Terence Stamp


Terence Stamp est l'interprète du Chancelier Suprême Finis Valorum dans l’Episode I.

  Terence Stamp voit le jour le 22 juillet 1939 à Londres dans la maison familiale. Il est issu d'une fratrie de cinq enfants, dont l'un, Christopher, a été un moment le manager du groupe de rock anglais The Who. Son père étant souvent absent pour des raisons professionnelles (il travaille dans la marine marchande), Terence est principalement élevé par sa mère, mais aussi par sa grand-mère et ses tantes.
  A trois ans, lorsque sa mère l'emmène voir Beau Geste avec Gary Cooper, il désire devenir un acteur.

  Ses études terminées, il travaille dans des agences publicitaires londoniennes. Suite à un problème aux pieds, il est réformé et décide de tenter sa chance dans le cinéma, puisque c'est ce qu'il a toujours rêvé de faire.

  Il fait ainsi ses débuts au cinéma en 1962 dans Billy Budd de Peter Ustinov, film dans lequel il obtient le rôle principal. C'est un véritable succès, Terence est récompensé du Golden Globe du meilleur jeune espoir la même année, et il acquiert une réputation internationale. Il obtient ainsi le Prix d'interprétation du Festival de Cannes en 1965 pour son rôle dans L'Obsédé (William Wyler). Il tourne même en Italie, entre autres sous la direction de Federico Fellini pour une adaptation des Histoires extraordinaires d'Edgar Allan Poe en 1968.
  Il est une véritable icône des années 1960 et aura même des liaisons avec des femmes célèbres telles Julie Christie, Brigitte Bardot, ou encore Jean Shrimpton.

  Depuis, la filmographie de cet acteur se voit enrichie d'une série impressionnante de films, collaborant avec les plus grands.
  Terence Stamp s'est montré plus discret au début des années 70. Il a en effet du mal à se remettre de sa rupture avec Jean Shrimpton et prend un congé sabbatique en Inde. Lors de son "retour" , il incarne notamment le général Zod dans Superman (I et II).

  En 1984, il est toujours présent avec The Hit (Stephen Frears). S'ensuivent de petits rôles. Son rôle de drag queen dans The Adventures of Priscilla, Queen of the Desert de Stephan Elliott, en 1994, a néanmoins marqué les esprits du public et lui a valu de multiples récompenses.
  En 1999, il incarne le Chancelier Suprême Finis Valorum dans Star Wars - Épisode I : La Menace fantôme. En 2001, il joue dans une comédie française, Ma femme est une actrice (Yvan Attal) , aidé en cela par les origines françaises de sa mère.

  Par la suite, on le voit encore dans My Boss's Daughter (Jack Taylor) en 2003, dans Elektra (Rob Bowman) en 2005, ou encore dans Wanted (Timur Bekmambetov) en 2008. Il a aussi prêté sa voix au personnage de Jor-El dans la série Smalville.

  Terence Stamp ne se cantonne pas à son métier d'acteur. Il est aussi écrivain et a ainsi rédigé un roman, une autobiographie en trois volumes, et même un livre de cuisine.


  Vous pouvez retrouver sa filmographie complète à cette adresse : http://french.imdb.com/name/nm0000654/


Actualités en relation

Solo : Les premiers produits dérivés sont là !

Comme le veux désormais la tradition, ainsi que la mécanique bien huilée du système marketing mis en place par Disney et Lucasfilm, une première vague de produits dérivés aux couleurs de Solo : A Star...


Informations encyclopédiques
Terence Stamp
Nom
Terence Stamp
Nationalité
UK
Date Naissance
22/07/1939
Métier(s)
Acteur
Écrivain

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
03/09/2008

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
9 255


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Internet Movie Database

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.