Générateur de Blocus


Le Générateur de Blocus était une super arme républicaine développée pendant la Guerre Froide et capable d’interdire tout transport sur une planète.

  Après le traité de Coruscant qui mit fin à la guerre entre la République Galactique et le Second Empire Sith, plusieurs personnalités républicaines préparaient déjà les arsenaux pour remporter la guerre suivante. C'était le cas du général Var Suthra, chef de la division de recherche de l'armée de la République, qui lança secrètement plusieurs projets de super armes, dont le Générateur de Blocus.

  Le Générateur de Blocus avait été initialement imaginé par le docteur Nasan Godera, l'inventeur le plus prolifique au sein de l'armée républicaine. Après les excès de la guerre, qui avait poussé le scientifique à concevoir des armes aussi dangereuses que l'Arsenal de l'Ombre, il avait tourné ses efforts sur la fin du conflit vers des prototypes d'armes visant à remporter la victoire en limitant les dommages collatéraux.

  C'est dans cette catégorie que s'inscrivait le Générateur de Blocus. La super arme fonctionnait en effet en libérant une grande quantité d'ions dans l'atmosphère d'une planète, créant un phénomène d'ionisation qui paralysait tous les véhicules qui circulaient en altitude, notamment par le biais des répulseurs. L'ionisation ne semblait toutefois opérer que dans la partie supérieure de la couche d'air, puisque les instruments électroniques au sol pouvaient continuer de fonctionner, et que certains appareils de communication pouvaient passer des messages hors de la planète. La super arme se voulait ainsi une création non mortelle qui visait à neutraliser des planètes hostiles en les mettant en quarantaine.

  Cependant, le docteur Godera quitta la République pour protester contre le Traité de Coruscant, car il considérait que la paix avec les Sith était impossible. Il laissa ses projets à l'état d'ébauches, et Var Suthra dut faire appel à toute sa division de recherche pour les concrétiser. Le savant Eli Tarnis fut bientôt nommé en charge du développement de ces super armes, et s'installa sur Coruscant pour en coordonner la production, tout en s'intéressant particulièrement au Générateur de Blocus.

  Ainsi, si les sites de productions des autres prototypes furent installés sur d'autres planètes, la réalisation du Générateur se fit directement sur Coruscant. La conception puis la création d'un prototype prit un peu moins d'une décennie, et pour fonctionner, la super arme nécessitait de vastes quantités d'énergie, et un long temps de charge. Mais le prototype était prêt à être testé.

Générateur de Blocus

Eli Tarnis développe le Générateur de Blocus.
Source: Star Wars: The Old Republic


  C'est alors que deux membres de l'Ordre Jedi, Bela Kiwiiks et son Padawan Kira Carsen, se présentèrent au général Var Suthra. Ils avaient été mandatés par l'Ordre Jedi en raison de prémonitions du Conseil au sujet de la capitale galactique. Le général dut expliquer que la République avait développé des super armes sans en informer l'Ordre.

  Peu après, les archives de la division de recherche furent pillées en même temps que l'entrepôt qui les abritait. Les plans du Générateur de Blocus, certes codées, se trouvaient dans ces archives, de même que des informations sur les autres super armes. L'enquête fut confiée à l'agent Galen du Service d'Information Stratégique, qui établit que le voleur était le Rodien Vistis Garn, membre du gang local de la Guilde des Marchands du Voyage. Pour aider à la capture de ce dernier, l'agent reçu l'assistance de deux membres de l'Ordre Jedi, Kira Carsen et l'ancien Padawan d'Orgus Din, un vieil ami de Var Suthra.

  Mais ce fut au tour du professeur Tarnis d'être kidnappé par le Soleil Noir, puis du prototype de l'arme de disparaître à l'insu des forces de sécurité de la République. Le Générateur de Blocus avait en fait été déplacé par les techniciens en charge de son développement. En effet, Tarnis les avait mis en garde contre les Jedi qui pourraient anéantir leur travail et contre les fuites, et leur avait demandé de se réinstaller dans le secteur des Justicars.

  Alors qu'ils attendaient de nouvelles instructions, les membres du projet reçurent la visite de Tarnis, visiblement libre. Ce dernier révéla qu'il était un Sith qui avait infiltré la République, et qu'il comptait s'emparer du Générateur de Blocus pour le retourner contre Coruscant. En activant la super arme contre la cité galactique, où les voies aériennes étaient constamment encombrées par des speeders de toutes tailles, il comptait créer une situation de crise sans précédent pour mettre la République à genoux et obligée de céder face au Second Empire Sith.

  Tarnis entreprit alors de massacrer tous ses anciens compagnons de travail, puis, avec l'aide d'un commando impérial, déplaça le Générateur de Blocus vers l'ancien temple Jedi. Il escomptait sans doute que la République n'irait pas chercher un Sith dans cette ruine du côté lumineux, car il avait besoin de temps pour l'arme se charge et soit prête à l'emploi.

Générateur de Blocus

Tarnis contacte Dark Angral via la console du Générateur de Blocus.
Source: Star Wars: the Old Republic


  Lorsque le Générateur fut opérationnel, le seigneur Tarnis contacta son père, qui n'était autre que l'un des Sith les plus opposés à la République, Dark Angral. Mais alors qu'il allait lui annoncer son succès, comptant quitter la planète juste avant que la super arme entre en action, l'ancien Padawan d'Orgus Din, accompagné de Kira Carsen, arrivèrent sur la scène.

  Les deux Jedi avaient remonté la piste de Tarnis grâce à l'aide de Jonkan, l'un des techniciens travaillant sur le Générateur de Blocus. Il avait survécu assez longtemps pour indiquer que la super arme était lente à charger et générerait une quantité d'énergie qui serait facilement repérable si on savait ce qu'on cherchait. Kira Carsen avait pu ainsi retrouver la trace du Sith, et les deux Jedi comptait l'empêcher d'activer le Générateur.

  Le duel s'engagea, et, en fin de compte, le Sith fut vaincu, à la grande fureur de son père. Les Jedi mirent hors d'état de nuire le Générateur de Blocus, qui fut ensuite récupéré par la division de recherche. Mais ses secrets étant désormais connus des Sith, la super arme ne fut plus mise en service par la suite, ses défauts dépassant ses qualités.

  Toutefois, Tarnis avait transmis à son père les plans de la super arme, ainsi que les données pour la combiner avec deux autres projets républicains, la Marque de la Mort et le Tambour, afin de créer une super arme ultime, baptisée Désolateur. Ce dernier intégrait les capacités de piéger l'atmosphère d'une planète par les ions, de manière que la population ne puisse pas s'échapper ou se défendre au tir suivant de l'arme qui déchiquetterait la planète.

  Le Désolateur intégrait par conséquent les défauts du Générateur de Blocus, à savoir un temps de chargement long et une forte consommation en énergie, défauts qui furent mis à profit encore une fois par le Chevalier Jedi et Kira Carsen pour arrêter Dark Angral lorsqu'il attaqua Tython, le monde des Jedi.

  Par la suite la technologie du Générateur de Blocus fut ainsi abandonnée, et ne fut pas réutilisée par la République Galactique ou le Second Empire Sith, même si les scientifiques continuèrent jusqu'à la période de l'Empire galactique de chercher des moyens pour mettre une planète en quarantaine.



Actualités en relation

HoloNet : Un pack de fiches The Old Republic centré sur le Chevalier Jedi

Et nous voilà ce week-end pour vous parlez du premier chapitre d'une classe du jeu The Old Republic. Et non petits malins, ce n'est celui de l'agent impérial dont il était fait mention le week-end...


Informations encyclopédiques
Générateur de Blocus
Nom
Générateur de Blocus
Nom original
Planet Prison
Classe
Artillerie
Constructeur
Fonction
transforme l'atmosphère d'une planète en canon à ions et y empêche tout mouvement
Portée (m)
Planétaire
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
12/10/2019

Date de modification
12/10/2019

Nombre de lectures
181


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.