Désolateur


Le Désolateur était une superarme de dévastation planétaire, conçue par Eli Tarnis, qui fut employée par Dark Angral contre la République Galactique.

  Alors que la Grande Guerre Galactique prenait fin entre la République Galactique et le Second Empire Sith à la suite du Traité de Coruscant, certains membres des deux camps n'étaient pas prêts à baisser les armes aussi rapidement. Du côté républicain, le docteur Nasan Godera, expert en armement et auteur de multiples projets de super-armes, démissionna de son poste auprès du général Var Suthra au sein de la division de recherche en armement de la République. Le docteur disparut vers un lieu inconnu pour continuer à travailler sur ses projets d'armes contre les Sith.

  Du côté impérial, Dark Angral, privé des fruits de sa victoire sur Coruscant, entama des manigances pour détruire la République malgré le traité de paix. Son fils Eli Tarnis fut ainsi placé incognito auprès de Var Suthra comme chef scientifique, et reprit les projets laissés inachevés par Godera. Officiellement, il aidait la République à développer des super-armes non létales pour la prochaine guerre, mais, officieusement, il cherchait à détourner ces armes au profit de son père.

  En outre, à partir de ces différents projets, Tarnis, qui fut reconnu a posteriori comme un génie par Godera, chercha à combiner les différentes technologies républicaines en une unique arme de destruction massive. Il parvint ainsi à créer un véritable destructeur de monde, qu'il baptisa "Désolateur", et dont il adressa les plans depuis Coruscant à son père via un poste d'écoute impérial sur Ord Mantell.

Désolateur

Tarnis (à gauche) transfère à son père les données nécessaire pour commencer le Désolateur.
Source: Star Wars The Old Republic


  Le Désolateur combinait les caractéristiques du Générateur de Blocus, du Tambour et de la Marque de la Mort pour devenir une arme ultime capable de frapper une planète entière. La technologie du Générateur de Blocus lui permettait d'annihiler par un barrage ionique toutes les défenses technologiques de la planète : l'atmosphère devenait chargée d'ions, empêchant tout décollage ou atterrissage. Les capacités du laser Marque de la Mort entraient en suite en jeu, le laser amplifié embrasant l'atmosphère et pouvant diriger avec précision l'énergie de l'arme jusqu'au noyau planétaire, où les caractéristiques du Tambour, une arme à ultrason, déstabilisaient la planète en créant des séismes dévastateurs et des éruptions qui fracturaient irrémédiablement la croûte planétaire.

  Si le taux d'extermination n'était pas aussi efficace que d'autres super-armes qui vinrent par la suite comme l'Étoile de la Mort, les survivants de cette série de cataclysmes étaient néanmoins condamnés sur le long terme, l'ionisation de l'atmosphère se poursuivant longtemps après son déclenchement et empêchant tout secours. La planète elle-même était transformée en un monde mort et inhabitable.

  L'arme souffrait toutefois d'un défaut majeur, hérité du Générateur de Blocus : une consommation d'énergie très importante, qui entraînait un temps de chargement et de rechargement très long. De plus, Angral souhaitait installer la super-arme à bord de son vaisseau amiral, le cuirassé de classe Pourfendeur l'Oppresseur, ce qui nécessitait de penser l'aménagement de l'arme en plus de sa création.

  Pour résoudre ces problèmes, la perte de Tarnis se fit durement ressentir. L'espion Sith périt en effet alors qu'il tentait de piéger Coruscant avec le Générateur de Blocus pour couvrir sa fuite après avoir été percé à jour par les Jedi. Sa mort plongea Angral dans une grande fureur, et en même temps qu'il détournait directement les projets de super armes républicaines grâce aux informations fournies par Tarnis, il accéléra le développement du Désolateur.

  Pour cela, il fit appel à un de ses amis de la flotte impériale, l'amiral Hacklin, qui fut chargé de penser l'installation du Désolateur à bord de l'Oppresseur. Dans le même temps, il demanda aux Services Secrets Impériaux de s'emparer sur la planèteTaris de Godera, notamment pour que celui-ci résolve le problème de la consommation d'énergie. Le Chevalier Jedi qui avait stoppé Tarnis se dressa toutefois encore face aux projets d'Angral. Il mit un terme à l'activité du poste d'écoute sur Ord Mantell, où il apprit l'existence du Désolateur. Il tira également le docteur Godera des griffes d'Observateur 1, l'agent impérial d'Angral sur Taris. Puis il stoppa le détournement des super-armes républicaines sur Nar Shaddaa, Tatooine et Alderaan.

  Angral continua cependant à faire terminer le Désolateur, même s'il déplaça l'Oppresseur de plus en plus à proximité des planètes où ses sbires détournaient les super-armes. Le Maître Jedi Orgus Din parvint ainsi à infiltrer le vaisseau, mais il fut découvert et Angral le fit exécuter en direct sur l'holonet. Dans la foulée, le Désolateur fut terminé, et Angral décida de voir si la super-arme était pleinement opérationnelle en attaquant le monde agricole républicain d'Uphrades dans les mondes du Noyau.

Désolateur

L'agrimonde Uphrades n'est plus qu'une planète en fusion après le tir du Désolateur.
Source: Star Wars: The Old Republic


  L'arme fit montre de son potentiel de destruction en incinérant Uphrades, mais montra aussi quelques limites, ne pouvant pas toucher des vaisseaux en orbite haute comme le Point-du-jour, une frégatemédicale républicaine vers laquelle Angral dépêcha une section d'abordage pour effacer ses traces, tandis qu'il faisait quitter le système à l'Oppresseur, sans attendre de savoir s'il y avait des survivants.

  Le Sith avait en effet déjà choisi sa cible suivante : Tython, monde ancestral des Jedi où se trouvait leur temple, siège de leur Ordre. Le Désolateur fut mis en marche, et rapidement, l'atmosphère fut ionisée, bloquant tout échappatoire aux Jedi, alors que Satele Shan, le grand maître de l'Ordre, lança un appel à l'aide.

  Mais le laser n'était pas encore pleinement rechargé, et Angral dut prendre son mal en patience. Il ne craignait pas la République, qui était encore en déplacement vers Uphrades. Mais il ignorait que son vaisseau avait été marqué par Orgus Din, et que le Chevalier Jedi qui lui avait déjà mis tant de bâtons dans les roues était sur ses traces.

  Le Jedi avait ainsi sauvé le Point-du-Jour de l'attaque impériale. Les données des senseurs de la navette, analysés par Godera, fournirent le mode de fonctionnement de la super-arme et son point faible. Arrivé sur les talons d'Angral dans le système Tython, un scan de l'Oppresseur par les senseurs de la corvette de classe Défenseur révéla à Godera le moyen de stopper l'arme. Angral, pour alimenter le Désolateur, l'avait connecté aux réacteurs énergétiques de son vaisseau. En en coupant un certain nombre, il était possible de neutraliser le destructeur de monde.

Désolateur

Le docteur Godera explique les failles du Désolateur au Chevalier Jedi.
Source: Star Wars: The Old Republic


  Le Chevalier Jedi, accompagné de Kira Carsen, s'en chargea, puis confronta Dark Angral sur la passerelle du cuirassé. Le Seigneur Sith y laissa la vie, mais l'Empereur Sith intervint alors via Kira pour tenter de tuer les Jedi. Dans la confrontation, le vaisseau, déjà privé de plusieurs de ses réacteurs, fut gravement endommagé, et commença à se désagréger. Les deux Jedi réussirent à repousser l'Empereur et à fuir in extremis avant l'explosion finale, qui emporta le Désolateur dans la tombe.

  Le Désolateur, comme beaucoup d'autres destructeurs de mondes au cours de l'Histoire galactique, n'eut ainsi l'occasion de servir qu'une fois avant d'être détruit. Il est intéressant de noter que sa technologie fut récupérée néanmoins par les sbires de l'Empereur Sith, qui forgèrent à partir d'elle les turbolasers Feu Ardent, bien moins redoutables par leur portée et leur puissance, mais qui faillirent causer un massacre dans le Parc de l'Axe sur Corellia, si le Chevalier Jedi, une nouvelle fois aidé de Godera ne les avait pas stoppées à temps.



Actualités en relation

HoloNet : Un pack de fiches The Old Republic centré sur le Chevalier Jedi

Et nous voilà ce week-end pour vous parlez du premier chapitre d'une classe du jeu The Old Republic. Et non petits malins, ce n'est celui de l'agent impérial dont il était fait mention le week-end...


Informations encyclopédiques
Désolateur
Nom
Désolateur
Nom original
Desolator
Classe
Vaisseau - Véhicules
Constructeur
Fonction
dévastation planétaire
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
12/10/2019

Date de modification
12/10/2019

Nombre de lectures
246


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.