Rakghoul


Créature mutante qui pullule dans les égoûts et bas-fonds de Taris

  Près de 4000 ans avant la Bataille de Yavin, les Sith étaient nombreux et représentaient une menace constante pour la République. A cette époque, les affrontements entre Jedi et Sith étaient monnaie courante, même sur les villes-planètes comme Taris. C'est à cette période qu'apparut une étrange maladie qui ravageait les Tarisiens habitant dans les niveaux inférieurs de la cité - les plus pauvres - et au niveau du sol de la planète.
  Cette maladie transformait les créatures intelligentes en des monstres sauvages et agressifs appelés Rakghouls. La maladie se transmettait par les attaques des Rakghouls, et une personne qui était griffée ou mordue se transformait à son tour en Rakghoul en très peu de temps. Suivant le métabolisme du contaminé, la transformation pouvait prendre six heures et deux jours.

  Le changement d'état étirait et tordait le corps de la victime, modifiant complètement sa morphologie, faisant perdre la pigmentation de sa peau et aboutissant à une forme cadavérique tourmentée. Dans le noir, la perception visuelle d'un Rakghoul était égale à deux fois celle d'un humain, bien que les couleurs et les détails leur fassent défaut dans ces conditions. De façon générale, il semblerait que les Rakghouls soient d'origine humaine, bien que certains cas de transformation de variantes d'humanoïdes auraient eu aussi lieu.

  Étant donné le changement radical d'apparence suivant l'infection, la morphologie initiale de la victime pouvait correspondre à n'importe quoi. Les Rakghouls étaient des êtres fonctionnant presque à l'instinct, et avaient pour habitude d'attaquer tout ce qui ressemblait ou sentait comme de la nourriture et de dévorer toute matière organique, d'où leur nom de goules - "ghoul" en anglais. Les cas de cannibalisme étaient fréquents chez ces créatures, encouragés par le fait que les Rakghouls passaient beaucoup de temps à se battre entre elles.

  Malgré cela, il semblerait que les Rakghouls pouvaient survivre avec peu de calories en réserve. Des témoignages ont rapporté des combats de plusieurs jours entre ces créatures pour un tout petit peu de nourriture, que le vainqueur emportait avec lui pour le manger seul à l'écart. Voyageant par petits groupes de quatre à huit individus, les Rakghouls étaient parfois dirigés par un Rakghoul plus intelligent, appelée Démon Rakghoul. C'est le seul cas de coopération et d'organisation que l'on ait rapporté à propos de ces monstres.

  Les Démons Rakghouls étaient probablement avant leur infection des êtres très intelligents ou possédant une grande force de caractère. Après leur infection, des réminiscences de cette intelligence auraient pu leur permettre de prendre le dessus sur les autres Rakghouls, de créer des pièges pour attirer de nouvelles victimes, voire - dans certains cas très rares - d'utiliser des armes.

Rakghoul


  Les origines de la maladie des Rakghouls sont sujettes à débat. Elle était déjà présente sur Taris un siècle avant sa destruction par les Sith, et on estime à environ 60 millions le nombre de personnes ayant été infectées par la maladie durant cette période. La nature et les effets de cette maladie sont tels que les pathohistoriens - les historiens des maladies - ont émis l'hypothèse qu'il pouvait s'agir d'une maladie créée par une espèce intelligente plutôt qu'une maladie naturelle. Cependant, aucune preuve n'a pu venir étayer cette théorie.

  Durant la période d'incubation, les victimes étaient affaiblies mais encore lucides. Les chances de contaminer quelqu'un d'autre étaient faibles, surtout à cause du fait que peu de monde souhaitait s'approcher d'un Rakghoul en devenir. De nombreuses victimes étaient tuées par leur communauté avant de devenir des Rakghouls à part entière, empêchant ainsi la maladie de se répandre encore plus. Mais ce n'était pas toujours le cas, les victimes étant parfois exilées et se transformaient loin de leur communauté. Certaines communautés ont même tenté de répandre ainsi l'infection à la Ville Haute de Taris, opérant ainsi une douce vengeance envers les riches.

  En effet, sur Taris, l'infection était exclusivement limitée aux habitants de ce que l'on appelle la Cité Souterraine, car les sphères officielles ne les laissaient pas monter dans la partie supérieure de la mégalopole. L'emploi de la force était souvent de mise via des droïdes de sécurité. Bien que la surface de Taris soit en proie à de nombreuses luttes de gangs et aux crimes les plus variés, de nombreux Tarisiens prenaient en pitié les victimes des Rakghouls et tentaient de les protéger ou de les soigner.

  Pour les habitants de la surface, la maladie était la mise à mort que les officiels de Taris n'osaient pas effectuer eux-mêmes, ce qui explique pourquoi cette maladie a pu perdurer si longtemps sans jamais être traitée. Les Républicains avaient néanmoins trouvé un sérum, mais ce dernier fut récupéré par les Sith lorsque ces derniers annexèrent la planète. Par la suite, les Sith inoculaient ce sérum aux soldats chargés de descendre à la surface.

  Les habitants de la surface qui n'étaient pas infectés souffraient également des Rakghouls. Afin d'éviter leurs attaques, ils s'étaient barricadés dans des petites cités-dépotoirs faites d'empilement de tout ce qu'ils pouvaient trouver, organisées autour des ascenseurs menant vers les niveaux supérieurs, qu'ils n'étaient néanmoins pas autorisés à emprunter. Le reste de la surface était un no man's land dans lequel peu de monde s'aventurait. Quelques esclavagistes ou criminels avaient quand même trouvé le moyen d'y établir des bases cachées.

  Après que les Sith de Dark Malak aient bombardé Taris, on n'entendit plus jamais parler des Rakghouls, ce qui pourrait laisser penser que la maladie n'a jamais quitté la planète. Mais la galaxie est grande, et l'on ne peut être sûr de rien.
Informations encyclopédiques
Rakghoul
Nom
Rakghoul
Origine
Habitat
Egouts, surface de la planète
Taille
1.50 à 2 m
Armes
Dents, griffes, transmission de maladie

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
26 710


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Wizards of the Coast
  • Knights of the Old Republic (jeu vidéo)

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.