Blaster ionique


Le blaster ionique est une arme utilisée par les Jawa pour neutraliser les droïdes.

    Les Jawas de Tatooine sont avant tout un peuple de récupérateurs qui écument les étendues désertiques de la planète à la recherche de ferraille, de pièces détachées récupérées sur les épaves de vaisseaux, et de droïdes errant dans les dunes du monde aride.
  Dans ce dernier cas, si les Jawas repèrent la présence d'un droïde en état de marche, ils utilisent des blasters ioniques capables de neutraliser leur cible sans l'endommager, et ce afin d'en tirer le meilleur profit en revendant la machine capturée au premier acheteur venu. Le droïde R2-D2, après s'être échappé de la corvette corellienne Tantive IV à bord d'une capsule de sauvetage en compagnie de son compère C-3PO, rencontra un groupe de Jawas et fut paralysé temporairement par une décharge de blaster ionique afin d'être emmené par les natifs de Tatooine jusque dans les entrailles lugubres de leur char des sables.

  Le modèle de blaster ionique construit par le peuple Jawa est une arme fabriquée sur mesure à partir d'un mélange curieux de pièces de récupération, le plus souvent des composants provenant d'épaves de vaisseaux qui se sont écrasés sur Tatooine lors de la période de colonisation, et est à peu près comme toutes les autres créations ou réparations jawas, c'est-à-dire d'une fiabilité douteuse.
  En raison de la provenance disparate des composants, même si tous les blasters ioniques suivent le même principe de fonctionnement, aucune de ces armes artisanales n'est identique à une autre. L'arme est basée sur un fusil blaster, démonté dans les ateliers humides des chars des sables jawas et possédant toujours sa cellule d'énergie; il est dépouillé de tous ses composants laser, qui sont remplacés par un boulon d'entrave pour droïde et par un accu-accélérateur récupéré sur le système de propulsion ionique d'un gros vaisseau.

  Le principe de fonctionnement d'un blaster ionique est simple : lorsque le tireur fait feu avec l'arme, la cellule d'énergie active un boulon d'entrave interne, qui libère à son tour une décharge ionique configurée pour envoyer la commande "stop" du boulon de l'arme. Dans des conditions normales, cet ordre envoyé via la décharge, elle-même amplifiée par son passage dans l'accu-accélérateur, agit à l'instar d'un interrupteur et oblige au droïde visé la cessation de ses activités pendant une durée allant jusqu'à 20 minutes; lorsque le rayon atteint sa cible, si l'on omet sa fonction, de jolis éclairs bleus parsèment la surface du droïde.
  Si ce rayon sature et court-circuite les systèmes d'un droïde, il ne grille pas ses processeurs afin que le droïde puisse retrouver sa fonctionnalité le plus vite possible. Mais une telle arme, en raison de son assemblage à la va-vite, peut s'enrayer, voire même exploser de façon spectaculaire, entraînant des conséquences terribles pour le tireur et toute personne se trouvant à proximité; de tels accidents n'étaient pas rares au sein des clans Jawas.

  Toutefois, grâce au rayon diffus tiré par le blaster ionique, viser et atteindre sa cible avec cette arme devient assez aisé, à condition de se trouver à portée immédiate de l'objectif. Si la cible est plus éloignée, le résultat est moins probant car le rayon, puisque non canalisé, à tendance à s'atténuer graduellement; si la cible est organique, la décharge ionique du blaster Jawa ne provoque aucun dommage sauf à bout portant, car étant capable à cet instant d'infliger une brûlure très douloureuse.
  Mais une utilisation contre des êtres vivants est très rare, voire improbable, et quand bien même cela se produirait, le blaster ionique ne serait pas l'arme la plus recommandable à utiliser : en effet, sa portée optimale n'est que de 8 mètres, et sa portée maximale n'atteint que 12 mètres, et la structure de l'arme n'est pas très solide, sans compter la mire qui peut facilement se désaligner.

  Mais les Jawas ne furent pas les seuls à mettre au point la technologie du blaster ionique, et les Impériaux employaient un modèle similaire, beaucoup plus fiable et puissant, au cours de missions spécifiques où ils risquaient de rencontrer des droïdes récalcitrants : le blaster ionique DVEM (Destructeur à Vibration ÉlectroMagnétique) conçu et fabriqué par Merr-Sonn. Si le DVEM était très efficace pour capturer les droïdes du camp adverse, en l'occurrence l'Alliance Rebelle, il était très utile pour neutraliser des droïdes-assassins ou des systèmes de sécurité automatique.
  Suivant la mission, le DVEM était disponible soit sous forme d'une carabine, soit sous forme d'un pistolet, et possédait, contrairement au modèle des Jawas, différents niveaux de réglages : à faible puissance, la fonction paralysante neutralisait temporairement un droïde, alors qu'à puissance maximale, le blaster pouvait tout simplement griller les circuits internes, détruisant ainsi la machine dans un feu d'artifice spectaculaire.


Actualités en relation

Battlefront II : Les ARC Troopers en approche vers la prochaine mise à jour !

Deux semaines après le déploiement de la mise à jour L'Élu, les équipes de DICE commencent à lever le voile sur ce que qu'apportera la prochaine grosse mise à jour pour Battlefront II, et tout particulièrement les nouveaux renforts...


The Mandalorian : Elon Musk exhibe une arme et un bout de décor

Jon Favreau, le producteur et scénariste de The Mandalorian, a récemment reçu la visite de l'entrepreneur milliardaire Elon Musk et semble lui avoir montré une partie des plateaux de la première série live-action Star...


The Mandalorian : L'arme du personnage principal officiellement dévoilée

Le tournage de The Mandalorian, la première série live-action Star Wars, continue de progresser au rythme de quelques premières fuites, mais aussi de quelques rares infos officielles. Nous nous trouvons aujourd'hui dans le second cas, puisque...


Informations encyclopédiques
Blaster ionique
Nom
Blaster ionique
Classe
Individuel
Constructeur
Fonction
Arme de neutralisation de droïdes courte portée
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
21 895


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.