cinétique orbitale de délocalisation
Classe
Vaisseau - Véhicules
Constructeur
Divers
Fonction
Destruction de cibles au sol
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
13 404


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.