Star Wars: Force Commander


Star Wars: Force Commander est le premier jeu vidéo de stratégie basé sur l’univers de George Lucas.

  

I. Présentation [haut]


  La franchise Star Wars s'était vue adaptée dans (presque) tous les genres de jeux vidéo : action, simulation, réflexion, éducation. Il lui manquait la stratégie, avant que ne soit développé Force Commander (couramment raccourci FC ou FoCom).

Le jeu est un jeu de stratégie en temps réel pour processeur Windows qui suit les aventures d'un Stormtrooper, Brenn Tantor, et commençant à faire carrière en tant qu'officier commandant de troupes sur le terrain.

Le texte d'ouverture présente l'histoire ainsi :

La galaxie vit des heures sombres. Sous la menace de la flotte impériale, de nombreux mondes se sont ralliés à l'Empire Galactique.

L'Alliance Rebelle contre-attaque. Ses forces aériennes et terrestres ont consolidé leurs positions et reconquis des planètes.

En orbite autour de la paisible planète KALAAN, les destroyers Impériaux se préparent à attaquer une base Rebelle. La liberté est de nouveau menacée....


Sorti en mars 2000 (21 mars en Amérique du Nord), Force Commander était initialement adapté pour de la 2D, à l'instar de jeux déjà connus comme Age of Empires. Alors que les studios Ronin sont au milieu du développement, LucasArts décida d'en faire un jeu en trois dimensions, offrant la possibilité au joueur de voir la carte sous n'importe quel angle. Cette nouveauté, qui pouvait être une force, fut pour la plupart des utilisateurs davantage une faiblesse, ne trouvant pas cette méthode des plus ergonomiques.

Aux États-Unis, l'ESRB a noté le jeu "T", pour Teens, c'est-à-dire jeunes adolescents et plus. En France, il était déclaré Tous Publics. Comme le jeu est sorti avant 2003, il ne fait pas partie des archives de classification du Pan European Game Information (PEGI). Il serait aujourd'hui, selon les critères du site pegi.info, classifié "PEGI 12".

Star Wars: Force Commander

L'écran de présentation de Force Commander, par Garry M. Gaber.


II.Points de commandement [haut]



Contrairement à un jeu de stratégie classique où il faut amasser des ressources et construire des bâtiments pour produire des unités, le système de Force Commander a été simplifié par l'utilisation de points de commandement (PC). Le joueur en gagne en remplissant les objectifs principaux et secondaires, en capturant des bâtiments spécifiques comme les bunkers de ravitaillement et en détruisant des unités ennemies. Il a un plafond maximal de 5000 points de commandement qu'il ne peut dépasser, même en remplissant des objectifs ; le surplus se trouve alors perdu.

En revanche, le joueur reçoit une pénalité sur ses points si ses unités se font tuer, ou bien si la valeur totale de ses unités déployées excède un certain montant : plus l'excès sera élevé, plus vite il verra ses points s'écouler.

Le gain ou la perte de points par la mort d'unités sur le terrain est proportionnel à la moitié de la valeur de l'unité.

Voici un récapitulatif des unités disponibles par camp et leur valeur en points de commandement :

Unités Impériales
Droïde sonde : 50
Stormtrooper : 50
TP-TT : 100
Stormtrooper sur Dewback : 150
Moto-jet : 150
Artillerie mobile : 250
AA-TT : 100
Transport de troupes : 150
TR-TT : 225
SB-TT : 350
Artillerie lourde : 750
TB-TT : 850
Transbordeur : 350
Centre de commandement : 500
Contrôle auxiliaire (indispensable pour l'hôpital et le hangar de réparations) : 100
Contrôle aérien (indispensable pour la plateforme, les TIE et l'artillerie fixe) : 100
Contrôle auto. de tourelles (indispensable pour les tourelles) : 100
Hangar de réparations (avec droïde de réparation B-7 fourni) : 100
Hôpital : 50
Tourelle anti-infanterie : 175
Tourelle anti-véhicule : 175
Tourelle anti-aérienne : 175
Plate-forme d'atterrissage : 400
Chasseur TIE : 100
Bombardier TIE : 250
Plate-forme d'artillerie fixe : 600
BM-TR : 1000
Navette de débarquement (si détruite) : 1000
Navette de construction (si détruite) : 1000
Barge de TB-TT (si détruite) : 1000

Unités Rebelles
Trooper : 50
Trooper lourd : 75
Droïde médical 2-1C : 50
Fonceur : 100
Droïde de réparation 47-B : 300
Clandestin : 125
Aérotransport : 200
Aérochar : 350
Char d'assaut : 500
Lance-torpilles : 500
Brouilleur Loratus : 550
Centre de commandement : 500
Centre de développement : 100
Tourelle anti-infanterie (avec soldat fourni) : 200
Tourelle anti-véhicule (avec soldat fourni) : 200
Tourelle anti-aérienne (avec soldat fourni) : 200
Plate-forme d'atterrissage : 350
Airspeeder : 175
Y-Wing : 300
Générateur de bouclier : 1000
BM-TR : 1000
Aigle Rouge (si détruit) : 1000
Porte-bâtiments rebelle (si détruit) : 1000
Transport moyen (si détruit) : 1000

Les unités ne sont pas produites sur le terrain : elles sont déployées par le transport adéquat depuis le destroyer stellaire en orbite, et tant que le joueur a des points de commandement, les ressources sont illimitées : exceptés des bâtiments uniques (plate-forme, centre de recherche, hôpital etc.), il n'y a aucune limite d'unité, en perdre dix ou cent ne fait aucune différence.

Le joueur ne peut contrôler que soixante unités à la fois (il peut toutefois user d'une astuce sans code de triche pour dépasser de cinq ou six la limite), bâtiments compris. Les unités fournies ne sont cependant pas comptabilisées (tourelles rebelles, fonceurs, moto-jets, dewbacks). Cette limite, couplée avec le malus d'un surplus de points de commandement, oblige l'utilisation de la stratégie et de la réflexion plutôt que d'une attaque écrasante aux armes lourdes, et oblige la guerre offensive de mouvement à la défensive de positions.

III. Modes de jeu [haut]


Le jeu possède trois modes différents : la Campagne, la Mission Libre et le Multijoueur.

Campagne
La Campagne est simplement l'histoire, qui se déroule en 24 missions réparties sur les camps Impérial et Rebelle, s'étalant chronologiquement de l'An -0 à l'An +5. Chaque changement de planète est entrecoupé d'une cinématique de quelques secondes montrant l'évolution de Brenn ou le déplacement des forces impériales et rebelles. La Campagne se résume ainsi :

Missions impériales
Cinématique : Voyage sur Tatooine
Entraînement dans le Désert
Entraînement dans le Désert, Suite
Entraînement dans le Désert, Fin
Cinématique : Départ pour Ruul
L'Assaut sur Ruul
L'Assaut sur Ruul, Suite
Cinématique : Sarapin en flammes
Crise sur Sarapin
Crise sur Sarapin, Suite
Cinématique : L'adieu des frères
Le Piège de Yavin IV
Cinématique : Rassemblement près de Hoth
La Bataille de Hoth
Cinématique : Une réunion décisive
Surprise sur Endor
Cinématique : Les feux d'Endor
Le Massacre d'Abridon
Le Massacre d'Abridon, Suite
Le Massacre d'Abridon, Fin

Missions rebelles
Cinématique : Cauchemars
L'Évasion de Kalaan
Cinématique : Chez les Rebelles
Retour sur Ruul
Retour sur Ruul, Suite
Cinématique : À travers les astéroïdes
La Capture du Blindé
La Capture du Blindé, Suite
Cinématique : De Trasse à Abridon
Rédemption sur Abridon
Rédemption sur Abridon, Suite
Cinématique : Les A-Wing ont décollé !
L'Alliance Contre-Attaque
Cinématique : Départ prématuré
Le Siège de Coruscant
Le Siège de Coruscant, Suite
Le Siège de Coruscant, Fin
Cinématique : Carpe Diem !

Une fois que le joueur a terminé une mission ou débloqué une cinématique, il peut les rejouer ou les revoir en allant dans le menu "Scénario" du jeu. Il aura alors accès à toutes les unités disponibles dans la baie-hangar ainsi que le maximum de points de commandement pour déployer des renforts supplémentaires en début de partie. En revanche, s'il continue la campagne, ses renforts supplémentaires en début de partie ne se basent que sur le nombre d'unités survivantes de la mission précédente, ainsi que du nombre de points de commandement qu'il lui restait.

Le joueur peut choisir, moyennant finance en PC, d'embarquer ou de mettre en garnison des unités. L'embarquement coûte le double de la valeur de l'unité tandis que la garnison coûte la valeur normale. Les unités qui ne sont pas embarquées ou mises en garnison sont alors perdues.

Mission libre
En Mission Libre, le joueur fait une partie contre (ou avec) une à trois autres équipes contrôlée(s) par l'ordinateur (appelé "Droïde" dans le menu). Le but du jeu est des plus simples - voire simpliste : éliminer le camp adverse par tous les moyens possibles. Il n'y a pas d'objectif particulier ni de personnage indispensable, ni d'unités réduites : tout est débloqué.

Le joueur a la possibilité de choisir sa couleur et celle des autres camps parmi les six disponibles : Bleu, Rouge, Vert, Orange, Cyan, Magenta.

Il peut également choisir la carte sur laquelle se déroulera la bataille dans un lot inspiré de certains lieux de la campagne :

- La Mer de Dunes "Cette mappe pleine de collines et de vallées est accessible à l'infanterie mais pas aux véhicules. L'endroit rêvé pour des guérillas tactiques et des embuscades."

- La Route de Ruul "Cette mappe est remplie de collines rocailleuses traversées par une route qui facilite le déplacement des véhicules lourds entre les bases. Les collines élevées qui bordent la route sont pourtant très adaptées aux embuscades."

- L'Arctique "Ce terrain couvert de glace est constitué de 5 buttes et d'une grande surface plate. Il est parfait pour une guerre totale et un affrontement direct."

- La Vallée du Cratère "Dans cette petite mappe, tous les adversaires se retrouvent au bord d'un énorme cratère. Ceux qui parviendront à prendre le contrôle des bords de la mappe remporteront la bataille."

- Le Champ de Bataille "Ces grandes plaines verdoyantes sont séparées par des montagnes très élevées. Un endroit parfait pour effectuer des manœuvres de véhicules lourds sans se faire repérer."

- Les Terres du Milieu "Cette petite mappe consiste en une vallée circulaire reliant tous les joueurs et les incitant donc à se lancer rapidement dans la bataille. La vallée est entourée de montagnes, ce qui cantonne les véhicules et les combats dans les parties basses."

- En Plein Désert "Cette mappe est une étendue très vaste et totalement plate, avec au centre un piton rocheux. Elle est particulièrement adaptée à l'affrontement direct, les joueurs ne pouvant tirer parti des obstacles naturels."

Star Wars: Force Commander

Les sept cartes des Missions Libres.


En plus de la carte, le joueur peut décider de la période de la journée, entre le jour, la nuit, l'aube et le crépuscule (cela influe sur la vue et la portée des unités), la présence ou non de vie indigène (qui n'interfère pas dans la partie), le nombre de bunkers de ravitaillement sur la carte, et le nombre de points de commandement accordés en début de partie : faible (500), normal (1000) et élevé (2000). Cependant, il ne dispose pas d'option de difficulté, ni en Mission Libre ni en Campagne. En Mission Libre, la difficulté peut être gérée en fonction du nombre d'adversaires qu'affronte le joueur, le nombre de points de commandement initial et le nombre de bunkers de ravitaillement sur la carte.

Selon l'affiliation pour les joueurs non humains, l'ordinateur propose des noms aléatoirement d'après des personnages de l'Univers Étendu :

Empire
Lord Kuzan
Lord Dacin
Moff Maoak
Amiral Daala
Amiral Motti
Moff Seerdon
Général Odosk
Moff Sisan
Amiral Thrawn
Lord Caman
Général Tagge

Alliance rebelle
Général Dodonna
Amiral Ackbar
Amiral Drayson
Mon Mothma
Général Jochi
Tuwas le Hutt
Mon Ro'Phi
Général Calrissian
Général St'wat
Général Madine
Amiral Cuchi

Quatre camps sont disponibles : Alpha, Bêta, Gamma et Delta. Des alliances peuvent être préparées mais il faut au moins un adversaire, et elles sont définitives : impossible d'en changer en cours de partie. Les joueurs peuvent voir ce que voient leurs alliés mais on ne peut pas choisir le niveau de révélation initial de la carte : il faut à chaque fois la découvrir.

Selon son affiliation, le joueur commence avec toujours les mêmes unités en plus du centre de commandement : un droïde sonde et trois Stormtroopers pour l'Empire ou deux soldats rebelles et un fonceur (avec un soldat fourni) pour l'Alliance.

Multijoueur
Il est en tous points similaire à la Mission Libre, à cela que l'on peut y affronter des joueurs humains en réseau local, Internet (Modem, TCP/IP) et MSN Gaming Zone. Le nombre de cartes est beaucoup plus élevé ; il y a celles de la Mission Libre, mais les joueurs non-humains ne sont pas autorisés sur les nouvelles :

- La Montagne de Soufre "Un grand volcan trône au milieu de cette mappe. Sur les flancs du volcan, les combats peuvent se dérouler sur plusieurs niveaux. Les rivières de lave qui coulent sur la partie plate permettent le passage des unités aériennes et des aérochars."

- Les Collines de l'Ombre "Ce paysage morne consiste en une grande vallée ouverte sur plusieurs entrées. Tous les joueurs finiront par se rencontrer pour une grande bataille au centre de la vallée."

- Anachore "Dans cette mappe, chaque joueur débute sur un type particulier de terrain. La présence au centre de la mappe d'une série de bunkers les incite à quitter en vitesse leur point de départ."

- La Toundra de Cristal "La couche de glace oblige les adversaires à combattre dans de vastes défilés coincés entre de hautes montagnes rocheuses. Idéal pour les attaques sur plusieurs fronts. Une surveillance accrue est nécessaire pour éviter les embuscades."

- La Futaie "Cette forêt se caractérise par des chemins étroits et sinueux qui rendent le déploiement de véhicules lourds très difficile. Des zones plus vastes situées au point de départ vous permettent cependant de construire une base défensive."

- Un Tapis de Verdure "Cette plaine verdoyante et plate est traversée de rivières tranquilles et bordée dun côté par des montagnes. Cette mappe comporte des positions défensives vers lesquelles les joueurs peuvent battre en retraite en cas de difficultés."

- Un Havre de Paix "Dans cette mappe, les différents points de départ des adversaires, au sud, sont très proches les uns des autres. Tous les bunkers se trouvent au nord, ce qui oblige les joueurs à foncer vers ceux-ci tout en protégeant leur base."

- Le Paradis Perdu "Cette étendue rocailleuse est traversée par un chemin étroit et sinueux permettant de relier tous les joueurs. Les troopers peuvent se déplacer sur les parties élevées mais le gros des combats se déroulera dans le défilé. Surveillez les embuscades sur les collines !"

- Le Plateau de Grimtwist "Cette mappe très vaste est remplie de gouffres et de collines rocailleuses qui rendent la concentration des forces très difficile. Difficile de déloger un ennemi de ces zones facilement défendables."

- Un Amas de Cailloux "Cette petite mappe peu praticable est propice aux embuscades d'infanterie et aux frappes aériennes. Les frappes d'artillerie et autres attaques de longue portée seront également très efficaces."

- Le Ravin de Mercure "Tout ce dont un joueur peut rêver. Une vaste zone praticable entourée par des collines accidentées."

- Dans les Faubourgs "Les positions de départ de cette mappe sont facilement défendables. Au centre, des plaines sont propices aux combats à grande échelle."

- L'Île-Prison "Ce plateau, parsemé de petites plates-formes, est parfait pour une guerre totale. Au nord, une île pourra se transformer en forteresse imprenable."

- Les Montagnes Sauvages "Cette mappe est une grande plaine verdoyante parsemée de montagnes élevées. La présence de bunkers la rend particulièrement adaptée aux débutants."

- Le Mur de Givre "Cette mappe est traversée par un grand mur séparant un paysage urbain très encombré d'une grande étendue de glace/ Les joueurs partiront de cette étendue et devront se précipiter vers les bunkers cachés dans la ville pour commander des ressources supplémentaires."

- La Jungle des Villes "Cette mappe est une énorme ville de béton, véritable labyrinthe propice aux goulets d'étranglements et aux embuscades meurtrières."

Mods
Le jeu n'a pas été adapté pour supporter les mods ou en créer.

IV. Musique [haut]


La bande originale de Star Wars, notamment celle de la trilogie originale mais aussi certaines notes de l'Épisode I, rythme les cinématiques du jeu. Cependant, en cours de partie, Peter McConnell a créé un remix de morceaux de la trilogie originale dans un univers rock/métal qui a fait des émules, certains utilisateurs criant au blasphème, apportant un gros point noir au jeu pour beaucoup alors que d'autres s'en sont au contraire très bien accommodé.

La bande-son est composée de :

- Opening (mix de The Imperial March)
- Master Screen (composition originale)
- Imperial Rage Theme (autre mix de The Imperial March)
- Rebel Alliance (contient des passages de The Battle of Hoth et de The Millenium Falcon)
- Alliance Mission Briefing (composition originale)
- The Empire (un passage isolé du morceau Imperial Rage Leviathan Remix)
- Imperial Mission Briefing (remix d'un passage du morceau Darth Vader's Trap)
- Listen Up (remix du morceau Arrival on Dagobah)
- Into Battle (remix d'un extrait de The Imperial Probe/Aboard the Executor)
- Tatooine (contient des notes de Mos Eisley Spaceport )
- Desert Training (contient des notes de Mos Eisley Spaceport)
- Assault on Ruul (qui contient des notes de The Magic Tree et Destruction of Alderaan)
- Crisis on Sarapin (remix du morceau The Mynock Cave)
- Trap at Yavin IV (contient quelques courtes notes de The Magic Tree)
- General Veers & The Battle of Hoth (remixes des morceaux The Millenium Falcon et The Battle of Hoth)
- Surprise at Endor (remix du morceau The Forest Battle. Pour la version côté rebelle, la musique de la chanson Yub Nub est reprise à la découverte des Ewoks)
- Escape from Kalaan (contient des passages de Burning Homestead ainsi que de Tales of a Jedi Knight et Wookie Prisoner)
- Redemption at Abridon (contient des notes de Tales of a Jedi Knight et de Shuttle Tydyrium Approaches Endor)
- The Siege of Coruscant (remix du morceau The Imperial Probe ainsi que des notes de Anakin and Group to Coruscant)
- Imperial Rage Leviathan Remix (troisième remix de The Imperial March)

Star Wars: Force Commander

Une version antérieure de l'interface.


Star Wars: Force Commander

Version définitive de l'interface. Notons également les changements de la carte Rédemption sur Abridon, Suite.


V. Distribution [haut]


Sont crédités au générique de fin les comédiens de la version anglaise du jeu. Les noms en VF suivis d'un "?" sont supposées mais pas certaines à 100%, la qualité son des enregistrements dans les années 2000 étant moins haute que celle d'aujourd'hui et les voix des comédiens ayant parfois (fortement) changé depuis. La liste pourra donc être modifiée à l'avenir.

Brenn Tantor : Jeff Glen Benett (VF : Martial Le Minoux)
Grand Général Brashin : David Warner
Dellis Tantor : Raphael Sbarge (VF : Rémi Bichet)
Général Taskeen : Michael Bell (VF : Jean-Marie Fonbonne)
Capitaine Beri Tulon : Peter Firth
Pilote d'airspeeder : Tony Plana
Pilote AA-TT : Olivia Hussey
Pilote TB-TT : Tom Kane
Pilote Barge TB-TT : Carolyn Seymour
Contrôle aérien - plate-forme d'atterrissage : Robert Pike Daniel (VF : Hugues Martel (?))
Contrôle aérien - base d'atterrissage : Tom Kane (VF : Mario Santini (?))
Pilote TP-TT : Harvey Jason
Pilote TR-TT : Steven Jay Blum
Pilote char d'assaut : Phil Proctor
Pilote porte-bâtiment rebelle : Jennifer Hale
Pilote navette de construction impériale : Kevin Michael Richardson
Soldat dewback : Keith Szarabajka
Pilote transborder impérial : Alexandra Boyd
Officier plate-forme d'artillerie lourde impériale : Nick Jameson
Trooper lourd rebelle : W. Morgan Sheppard (VF : Christian Pelissier)
Pilote remorqueur lourd : Carolyn Seymour
Pilote aérochar rebelle : Steven Jay Blum
Pilote aérotransport rebelle : Grey Delisle
Interface impériale : Guy Siner
Interface rebelle : Debbie Mae West
Clandestin : Keith Szarabajka (VF : Christian Pelissier)
Droïde médical 2-1C : Havey Jason
Officier d'artillerie mobile : Brendan Holmes (VF : Fabrice Melquiot (?))
Soldats rebelles : Dave Beron, Phil Proctor
Droïde de réparations 47-B : Dominic Armato (VF : Gilbert Levy)
Pilote brouilleur rebelle : Jennifer Hale (VF : Brigitte Guedj)
Pilote moto-jet : Robert Foster
Stormtroopers : Terry McGovern, Doug Modie, Dominic Armato
Pilote Bombardier TIE : Jennifer Pajor (VF : Brigitte Guedj)
Pilote Chasseur TIE : Keith Szarabajka (VF : Mario Santini (?))
Pilote lance-torpilles rebelle : Kevin Michael Richardson
Pilote transport rebelle : Ethan Philips
Pilote transport de troupes impérial : Debbie Mae West
Pilote SB-TT : Neil Ross
Pilote Y-Wing : Kevin Michael Richardson (VF : Mario Santini (?))
Pilotes A-Wing : Heidi Shannon, Corey Navage, Bill E.Martin, Nick Jameson
Réfugiés d'Abridon : Jeff Glenn Bennett, Olivia Hussey, Bill E. Martin
C-3PO : Tom Kane (VF : Jean-Claude Donda)
Voix du complexe informatique : Jennifer Pajor
Garde du Palais de Coruscant : Bob Bergen (VF : Gilbert Levy)
Dark Vador : Scott Lawrence
Général Veers : Guy Siner
Gouverneur d'Abridon : Ethan Philips (VF : Gilbert Levy)
Han Solo : Neil Ross (VF : Fabrice Melquiot (?))
Milices kalaanites : Jennifer Pajor, Heidi Shannon
Luke Skywalker : Bob Bergen
Leia Organa : Grey Delisle
Dignitaires rebelles : Scott Lawrence, Debbie Mae West
Civil ruulien : Alexandra Boyd
Informaticien ruulien : Neil Ross
Prisonniers ruuliens : Nick Jameson, Jennifer Hale
Mineur ruulien : W. Morgan Sheppard
Terroriste ruulien : Grey Delisle
Sergent Stormtrooper : Phil Proctor
Fermier de Tatooine : Michael Bell
Wedge Antilles : Robert Foster
Pilote Aigle Rouge : Non crédité (VF : Brigitte Guedj)

Autres voix françaises encore non identifiées :
Georges Salmon
Jean-Christophe Parquier
Jean-Marie Burucoa
Sophie Arthuys
Éric Chevallier
Cécile Bougard
Joëlle Brover
Philippe Cariou
Denis Boileau
Olivier Hamel

C'est la célèbre société UbiSoft qui a réalisé la version française et qui assurait le service après-vente francophone.

Personnages cachés et programmations incomplètes
Le jeu laisse des traces de projets prévus, puis abandonnés en cours de programmation. Lors de l'utilisation de codes de triches, on peut trouver une liste de tous les personnages croisés dans le jeu, y compris certains absents qui devaient être intégrés. C'est pour cette raison que leur nom est noté au générique alors que ces personnages n'ont jamais été vus.

Certains ont été croisés, mais toujours dans l'autre camp. Pourtant, pour quelques-uns, il était prévu qu'ils puissent être contrôlés tôt ou tard par le joueur ou qu'ils réagissent lorsque l'on cliquait sur eux.

Snowtrooper impérial : En phase finale de développement, ils avaient leur personnage propre, leur icône, et leur voix enregistrée (en Français, donc il y a eu doublage). Il a été retiré au dernier moment. Ils étaient sans doute prévus pour la mission sur Hoth, au même titre que les Sandtroopers (dits Soldats des Sables) lors de l'entraînement sur Tatooine, mais n'ont pas été mis pour laisser place aux Stormtroopers de base.

Wedge Antilles : Héros crédité mais grand manquant de l'aventure, lui aussi était en stade presque final puisqu'il avait sa voix et son animation dans l'holoconsole. Il pilotait un Airspeeder (qui est sa vignette), mais quand l'aurait-on vu ? Difficile de savoir, la Bataille de Hoth étant jouée du côté impérial… Il attaque, mais on ne voit ni n'entend ses tirs, malgré les dégâts qu'il inflige.

Garde Impérial : Sans nul doute réservés pour défendre le Palais lors de la toute dernière mission du jeu, ils n'ont cependant pas été gardés. Ils avaient leur personnage modélisé, leur voix enregistrée (toujours en VF), et leur casque dans l'holoconsole, bien que l'animation n'ait pas été faite. Ils faisaient partie des unités qui étaient censées réagir à la sélection et avaient même une animation d'attaque réalisée, mais qui s'avère inefficace puisque si le son de leur arme est là, ils ne tirent aucun laser et ne font pas de dégât. Le personnage était donc à un stade avancé mais pas encore final lorsque sa programmation fut interrompue. Il est intéressant de noter que leur armure est comme celle des gardes de l'Empereur, mais de couleur bleue. Sans doute le mélange des gardes du Retour du Jedi et de La Menace Fantôme a-t-il été choisi. Ou bien cela ne serait-il qu'une simple erreur ?

Éclaireur rebelle sur tauntaun : Aperçus dans la mission de la Bataille de Hoth en tant qu'ennemis, il était vraisemblablement prévu que l'éclaireur soit utilisable par le joueur, puisqu'il a sa voix enregistrée mais pas de visage dans l'holoconsole. Peut-être aurait-il servi à la place du fonceur dans les missions libres sur les cartes enneigées. Il était apparemment prévu de le faire attaquer puisqu'il réagit positivement lorsque l'ordre lui est donné et tient son arme dans la main, mais n'a ni animation, ni attaque, ni dégâts.

Wampa : En restant dans le froid, le Wampa est un grand absent lui aussi à la fois de la mission sur Hoth et de la vie indigène des cartes au terrain enneigé. Son attaque a été interrompue en cours de route, car lorsque l'ordre lui est donné, son personnage se fige.

Civil : Vu à Anachore en tant que simple citoyen et sur Abridon en tant que sympathisant rebelle, le civil, dans sa version de gros bonhomme (il y a une version féminine plus élancée qui, elle, est totalement silencieuse) était presque terminé. Lorsqu'il est dans le camp du joueur, il réagit à la sélection de manière un peu apeurée ("Je veux pas d'ennuis.", "Je n'ai rien fait de mal."). Il arrive pour certains personnages civils de dire quelque chose lorsqu'ils sont sélectionnés. Celui-là devait donc en être lors de la mission sur Anachore lorsque le joueur est aux couleurs de l'Empire, mais n'a finalement pas été gardé, ou simplement pas été programmé à temps.

Ouvrier : Présents dans la dernière mission, Le Siège de Coruscant, Fin, les ouvriers sont des civils visibles dans des endroits inaccessibles par les unités. Au même titre que le Civil, lui aussi avait des phrases enregistrées et des réactions, qui n'ont pas été gardées ou programmées dans la version finale.

Beri Tulon impérial : S'il est contrôlable en tant que prisonnier puis officier rebelle, Beri Tulon a aussi un personnage en uniforme impérial. Il a sa propre vignette, ne réagit pas en cas de sélection et n'attaque pas même si son personnage tient un pistolet. Y avait-il une mission prévue avec Beri sur le terrain ? Ou était-ce simplement son model initial lors de son sauvetage sur Ruul ?

Prisonnier politique impérial : Il y en avait deux de prévus, mais qui ont été remplacés par un seul autre personnage dans la mission rebelle Rédemption sur Abridon, lorsqu'à la fin de la mission il faut ramener des prisonniers d'un camp au centre de commandement rebelle. Si le premier ressemblait énormément au personnage gardé dans le jeu, le second a été complètement retiré, bien qu'il eût lui aussi son animation et sa voix. Il dit par ailleurs, d'une voix fatiguée  "Je m'appelle Stis Kilvari." ; c'est le seul personnage anonyme qui donne son nom lorsqu'il est sélectionné. En outre, il est à savoir que son apparence dans le jeu devait être celle d'une femme, que le personnage était probablement doublé par une femme (Jennifer Hale) en version originale, mais que sa voix française et son visage dans l'holoconsole sont ceux d'un jeune homme. La vignette des deux personnages est une vignette "par défaut" qui ne les représente pas : il s'agit d'un carré violet avec un curseur de souris blanc dedans.

Réfugié d'Abridon : Vus uniquement pour se faire tuer par les Stormtroopers, leurs voix ont été créditées et bien enregistrées. Ils disent même des phrases lors de la sélection (dans la campagne, il n'est pas censé pouvoir les sélectionner), du déplacement, de l'attaque (!) et des cris de mort, mais sont totalement silencieux lors du massacre d'Abridon. Ils n'ont pas non plus leur visage dans l'holoconsole. Certainement une programmation encore incomplète.

Civil ruulien, informaticien ruulien, terroriste ruulien, soldat dewback, pilote moto-jet : Crédités mais inexistants dans la base de données des personnages.

VI. Différences de sources et incohérences [haut]



  Si le jeu est très bien documenté et même intégralement plongé dans l'univers Star Wars (jusque dans le manuel d'utilisation), il demeure certains points obscurs :

- Dans la cinématique d'introduction, qui montre la bataille de Kalaan, l'Alliance Rebelle déploie des forces phénoménales (blindés lourds, vaisseaux…) contre une force de frappe impériale tout aussi imposante. Ils parviennent à détruire des TB-TT et un grand nombre de véhicules de l'Empire, alors que l'affrontement ne se déroule que quelques semaines - si ce n'est quelques jours - avant la bataille de Yavin, où l'Alliance ne connut son essor qu'après la destruction de la première Étoile de la Mort.

- Pour s'entraîner à la manipulation de l'holoconsole, Brenn commande l'Escadron Zêta (sic) dans la recherche de la capsule de sauvetage du Tantive IV, alors que cette tâche avait été attribuée à Nahdonnis Praji par Dark Vador en personne, sur la corvette rebelle, dans le film. On explique cela par le fait que Praji est en fait au commande des Desert Sands, une formation comprenant l'escadron Zeta et donc que Brenn serait sous son commandement.

- Dans la mission Entraînement dans le Désert, Suite, le joueur doit retrouver le char des sables qui a récupéré R2-D2 et C-3PO. Quand il capture le véhicule, les Jawas se mettent à attaquer ses troupes, ce qui lui donne l'obligation de riposter en état de légitime défense. Bien que cela apporte une vision intéressante par rapport au film, il n'est jamais fait mention d'une "mise en scène" comme celle décelée par Ben Kenobi, notamment avec les Gaderffis des Hommes des Sables. L'explication pourrait être que, pour ne pas apporter une vision négative de l'Empire dès le début du jeu, le scénario ait été adapté et entre sciemment en contradiction avec d'autres sources. C'est sans doute pour cette même raison que le joueur n'a pas à retrouver la ferme des Lars, une autre unité impériale étant affairée à cette tâche.

- Dans la dernière partie de l'entraînement, un centre de commandement impérial est construit pour entraîner le joueur à l'appel de renforts et à la gestion d'une base. Or, cette partie du jeu se passe la nuit suivant le massacre des Jawas, à quelques dizaines de mètres seulement du char des sables. Il est impossible que Ben Kenobi et Luke Skywalker ne le voient pas le lendemain, dans le film.

- Toujours dans cette troisième partie, lorsque le joueur retrouve la maison de Ben Kenobi, on apprend la fuite du Faucon Millenium. Pourtant, la partie est toujours lors de la nuit et se passe à Anachore, alors que dans Un Nouvel Espoir l'Escadron Zeta se trouve à Mos Eisley en pleine journée.

- Les deux stations de combat de l'Empire sont appelées Première/Seconde Étoile Noire, et Alderaan est nommée Aldérande.

- Grand étonnement de la part de ceux qui ont vu les films : les TB-TT sont incapables d'attaquer les vaisseaux en vol, sauf en utilisant l'attaque secondaire "Canon principal" initialement réservée aux unités lourdement blindées ou aux bâtiments, alors qu'ils firent un carnage parmi les snowspeeders rebelles dans L'Empire Contre-Attaque.

- On peut utiliser toutes sortes de véhicules impériaux lors de la Bataille de Hoth, contrairement aux uniques TB-TT et TR-TT vus dans le film.

- L'Alliance Rebelle utilise des aérochars, des brouilleurs et des chars d'assaut lors de la Bataille de Hoth, soit disposés sous le générateur de bouclier, soit dispersés sur la carte.

- Dans la mission L'Alliance Contre-Attaque, où le joueur dirige le commando rebelle dans la bataille terrestre d'Endor, Chewbacca peut voler un TB-TT plutôt qu'un TR-TT.

- Dans cette même mission, le droïde de protocole s'appelle toujours C-3PO, et non plus Z-6PO comme dans la version française officielle de la Trilogie Originale.

- Toujours dans cette mission, l'Empire attaque le village Ewok pendant que les Rebelles y sont, au lieu de commencer la bataille après l'attaque des ursidés sur le bunker de bouclier.

- L'Empire possède deux TB-TT sur Endor, au lieu d'un seul, ainsi qu'une plate-forme d'artillerie lourde.

VII. Réception [haut]



Force Commander a reçu un accueil mitigé. Si sa grande force était son histoire, très bien intégrée dans le déroulement des films - exception pour les passages des films, qui ont été modifiés notamment pour des soucis de gameplay ou de scénario - et montrant des passages "cachés" (la revanche de l'Empire sur Yavin, la recherche d'un site pour le bunker d'Endor), ainsi que le pari risqué de faire un jeu de stratégie dans l'univers Star Wars (et, de surcroît, un RTS avec une histoire bien ficelée), et la qualité des bruitages et des cinématiques, beaucoup de choses ont gâché le plaisir du genre : la gestion de la 3D, la taille de l'holoconsole prenant une grosse partie de l'écran, des graphismes cubiques, une intelligence artificielle mal gérée (embouteillages de blindés, tentatives désespérées de tirer à travers un obstacle), et surtout la musique remixée de John Williams qui est l'argument principal de toutes les détractions. L'absence du X-Wing, icône de l'Alliance, dans les forces aériennes rebelles au profit de l'airspeeder fut aussi un élément décevant - bien que dans une moindre mesure - pour les joueurs. En définitive, il s'agissait surtout d'un jeu pour les fans de Star Wars que pour un public plus large, simplement amateur de stratégie pure.

Le 24 mars 2000, le site ign.com note le jeu à 4,7/10 de la part de son staff, accompagné de la remarque "Bad" (mauvais). Une moyenne d'utilisateurs ne montait qu'à 5,7/10 sur 119 avis, avec mention "Mediocre".

Sur jeuxvideo.com, le jeu est noté à 11/20 de la part de la rédaction (au 31 mars 2000), et à 14,9/20 en moyenne de la part de 50 utilisateurs. Cela fait au jeu, selon le site, une note globale de 13/20.

Le site anglophone gamespot.com nota Force Commander d'un 6/10 avec notion "Fair" (correct) au 24 mars 2000.

Sur le site senscritique.com, 67 utilisateurs ont noté en moyenne le jeu à 4,4/10.

Dans son 10 Worst Star Wars Games Ever (Les 10 pires jeux Star Wars qui soient), le site tekrevue.com a classé Force Commander à la huitième place.

Le magazine britannique PC Zone avait noté le jeu à 81%.

Le site gamezone.com nota le jeu à 8/10 au 27 mars 2000.

VIII. Easter Eggs [haut]


Les Easter Eggs, ou Œufs de Pâques en Français, sont monnaie courante dans les jeux vidéo. Il s'agit d'une référence à un autre jeu, ou un running gag, un petit plus des programmeurs pour s'amuser au travail ou pour jouer avec le joueur, que ce dernier doit chercher à la manière des œufs de Pâques. Force Commander  en possède quelques-uns :

Au début du jeu, dans Entraînement dans le Désert, le capitaine Tulon parle au personnage interprété par le joueur si ce dernier ne fait pas ce qui lui est demandé. Pour orienter la caméra, il faut appuyer sur la touche Q du clavier, et si le joueur ne le fait pas, Tulon donne une référence à l'Épisode I : "Q, comme Qui-Gon Jinn". En tant qu'agent de l'Empire, plus de trente ans après les événements de La Menace Fantôme et non habitant de Naboo, il est surprenant qu'il connaisse le nom de ce Jedi.

Dans cette même mission et les mêmes conditions, c'est-à-dire ne pas suivre le didacticiel correctement, Tulon fait une mise en abîme en disant : "Si on arrive un jour au bout de cet entraînement, vous pourrez commencer le jeu, vous savez ?" Le personnage s'adresse directement au joueur et non plus à son avatar, en sachant lui-même qu'il fait partie d'un jeu vidéo.

Lors de la mission Entraînement dans le Désert, Fin, le joueur a en objectif secondaire de détruire un camp Jawa - qui a davantage l'air de leur annuel "Grand Rassemblement d'Échange" que d'un camp à proprement parler. Si le joueur détruit intégralement le camp, deux podracers se mettent à traverser le terrain désertique. Deux podracers dont les noms sont "Ben" et "Sebulba".

IX. Codes de triche [haut]


Force Commander dispose de codes de triche, comme beaucoup de jeux, bien qu'on ne puisse les mettre en pratique n'importe comment ni n'importe quand. Que ce soit pour de l'utilitaire, pour découvrir de nouvelles facettes du jeu ou simplement tricher pour gagner, le joueur doit lancer une procédure :

- Il doit tout d'abord avoir installé le patch v1.1
- Créer un nouveau joueur dans le menu et le nommer "TheGalaxyIsYours", puis double-cliquer sur le profil pour continuer (pas sur la flèche bleue)
- Durant le jeu, il peut taper les combinaisons suivantes pour :
M = Ajouter 500 points de commandement
Ctrl + M = Retirer 500 points de commandement
Num Lock + * (pavé numérique) = Donner 999999 points de vie à une unité
Ctrl + W = Remporter la victoire de la mission
Ctrl + 8 = Révéler toutes les unités actives sur la carte
Ctrl + Maj + 8 = Révéler toutes les unités sur la carte
Ctrl + 9 = Supprimer le brouillard de guerre
Maj + M = Commander n'importe quelle unité gratuitement (et ajouter 500 points de commandement)
Ctrl + 0 = Faire apparaître les unités commandées sans faire atterrir le vaisseau

Il faut savoir qu'en cas de chargement d'une sauvegarde, même réalisée avec le profil TheGalaxyIsYours, les codes ne fonctionnent plus.

X. Configuration minimale requise [haut]



D'après le fichier Readme.

Ordinateur 100% compatible Windows 95/98 et DirectX.
Processeur : Pentium 266 ou plus rapide.
Mémoire : 64 Mo de RAM.
Carte graphique : Carte accélératrice PCI ou AGP 8 Mo 100% compatible DirectX.
Carte son : Carte son 16 bits 100% compatible DirectX requise.
Lecteur de CD-ROM quadruple vitesse.
Clavier et souris 100% compatibles Windows 95/98.
Microsoft DirectX 7.0a inclus sur ce CD
456 Mo d'espace requis sur le disque dur.
Il est recommandé de disposer de 175 Mo d'espace disque supplémentaires pour le fichier d'échange de Windows.

Machines récentes
Comme le jeu est vieux, il arrive que les systèmes d'exploitation récents en 64 bits ne lancent pas le programme d'installation, optimisé pour les systèmes en 16 ou 32 bits. Cependant, le site internet play-old-pc-games.com propose le téléchargement d'un installateur optimisé 64bits afin d'installer et de faire tourner Force Commander sous Windows 7, 8, 8.1 et 10 sans problème, à la condition de posséder encore le CD original.

Il est également toujours en vente en format CD-ROM sur diverses plates-formes de vente en ligne à l'heure actuelle.


Actualités en relation

Star Wars Resistance : Quelques détails officiels et un visuel en fuite

Quelques mois après avoir été dévoilée, au printemps dernier, voilà que Star Wars Resistance, la prochaine série d'animation de Lucasfilm, refait parler d'elle ! En effet, il a été annoncé, à l'occasion du rendez-vous annuel...


Delcourt : Sortie de Star Wars Classic - Tome 8

Sortie aujourd'hui même de Star Wars Classic - Tome 8, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 06/06/2018. Description officielle : Ces récits se situent juste avant, pendant et juste après...


Holonet : Gagnez une clé GOG pour Star Wars Episode I Racer !

On vous en parlait hier, avec l'arrivée du May The 4th demain, les actualités Star Wars ne manquent pas. Des dédicaces, des soirées, des soldes... Bref, il y en a pour tout le monde. Et c...


May the 4th : Les jeux vidéo Star Wars soldés

A l’occasion de la journée internationale de Star Wars, le 4 mai prochain, plusieurs plateformes de téléchargement proposent des soldes sur les jeux Star Wars de leur catalogue. Petit tour d’horizon de ces soldes. On commence...


Star Wars HoloNet se dote d'un logo

Vous l'avez peut-être aperçu si vous étiez à la convention Générations Star Wars et Science-Fiction ce week-end et que vous avez assisté à notre conférence : l'HoloNet dispose (ENFIN) d'un vrai logo ! Et pour...




Fiches réalisées à l'aide de cette source


Hale, Jennifer
Jennifer Hale est une célèbre comédienne de doublage ayant prêté sa voix à un panel impressionnant de personnages Star Wars, dont Bastila Shan et Satele...
Droïde de réparation 47-B
Le droïde de réparation 47-B était un droïde très efficace beaucoup utilisé par l’Alliance Rebelle.
Bataille de Kalaan [0]
La bataille de Kalaan était un affrontement sanglant entre l’Alliance Rebelle et l’Empire Galactique, qui en sortit vainqueur.
Bataille de Ruul [0]
La Bataille de Ruul fut une intervention impériale sur la planète éponyme après avoir découvert une activité de l’Alliance à sa surface.
Crise de Sarapin [0]
La crise de Sarapin était une attaque de l’Alliance sur une production énergétique impériale à la surface de la planète volcanique Sarapin, très peu de...
Évasion de Kalaan [+3]
L’Évasion de Kalaan fut une opération osée de Brenn Tantor pour sortir de prison.
Massacre d’Abridon [+3]
Le massacre d’Abridon fut un odieux crime de guerre commis par l’Empire durant sa campagne sur la planète éponyme.
Ruul - Centre de détention Tarkin
Le centre de détention Tarkin – parfois appelé « de Tarkin » – était une prison impériale qui se trouvait sur la planète Ruul.
Clandestins
Les Clandestins étaient un groupe formé par l’officier Beri Tulon au cours de la Guerre Civile Galactique et qui étaient spécialisés dans l'infiltration et la...
Kalaanite
Les Kalaanites étaient une espèce intelligente et civilisée habitant sur la verdoyante planète Kalaan.
Nationalistes d’Abridon
Les Nationalistes d’Abridon étaient les membres d’un mouvement de résistance issu de la première bataille d’Abridon, lorsque l’Empire Galactique prit violemment le contrôle de la...
Résistance ruulienne
La Résistance ruulienne était un groupe de milice locale de la planète Ruul se battant contre l’Empire au cours de la Guerre Civile Galactique.
Malcor Brashin
Le Grand Général Malcor Brashin était un officier de l’Empire Galactique particulièrement zélé, impitoyable et criminel de guerre.
Gana Lant
Gana Lant était un stormtrooper loyal envers son supérieur Brenn Tantor et prêt à rejoindre l’Alliance Rebelle avec lui.
Brenn Tantor
Brenn Tantor était un stormtrooper vétéran puis officier impérial ayant démontré des talents de stratège qui lui offrirent une brillante carrière.
Dellis Tantor
Dellis Tantor était le frère cadet de Brenn, et fut lui aussi stormtrooper avant d’intégrer le COMPORN.
Tyr Taskeen
Avant de devenir un excellent général de l’Alliance Rebelle, Tyr Taskeen était un homme d’affaires respectable.
Beri Tulon
Beri Tulon était un officier impérial pendant la Guerre Civile, stratège talentueux et surtout excellent enseignant.
Kalaan
Kalaan est une planète de la Bordure Médiane, monde natal des Kalaanites.
Sarapin
Sarapin est une planète volcanique qui fournit une grande part de l’énergie des mondes de la République, puis de l’Empire.
Balise-relais de communication
La balise-relais de communication était le maillon d’une chaîne qui permettait de connecter n’importe quel bâtiment avec une tour de communication.
Console Holographique de Commandement
La console holographique de commandement, plus couramment appelée Holoconsole ou CHDC, est une machine permettant à un stratège de donner des ordres et voir ses...
Kalaanite
La langue kalaanite était le dialecte parlé par les habitants de la planète Kalaan, et s’exporta très peu dans la galaxie.
Barge à TB-TT
La barge à TB-TT était un transporteur servant à acheminer divers véhicules blindés du hangar d'un destroyer stellaire à un champ de bataille à la...
Anti-Aérien Tout Terrain
L'Anti-Aérien Tout Terrain (AA-TT) était un quadripode de l'Empire Galactique spécialisé dans la lutte anti-aérienne.
Base Mobile Tout-Terrain (BM-TT)
La Base Mobile Tout-Terrain, ou BM-TT, était un véhicule de commandement pouvant se déplacer directement sur le champ de bataille.
Brouilleur Loratus
Le brouilleur Loratus était un véhicule de l’Alliance Rebelle permettant de dissimuler la présence des unités alentour.
Char à répulsion T1-B
Le char à répulsion T1-B était l'un des chars légers de l’Alliance Rebelle.
Char lourd T3-B
Le Char lourd T3-B était un véhicule de l’Alliance Rebelle qui a prouvé à plusieurs reprises son efficacité contre les blindés impériaux.
Plate-forme d'artillerie lourde
La plate-forme d’artillerie lourde est un véhicule sur répulseurs de l’Empire Galactique tirant des obus à longue portée.
Plate-forme d'artillerie mobile
La plate-forme d’artillerie mobile était un véhicule sur répulseurs de l’Empire Galactique tirant des obus à courte et moyenne portée.
Shunter de Boucliers Tout-Terrain (SB-TT)
Le Shunter de Boucliers Tout Terrain, ou plus familièrement SB-TT, était un véhicule Impérial qui pouvait couper les boucliers des bâtiments et véhicules ennemis.
TP-TT
Transport Personnel Tout-Terrain conçu sous l'Ancienne République

Informations encyclopédiques
Star Wars: Force Commander
Nom
Star Wars: Force Commander
Catégorie
Jeu vidéo
Auteurs
Date
2000
Langue
Français intégral

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
01/01/2017

Date de modification
09/05/2017

Nombre de lectures
1 718


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Star Wars: Force Commander" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Force Commander

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.