Cannok


Le Cannok est un prédateur natif de la lune jungle de Dxun.

  Parmi toutes les espèces qui hantent la lune de Dxun, le Cannok, s'il est le plus commun, n'est certainement pas le plus dangereux, par rapport aux Drexls, Zakkeg et Boma par exemple. Et pourtant, ce prédateur serait sans doute au sommet de la chaîne alimentaire des faunes de nombreuse planètes.

  Le Cannok pourrait de loin ressembler à un chien, mais en y regardant de plus près, on réalise tout de suite son erreur. Trapu et maladroit dans ses déplacements par rapport à son rival de Dxun, le Maalraas, sa large gueule extensible dotée d'une langue développée est garnie de crocs capables de trancher chair et os sans difficulté. Ses yeux sont au bout de deux appendices faciaux, qui lui permettent de regarder dans toutes les directions possibles, et sont indépendants l'un de l'autre. Une crête osseuse  recouvre sa fourrure au niveau de sa colonne vertébrale, le protégeant d'une hypothétique attaque au niveau de son dos, et ses pattes, dont les deux de  devant sont partiellement dotées de quatre doigts, sont dépourvus de griffes. Son front est enfin protégé par un renforcement cartilagineux qui lui permet de se protéger des attaques des autres prédateurs plus grand que lui. Le Cannok est capable d'avaler n'importe quoi. Et de fait sa grande voracité le pousse à manger tout ce qui trouve à sa portée, quitte à traverser un champ de mines mortel. Cette faim permanente en fait l'un des prédateurs les moins subtils de la jungle, le poussant à avaler animaux, mais aussi armes, crédits et outils, que son estomac, ne pouvant les digérer, conservera jusqu'à sa mort.

  Les Cannoks s'illustrèrent particulièrement dans l'histoire galactique à l'occasion du projet de reconstruction de Télos IV. En effet, les Ithoriens, qui, pour repeupler la planète, importaient depuis Ondéron de la faune et de la flore de Dxun, connues pour leur résistance, décidèrent de libérer des Cannoks pour contrôler la population d'herbivores grandissante de la planète. Mais les Cannoks dépassèrent tous les espoirs des biologistes, puisqu'ils dévorèrent tous les herbivores et commencèrent à attaquer tout ce qui était comestible dans leur secteur, profitant de la neutralisation du projet de reconstruction par la Czerka. Meetra Surik, l'Exilée Jedi, dut ainsi affronter plusieurs meutes de Cannoks lorsqu'elle se rendit à la surface de la planète pour retrouver son vaisseau, l'Ebon Hawk. On peut penser qu'une fois la Czerka chassée de Télos devant les preuves de son implication dans de nombreuses affaires criminelles, preuves montrées aux Télosiens par les Ithoriens avec l'aide de Meetra Surik, les biologistes purent reprendre leur travail et retirer les Cannoks pour relancer le projet.

  Les Cannoks causèrent aussi des problèmes aux Mandaloriens, anciens Néo-Croisés, qui s'étaient réinstallés sous le commandement de Mandalore le Sauveur dans un ancien camp de Dxun. En effet, ils s'attaquaient régulièrement aux guerriers, dévorant sans réfléchir leur matériel, perturbant leurs périmètres de sécurité et mettant à mal les plans les plus soigneusement préparés. Les Mandaloriens les considéraient comme de la vermine, indignes de combattants comme eux, et se contentaient de les ignorer, ne les repoussant pas assez loin de leur positions et de leurs caches d‘armes, même s‘ils les trouvaient agaçants. C'est ainsi que les Cannoks eurent l'occasion notamment de grignoter le seul convertisseur d'impulsions de phase, nécessaire pour faire fonctionner l'ordinateur de pistage. Heureusement pour Zuka, le technicien du camp, Meetra Surik, qui cherchait à faire ses preuves pour Mandalore, se proposa de lui rapporter le convertisseur. Après avoir éventré et fouillé les cadavres de nombreux Cannoks, elle finit par lui réunir le cœur, l'alimentation et l'assemblage, ce qui permit de faire fonctionner enfin l'ordinateur. Elle profita aussi de l'aide indirect d'autre Cannoks qui dévorèrent un éclaireur des troupes du colonel Tobin lancées à la recherche de l'Exilée, faisant considérablement augmenter la crainte des soldats et les transformant en cibles faciles pour Meetra et Kelborn.

  On peut aussi penser que les Cannoks génèrent considérablement les Sith qui s'étaient installés près du tombeau de Freedon Nadd pour récupérer ses pouvoirs. En tout les cas, les Cannoks ne furent pas jugés dignes d'être contrôlés et les utilisateurs du Coté Obscur préférèrent dompter des Bomas et des larves de Drexl, beaucoup plus puissants pour attaquer les forces de la Reine Talia d'Ondéron.

  Quoi qu'il en soit les Cannoks continuèrent  de dévorer la faune de Dxun pendant encore longtemps  et l'histoire galactique n'entendit plus parler d'eux.

Cannok

Un Cannok
Image extraite de Knights of the Old Republic II - The Sith Lords




Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Cannok
Nom
Cannok
Origine
Habitat
Jungles et prairies
Taille
0.8 mètres au garrot
Armes
Crocs

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
16/03/2012

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
10 887


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Knights of the Old Republic II : The Sith Lords

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.