Galaxie (astronomie)


Ensemble d'étoiles et de matière interstellaire

  Une galaxie est un ensemble d'étoiles et de matière interstellaire dont la cohésion est assurée par les forces d'attraction gravitationnelle. Leur taille est très variable, les plus petites galaxies ayant un diamètre de 10.000 années-lumière environ. Il existe plusieurs types de galaxies : les galaxies spirales, les galaxies elliptiques, et les galaxies irrégulières.

  1. Les différents types de galaxies
  
    a. Les galaxies spirales : les galaxies spirales sont des galaxies en forme de disque, présentant en leur centre un bombement sphérique et lumineux. Le disque en forme de spirale et composés de bras très lumineux en raison de la présence des étoiles les plus jeunes - et donc les plus lumineuses. Les étoiles situées plus au centre sont plus anciennes. Les galaxies spirales ressemblent à un tourbillon. Comme la plupart des grandes galaxies, les spirales possèdent souvent en leur centre un trou noir supermassif.

  Il existe deux sous-types de galaxies spirales : les spirales normales, et les spirales barrées. Les galaxies spirales normales sont dotées d'un noyau sphérique, tandis que les galaxies spirales barrées disposent en leur centre d'un noyau aplati en forme de ligne.

  Il existe une classification des galaxies spirales, qui prennent en compte plusieurs critères : la proéminence du noyau central, le resserrement ou l'étirement des bras vers l'intérieur ou l'extérieur, ainsi que la surface lumineuse. Les spirales sont ainsi classifiées "Sa", "Sb", "Sc", ou "Sd". En "descendant" dans les catégories (en allant de "Sa" à "Sd"), la galaxie a un renflement central plus petit, des bras plus relâchés, et un disque moins lumineux. Les galaxies barrées possèdent la même classification : "SBa", "SBb", "SBc" et "SBd".
  
Galaxie (astronomie)

La galaxie spirale barrée NGC 1300 vue par le télescope spatial Hubble


  Le niveau le plus "resserré" d'une galaxie spirale, qui se situe à la frontière avec une galaxie elliptique, est classé dans une catégorie spéciale nommée "S0" (ou "SB0"). Ces galaxies possèdent des bras si serrés qu'ils ne sont pas distinguables, sont dotées d'un renflement très important au niveau du noyau, et leur luminosité est uniforme quelle que soit la distance par rapport au centre.
  
    b. les galaxies elliptiques : les galaxies elliptiques sont des concentrations sphéroïdales de milliards d'étoiles qui ressemblent à des amas globulaires à grande échelle. Elles ont une très petite structure interne; la densité des étoiles diminue doucement du centre concentré vers des bords diffus et elles peuvent avoir une large plage d'ellipticité (ou proportions). Elles contiennent typiquement très peu de gaz et de poussière interstellaires et pas de population d'étoiles jeunes (bien qu'il y ait des exceptions à ces règles).

  Les galaxies elliptiques sont considérées comme des objets complexes car on suppose qu'elles sont le produit final de la fusion de deux galaxies spirales.

  Les galaxies elliptiques s'étalent sur une grande plage de taille et de luminosité, des géantes elliptiques, d'une taille de centaines de milliers d'années-lumière et presque un billion de fois plus brillantes que le Soleil, aux naines elliptiques, juste un peu plus brillantes que l'amas globulaire moyen. Elles se divisent en plusieurs groupes morphologiques :

  - galaxies cD : des objets immenses et brillants qui peuvent mesurer presque 1 Megaparsec (3 millions d'années-lumière). Ces titans ne sont trouvés que près du centre de grands et denses amas de galaxies et sont vraisemblablement le résultat de la fusion de plusieurs galaxies.

  - Galaxies elliptiques normales : objet condensé avec une surface centrale relativement brillante. Elles incluent les elliptiques géantes (gE), celles de luminosité intermédiaire (E) et les compactes elliptiques.
  
  - Galaxies elliptiques naines (Dwarf elliptical galaxies = dE) : ce groupe de galaxies est fondamentalement différent des galaxies elliptiques normales. Leur diamètre est d'un ordre de 1 à 10 kiloparsec, avec une luminosité de surface qui est bien plus basse que les galaxies elliptiques normales, ce qui leur donne une apparence bien plus diffuse. Elles possèdent les mêmes caractéristiques de déclin graduel de la densité des étoiles d'un centre relativement dense vers une périphérie diffuse.
  
  - Galaxies sphéroïdes naines (Dwarf spheroidal galaxies = dSph) : luminosité extrêmement basse, luminosité de surface basse. Leur magnitude absolue n'est que de 8 à 15 mag.

  - Galaxies naines compactes bleues (Blue compact dwarf galaxies = BCD) : les petites galaxies sont rarement bleues. Elles ont des couleurs photométriques de B-V = 0,0 à 0,30 mag, ce qui est typique pour des étoiles relativement jeunes de type spectral A. Ceci suggère que les BCD sont actuellement en train de former activement des étoiles. Ces systèmes ont aussi un abondant gaz interstellaire (contrairement aux autres galaxies elliptiques).
  
    c. les galaxies irrégulières : ces galaxies, qui sont en général plutôt petites, ne possèdent aucun attribut permettant de les classifier dans les galaxies spirales ou elliptiques. Il s'agit donc d'une catégorie "fourre-tout" permettant de ranger toutes les galaxies qui ne rentrent pas dans les deux catégories principales.
  
  
  2. Les regroupements de galaxies
  
  Les galaxies, composées de milliards d'étoiles, s'associent entre elles en amas de quelques dizaines de galaxies (pouvant faire quelques dizaines de millions d'années-lumière de diamètre), et en amas d'amas; les amas s'associent entre eux en superamas (pouvant regrouper plusieurs centaines de galaxies et mesurer plus de cent millions d'années-lumière de diamètre).
  
  A très grande échelle, les galaxies formeraient une structure cellulaire, en se répartissant sur les arêtes, les faces et les sommets de polyèdres, ayant des dimensions moyennes de 300 millions d'années-lumière. Leur disposition serait semblable à celle des molécules de cellulose dans un tissu végétal.

Galaxie (astronomie)

Vue de l'amas de galaxies dénommé Abell 1689 (Hubble)



Actualités en relation

Solo : Le caméo de fin expliqué

Le nouveau spin-off de la saga Star Wars, Solo : A Star Wars Story vient tout juste de sortir en France, six mois à peine après la sortie des Derniers Jedi. Parmi les différentes questions que se posera le spectateur...


Solo : La presse française, entre curiosité et désenchantement

Dévoilé en avant-première au Festival de Cannes, mardi dernier, Solo : A Star Wars Story a vite eu droit à ses premières critiques et retours francophones, publiés tout le long de la semaine. Une fois n'est pas...


Rogue One Standing By : Retour sur une conférence de 2016

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine... 1 an et demi. C'est le temps qu'il nous aura fallu pour avoir, enfin, la vidéo de la conférence que nous avons faite au MK2...


Solo : 70% du film serait issu de reshoots

Deux semaines avant la sortie mondiale de Solo : A Star Wars Story, et alors que la presse mondiale commence enfin à s'intéresser de près au film, voilà qu'une nouvelle intéressante nous provient du Wall Street Journal, toujours...


Delcourt : Sortie de Dark Maul

Sortie aujourd'hui même de Dark Maul, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 02/05/2018. Description officielle : Les Sith forment un ordre de tueurs implacables et impitoyables. Ils vivent et s'entra...


Informations encyclopédiques
Galaxie (astronomie)
Nom
Galaxie (astronomie)
Type
Ensemble d'étoiles

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
19 722


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Vous êtes en train de consulter une fiche de la section Astronomie de l'HoloNet. Contrairement aux autres fiches de l'encyclopédie, les fiches Astronomie se basent sur des faits réels et scientifiquement avérés. Notre prétention n'est pas ici de se poser en référence en matière de physique et d'astronomie, mais de présenter, dans la mesure de nos (maigres ^^) connaissances, quelques éléments scientifiques ayant un rapport de près ou de loin avec Star Wars.

Malgré tout le sérieux dont nous tentons de faire preuve en rédigeant ces fiches, ne perdez pas de vue que nous ne sommes pas des spécialistes de la question et que l'erreur est humaine, et ce même si toutes les sources utilisées sont supposées être "sérieuses". Pour information, voici la liste des diverses sources utilisées pour cette partie consacrée à l'astronomie :

    - Encyclopédie Quid
    - Encyclopédie Encarta
    - Site internet Futura Sciences
    - Site internet de la NASA
    - Site internet du téléscope spatial Hubble
    - Site internet de l'Agence Spatiale Européenne
    - Site internet du Centre National de la Recherche Scientifique
    - Site internet du Centre National d'Etudes Spatiales
    - Site internet 01univers
    - Site internet Astronomes

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.