Blarth


Le blarth était un ingénieux prédateur de Naboo, incarnation vivante des valeurs de la société Gungan.

  De taille moyenne, le blarth était un prédateur des marais de Naboo qui ne se distinguait pas par sa grâce et son élégance, aux yeux des humains du moins : en effet, il tenait son nom du bruyant rot sonore et grave qu'il laissait échapper régulièrement. Armé de grandes dents et de défenses sur sa mâchoire supérieure, il s'estimait bien trop intelligent pour perdre son temps à courir après des proies. Son ordinaire était composé de gullipuds, de yobcrabes, de yobcrevettes, de bowlumps et de nyorks, qu'il attrapait en leur tendant des pièges : une sorte de pince au bout de sa longue et souple queue lui permettait de saisir un appât fait de plumes ou de nourriture, et de le plonger dans l'eau fétide des marais. Dès que le repas avait mordu, il le sortait de l'eau et le projetait dans sa gueule. Cette méthode de pêche était extrêmement avantageuse, car les dépenses en énergie étaient d'autant plus limitées que rien n'empêchait le blarth de faire un petit somme entre deux prises. Même s'il était paresseux, le blarth s'avérait toutefois être un bon nageur grâce à sa couche de graisse isolante qui l'aidait à flotter et sa peau qui absorbait l'oxygène contenu dans l'eau, lui assurant une apnée de deux heures sous la surface.

  Les plus intelligents d'entre eux recouraient à une méthode encore plus efficace et sophistiquée : ils profitaient de l'affection que les Gungans portaient aux animaux de compagnie et de leur tempérament très doux pour se faire adopter. Alors commençait une vie passée à se prélasser dans une mare de bave, faite de ris, de jeux et d'orgies alimentaires.

  Les Gungans se retrouvaient dans le caractère maladroit, indolent et affectueux du blarth. Pour eux, sa caractéristique physique la plus charmante était sa tendance à baver constamment. Sa salive leur servait à fabriquer des produits de beauté et autres parfums, et entrait dans la composition des ciments des murs de leurs villes subaquatiques. La tendance de l'animal à dormir en travers des portes, alors qu'il atteignait une taille assez importante à l'âge adulte, pouvait constituer une gêne pour la circulation, sans parler de la mare glissante qui se forme autour de lui alors qu'il se livrait à son activité favorite. Ces inconvénients étaient plutôt une qualité aux yeux des Gungans, qui trouvaient manifestement très amusant de glisser dans des flaques de salive. En outre, les jeunes blarths étaient des compagnons de jeu très appréciés des enfants Gungans, qui pouvaient ainsi apprendre à leur contact les valeurs essentielles de la société Gungan : l'attachement aux animaux, et bien sûr le jeu et le sommeil.

  Enfin, la femelle blarth donnait naissance à trois ou quatre petits, une à deux fois par an. Elle léchait ses enfants pour les calmer et déclencher leur production d'hormones.

Blarth

Informations encyclopédiques
Blarth
Nom
Blarth
Origine
Habitat
Marais
Armes
Langue, queue, intelligence

Informations administratives
Auteur principal

Co-auteur(s)

Date de création
21/05/2009

Date de modification
19/10/2019

Nombre de lectures
24 577


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.