Insectes volants yuuzhan vong


Les insectes volants des Yuuzhan Vong étaient les armes de lancer de moyenne portée préférée des guerriers extragalactiques.

  Lorsque les Yuuzhan Vong entamèrent leur conquête de la galaxie, ils prirent de court tous leurs opposants de par leur psychologie difficile à comprendre pour les habitants de mondes technologiques et par leur armement aussi déroutant qu'efficace. L'essentiel de ce qui en fut connu provenait naturellement des guerriers, en première ligne, et leurs insectes volants devinrent rapidement l'un de leurs secrets les moins bien gardés.

  Ils en utilisaient plusieurs variétés mais la plupart partageaient certaines caractéristiques. Pour commencer, il s'agissait de créatures en forme de disque, de la taille d'une paume de main humaine soit une dizaine de centimètres de diamètre et une masse d'environ cinq-cents grammes. Ensuite, étant vivantes, ces armes possédaient la capacité de revenir à leur utilisateur si leur usage ne les avait pas tué, chose extrêmement improbable pour certaines variétés. Enfin, leur usage était généralement optimal entre cinq et vingt mètres de distance, mais ils pouvaient aller jusqu'à cent-trente mètres.

Insectes volants yuuzhan vong
Le premier combat recensé d'un Jedi contre des insectes volants yuuzhan vong : Mara Jade contre Yomin Carr.
Image extraite de l'Essential Reader's Companion.


  Comme toutes les créations des Yuuzhan Vong, les insectes volants utilisés par les guerriers étaient totalement absents dans la Force, ce qui compliquait la tâche des Jedi lors de leurs combats. Toutefois, et malgré la solidité de leur carapace, leur inertie et les perturbations qu'ils provoquaient dans les airs permettaient souvent de les intercepter. Ainsi, d'un coup de crosse - comme l'expérimenta Han Solo - ou de sabre laser, il pouvait être simple de s'en débarrasser. A la seule condition, bien sûr, d'avoir survécu au premier vol de la créature.

  Le plus connu était probablement l'insecte-tonnerre (thud bug en VO), ou nang hul dans la langue extragalactique. Extrêmement résistant, capable d'atteindre une vitesse de cent-cinquante kilomètres/heure, il avait vocation à assommer en heurtant. Il devait d'ailleurs son nom au bruit de l'impact. Une masse aussi compacte et véloce pouvait causer de lourds dégâts, en particulier si l'insecte-tonnerre touchait sa victime à la tête. Même si les combinaisons de combat des Jedi étaient capables d'amortir de tels chocs, il demeurait déconseillé de s'exposer à ces insectes pouvant endommager une paroi avant de revenir tranquillement à son propriétaire. De plus, il arrivait aux guerriers de les projeter avec un équivalent de canon, augmentant encore leur portée et leur puissance.

Insectes volants yuuzhan vong
Même une armure protège mal contre les insectes-tonnerre.
Image extraite du comics Invasion, Rescues #3.


  Ce fut contre des nang hul que Mara Jade Skywalker, première Jedi recensée à avoir affronté un Yuuzhan Vong en combat singulier, eut à se battre sur Belkadan. Elle découvrit d'ailleurs que son adversaire les extrayait d'une sorte de bandoulière, qui s'avéra être en réalité le "parent" des insectes, lesquels sortaient de ses cellules germinales pour être utilisés. On ignore cependant par quelle manipulation les Modeleurs parvinrent à créer un tel cycle de vie, mais il est certain qu'ils se basèrent sur la redoutable abeille-étincelle.

  Autre variante directement issu de cet ancêtre, l'insecte-rasoir (razor bug en VO) était une arme particulièrement dangereuse. Avec ses crêtes acérées sur la bordure de sa carapace et ses pinces non moins tranchantes, il méritait particulièrement son nom. De plus, non content de couper suffisamment pour infliger de graves blessures en un seul passage, l'insecte-rasoir pouvait parfois se planter dans sa victime et cherchait alors à s'en extraire, causant davantage de dégâts. Comme le fit remarquer Jaina Solo, un seul était facile à esquiver mais, face à plusieurs de ces créatures, il devenait plus probable d'en sortir au mieux blessé.

  L'insecte-explosif (blast bug en VO) était à peine moins dangereux, car il possédait une capacité stupéfiante : il pouvait rivaliser avec un petit détonateur thermique. Son explosion était assez puissante pour déformer du métal, briser une armure de combat et pouvait même projeter violemment des fragments de la carapace, tel une grenade à fragmentation, voire de l'acide. A ce titre, il s'agissait peut-être de l'insecte utilisant le mieux les capacités de l'abeille-étincelle dont il provenait. Il n'existait que deux façons de survivre à une attaque d'insecte-explosif : le détruire en vol ou réussir à se mettre hors de portée, toutes deux étant très difficile sans des capacités de Jedi.

  Certains étaient légèrement modifiés pour ne faire qu'étourdir les victimes ou les neutraliser sans grand dommage. En effet, les guerriers pouvaient aussi utiliser des insectes déclenchant des explosions soniques et/ou lumineuses (snap bug en VO). On ignore par quelle chimie interne ils pouvaient obtenir ce résultat, mais il était certain que ces attaques spécifiques n'affectaient pas les Yuuzhan Vong.

  Enfin, dernière espèce et la moins répandue : les scarabées-filet, aussi appelés scarabées tisseurs ou lav peq dans le langage extragalactique. Généralement utilisés depuis les airs, sur un tsik vai par exemple, ces insectes étaient libérés par vagues de centaines d'individus. La première créait un réseau de fils gluants, que la seconde renforçait en se nourrissant des matières organiques disponibles (arbres, animaux…), et ainsi de suite à très grande vitesse.

Insectes volants yuuzhan vong
Les insectes modifiés furent notamment utilisés pour sortir Cade Skywalker du Temple Sith.
Image extraite du comics Legacy #17.


  Un siècle après la Guerre des Yuuzhan Vong, ces insectes étaient, tous sans exception, devenus illégaux et ne pouvaient être trouvés qu'au marché noir, difficilement à plus de quelques unités à la fois. Ils se vendaient alors à prix d'or, en moyenne à 800 crédits par insecte. Le contrebandier Jariah Syn, meilleur ami de Cade Skywalker, était notamment un expert dans l'usage de ces créatures qu'il modifiait parfois pour les envoyer espionner ou s'infiltrer avant d'exploser. Ce type de modification augmentait d'ailleurs leur valeur d'au moins 500 crédits supplémentaires par tête.


En savoir plus

  Le poids des insectes volants yuuzhan vong est variable selon les sources. Le Legacy Era Campaign Guide précise que ces armes vivantes pèsent 500 grammes par insectes, une valeur déjà très conséquente pour un insecte, tandis que le New Jedi Order Sourcebook leur attribue une masse comprise entre 1200 et 1400 grammes. Compte-tenu de la taille des insectes yuuzhan vong (moins de 10 centimètres, alors qu'un insecte équivalent sur Terre pèse laborieusement 100 grammes) et des dates de parution respectives de ces sources, c'est la valeur du Legacy Era Campaign Guide qui a été retenue pour cette fiche.

  Pour ce qui est des représentations graphiques des insectes volants yuuzhan vong, bien que les romans s'accordent sur le fait qu'ils déploient leurs ailes pour se diriger sur leur cible, seul l'Essential Reader's Companion les représente autrement que sous une forme terrestre (ailes repliées), dans son illustration du duel entre Mara Jade Skywalker et Yomin Carr.
Informations encyclopédiques
Insectes volants yuuzhan vong
Nom
Insectes volants yuuzhan vong
Nom original
Yuuzhan Vong bugs, thud bug, razor bug, blast bug
Autre(s) nom(s)
Insecte-tonnerre, Insecte-explosif, Insecte rasoir, Scarabée-filet
Classe
Individuel
Constructeur
Fonction
Blesser, capturer ou tuer
Portée (m)
5 à 20m (optimal), 130m (maximal)
Prix
800 à 1300 crédits
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
04/05/2017

Nombre de lectures
23 153


Note de la fiche
2 membres ont noté la fiche "Insectes volants yuuzhan vong" 4 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.