Canon sonique géonosien


Le canon sonique géonosien est une plate-forme d'artillerie défensive utilisée par les géonosiens.

  La technologie des armes soniques était parfaitement maîtrisée par les Géonosiens, qui réussirent à lui trouver de nombreuses applications militaires, notamment dans les dernières années de l'Ancienne République. Si aujourd'hui, l'arme sonique la plus connue, et la plus répandue parmi les castes inférieures de Géonosis, formant l'armée des drones géonosiens, reste le blaster sonique, il en est une, produite en nombre moindre, qui fut spécialement conçue pour servir de pièce d'artillerie afin de décimer les fantassins ennemis : la plate-forme de défense géonosienne, plus communément appelée le canon sonique.

  Cette arme, contrairement à ce que l'on pourrait croire, subit nombre de modifications avant d'arborer l'apparence et les caractéristiques du modèle définitif tel qu'on a pu le voir en action lors de la Bataille de Géonosis. En effet, bien des années avant que les Géonosiens, et plus particulièrement Poggle le Bref, aient à traiter avec le Comte Dooku et les autres membres de la Confédération des Systèmes Indépendants, le canon sonique était au départ une simple tourelle montée sur un trépied amovible d'une taille supérieure au fusil blaster DC-15 employé par les soldats clones de la République. Certains historiens et spécialistes en armes modernes iraient presque à dire qu'il était, à l'époque, l'équivalent de l'E-Web utilisé par l'Empire, si l'on fait abstraction de sa puissance de feu bien supérieure en raison de la nature particulière du projectile sonique.

  Ce n'est que quelques temps avant que n'éclate la Guerre des Clones que les Géonosiens de la ruche Stalgasin décidèrent de développer une pièce d'artillerie plus imposante; c'est ainsi que le canon sonique, tel que les Jedi l'on connu dans l'arène d'exécution, vit le jour.
  Très efficace contre l'infanterie ennemie à l'instar de son prédécesseur, le canon sonique se révélait très pratique contre les véhicules et les bâtiments au blindage moyen, à condition que ses cibles se trouvent à portée immédiate de la bouche à feu de l'arme. Même si le canon était manipulé par deux artilleurs en général, un seul suffisait en cas d'urgence, l'ensemble étant orienté grâce à deux manettes, contrôlant chacune les directions horizontale et verticale, situées à l'arrière du canon. Le travail des artilleurs consistait à sélectionner et à confirmer l'acquisition de la cible, un ordinateur avancé prenant alors le relais et ne rendait le contrôle de l'arme aux artilleurs qu'une fois sa cible détruite. Toutefois, en cas d'urgence, les artilleurs pouvaient reprendre le contrôle du canon à tout instant si l'ordinateur venait à être victime d'un dysfonctionnement.

  En ce qui concerne le principe de fonctionnement, le canon sonique suivait le même principe que celui du blaster géonosien, à la différence près que, lors de l'ignition énergétique dans la chambre d'allumage, l'énergie mise en branle n'était pas contenue dans une bulle de retenue plasmique d'une stabilité relative et ne se brisant qu'à l'impact. Cet état de fait était volontaire de la part des concepteurs géonosiens : l'arme faisant feu, le projectile sonique et énergétique s'échappait par vagues afin que ce dernier, en se diffusant par ondes croissantes, puisse agir sur un arc de tir très étendu afin de provoquer un maximum de dégâts sur son environnement immédiat.
  Mais ce champ de tir accru se faisait au détriment de la portée du canon qui, aussi étonnant que cela paraisse au vu de la taille de cette arme, ne pouvait infliger des dégâts mortels qu'à 20 mètres; après quoi, l'énergie se dissipait graduellement, mais pouvait encore infliger des blessures lourdes, même une fois la portée optimale dépassée.

Canon sonique géonosien


  Comme le démontre sa conception, la plate-forme sonique géonosienne était une arme dédiée à la défense, et non à l'attaque, particulièrement en raison du temps qu'il fallait à toute une équipe pour la tracter sur le champ de bataille et la monter une fois sa position de tir atteinte. C'est principalement en raison de cette contrainte temporelle que les quelques pièces qui furent produites furent destinées à la protection de la ruche principale au lieu d'être vendues aux dirigeants des organisations commerciales. Autre raison qui vient expliquer son relatif échec sur le plan des ventes extraplanétaires, son ratio de tir très laborieux, l'arme pouvant prendre plusieurs minutes avant de pouvoir tirer à nouveau; et en plus de posséder une puissance de feu limitée, les circuits nécessitaient un refroidissement permanent par des prises d'air extérieures, ces dernières se trouvant juste sous la chambre d'allumage.

  Même s'il possédait des défauts cruciaux qui nuisaient à son utilisation dans une offensive de grande envergure, le canon sonique était une arme plus qu'idéale pour éclaircir les rangs ennemis attaquant la ruche; le bataillon de Jedi mené par Mace Windu le comprit à ses dépens et subit de lourdes pertes en affrontant une de ces pièces d'artillerie. Heureusement pour les Jedi que les Géonosiens ne mirent en marche qu'un seul canon dans l'arène, bien qu'ils en possédaient trois autres en réserve, sans quoi les rangs des Jedi auraient été réduits à néant bien avant l'arrivée de Yoda et de l'Armée Clone.


Actualités en relation

HoloNet : 45 fiches sur le Canon rejoignent l'encyclopédie

C'est dimanche, c'est jour de fiche ! Et aujourd'hui, si vous êtes amateur de Canon, on vous a prévu un peu de lecture avec 45 nouvelles fiches qui viennent rejoindre l'encyclopédie. On y retrouve un peu...


HoloNet : De nouvelles fiches canon pour l'encyclopédie !

En ce lendemain de fête et en ce début de nouvelle semaine qui s'annonce bien chaude on s'est dit qu'on allait vous proposer un peu de lecture sur l'univers Canon histoire de reparler un petit...


Holonet : Le point sur les publications du Nouveau Canon

Je vous parle assez souvent des publications afin de vous tenir au courant de ce qui va sortir où de ce que vous pouvez acheter en commerce sur le Nouveau Canon Star Wars, aussi bien chez Pocket que chez Panini Comics...


Résistance : Un nouveau pack de fiche en ligne

la veille du début de diffusion de la série en France, Dark Sekot vous propose un petit pack de fiche concernant Star Wars : Résistance. 9 nouvelles fiches rejoignent donc l'encyclopédie Canon, de quoi vous faire...


Panini Comics : Sortie de Star Wars #9

Sortie aujourd'hui même de Star Wars #9, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 03/10/2018. Le descriptif officiel ne nous a pas encore été communiqué, ou n'a pas été renseign...


Informations encyclopédiques
Canon sonique géonosien
Nom
Canon sonique géonosien
Classe
Artillerie
Constructeur
Ruche Stalgasin
Fonction
Arme anti-infanterie courte portée
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
18 888


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.