Ghest


Féroce prédateur natif de Rodia, presque totalement éteint

  Le ghest ou "Démon des Marais" est une créature originaire de la planète Rodia. C'est un être amphibie respirant aussi bien sous l'eau qu'à l'air libre et un spécimen adulte atteint couramment les six mètres de long. Le ghest possède deux pattes avant armées de griffes destinées à déchiqueter ses proies et deux autres paires de pattes plus petites situées plus en arrière sur son long corps sinueux et qui lui permettent de se déplacer sur le sol. Son surnom lui vient des anciennes légendes rodiennes à l'époque ou ce peuple vivait encore de manière primitive et apprenait tout juste à tailler le silex. Les ghests n'hésitaient pas à attaquer des villages et à en dévorer tous les habitants qui ne prenaient pas la fuite assez rapidement. Les armes des rodiens primitifs ne pouvaient percer le cuir épais de ces monstres qui ne craignaient ni le bruit ni les flammes.

  Lorsque les Rodiens construisirent leurs premières cités, il n'était pas rare qu'un ghest surgisse tout à coup dans les faubourgs et tue une poignée d'habitants avant de disparaître à nouveau en emportant ses proies. La ruse des démons des marais était proverbiale bien qu'ils ne soient pas des créatures sapientes et il est fort heureux que les ghests soient des créatures solitaires en dehors de la saison de reproduction.
  
  Comme leur surnom l'indique, les ghests aiment à demeurer dans les marécages et leur long corps demeure généralement immergé, seul le sommet du crâne aplati et les yeux sortant de l'eau. La végétation luxuriante des marais rodiens, la couleur de peau sombre du ghest et sa parfaite immobilité le rendent souvent quasiment invisible si l'on ne se montre pas très vigilant. Lorsqu'il attaque, le ghest surgit brutalement de l'eau avec une telle rapidité que même des chasseurs expérimentés se retrouvent parfois un instant pétrifié lorsque six mètres de ghest affamé se ruent d'un seul coup sur eux toutes griffes et dents à l'air. Généralement cet instant d'hésitation s'avère fatal. Si l'on a de bons réflexes, le seul espoir de réchapper à une telle attaque est de prendre la fuite en courant car les pattes locomotrices d'un ghest lancé à pleine vitesse sont moins rapides qu'une bonne paire de jambes stimulées par l'adrénaline. Malheureusement, certains ghests parmi les plus âgés jouent sur cette vulnérabilité en attaquant de manière à ce que leur proie se rue droit dans un trou d'eau ou autre obstacle qui la mettra à la merci du prédateur.

  Les Rodiens doivent en partie aux ghests leur réputation de chasseurs émérites car lorsque ces animaux étaient encore nombreux, les chasseurs rodiens qui partaient récolter des trophées dans les marais revenaient souvent avec quelques compagnons de moins dans leur groupe. Ceux qui parvenaient à ramener une tête de ghest étaient donc l'objet d'une admiration certaine, d'autant plus que les villages voisins de la zone ou l'animal était tué pouvaient espérer quelques mois de tranquillité avant qu'un autre ghest ne vienne prendre la place.

  Les ghests sont généralement sédentaires mais si les proies fuient la zone où ils chassent, ils sont tout à fait capables à leur tour de se déplacer. Leur seul souci majeur est d'arriver à trouver un endroit intéressant qui ne soit pas déjà le territoire d'un autre ghest car en dehors des périodes de reproduction ces animaux sont résolument hostiles à tout ce qui bouge, y compris les représentants de leur propre espèce.
  
  La technologie des blasters, le développement des biosenseurs et des millénaires de traditions et de secrets transmis d'une génération à l'autre finirent par donner un avantage décisif aux chasseurs sur les ghests et en l'espace de quelques siècles, les Rodiens faillirent bien exterminer totalement les démons des marais des légendes. Sur Rodia, ces animaux sont devenus très rares et plus rares encore sont ceux qui parviennent à en trouver un et à en ramener la tête.
  
  Heureusement pour les Rodiens (et malheureusement pour beaucoup d'autres personnes), certains immigrants rodiens quittèrent leur monde natal pour former des communautés un peu partout dans la galaxie avant le règne de Navik le Rouge. Parmi eux, plusieurs emmenèrent des oeufs de ghest qu'ils déposèrent dans les marais de leur nouvelle planète afin d'avoir par la suite des animaux intéressants à traquer. La plupart du temps, les ghests se sont très bien adaptés à leurs nouveaux mondes et se sont rapidement hissés au sommet de la chaine alimentaire. Certains zoologues ou amateurs de bêtes sauvages ont également fait transporter des ghests à grand prix jusqu'à leurs zoos et vivariums privés. Comme cela arrive parfois, il y eut plusieurs cas de ghests qui parvinrent à s'échapper et il existe donc également dans des endroits reculés de la galaxie quelques ghests éparpillés qui descendent de parents autrefois enfermés dans les aquariums de riches collectionneurs. Généralement, ces créatures se réfugient dans les marais ou les égouts et y demeurent tapies. Il est rare que l'on soupçonne leur présence car en dehors des proies animales à leur disposition, la plupart des ghests qui sévissent dans les égouts des cités s'en prennent surtout à des gens qui ne manquent à personne et se nourrissent beaucoup des rats et autres vermines qui pullulent dans les réseaux d'égouts de toutes les planètes de la galaxie.



Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Ghest
Nom
Ghest
Origine
Habitat
Marais
Taille
6 m
Armes
Griffes, crocs

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
14 910


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • WEG - The Roleplaying Game

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.