Maître & Apprenti


"Maître & Apprenti" est un roman de Claudia Gray relatant les aventures d'Obi-Wan Kenobi et Qui-Gon Jinn presque dix ans avant les événements survenus dans la Menace Fantôme.

  

Présentation [haut]



Maître & Apprenti est un roman paru le 31 Octobre 2019 chez Pocket. Il s'agit du troisième roman de Claudia Gray à sortir en France après Étoiles Perdues et Liens du Sang, et le premier roman à se dérouler avant l'Épisode I. En effet, on retrouve dans ce roman Obi-Wan Kenobi âgé de 17 ans et son Maître Qui-Gon Jinn, ce qui nous place environ en -40. On découvre une relation complexe entre le Padawan et son Maître causée par deux personnalités très différentes qui n'arrivent pas toujours à se comprendre.

  L'histoire débute alors que Qui-Gon Jinn, qui se pose beaucoup de questions sur sa capacité à former Obi-Wan, se voit proposer l'opportunité de rejoindre le Conseil Jedi. Décision importante, puisque cela impliquerait d'abandonner son Padawan…

Couverture [haut]



Alors qu'ils sont en mission pour l'Ordre Jedi, une proposition inattendue met à l'épreuve les liens qui unissent Qui-Gon Jinn et Obi-Wan Kenobi.
Le devoir le plus important d'un Jedi consiste à transmettre ce qu'il a appris. Or, malgré sa longue expérience, rien n'a jamais autant effrayé Qui-Gon Jinn que la pensée de décevoir son Padawan.
Obi-Wan a beaucoup de respect pour son Maître, mais peine à le comprendre. Pourquoi ne tient-il pas toujours compte des lois de l'Ordre ? Pourquoi est-il attiré par les anciennes prophéties ? Et pourquoi personne ne lui a dit que Qui-Gon avait été invité à rejoindre le Conseil, alors que cela risque de mettre fin à leur partenariat ?
Lorsque le Jedi Rael Averross, ancien apprenti de Dooku, requiert leur assistance dans une affaire politique, Jinn et Kenobi se rendent à la cour royale de Pijal pour ce qui pourrait être leur dernière mission ensemble…


Maître & Apprenti

Couverture française de Maître & Apprenti


Résumé [haut]



  Obi-Wan Kenobi a 17 ans, et cela fait quatre ans qu'il est le Padawan du Maître  Jedi Qui-Gon Jinn. Cependant, la relation entre lui et son maître est parfois compliquée : l'apprenti ne comprend pas pourquoi son mentor désobéit si souvent aux ordres du Conseil Jedi. D'un autre côté, Obi-Wan se sait perfectible, comme le prouve la récente mission sur Teth, où ils ont été confrontés aux Hutts : en effet, le Padawan avait mal interprété un ordre de Qui-Gon, ce qui les avait plongés dans une situation délicate. La situation s'est cependant calmée, bien qu'il demeure difficile de comprendre pourquoi les Hutts ont délibérément affronté deux Jedi.

  De retour sur Coruscant, Qui-Gon Jinn fait son rapport au Conseil. Yoda, Depa Billaba et Mace Windu partagent les mêmes questionnements que lui et s'inquiètent que le Maître Jedi rapporte une nouvelle incompréhension avec son disciple. Qui-Gon se juge responsable des faiblesses de son apprenti et remet sans cesse en question la manière dont il le forme : il sait Obi-Wan être un jeune homme talentueux et plein de qualités, mais il sait aussi que le Padawan doit encore beaucoup apprendre. Qui-Gon est soudain désarçonné par la proposition des Maîtres, qui lui offrent de rejoindre le Conseil à l'occasion du départ de Poli Dapatian. Qui-Gon demande du temps pour réfléchir, démarche qui plaît à Yoda et Billaba, car s'il accepte, cela signifie qu'il devra abandonner la formation d'Obi-Wan, ce à quoi il ne peut se résoudre pour l'instant. Le Maître Jedi apprendra plus tard que Yoda s'était opposé à cette proposition faite à Qui-Gon Jinn.

  
  Pendant ce temps, les deux contrebandiers Rahara Wick et Pax Maripher continuent de prévoir leur avenir. Après avoir établi un business rentable et peu risqué consistant à ramener des roches sans valeur d'Alderaan sur Rodia où elles sont considérées comme des pierres précieuses, ils décident de monter en gamme et de s'attaquer aux cristaux kyber. Ils se dirigent alors vers la lune de Pijal, planète où la Corporation Czerka est apparemment très présente, ce qui ne plaît pas du tout à Rahara. La jeune femme blâme d'ailleurs Pax pour ne pas s'être renseigné à ce sujet.

  Sur Pijal, le Jedi atypique Rael Averross occupe depuis huit ans le poste de Régent pour la jeune princesse Fanry qui s'apprête à fêter ses quatorze ans. L'ancien apprenti de Dooku avait été envoyé sur Pijal à la suite d'une terrible affaire pour laquelle le Conseil l'avait gracié. En effet, en mission avec sa Padawan de l'époque, leur vaisseau avait été le théâtre d'une sanglante mutinerie. Au lieu de respecter la procédure, Rael avait foncé dans le tas pour reprendre le contrôle du pont. Sa disciple fut touchée par une fléchette d'intrusion, une technologie à base de nano-droïdes, qui lui fit perdre le contrôle de ses actes. Averross dut prendre une décision en urgence et terrassa sa propre apprentie avant qu'elle ne sème la mort autour d'elle, meurtre qui fut imprimé sur les holo-vidéos de sécurité. Afin de faire taire les mécontents et les plus prompts à un jugement sévère, Averross avait été envoyé sur Pijal. Et depuis, le Jedi excelle à son travail de Régent.

Alors que la Cour est en négociations avec la Corporation Czerka en la personne de Meritt Col pour la signature prochaine du Traité de Gouvernance, l'ancien apprenti de Dooku est informé que l'extrémiste Halin Azucca et son Opposition ont perpétré un nouvel attentat sur la lune de Pijal, et y ont fait exploser une autre usine. Il n'y a aucun mort, mais un tel climat de tensions pourrait perturber les négociations avec la Czerka et interrompre le projet de route hyperspatiale : Averross décide donc d'appeler le Conseil Jedi à l'aide, et plus spécifiquement Qui-Gon Jinn.

Maître & Apprenti


  Sur Coruscant, Obi-Wan étudie d'anciens textes prophétiques aux Archives : cela fait depuis deux ans que son maître l'oblige à lire et étudier d'innombrables prophéties et textes écrits par d'anciens Jedi afin d'apprendre et de développer son sens critique. Mais Obi-Wan est perplexe, car certaines prophéties sont tellement floues qu'elles peuvent être interprétées de plein de façons différentes. Finalement, dès le lendemain, les deux Jedi sont convoqués dans le bureau de la Chancelière Kirames Kaj, presque à la retraite. Cette dernière les informe qu'ils ont été sollicités pour aider le gouvernement de Pijal à sécuriser la signature du Traité de Gouvernance, qui doit permettre à la Czerka d'ouvrir un nouveau couloir hyperspatial proche de Pijal afin de raccorder ce monde et ses voisins au reste de la galaxie, et de favoriser leur développement. Seulement, une faction rebelle, l'Opposition d'Azucca, semble bien déterminé à faire échouer les négociations en perpétrant des attentats sur la lune. La réaction de Qui-Gon Jinn à l'idée de retrouver Averross est très mesurée : en effet, ce dernier avait été le disciple de Dooku avant Qui-Gon et avait intégré l'Ordre très tard, à cinq ans, et avait toujours reçu un traitement spécial, particulièrement indulgent.

  Mais soudain, Kirames Kaj révèle, comme si cela était de notoriété publique, que Qui-Gon Jinn s'est vu proposer un poste au sein du Conseil Jedi. Obi-Wan est estomaqué et choqué que son maître ne lui en ait pas parlé, et Qui-Gon peut sentir dans la Force la réaction de son Padawan. Obi-Wan décide alors de s'occuper l'esprit et évite son maître jusqu'au moment du départ en préparant le vaisseau, un croiseur de classe Consulaire. Ce n'est qu'alors qu'ils ont une discussion calme et que l'apprenti réalise que Jinn n'a pas encore pris sa décision, et qu'il voulait réfléchir avant de lui en faire part. Cela n'empêche pas Obi-Wan de se demander ce qu'il fera si jamais il se retrouverait sans maître. C'est précisément dans ce genre de moment qu'il réalise que malgré leurs différences, lui et Qui-Gon forment un bon duo renforcé par une réelle amitié.

  Durant le trajet jusqu'à Pijal, Obi-Wan a du mal à maîtriser ses émotions et Qui-Gon se sent en partie responsable. À la sortie de l'hyperespace devant la planète, le croiseur de classe Consulaire de la République arrive devant un vaisseau de la Czerka en feu qui a essuyé un tir de plasma. Les deux Jedi s'y rendent en urgence pour éteindre l'incendie et sauver les passagers : ils reçoivent l'aide d'un vaisseau inconnu qui disparaît ensuite sur la lune de Pijal sans demander son dû. Obi-Wan est choqué de voir qu'une partie des passagers sont des esclaves de la Czerka, qui outrepasse les lois de la République. Une fois au palais, les deux Jedi sont accueillis en grande pompe par la Cour, la princesse, Rael Averross, la superviseuse régionale de la Czerka Meritt Col, et la ministre Orth. Les retrouvailles entre les Maîtres Jedi sont cordiales bien qu'une certaine tension demeure. Dès le lendemain, Obi-Wan et Qui-Gon se rendent sur la lune de Pijal et retrouvent les propriétaires du vaisseau qui ont sauvé le transporteur de la Czerka : il s'agit de Pax Maripher et Rahara Wick. Les deux géologues étaient en quête de cristaux kyber mais ont trouvé à la place des cristaux kohlen, qui ressemblent aux kyber mais n'ont pas la même structure microscopique. Ceci éveille grandement l'intérêt de Qui-Gon, qui se remémore une prophétie parlant de cristaux kyber n'étant pas des kyber ; Obi-Wan s'en souvient également.

  Les deux Jedi apprennent que Pax a été élevé par des droïdes de protocole faute d'avoir été coincé dans un vaisseau à la dérive pendant quinze ans, et que Rahara a été esclave de la Czerka. Cette dernière accepte finalement de les aider, avec leur vaisseau indétectable, à chercher les partisans de l'Opposition sur la lune sans attirer l'attention sur eux. Pax finit par accepter également, même s'il est naturellement méfiant. De retour sur Pijal, Qui-Gon fait un cauchemar qu'il interprète comme une vision de Force. Une vision impliquant les Sith, la princesse Fanry, et la cérémonie de signature du Traité. Le Maître Jedi va en faire part à Rael au milieu de la nuit, qu'il surprend avec une femme dans son lit, et leur discussion est interrompue par un cri de la princesse : celle-ci a aperçu une ombre et les gardes ont découvert une fléchette d'intrusion. La même arme qui avait fait perdre la raison à la Padawan d'Averross. Qui-Gon et Obi-Wan en déduisent immédiatement qu'il ne s'agit pas d'une tentative de meurtre ratée, mais d'une menace adressée au Jedi Régent.

  Le lendemain, un nouvel attentat survient dans un complexe de la Czerka, qui ne fait aucune victime cependant. Les actions de l'Opposition sont difficiles à comprendre : certaines sont violentes, et d'autres sont de simples messages engagés et marquants contre la Czerka. Débute un peu plus tard la Grande Chasse, une tradition ancestrale pijali qui a évolué depuis sa création, et consiste désormais à traquer un droïde-crabe. Les chasseurs, dont la princesse fait partie, chevauchent de varactyls. Mais, pendant la chasse, la princesse est attaquée par le droïde leurre, qui est finalement neutralisé par les Jedi. Rael est extrêmement inquiet : il ne fait désormais aucun doute qu'il y a un traître au gouvernement. Les vidéos de surveillance révèlent plus tard qu'une ombre noire se trouvait cachée près du droïde pendant l'incident.

Maître & Apprenti

Obi-Wan et Qui-Gon face aux gardes noirs équipés de leur bouclier personnel


  Après ces péripéties, Qui-Gon et Obi-Wan retournent auprès de Rahara et Pax. Ce dernier avait contacté la Czerka dans le but de berner la Corporation, et de leur vendre des cristaux kohlen en faisant croire qu'il s'agit de cristaux kyber. Mais Rahara le convainc de rester pour aider les Jedi. Les deux voleurs de gemmes déposent donc le maître et l'apprenti sur la lune de Pijal où ils avaient détecté la veille une importante signature énergétique. Pensant qu'il s'agit des terroristes de l'Opposition, Qui-Gon et Obi-Wan attaquent mais se retrouvent face à quatorze soldats vêtus de noir qui disposent de bouclier personnel repoussant les sabres laser ! Il est impossible pour Pax et Rahara de revenir les chercher : le Maître Jedi élimine quelques adversaires, quand soudain, lui et son apprenti reçoivent l'aide inattendue... de l'Opposition ! C'est en effet Halin Azzuca qui vient à leur secours avec ses hommes. La petite femme conduit ensuite les Jedi à l'abri dans une grotte et leur explique qu'elle ignore qui sont les "gardes noirs", mais qu'ils ne font ni partie de l'Opposition, ni de la Czerka. Ils se contentent de fouiller les grottes de la lune et de commettre des attaques terroristes en se faisant passer pour l'Opposition. Obi-Wan et Qui-Gon pensent que ces gardes noirs cherchent peut-être les cristaux kholen et les utilisent pour concevoir leur bouclier personnel. Mais cela représenterait beaucoup de mal pour lutter contre seulement trois Jedi dans la région.

  Halin Azzuca profite de cet auditoire attentif pour expliquer que ses intentions sont tout à fait pacifiques et qu'elle veut seulement protéger la princesse Fanry de la Czerka. En effet, selon elle, le Régent Averross s'apprête à céder beaucoup trop de pouvoir à la Corporation. Par exemple, d'après le texte du Traité de Gouvernance, les habitants de la lune de Pijal ne seront qu'anecdotiquement représentés à la future Assemblée qui doit remplacer la Monarchie, alors qu'ils représentent 25% de la population. De plus, depuis que la Czerka effectue ses travaux sur la lune, les arrestations pour délits mineurs se multiplient, en accord avec le gouvernement du Régent, et beaucoup des condamnés finissent comme esclaves pour la Corporation. Choqué par ces révélations, Qui-Gon promet d'en parler dès son retour à Rael Averross. Ensuite, il promet également à Rahara de faire ce qu'il peut pour arrêter les méfaits de la Czerka sur Pijal.

  Mais de retour au palais, Rael ne veut rien entendre et est furieux que Qui-Gon remette en cause la signature du Traité. Le Régent estime que son ami n'a pas été envoyé sur Pijal pour compromettre l'accord avec la Czerka, mais pour mettre fin à la violence. Convaincu qu'Averross ne peut être raisonné car obsédé par la protection de Fanry, Qui-Gon contacte le Conseil Jedi et fait part de la situation à Maître Yoda, à la fois concernant le Traité et concernant les esclavagistes. Mais Yoda, très prudent, refuse que Qui-Gon mette en péril l'accord. En effet, Pijal ne sera pas le seul monde à profiter d'une voie hyperspatiale, mais il faut en effet regarder de plus près les pratiques de la Czerka. Qui-Gon fait également part de ses questionnements sur le fait que la République "tolère" l'esclavage sur son territoire : Yoda rappelle que beaucoup de peuples ont des pratiques qui pourraient être jugées cruelles par les Humains, et que les Jedi ne peuvent pas porter le pouvoir de lutter contre l'esclavagisme. Cette réflexion fait penser à Qui-Gon que le Conseil est devenu beaucoup trop politique, beaucoup trop associé à la Chancelière, et a perdu de vue des valeurs fondamentales.

  Le soir même, Qui-Gon Jinn fait un nouveau cauchemar qui véhicule le même message de terreur que le précédent à propos du jour du Traité. Il déclare donc au matin, à l'ensemble du gouvernement et à la stupéfaction générale, refuser d'assister à la signature en tant que représentant de la République. Beaucoup le considèrent comme fou, et Rael Averross est furieux que son ancien ami mette ainsi en péril l'accord avec la Czerka. Obi-Wan s'en va lui parler une fois la réunion terminée et lui reproche de prendre des décisions qui dépassent complètement le cadre de leur mission et les prérogatives des Jedi en général. Le Maître assume et déclare vouloir suivre la voix de ce qui est juste, pas de ce qui est autorisé : jamais il n'a été aussi sensible à la Force Vivante, et il choisi de re-croire dans les prophéties et les prémonitions, comme les mystiques Jedi d'autrefois. Le Padawan n'a jamais eu autant l'impression de ne pas connaître son maître. Après avoir mûrement réfléchi, il contacte secrètement le Conseil et informe les Maîtres de la situation et des décisions extrêmes que prend Qui-Gon. Saesee Tiin rappelle que la quête de la connaissance du futur mène au Côté Obscur, et Eeth Koth suggère que Qui-Gon et Averross rentrent sur Coruscant. Obi-Wan n'est pas de cet avis, et Yoda tempère les ardeurs de chacun : il ne croit pas que Qui-Gon soit sur le chemin du Côté Obscur et pense qu'il faut prêter attention à ses visions, car Jinn ne les a pas cherchées, il les a reçues.

Maître & Apprenti


  Dans les heures suivantes, Obi-Wan et Qui-Gon se rendent de nouveau sur la lune de Pijal avec Rahara et Pax, et sont déposés dans un complexe minier de la Czerka où travaillent des esclaves. À leur plus grande surprise, les droïdes traitent les cristaux kohlen comme des déchets. Soudain, plusieurs vaisseaux des gardes noirs arrivent et attaquent. Dans le même temps, des droidekas de la Czerka sortent du complexe pour en assurer la défense, et prennent également pour cibles les Jedi. Obi-Wan fait un avec la Force, et n'a jamais été autant guidé par elle dans un combat. Finalement, les Jedi reçoivent l'aide inattendue des gardes royaux de Fanry, provoquant ainsi le repli et la fuite des assaillants. Rahara, qui était intervenue pour protéger les esclaves de la fusillade, est arrêtée par un droïde de la Czerka qui l'avait identifiée comme une ancienne esclave suite à une reconnaissance faciale. Pax et Obi-Wan demeurent un temps sur la lune pendant que Qui-Gon Jinn retourne sur Pijal. Le Maître Jedi ne parvient pas à négocier avec Meritt Col la libération de Mahar Wick. Obi-Wan est ensuite contacté par Mace Windu : le Conseil lui donne le pouvoir de représenter la République pour la signature du Traité à la place de son maître. Le Padawan fait part de cette information dès le lendemain à Qui-Gon Jinn, qui est tout autant énervé contre son apprenti que fier qu'il ait suivi son instinct. Le Sénat donne un an au gouvernement pijali et à la Corporation Czerka pour renégocier certains termes après la signature.

  Plus tard, la discussion du Maître Jedi avec Rael Averross, qui recherchait comme lui le calme, est interrompue par un mouvement de foule à l'entrée du palais : Halin Azucca se rend. Le témoignage de la représentante de l'Opposition finit de convaincre le Régent de son innocence, bien que Deren, le chef de la garde royale, émet toujours des réserves. Azucca transmet au Régent des informations glanées par ses hommes sur les gardes noirs, qui auraient établi une base sur Pijal. Rael Averross décide donc de vérifier et s'y rend avec tout un contingent de soldats, Obi-Wan, Qui-Gon, et Deren. Il y a bien une base, extrêmement fortifiée et défendue, mais pourtant complètement vide, évacuée à la hâte visiblement. À l'intérieur, les Jedi découvrent une trace de communication avec Teth. Les gardes noirs se seraient apparemment fait passer pour des représentants du gouvernement pijali pour vendre aux Hutts un bouclier pourvu d'une nouvelle technologie résistant au sabre laser. Malgré ces découvertes, la cérémonie a lieu le lendemain et Qui-Gon Jinn y assiste dans le public, tandis que son Padawan se trouve aux côtés de la princesse et de Deren.

  Mais soudain, Fanry blesse celui qui officie la cérémonie Deren active aussitôt le fameux bouclier autour d'eux, avant de mettre en joue Obi-Wan. C'est la stupéfaction générale dans la salle : Meritt Col est gravement blessée par Deren, qui ne la tue pas exprès. La reine Fanry refuse de signer le Traité qui donnerait beaucoup trop de pouvoir à la Czerka. Elle souhaite ce qu'il y a de mieux pour son peuple, et elle entend bien garder son pouvoir et mettre fin aux opérations minières de la Corporation sur son territoire. La gouvernante de la reine s'avère faire également partie du complot et l'informe que les vaisseaux des gardes noirs - en fait des gardes royaux loyaux à Fanry - sont là pour les exfiltrer. Obi-Wan allume alors son sabre laser et la lame, au lieue d'être bleue, est orange et perce le bouclier de Deren : ce dernier est blessé. Mais Fanry et sa gouvernante ont le temps d'atteindre un de leurs chasseurs et de rejoindre le vaisseau royal, en orbite de Pijal. Celui-ci s'apprête à détruire le vaisseau de la Czerka à bord duquel se trouvent des centaines d'esclaves, dont Rahara.

  Obi-Wan découvre que son sabre a été saboté et que le cristal kyber a été remplacé par un cristal kohlen. Qu'à cela ne tienne : le Padawan et Pax, à bord du croiseur Gozanti furtif, infiltrent le vaisseau de la Czerka. Obi-Wan reste à bord du croiseur tandis que le voleur de gemmes part à la recherche de Rahara. Pendant ce temps, Qui-Gon Jinn, à bord d'une corvette républicaine, contacte Fanry par holo-transmission et tente de la convaincre de retourner aux négociations pour éviter des effusions de sang. Rael Averross est toujours sous le choc et réalise qu'il a peut-être voulu trop protéger la princesse pour se racheter de la mort de sa Padawan. Pour gagner du temps, la corvette utilise ses rayons tracteurs pour empêcher le vaisseau royal pijali d'être à portée de tir du vaisseau de la Czerka. Parallèlement, Pax retrouve Rahara et, à eux deux, ils déclenchent un soulèvement d'esclaves. Quand la gouvernante de Fanry réalise que la reine est prête à faire exploser le vaisseau de la Corporation plutôt que d'en sauver les esclaves, elle la met en joue. La reine est renversée, le combat est évité, et les trois cents esclaves sont accueillis à bord de la corvette républicaine.

  Quelques jours après, c'est une proche cousine de Fanry qui devient reine par intérim : le rôle de gouverneur incombe à Orth, qui se chargera de détricoter les accords et d'en conclure de nouveaux pour ouvrir le couloir hyperspatial, mais également pour interdire l'esclavagisme, avec le soutien du Sénat Galactique. Quant à Rael Averross, il ne sait pas encore ce qu'il va faire, mais il refuse de rejoindre Dooku sur Serenno. De retour sur Coruscant, Qui-Gon fait part de sa décision au Conseil : il refuse l'offre qui lui a été faite afin de suivre les voies de la Force et d'étudier les prophéties, qu'il considère maintenant d'un nouveau regard depuis ses prémonitions sur Pijal. Quant à Obi-Wan, il est heureux et fier de garder le même Maître.


Dans le passé, en -68 : Qui-Gon Jinn a douze ans et rencontre son nouveau maître, Dooku. Le jeune apprenti est impressionné mais fait preuve d'honnêteté, ce qui plaît à Dooku. Quatre mois plus tard, il accompagne son maître sur Shurrupak pour pacifier ce monde en proie à la guerre. À la Base Primus, il rencontre Rael Averross, l'ancien Padawan de Dooku, qui ne ressemble à aucun autre Jedi et fait preuve d'une certaine familiarité avec son maître, ce qui surprend Qui-Gon. Mais le Chevalier Jedi met bien vite à l'aise l'apprenti en l'invitant à le solliciter dès qu'il en aura besoin, et à faire preuve de patience pour gagner l'amitié et la confiance de Dooku.

  À 13 ans, Qui-Gon se plonge dans l'étude des prophéties à travers un holocron des Archives. Cela le fascine. Dooku, qui s'y intéressait également autrefois, décide de s'y replonger pour accompagner son Padawan dans son apprentissage. À 14 ans, maître et apprenti traquent une chasseuse de primes Falleen tristement célèbre pour avoir laissé dans son sillage des milliers de cadavres sur différents mondes. Elle canarde, place des bombes dans des lieux publics, tout cela pour un jeu morbide : avoir tué une personne de chaque âge, de 0 à 200 ans. Qui-Gon la retient assez longtemps pour que Dooku la neutralise, à grands renforts d'éclairs de Force. Qui-Gon ne sait pas quoi en penser, et pour la première fois, est intimidé d'une mauvaise façon par son maître. Le Padawan fait part de ses inquiétudes à Rael Averross, qui prend ceci avec légèreté, alors que Dooku s'enferme de plus en plus dans ses quartiers pour étudier l'holocron des prophéties, et particulièrement celle concernant la survie après la mort. Mais un beau jour, comme si de rien n'était, Dooku met fin à son obsession des prophéties.




Actualités en relation

HoloNet : Critiques de Maître & Apprenti

Bientôt un mois après sa sortie en France, chez Pocket, c'est avec plaisir que Star Wars HoloNet vous propose de découvrir aujourd'hui notre double critique de Maître & Apprenti, le dernier roman de Claudia Gray...


Pocket : Sortie de Maître & Apprenti, et concours !

C'est aujourd'hui que sort en librairie le nouveau roman Star Wars édité chez Pocket Imaginaire, Maitre & Apprenti, écrit par Claudia Gray. Pour rappel, le roman explore pour la première fois la période avant la Menace Fant...


Pocket : Découvrez un extrait exclusif de Maitre et Apprenti !

l'occasion du vingtième anniversaire de la sortie de La Menace Fantôme en France, nous avons le plaisir de vous faire découvrir en exclusivité un extrait de Maitre et Apprenti, le prochain roman Star Wars canon qui sortira...


Panini Comics : Sortie de Je suis Luke Skywalker

Un mois après la sortie de l'anthologie sur Dark Vador, Panini Comics nous propose aujourd'hui de découvrir une nouvelle anthologie de comics canons sur Luke Skywalker ! Sobrement intitulé Je suis Luke Skywalker, le volume de plus de...


HoloNet : Critique des 15 premiers romans du nouveau canon

La critique est facile, l'art est difficile. » Ce n'est pas faute de le savoir, c'est pourquoi nous tâchons sur HoloNet de critiquer de façon constructive. Aujourd'hui, c'est mon tour, et je vous propose une...




Fiches réalisées à l'aide de cette source :


Littérature Canon - Romans et Comics
L'ensemble des romans et comics Canon parus en France sont regroupés ici et présentés chronologiquement.
Poli Dapatian
Poli Dapatian était un Maître Jedi qui siégea jusqu’en - 40 au Conseil Jedi et dont le siège fut proposé...
Kirames Kaj
Kirames Kaj fut la Chancelière de la République avant Finis Valorum.
Pax Maripher
Pax Maripher était un humain qui avait été élevé par des droïdes de protocole pendant quinze ans avant de devenir...
Rahara Wick
Rahara Wick était une géologue qui avait passé sa jeunesse esclave de la Czerka. Elle s'échappa et rejoignit Pax Maripher...
Kohlen
Les cristaux kohlen ressemblaient aux cristaux kyber mais avaient une structure microscopique différentes, et pouvaient être utilisés pour fabriquer des...

Informations encyclopédiques
Maître & Apprenti
Nom
Maître & Apprenti
Nom original
Master & Apprentice
Catégorie
Roman, Nouvelle, E-Book
Auteurs
Claudia Gray
Date
2019
Langue
Français
Anglais

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
28/11/2019

Date de modification
29/11/2019

Nombre de lectures
147


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.