Sgauru


Animal mythique Yuuzhan Vong utilisé pour détruire les bâtiments

  Créature conçue et élevée par les maîtres généticiens yuuzhan vong, Sgauru est l'unique représentant de son espèce. Son nom signifie "matraque" dans la langue yuuzhan vong. Il est le second membre de l'ensemble symbiotique qui inclut une autre créature exceptionnelle, Tu-Scart.

  D'aspect extérieur, Sgauru ressemble à une gigantesque limace toute en muscles de plus de 10 mètres de long. Sa peau est lisse et naturellement résistante à toute agression extérieure, y compris aux tirs de blasters. Tout au long de son corps se trouvent trois paires de pattes dotées d'une puissante musculature pour porter son poids, ainsi que des pinces. Sa tête surdimensionnée par rapport au reste du corps est étonnamment agile malgré son poids, en raison de la force musculaire de son cou. Comme le reste du corps, la tête de Sgauru est blindée et capable de résister à la plupart des attaques. Ce blindage lui sert également à utiliser sa tête comme un bélier, pour défoncer les murs les plus épais sans ressentir la moindre douleur.

  Afin de parfaire cet aspect déjà effrayant, Sgauru possède à l'intérieur de sa gueule géante une cinquantaine de tentacules, longues de quatre mètres chacune, qui peuvent être déployées d'une manière fulgurante pour saisir les proies les plus rapides. La créature possède en outre une excellente vision, par l'intermédiaire d'une paire de petits yeux d'un noir étincelant, qui contrastent avec la blancheur de sa tête. Pour les rares personnes qui ont vu Sgauru à l'œuvre et qui ont survécu assez longtemps pour raconter leur histoire, ces yeux possèdent un tel pouvoir hypnotisant que la plupart de ceux qui croisent ce regard restent pétrifiés de peur. Car Sgauru est véritablement la créature la plus effrayante de l'arsenal terrestre Yuuzhan Vong, davantage encore que Tu-Scart. Alors que la plupart des cultures de la galaxie font une grande place aux serpents, ou à des animaux similaires selon les planètes, ce à quoi ressemble beaucoup le "partenaire" symbiotique de Sgauru, ce dernier ne ressemble à aucune autre forme de vie connue, à mi-chemin entre un Sarlacc et une limace des marais. Sa vision reste un cauchemar indélébile dans les esprits de ceux qui ont survécu à son passage destructeur.

  Les psychologues et les scientifiques de la Nouvelle République, qui ont étudié tous les rapports faisant état de Sgauru, ont émis la conclusion que l'aura d'effroi que suscite cette créature serait le résultat de plusieurs facteurs : son apparence terrifiante tout d'abord, mais aussi le mouvement perpétuel et inquiétant de ses nombreuses tentacules, ainsi qu'une possible sécrétion de phéronomes capables de multiplier la sensation de peur chez les individus proches de lui. La seule présence de Sgauru serait assez forte pour démoraliser les troupes ennemies et annihiler tout désir de résistance. Tout comme son partenaire Tu-Scart, Sgauru voyage à travers l'espace à bord du croiseur Kor Chokk personnel du Maître de Guerre Tsavong Lah et n'est lâché sur un champ de bataille que sur l'ordre exclusif de ce dernier. Lors de ces voyages, et contrairement à ce que l'on pourrait penser, Sgauru est aussi doux qu'un ysalamiri, grâce au fait qu'il se trouve dans un environnement totalement "pur", c'est-à-dire organique à 100%, comme tout environnement yuuzhan vong. Seuls la vision ou l'odeur d'objets étrangers non-organiques déclenchent chez Sgauru un état de folie destructrice absolue.

  Ainsi, quand il est exposé à un environnement moins "pur", en présence d'un bâtiment artificiel ou d'objets mécaniques ou électroniques, Sgauru devient instantanément comme fou et son seul objectif devient la destruction de l'objet incriminé, quelle que soit sa taille : il écrasera par son seul poids tout bâtiment non-organique et le réduira à l'état de poussière à l'aide de ses tentacules et de son corps. Durant les missions qui impliquent Sgauru, la créature est entourée par plusieurs guerriers Yuuzhan Vong spécialement entraînés et munis de bâtons-amphi afin de la guider vers les cibles prioritaires pour les détruire avant tout autre chose. La destruction de tout objet artificiel au profit des Yuuzhan Vong, dans leur grande croisade pour purifier la galaxie et instaurer leur ordre, est la seule mission de Sgauru. Son instinct naturel le pousse à attaquer tout bâtiment, toute machine présente dans son champ d'action, et il ne s'occupe même pas des êtres vivants qui l'entourent. De fait, à moins d'être directement attaqué, auquel cas il répondra par des actes d'une brutalité extrême, Sgauru ignore tout simplement les êtres organiques. Ce rôle est dévolu à Tu-Scart, qui s'empresse en général de dévorer les personnes qui fuient les bâtiments attaqués par son partenaire.

  La tactique habituelle de Sgauru pour venir à bout des immeubles et autres maisons est aussi simple qu'efficace : grâce à ses puissantes pattes il parvient à se dresser debout, puis se jette de tout son poids sur sa cible en s'appuyant dessus et en se servant de sa tête comme d'une massue. La plupart des bâtiments ne résistent en général pas à un tel traitement et ont tôt fait de s'écrouler. Une fois l'immeuble réduit à l'état de gravats, Sgauru ne s'arrête pas pour autant : sa tâche est de faire disparaître totalement tout objet non-organique. Ses tentacules entrent alors en action, s'emparent des débris et les jettent dans sa gueule béante, où de puissants acides se chargent de vaporiser tout objet absorbé. Aussi loin que remontent les observation sur cette créature, aucun matériau connu ne lui a jamais résisté. Il va sans dire que toute personne saisie en même temps que des débris et projetée dans l'estomac du monstre n'a aucune chance de survivre à pareil traitement...

  Bien que Sgauru soit parfaitement capable d'opérer seul avec une efficacité déjà implacable, ses capacités sont démultipliées lorsqu'il se trouve proche de son partenaire Tu-scart, à moins de 10 mètres ou mieux encore, en contact direct. Lorsqu'elles sont ainsi en symbiose, les deux créatures partagent un lien télépathique qui leur permet de sentir, de voir et d'entendre à la place de l'autre, cumulant ainsi leurs sens. Ce lien mental est le résultat de siècles de recherches par les bio-ingénieurs yuuzhan vong, recherches qui ont également abouti au développement de moyen de communication le plus utilisé par cette espèce : le villip. Ce lien symbiotique est une force en même temps qu'une faiblesse : si jamais les deux créatures venaient à être séparées pendant une longue période, elles perdraient la plupart de leur potentiel sensoriel. La survie de chaque créature ne serait certes pas remise en cause pour autant, le lien n'étant pas essentiel à la survie. Cependant Sgauru est le plus "faible" des deux monstres, et s'appuie principalement sur les informations sensorielles fournies par Tu-Scart, et ses sens propres sont par conséquent atrophiés car inutiles en théorie. En cas de séparation, il est probable que Sgauru deviendrait quasiment sourd et aveugle à son environnement...

  A bien des égards Sgauru demeure une créature mystérieuse, même pour ses concepteurs yuuzhan vong. Sa durée de vie est totalement inconnue, et à cette heure il continue sa croissance et devient toujours de plus en plus fort, sans marquer le moindre signe de vieillissement ou de faiblesse. Parmi les observateurs de la Nouvelle République, nul ne sait à quel sexe appartient cette formidable arme de destruction. Certaines spéculations ont été faites, et prétendent que Sgauru serait une femelle et Tu-Scart un mâle, ce qui conduit évidemment à imaginer ce que donnerait un accouplement entre ces deux monstres. Ces hypothèses demeurent à ce jour une vue de l'esprit et n'ont pu être ni affirmées ni démenties. Pour la culture yuuzhan vong, la paire symbiotique est considérée comme une arme divine dont la puissance inégalée leur permet une victoire totale sur leurs adversaires. A ce titre, il ne peut exister au même moment qu'un seul Sgauru et un seul Tu-Scart. S'il devait arriver que l'une des deux créatures meure au combat, l'autre serait immédiatement sacrifiée au Dieux par le Maître de Guerre, et une nouvelle paire symbiotique serait élevée par les maîtres généticiens.
Informations encyclopédiques
Sgauru
Nom
Sgauru
Origine
Génétique Yuuzhan Vong
Taille
10 m
Armes
Tentacules
Masse

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
16 185


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.