Kwazel maw


Les kwazel maw étaient des créatures féroces vivant dans les profondeurs des eaux de Rodia.

  Les kwazel maws étaient les prédateurs les plus redoutés des eaux de Rodia. Ils étaient en général tapis dans les profondeurs ; là, leurs gigantesques yeux leur permettaient d'attaquer aisément les proies les plus proches. Celles-ci étaient d'emblée assommées à cause des lueurs émises par les marques visibles sur l'épiderme de la créature. Son corps était en forme longitudinale ; ses proportions étaient démesurées ; sa gueule, dépourvue de dents, telle un énorme trou béant, était pour elle l'assurance de gober n'importe quel poisson et émettait des rugissements effrayants. En somme, elle dominait la faune de la planète dont elle était originaire.

  Un individu pouvait vivre jusqu'à cent ans et s'étendait sur plus de quatre-vingt-cinq mètres de longueur au plus profond des eaux rodiennes. Ils étaient des nageurs patauds ; la plupart du temps, ils se cramponnaient sur les parois des canyons sous-marin avec leurs pattes postérieures jusqu'à ce que leurs antennes sensorielles fussent en mesure de repérer un mouvement à leur portée. Leur peau était si épaisse que les tirs de la plupart des armes ne lui faisaient aucun mal. Outre cette méthode de chasse, ils pouvaient se nourrir à l'air libre puisqu'ils étaient aptes à vivre longtemps de cette façon. En outre, s'ils étaient brutaux, leur domestication n'était pas pour autant impossible.

  Les kwazel maws vivaient en majorité dans les lagons de leur environnement natal. De là, ils aimaient à profiter de la chaleur des générateurs énergétique des vaisseaux. Leurs deux longues antennes de couleur jaune retombaient jusque devant leurs yeux, lesquels étaient en fait de simples globes d'un jaune luisant entourés d'une mince parcelle de peau. Leur corps était recouvert de taches vertes et violettes fluorescentes, disposées non seulement sur leur tête en lignes presque droites, mais encore sur chacune de leurs multiples pattes graisseuses, ainsi que sur le reste de leur anatomie. Pour se reposer, ils s'installaient sur des rochers ; mieux valait alors ne pas pas les réveiller.

Kwazel maw

Le kwazel maw détaillé.
(The Clone Wars: The Visual Guide)


  Leur corps était composé de plusieurs segments proéminents qui leur donnaient un aspect de larve ; ils possédaient des petites pattes qui étaient comme recroquevillées sur elles-mêmes près de leur "queue" et qui leur permettaient de se déplacer sur terre. Leur férocité était telle qu'ils étaient capables d'assaillir les bêtes qu'ils voyaient de sorte qu'en leur présence, le danger était perpétuel. De fait, on pourrait les comparer aux fameuses limaces des marais qui vivaient pour leur part dans les marécages suintants de Dagobah ; du point de vue de leur apparence, d'ailleurs, ils se ressemblaient beaucoup, notamment parce que tous deux possédaient des antennes utiles pour déceler les vibrations aussi bien dans l'air que dans l'eau.

  Lorsque la Guerre des Clones éclata, il devint nécessaire, pour chacune des factions rivales, de s'assurer de la loyauté des mondes alliés. Par conséquent, la Sénatrice Padmé Amidala gagna Rodia avec son fidèle Jar Jar Binks, dans l'intention de négocier avec un ancien ami de sa famille, Onaconda Farr. La visite de la citadelle se transforma bien vite en mission quand la jeune femme s'aperçut que le gouvernement avait déjà décidé de s'allier à la Confédération des Systèmes Indépendants. Elle se fit capturer par des droïdes de combat sur ordre de son rival Nute Gunray.

Kwazel maw

Un kwazel maw attaque Jar Jar.
(Star Wars: The Clone Wars: "Bombad Jedi")


  Toutefois, le maladroit Binks décida d'aller la sauver. Il partit en expédition avec C-3PO, mais se fit bientôt repérer par les Séparatistes. Du fait qu'il avait revêtu une toge Jedi, ceux-ci crurent qu'il en était un vrai ; par conséquent, Gunray lança ses laquais mécaniques à sa poursuite. Jar Jar plongea alors sous l'eau en ouvrant une trappe menant directement aux eaux situées sous la citadelle. Il évita ainsi d'être tué, mais, sans le savoir, il s'était appuyé sur la tête d'un kwazel maw. L'animal, dont les marques fluorescentes étaient visibles, surgit et voulut engloutir le Gungan.

  Il le poursuivit alors dans les flots ; heureusement pour lui, Binks, en tant que natif de Naboo, était doué pour la nage. Le monstre tenta bien d'éviter les parois rocailleuses sous-marines ; toutefois sa cible était trop rapide : Jar Jar le sema pour finalement regagner la surface sans aucune blessure. Ainsi, il allait pouvoir continuer sa mission. Pourtant, c'est bientôt lui qui eut besoin d'aide car Padmé s'échappa de sa cellule en leurrant ses geôliers. Assailli par des droïdes de combat, il se réfugia une nouvelle fois sous l'eau.

Kwazel maw

La peau des kwazel maws est insensible aux tirs de blaster.
(Star Wars: The Clone Wars: "Bombad Jedi")


  Après que les automates séparatistes eurent en vain lancé quelques détonateurs non loin de Binks, un B2, cette fois, utilisa son bras mécanique pour envoyer un missile téléguidé sur lui. Le Gungan, qui se déplaçait à grande vitesse réussit manifestement à éviter l'obus mais il fut à nouveau confronté au kwazel maw qu'il avait rencontré un peu plus tôt. La créature se présenta face à lui et ouvra sa gueule en émettant un cri qui fit fuir sa proie en quelques secondes.

  Il commença à nager dans une autre direction, toujours traqué par la bête qui essaya de lui engloutir les jambes. Alors qu'il faisait son possible pour lui échapper, il se retrouva face au missile lancé par le super droïde, de sorte que Jar Jar était cerné. Une explosion s'ensuivit ; elle fut aussi perçue à la surface, ce qui conduisit Padmé à croire que Binks était mort. Mais ce n'était pas le cas : l'être sous-marin, contre toute attente, avait avalé sa proie sans pour autant le déguster. Pour le remercier, le Gungan prétendit qu'il était dorénavant son compagnon et embrassa sa peau résistante, lui donnant par la même occasion l'affectueux surnom de "Boogie".

Kwazel maw

Le kwazel maw dispose d'un corps particulièrement long.
(Star Wars: The Clone Wars: "Bombad Jedi")


  Le gigantesque poisson en fut tout émoustillé. Plus tard, quand Padmé et 3PO étaient sur le point de se faire exécuter par les droïdes destroyers de Gunray, Jar Jar réapparut et attira l'attention de l'ennemi. Il fut alors assailli par les automates ; heureusement, Boogie émergea à la surface, détruisant par là la grille du sol de la citadelle de Farr. La créature bouscula et détruisit tous les droïdes, les anéantissant les uns après les autres par quelques mouvements violents. Cela était d'autant plus facile que les décharges ne pénétraient pas son épiderme épais.

  Jar Jar s'était accroché à une antenne de Boogie puis il parvint à s'installer sur sa tête comme s'il était une monture. Cette attaque du kwazel permit à Padmé de récupérer un fusil blaster au sol et ainsi d'empêcher Gunray de fuir ; elle le mit en état d'arrestation. Quant à la bête, elle se jeta sur la navette neimoidienne du vice-roi ; elle la fit tomber dans les marécages en contrebas et lâcha un cri victorieux pour conclure. Elle assista, sans rien ne pouvoir comprendre, à l'arrivée des Républicains et du Commandant Gree. Un soldat clone parvint même à le caresser : à croire que certains spécimens n'étaient pas si dangereux.



Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Kwazel maw
Nom
Kwazel maw
Origine
Habitat
Eaux (profondeurs)
Taille
88 m (longueur)
Armes
Marques fluorescentes, gueule, taille

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
06/01/2009

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
15 540


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Starwars.com - Databank
  • The Clone Wars : The Visual Guide
  • The Clone Wars Character Encyclopedia
  • The Clone Wars S01E08 - Bombad Jedi

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.