Yammosk


Le Yammosk était un puissant coordinateur de guerre chez les Yuuzhan Vong.

  Une flotte de combat importante est toujours très délicate à commander et la diriger requiert des capacités d'analyse hors pairs. Il faut en effet détecter toutes les menaces en provenance des ennemis et réagir à celles-ci avec efficacité. C'est pour cela que la plupart des peuples de notre galaxie (humains, Bothans, Quarrens...) ont développé ou programmé des ordinateurs capables d'assister les commandants de vaisseaux pendant une bataille afin que ces derniers puissent donner les ordres adéquats.

  Les Yuuzhan Vong, reniant pour leur part toute forme de technologie non biologique, ont naturellement modelé un être vivant capable d'analyser tous les éléments d'une bataille spatiale d'envergure, mais aussi de gérer tous les vaisseaux Vong, du croiseur Matalok au simple corail skipper : le Yammosk, ce qui peut être traduit, en basic, par "coordinateur de guerre".

  L'aspect physique de cette créature, selon les standards de la plupart des peuples de la galaxie, est plutôt repoussant. Et pour cause, le Yammosk ressemble à un cerveau humain de quelques dizaines de mètres de diamètre doté d'une paire d'yeux dont partent plusieurs dizaines de tentacules, celles-ci pouvant faire jusqu'à plusieurs kilomètres de long (même si la plupart sont d'une taille beaucoup plus raisonnable). Cette abomination biologique possède, pour couronner le tout, une bouche garnie d'un nombre incalculable de petites dents très affûtées.

  Le Yammosk a la capacité de délivrer des ondes psychiques, il peut ainsi coordonner les mouvements de tous les vaisseaux d'une flotte de guerre Vong avec une redoutable efficacité comme cela a d'abord été fait sur Helska IV, mais aussi sur Obroa-Skai ou encore lors de la Bataille de Coruscant. C'est en fait une arme à double tranchant car, si cela permet aux Vong des manœuvres qu'il ne serait pas possible d'effecteur sans coordinateur de guerre, en cas de destruction, de brouillage ou de n'importe quel problème en provenance du Yammosk, les pilotes Vong se retrouvent livrés à eux-mêmes, ce qu'ils n'ont pas l'habitude d'être, contrairement aux soldats impériaux et néo-républicains.

  Tout au long de la campagne Yuuzhan Vong contre la Nouvelle République et les autres nations "infidèles" de la galaxie, les Vong employèrent des Yammosk. Ainsi, en premier lieu, ce fut la Garde Prétorienne extragalactique qui prévoyait d'en utiliser un pour conquérir la galaxie; ce Yammosk fut détruit par une contre-attaque menée par des vaisseaux appartenant à la Nouvelle République et à Lando Carlissian. Néanmoins, d'autres coordinateurs de guerre furent ensuite utilisés tout au long de l'invasion Vong.

  La Nouvelle République se rendit vite compte que les Yammosks donnaient un avantage considérable aux Yuuzhan Vong. En conséquence, elle mit tous les moyens dont elle disposait pour trouver des solutions qui permettraient de contrer les coordinateurs de guerre. Des scientifiques, dont la "Jedi" Danni Quee, furent chargés de mettre au point des techniques de combat ou des appareils capables de perturber les Yammosk.

  Ainsi furent mis au point les fameux MAG (comprenez Modulateurs d'Amplitude Gravitationnelle) plus connus sous le nom de "brouilleurs de Yammosk". Ces appareils complexes diffusent des impulsions gravifiques codées capable d'altérer les impulsions utilisées par le coordinateur de guerre Vong pour communiquer avec les vaisseaux sous ses ordres. Utilisés aux bon moment, ils permettaient dans la majorité des cas de renverser une bataille en faveur des possesseurs du MAG.

  Nous avons pu le voir lors de nombreuses batailles notamment lors de celles de Borosk où le Grand Amiral Pelleaon, suivant les conseils de Luke Skywalker, put perturber suffisamment le Yammosk (grâce à un MAG) pour pouvoir réussir à le détruire, et ensuite remporter la victoire sur les Yuuzhan Vong, sauvant ainsi les Vestiges de l'Empire d'une destruction certaine.

  La Nouvelle République (et Danni Quee) développa aussi un autre appareil capable de repérer les ondes psychiques émises par le coordinateur de guerre Vong. Une fois le Yammosk repéré, les forces républicaines faisaient tout leur possible pour le détruire ou le rendre inopérationnel en détruisant le vaisseau qui le transportait.

  C'est ainsi que des escadrons entiers de chasseurs et de nombreux hommes (dont des Jedi) donnèrent leur vie afin de pouvoir favoriser une victoire, si minime soit elle, sur l'ennemi. En effet, lors de la Bataille de Coruscant, que l'on savait perdue, le sacrifice de soldats républicains permit la destruction de trois à quatre Yammosks Vong, permettant ainsi de gagner du temps (nécessaire à l'évacuation de la planète ) et d'éliminer un maximum de guerriers extragalactiques.

  Combinés à d'autres technologies comme les leurres gravifiques, appareils permettant de tromper les senseurs des bâtiments Yuuzhan Vong afin que ceux-ci se tirent mutuellement dessus, et à des connaissances de plus en plus grandes sur les tactiques Vong et les façons de les contrer, ces armes anti-Yammosk permirent de remporter nombres de victoires, poussant ainsi la société Vong à la division et à la défaite...
Informations encyclopédiques
Yammosk
Nom
Yammosk
Origine
Taille
10 m
Armes
Dents acérées
Tentacules
Emmisions d'ondes de contrôle

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
31/10/2015

Nombre de lectures
24 449


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.