Rancor


Les rancors sont des prédateurs féroces originaires de la planète Dathomir. Pouvant mesurer de 5 à 10 mètres, armés de griffes et de crocs, ils sont néanmoins domesticables dans une certaine mesure.

  Les Rancors sont des créatures très rares, qui vivent sur des planètes isolées comme Dathomir, ou dans le système otthetien. Parmi toutes les espèces de Rancor, ceux de Dathomir sont les plus grands et les plus évolués. Ils ont été domestiqués par les Sorcières de Dathomir, car la maîtrise de la Force est nécessaire pour maîtriser une créature aussi puissante.

  Si les plus grands Rancors de Dathomir peuvent atteindre aisément les 10 mètres de haut, celui de Jabba ne faisait "que" 5 mètres. Doté de deux bras très longs qui lui permettent de saisir ses proies, le Rancor est un prédateur féroce, doté d'une dentition puissante. La peau du Rancor, de couleur vert olive, est si dure que les tirs de blaster ne peuvent la traverser.
  Le Rancor est une créature très difficile à domestiquer. De par sa rareté c'est une espèce très recherchée des excentriques et des puissants, parmi lesquels le chef de gang Jabba le Hutt, qui posséda pendant un long moment son Rancor domestique. Aucune information fiable ne peut établir la provenance première de ce Rancor, Dathomir ayant été pendant longtemps sous le coup d'un blocus impénétrable.

  Le Rancor fut découvert dans les ruines d'un vaisseau écrasé dans les régions désolées de Tatooine. Le vaisseau appartenait au Capitaine Grizzid, un marchand connu dans son milieu qui avait déjà traité avec Jabba par le passé. Comme souvent, ce furent les Jawas qui découvrirent l'épave, mais leur couardise les empêcha d'aller plus loin. Contre une bonne récompense ils contactèrent l'un des nombreux lieutenants de Jabba, Bidlo Kwerve, et l'informèrent de la présence d'une épave de vaisseau et également de la présence d'un terrible prédateur caché à l'intérieur. Intrigué, et espérant s'attirer les faveurs de son maître, Kwerve organisa une expédition pour récupérer les objets de valeur - créatures y compris.
  Quand Kwerve et ses gardes gamorréens atteignirent l'épave, ils se retrouvèrent face à une créature qu'ils n'avaient jamais vue auparavant : un Rancor. Bien que loin d'avoir atteint l'âge adulte, ce spécimen donna beaucoup de fil à retordre à l'équipe, et certains gardes gamorréens furent proprement dévorés. Au prix de ces quelques pertes, Kwerve et son équipe parvinrent à enfermer la créature dans l'épave.
  C'est à ce moment que Bib Fortuna, le plus proche rival de Kwerve, arriva à son tour sur les lieux du crash pour savoir de quoi il retournait. Nul ne sait le marché que les deux hommes passèrent à ce moment-là, mais toujours est-il qu'ils revinrent trois jours plus tard au palais de Jabba pour lui donner le Rancor en présent.

  Habile manipulateur, Bib Fortuna obtint de son maître le grade de Premier Lieutenant. Kwerve reçut quant à lui l'extrême honneur d'être le premier repas servi au Rancor dans le palais. Pour s'occuper de sa nouvelle créature favorite, le Hutt engagea un Coréllien du nom de Malakili, qui se prit d'une grande affection pour le monstre.

  Une caverne située sous la salle du trône fut réaménagée pour servir de tanière à la créature. Le Rancor de Jabba était utilisé principalement pour amuser le Seigneur du Crime, qui se complaisait à jeter en pâture musiciens ou serviteurs tombés en disgrâce. Une trappe, placée juste devant le trône du Hutt, pouvait engloutir n'importe qui sur un simple ordre vocal : "Boska !". La malheureuse victime était ensuite projetée dans un tunnel et atterrissait au milieu de la tanière du Rancor. Une gigantesque porte en métal s'ouvrait alors et libérait le monstre, qui ne mettait pas longtemps à déchiqueter sa proie, alors que  Jabba et sa cour se délectaient du "spectacle".

  Mais lorsque Jabba tenta de faire dévorer Luke Skywalker par son animal favori, le jeune Jedi se montra particulièrement résistant. Il parvint à échapper aux griffes du prédateur et se réfugia dans la seconde pièce, derrière la porte en métal. Quand le Rancor s'avança, et passa la tête la première, Luke Skywalker actionna la commande de fermeture de la porte, qui s'écrasa sur le cou du monstre et le tua.

  Quelques années plus tard, le jeune Jedi rencontra à nouveau d'autres Rancors, sur Dathomir. Mais ces spécimens n'avaient rien à voir avec celui qu'il avait combattu : plus grands, plus forts, mais aussi beaucoup plus intelligents, ces animaux avaient été domestiqués par les Sorcières de Dathomir, qui s'en servaient comme monture. Heureusement pour Skywalker il n'eut pas à combattre ces Rancors-là.


Actualités en relation

Etoiles Perdues : Traduction amateur de l'adaptation manga

Il y a bien longtemps, dans une galaxie pas si lointaine que ça, était adapté le roman Etoiles Perdues de Claudia Gray en version.... Manga ! Et oui, après les adaptations des films, c'est au tour des romans d'être...


Star Wars Holonet Recrute ! Rejoins nous du côté obscur de l'information !

Afin de suivre au plus près toute l'actualité Star Wars qui ne se cesse de se développer notamment avec les Episodes IX, les spin-offs Star Wars Story tels que Han Solo et les suivants, la série...


Informations encyclopédiques
Rancor
Nom
Rancor
Origine
Habitat
Forêts
Taille
entre 5 et 10 m
Armes
Griffes, crocs

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
57 581


Note de la fiche
2 membres ont noté la fiche "Rancor" 3.5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Starwars.com - Databank
  • Le Mariage de la Princesse Leia
  • Star Wars Episode VI : Le Retour du Jedi

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.