Turbolaser Lourd DBY-827


Tourelle lourde équipant les destroyers de classe Venator

  Conçues pour la lutte contre les appareils lourds, les tourelles turbolasers lourdes étaient capables d'occasionner d'importants dommages aux vaisseaux pris pour cible. La plupart des destroyers et croiseurs de guerre modernes en étaient équipés, y compris les destroyers stellaires de classe Venator. Ces derniers embarquaient un modèle performant de batteries lourdes, les DBY-827.

  Chaque destroyer était équipé d'un total de huit de ces batteries, dont la moitié était située à gauche de la tour de commandement, et l'autre moitié, à droite. Bien que trop lentes pour pouvoir viser efficacement les appareils rapides tels que les chasseurs, la DBY-827 pouvait infliger des lourds dégâts aux vaisseaux lourds, assurant aux Venator une bonne protection. Chaque tourelle était constituée de deux tubes laser, pouvant tirer simultanément. L'énergie nécessaire aux tirs et aux manœuvres des tourelles était déversée par l'énorme colonne d'alimentation longitudinale principale, reliée au réacteur principal. Elle était ensuite stockée dans des condensateurs se trouvant à l'arrière de la tourelle, qui permettaient d'alimenter directement le canon. La tourelle était montée sur une base rotative et ses canons étaient équipés de pivots élévateurs, ce qui permettait de régler la batterie horizontalement et verticalement, pour assurer un angle de tir optimal.
  En plusieurs points, la structure de la tourelle était équipée d'ailettes de refroidissement, permettant de dissiper la chaleur émise lors des tirs pour éviter une surchauffe, et de permettre à l'arme de continuer à être utilisée. Comme une grande majorité des armes de type blaster, les tirs de la tourelle étaient émis grâce à du gaz. Une fois utilisé pour faire feu, ce gaz devait être évacué par des grilles implantées le long du tube turbolaser, puis remplacé. Tout comme la tourelle, la salle de contrôle de tir était gigantesque et devait rassembler de nombreuses personnes : officiers, artilleurs, ingénieurs, techniciens, …

  La précision et la portée de tir d'une tourelle DBY-827 était estimée suffisante pour toucher une cible à environ dix minutes-lumière(*). Cette particularité faisait de cette tourelle une arme idéale pour un bombardement planétaire ou pour lutter efficacement contre des gros vaisseaux spatiaux.
  De plus, la DBY-827 était équipée de sept modes de tirs gradués. Ainsi, à puissance minimale, elle pouvait envoyer des décharges n'endommageant pas trop un vaisseau pour lui envoyer un avertissement clair, ou tout simplement, à puissance maximale, elle pouvait désintégrer un appareil ou lui infliger de lourds dommages. Exactement comme tous les vaisseaux de guerre modernes, l'énergie du générateur d'alimentation du destroyer pouvait être intégralement déviée sur les systèmes d'armement, assurant aux tourelles et autres canons une plus grande puissance et une plus grande vélocité.

  Pendant que la Guerre des Clones ravageait la Galaxie, l'audacieux général Grievous réussit à s'introduire avec une immense flotte dans l'espace de la capitale galactique, Coruscant, et à y kidnapper le Chancelier Suprême Palpatine. Son vaisseau amiral, la Main Invisible, fut pris en chasse par une formation de destroyers Venator. Déjà bien amoché par les combats, il ne survécut pas à l'assaut direct qu'il engagea avec le destroyer Guarlara commandé par le capitaine Lorth Needa, et plongea vers la surface de la planète-capitale. En effet, les tirs des tourelles lourdes DBY-827 combinés aux tirs des lance-missiles Driller et autres canons laser, parvinrent à mettre hors de combat le destroyer de classe Providence du général droïde, et à détruire de nombreux systèmes vitaux.

Turbolaser Lourd DBY-827


(*) Note du rédacteur sur la portée de tir des tourelles DBY-827 :
  le Guide des vaisseaux et engins de l'Episode III stipule que la portée de tir maximale de ces tourelles est de dix minutes-lumières, soit la distance parcourue en dix minutes par la lumière. Or, sachant que la lumière parcourt une distance (dans le vide) d'environ 300 000 kilomètres par seconde, la portée de ces tourelles serait approximativement de 180 millions de kilomètres ! Cette distance parait un peu exagérée, et le doute sur l'authenticité de cette affirmation est donc tout à fait permis.


Actualités en relation

Direction Chicago pour la Star Wars Celebration 2019 !

Après une Star Wars Celebration 2017 assez fournie et intéressante, Lucasfilm avait décidé de faire l'impasse sur une édition 2018 de sa fameuse convention, notamment à cause de la sortie de Solo : A Star Wars Story en plein...


Solo : L'affiche Dolby Cinema dévoilée

Encore une énième affiche pour Solo : A Star Wars Story ! Après les séries de posters américains puis anglais de la semaine dernière, il faut croire que Lucasfilm s'est décidé à déployer l'artillerie lourde...


Holonet : 10 nouvelles fiches sur Solo !

Je vous le disais dans la dernière fois, il est grand temps de se mettre à jour sur Solo ! Après les 10 premières fiches publiées, Dark Sekot revient donc une nouvelle fois avec 10 nouvelles fiches, de...


Solo : Fuite de plusieurs jouets et figurines du film !

Alors que le premier teaser pour Solo : A Star Wars Story est attendu pour cette nuit, et pratiquement un mois après la grosse fuite des sets LEGO du spin-off, voilà qu'une nouvelle fuite de produits dérivés...


HoloNet : 27 fiches sur Les Derniers Jedi

Après le pack de fiches dédié aux vaisseaux il y a deux semaines (voir l'actualité), il était temps de revenir un peu à l'actualité du moment avec des fiches concernant Les Derniers Jedi. Et si jusqu'à présent...


Informations encyclopédiques
Turbolaser Lourd DBY-827
Nom
Turbolaser Lourd DBY-827
Classe
Vaisseau - Véhicules
Portée (m)
10 minutes-lumière
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
16 210


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Turbolaser Lourd DBY-827" 4 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Incredible Cross-Sections : Revenge of the Sith
  • Star Wars Episode III : La Revanche des Sith

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.