Dragon Krayt


Le Dragon Krayt était un féroce reptile originaire de la planète désertique Tatooine.

Continuité : Legends


  Terrible et redoutable prédateur aussi rare que célèbre, le dragon Krayt était l'une des plus fameuses créatures originaires de Tatooine.
  La qualification de "dragon Krayt" englobait plusieurs sous-espèces, toutes aussi terrifiantes les unes que les autres. Néanmoins, tous les dragons Krayt partageaient des points communs : ils grandissaient tout au long de leur durée de vie, devenant de plus en plus forts et grands avec l'âge. Leur crâne était couvert d'une crête de cinq cornes effilées, dont on ignorait l'utilité précise, et leur tête était renforcée par de puissantes plaques osseuses. Leurs griffes pouvaient traverser le duracier. Bien qu'aucun œuf n'ait jamais été retrouvé, on suppose que ces créatures étaient ovipares à cause de leur apparence reptilienne. Leur régime alimentaire s composait principalement de banthas.

  Parmi ces sous-espèces, le dragon de canyon était la plus connue. Il s'agissait d'un quadrupède mesurant 10 mètres de long, et qui pouvait atteindre 30 mètres au plus fort de sa croissance. Il se reconnaissait à sa peau marron et beige qui se confondait avec le sable et les rochers. Comme son nom l'indiquait, il peuplait les canyons du Jundland, mais également les sables ardents de la Mer des Dunes.
  C'est d'ailleurs à cet endroit-là que Revan, accompagné du chasseur twi'lek Komad Fortuna, tua un dragon Krayt en l'attirant avec des banthas, afin d'acquérir le fragment de carte stellaire que la créature gardait.

Dragon Krayt

Dragon Krayt des canyons


  L'été était la saison des amours pour le dragon Krayt, et les canyons du Jundland résonnaient alors de hurlements terrifiants. Même les féroces pillards Tuskens se sauvaient en entendant ces cris, car ils savaient que les dragons de Krayt étaient capables de semer la mort sur leur passage.
  Cela permit à Obi-Wan "Ben" Kenobi de secourir Luke Skywalker des Hommes des Sables en imitant le hurlement caractéristique de la créature.

  Les Tuskens avaient en effet une certaine vénération teintée de crainte pour les dragons Krayt, car ils respectaient la férocité et la puissance de ces créatures. L'un des rites de passage pour les jeunes Tuskens consistait à traquer et tuer un dragon Krayt, mais les récits rapportant la réussite d'une telle mission étaient rares.
  De même, les dragons Krayt étaient des créatures sacrées pour les Jawas, qui considéraient que leurs os détenaient des propriétés mystiques.

  Les dragons Krayt possédaient des gésiers pour les aider à digérer leur nourriture. Ces gésiers contenaient parfois de précieuses pierres polies, connues sous le nom de perle de dragon Krayt. La beauté de ces pierres, associée à l'extrême difficulté de se les procurer, en avait fait des objets très rares, et donc d'une grande valeur.

  Le dragon de Canyon était déjà une créature fantastique, dont la simple vue pouvait glacer d'effroi l'homme le plus endurci. Mais cette sous-espèce n'était rien si on la comparait au grand dragon Krayt, un reptile que l'on ne trouvait qu'au plus profond du désert de Tatooine. Il était identifiable à ses dix membres et à sa peau bleue. Ses nombreuses pattes lui permettaient de nager dans le sable des dunes comme un poisson dans l'eau. Solitaire, il s'enfouissait sous le sable durant la journée. Avec ses muscles vigoureux, ses os solides, sa force redoutable et sa vitesse incroyable en dépit de sa taille, il était le plus terrible prédateur de toute la planète. Il était suffisamment redoutable pour dénicher et manger de jeunes sarlaccs.
  On trouvait parfois des squelettes de cette sous-espèce dans la Mer des Dunes, et ce fut le cas de C-3PO alors qu'il marchait seul dans le désert après avoir atterri sur Tatooine et s'être séparé de R2-D2.

Dragon Krayt

Grand dragon Krayt


  Certains xénobiologistes émirent l'hypothèses que les dragons de Krayt seraient les descendants des dragons Duinuogwuin, qui auraient régressé dans l'évolution. On peut noter que les dragons de Krayt avaient un autre parent éloigné : le dragon Kell.

  L'aspect légendaire du dragon Krayt et son caractère mythique inspirèrent de nombreuses appellations au fil du temps, à travers toute la galaxie.
Pour les Jedi, la "Voie du Dragon Krayt" était le nom donné à la forme V du combat au sabre laser, le shien/djem so.
Pendant la Guerre Froide, un gang de criminels basé dans le Secteur Corellien de Nar Shaddaa se nommait "Le Gang des Krayts".
Lors de l'avènement du Nouvel Ordre Sith, A'Sharad Hett prit l'identité de Dark Krayt.

Dragon Krayt

Un squelette de dragon Krayt sur Tatooine




Actualités en relation

HoloNet | Célébrons le début de l'été avec un de pack xénobiologie Legends !

Star Wars HoloNet vous propose aujourd'hui un petit pack de 16 fiches inédites de l'univers Légendes, grâce à l'investissement de la tenante du titre du nombre de fiches, Whiterevan, et à notre xénobiologiste, Jek Vengelis. Comme...


Dark Forces fête ses 25 ans !

Alerte : coup de vieux en approche rapide. Nous sommes en 1995. Jacques Chirac est élu à la présidence française, le Québec a manqué de peu sa souveraineté au référendum, l'OMC entre officiellement en vigueur… mais surtout...


Informations encyclopédiques
Dragon Krayt
Nom
Dragon Krayt
Origine
Habitat
Désert, canyons
Taille
10 m
Armes
Griffes, dents

Informations administratives
Auteur principal

Co-auteur(s)

Date de création
avant 2006

Date de modification
25/04/2020

Nombre de lectures
53 152


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.