Veermok Laineux


Prédateur des régions froides de Naboo connu pour son caractère agressif

  Natif des régions arctiques de Naboo, ce cousin du Veermok des Marais fait partie des prédateurs terrestres les plus redoutés de son monde. Les anciennes légendes Gungan décrivent un grand nombre de combats héroïques contre des hardes de ces créatures, probablement inspirées d'une époque lointaine ou les glaces recouvraient davantage la planète.
Fort heureusement, le Veermok laineux ne quitte jamais les montagnes enneigées et les plaines de glace du grand nord de Naboo, car c'est une créature réputée pour son mauvais caractère et son agressivité. Les Veermok sont la plupart du temps solitaires, si l'on excepte la brève saison des amours de leur espèce. Le reste du temps, ils peuvent parcourir des distances considérables mais reviennent généralement jusqu'à une caverne qui leur sert de tanière. Ils apprécient très peu les visiteurs de toute sorte et n'hésitent pas à pousser des rugissements facilement reconnaissables et particulièrement effrayants qui peuvent couvrir les vents les plus violents pour avertir les intrus potentiels. Celui qui aurait le malheur d'ignorer cet avertissement risque fort de ne pas vivre très longtemps pour le regretter.

  Durant la brève saison des amours, les Veermok ont tendance à descendre vers les plaines ou les bas plateaux pour former des rassemblements éphémères, dotés d'une grossière hiérarchie souvent remise en question. Les mâles se défient entres eux et se blessent, voir se tuent, pour pouvoir s'accoupler aux femelles qui restent d'une passivité trompeuse. Malheur au mâle qui approcherait d'une femelle sans son consentement, il risque fort d'être gravement mutilé ou même tué par celle-ci. Les hardes de Veermok en chaleur sont extrêmement dangereuses et les humains de Naboo n'hésitent pas à détourner le trafic routier quand on en aperçoit près des routes de montagne. Dans cet état, les Veermok peuvent déchirer en quelque secondes un humain et absolument rien ne peut les effrayer ou les inciter à s'arrêter.

  Lorsque l'accouplement a eu lieu, la femelle griffe et mord son partenaire suffisamment fort pour que le sang coule et qu'il soit marqué par elle. Les autres femelles refuseront de s'accoupler avec ce mâle durant le reste de la saison. Puis, elle chasse son partenaire au loin afin qu'un autre candidat puisse tenter sa chance.
  Après gestation, une femelle enceinte donne naissance à une portée pouvant atteindre la douzaine de Veermok nouveaux-nés qu'elle abandonne au bout de quelques jours à peine. Le taux de mortalité au sein d'une portée avoisine les 50% et l'on a déjà observé plusieurs cas de cannibalisme entre les nourrissons d'une même portée. Ce comportement n'a par contre jamais été observé chez les Veermok adultes, même en période de disette.
Arrivé à l'âge adulte, le Veermok laineux est un spécimen impressionnant, recouvert d'une courte fourrure blanc brun et doté de deux cornes frontales sensiblement plus longues que celles de son petit cousin des marais. Son odorat est particulièrement bien développé mais il s'avère aussi un chasseur déterminé et entreprenant. A l'encontre de la grande majorité des prédateurs de la galaxie, le Veermok laineux ne craint pas le feu, ni les bruits des répulseurs. Il n'hésite pas à s'en prendre à des groupes d'humanoïdes après les avoir patiemment suivis pendant des heures. S'il peut déduire leur chemin le plus probable, il n'hésitera pas d'ailleurs à les dépasser discrètement pour aller se mettre en embuscade dans la neige à un endroit propice.  

  Personne n'est jamais arrivé à domestiquer un Veermok laineux, même en le capturant juste après sa naissance. La législation Naboo interdit d'ailleurs de telles pratiques. Un Veermok nouveau-né fait déjà la preuve d'un mauvais caractère certain et en quelques semaines, il développe pleinement la nature agressive et sauvage de son espèce.
Informations encyclopédiques
Veermok Laineux
Nom
Veermok Laineux
Origine
Habitat
Régions montagneuses froides
Taille
2 à 3 m
Armes
Crocs et griffes

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
14 916


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • WOTC - Alien Anthology

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.