Wyrm Sith


Monstre terrifiant créé par Naga Sadow sur Yavin IV à l'aide de la Magie Sith

  Après la chute de l'Empire Sith à l'issue de la Grande Guerre de l'Hyperespace, le Seigneur Sith Naga Sadow fut l'un des rares survivants à échapper aux forces coalisées de la République et des Jedi. Dans sa fuite éperdue à travers l'espace, qui devait finalement l'amener sur la planète Yavin IV, Sadow amena sans le savoir une larve de limace de l'espace qui s'était accrochée à son vaisseau. Le Seigneur des Sith s'avéra incapable, malgré ses tentatives, de domestiquer l'animal et de le soumettre à sa volonté par des moyens classiques. Il y vit cependant une excellente opportunité de faire usage de magie sith, et très bientôt la larve de limace de l'espace fut transformée en une gigantesque créature insectoïde, assez puissante pour dévorer n'importe quel adversaire. L'animal changea également d'habitat, passant de l'immensité de l'espace aux cavernes souterraines de la planète.

  Pendant les siècles qui suivirent sa création, la Wyrm resta abritée dans les profondeurs de Yavin IV, attendant son heure. Pendant ce temps, alors que Naga Sadow était passé de vie à trépas depuis longtemps, ses fidèles guerriers massassis avaient progressivement régressé et perdu l'essentiel de leurs caractères "civilisés", pour ne devenir guère plus qu'une tribu primitive, à tel point que la Wyrm devint dans leur inconscient collectif une sorte de dieu terrifiant que leurs shamans craignaient et respectaient.

  Environ un millénaire après la création de la wyrm, un jeune et ambitieux Jedi nommé Exar Kun arriva sur Yavin IV, en quête de connaissances sur le Côté Obscur. Il y rencontra les Massassis, qui parvinrent contre toute attente à le capturer. Kun fut ensuite amené au Grand Temple de Feu, afin d'être sacrifié à la Wyrm au cours d'un rituel mené par le shaman Zythmnr, et impliquant notamment une amulette sith créée jadis par Naga Sadow. C'est là que se manifesta l'esprit de Freedon Nadd, qui avait mis en jeu la situation pour arriver à son but final : faire basculer Exar Kun du Côté Obscur. Pour ce faire, Nadd révéla au jeune homme que le monstre qui allait le dévorer avait été fabriqué de toute pièce par Naga Sadow, afin d'éliminer un seigneur sombre annoncé par une prophétie, et qui l'aurait renversé. Pour parfaire son plan, Nadd annonça à Exar Kun qu'il n'existait qu'un moyen de vaincre la wyrm et de survivre : concentrer sa colère sur l'amulette, s'abandonner au Côté Obscur, et prendre le contrôle de l'artefact sith !

Wyrm Sith


  Exar Kun comprit alors qu'il devait abandonner les enseignements Jedi et que, s'il voulait survivre face à la wyrm, il devait écouter Nadd. Le jeune homme se concentra alors sur l'amulette sith, invoqua quelques paroles en langage sith, et fit léviter l'artefact jusqu'à lui pour s'en emparer. Grâce au pouvoir de l'amulette, Exar Kun parvint effectivement à détruire la wyrm, puis à prendre le contrôle des Massassis. Freedon Nadd ne s'y attendait peut-être pas de la part de son "élève", mais Kun saisit également l'opportunité de détruire une fois pour toute l'esprit de celui qui l'avait guidé sur le chemin du Côté Obscur...

  Bien que la plupart des scientifiques pensent que la wyrm sith de Yavin IV n'existait qu'en un seul exemplaire, il semble que Naga Sadow parvint à faire reproduire sa créature de manière asexuée ou qu'Exar Kun reprit les travaux de celui-ci car les Jedi détruisirent plusieurs wyrms géantes durant la Grande Chasse. Néanmoins, aucun rapport n'est venu à ce jour confirmer ou infirmer la disparition de l'espèce créée par Naga Sadow et il est possible que d'autres wyrms sith se cachent dans les profondeurs de Yavin IV...


Actualités en relation

Panini : Critique de Dark Vador, Seigneur Noir des Sith #3

Dark Vador, Le Seigneur Noir des Sith 3 – Mers de feu, est sorti le 5 juin 2019 chez Panini, et le résumé est disponible ici sur l’encyclopédie. Nous retrouvons au scénario Charles Soule et exceptionnellement Chuck Wendig...


Hachette : Sortie de Le Livre des Sith

Sortie aujourd'hui même de Le Livre des Sith, une parution de la rubrique Beau Livre. La date prévue est donc le 17/04/2019. Description officielle : Réédition (La traduction a été revue) Dans sa quête de...


Jedi Fallen Order : Le résumé des annonces de l'E3 et de l'EA Play

L'E3, c'est terminé ! Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le grand salon annuel du jeu vidéo - combiné à l'EA Play qui l'a immédiatement précédé - aura été l'occasion d...


Battlefront II : Les droidekas dévoilés, Felucia annoncée !

Même si les projecteurs risquent d'être centrés cette semaine sur Jedi : Fallen Order, les équipes de DICE sont encore loin de s'avouer vaincus et viennent ainsi de lever quelque peu le voile sur les prochaines mises à jour...


HoloNet : L'Ancienne République à l'honneur du nouveau pack de fiches

Il s'agit peut-être d'un ancien univers, d'une Ancienne République, mais les fiches, elles, sont bien nouvelles sur l'HoloNet. De l'Age d'Or des Sith à leur Second Empire, venez découvrir quelques éléments ayant...


Informations encyclopédiques
Wyrm Sith
Nom
Wyrm Sith
Origine
Habitat
Armes
Griffes, crocs

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
08/05/2009

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
20 271


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • La Légende des Jedi Vol.4 : Les Seigneurs des Sith
  • WOTC - KOTOR Campaign Guide (SAGA Edition)
  • WOTC - The Dark Side Sourcebook

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.