Thrawn - Alliances


"Thrawn - Alliances" est la suite du roman "Thrawn" de Timothy Zahn, mettant en scène le Grand Amiral Chiss, Anakin Skywalker, et Dark Vador.

  

Présentation [haut]



Thrawn - Alliances de Timothy Zahn est la suite du roman Thrawn, sorti le 24 Juillet 2018 aux Etats-Unis et le 27 Juin 2019 en France chez Pocket. Ce roman met en scène le Chiss Thrawn, désormais Grand Amiral de l'Empire Galactique. Deux histoires se déroulent en parallèle : la principale implique Dark Vador et Thrawn et prend place juste après la troisième saison de Star Wars Rebels, en -2 environ, après la bataille d'Atollon. La deuxième relate la rencontre de Thrawn avec Anakin Skywalker vers la fin de la Guerre des Clones, en -19, après qu'Ahsoka Tano ait quitté l'Ordre Jedi dans The Clone Wars. Pour des raisons de clarté dans la rédaction du résumé, les événements se déroulant en -19 et -2 sont regroupés dans deux parties différentes, alors qu'ils sont présentés alternativement dans l'histoire.

Couverture [haut]



  "J'ai ressenti une perturbation dans la Force."

Une phrase inquiétante quelle que soit la situation, mais plus encore lorsqu'elle est prononcée par l'Empereur Palpatine. Sur Batuu, aux confins des Régions Inconnues, une menace aux contours flous prend racine. Le chef de l'Empire charge ses deux meilleurs agents de mener l'enquête : son bras armé, l'impitoyable Seigneur Vador, et le grand amiral Thrawn, stratège de génie. Deux personnalités que tout oppose ; un duo improbable pour une mission des plus cruciales. Mais Palpatine sait que ce n'est pas la première fois que son Apprenti et le Chiss unissent leurs forces. Et derrière son ordre souverain, il y a bien plus en jeu que ce que les deux hommes suspectent.


Thrawn - Alliances

Couverture française de "Thrawn - Alliance".


Résumé [haut]



<<< Tome précédent |  Tome suivant  >>>


-19, vers la fin de la Guerre des Clones :

  Padmé Amidala part seule sur Batuu, aux confins des Régions Inconnues, afin d'aider l'une de ses suivantes, Duja, qui a sollicité son aide. Cela inquiète Anakin Skywalker, qui ne peut néanmoins rien faire pour retenir sa femme. Après plusieurs jours et deux batailles, le général Jedi est sans nouvelle et décide de partir à bord de son intercepteur léger Delta-7 avec R2-D2. Au-dessus de Batuu, il fait la rencontre de Thrawn, commandant de l'Ascendance Chiss, qui avait été intrigué par l'anneau d'hyper-propulsion. D'abord méfiant, le général finit par faire confiance à Thrawn qui semble animé de bonnes intentions : en échange de son aide pour retrouver la sénatrice de la République, Anakin promet de lui expliquer les tenants et les aboutissants de la Guerre des Clones, un savoir jugé indispensable par le Chiss pour protéger son peuple du conflit galactique.

  Sur place, Anakin et Thrawn découvrent le vaisseau abandonné de Padmé, mais il n'y a aucune trace de la sénatrice ; en analysant la flore locale, le Chiss en déduit que le transport de Duja est venu récupérer Padmé il y a une semaine environ. Forts de cette informations, les deux compagnons mettent le cap vers l'avant-poste Black Spire situé à une trentaine de kilomètres de là. Dans la cantina, Thrawn et Anakin tombent dans une embuscade : le Jedi est clairement la cible et le Chiss lui sauve la en éliminant les assaillants, au prix de quelques blessures. Après une nouvelle escarmouche, les deux compagnons comprennent enfin la situation : des Séparatistes se servent de Batuu comme relais vers une nouvelle usine secrète située sur Mokivj non loin. Cependant, des voleurs et contrebandiers, dont le barman de la cantina de l'avant-poste Black Spire, avaient intercepté une partie de la cargaison : des métaux indispensables à la fabrication de droïdes et vaisseaux. Duja avait découvert le réseau d'approvisionnement des Séparatistes, ce qui lui avait coûté la vie : Padmé était ensuite arrivée sur Batuu, avait reconnu le corps sans vie de sa suivante assassinée, et mis le cap sur Mokivj. Anakin et Thrawn utiliseront donc une petite navette Séparatiste pour se rendre sur la planète abritant la nouvelle usine.

  Padmé quant à elle était parvenue à s'approcher suffisamment près de Mokivj avant de se faire pourchasser par un chasseur droïde Vautour ; sa navette avait été endommagée et elle avait dû s'éjecter dans une capsule de sauvetage. Cette dernière s'était enfoncée dans un fleuve, et la sénatrice avait veillé à ce qu'elle reste sous l'eau afin de ne plus être détectée. Elle émergea à la sortie de la nuit alors que le courant l'avait rapprochée de l'usine séparatiste, où visiblement des opérations de minage avaient également lieu. Elle fut sortie de l'eau par trois ouvriers méfiants mais amicaux. Padmé se fit aussitôt passer pour une riche citoyenne de Coruscant et promit aux ouvriers une somme importante en échange de leur aide. Ils acceptèrent de la cacher en échange des crédits que devait amener "oncle Anakin" sur Mokivj.

  Pour Anakin et Thrawn, la manœuvre d'approche est audacieuse et le Chiss n'est pas complètement convaincu : les deux compagnons se font passer pour des contrebandiers qui ont récupéré la cargaison des Séparatistes et qui se présentent de nuit, opportunistes, à l'usine de Mokivj dirigée par le Duc Solha de Serenno. Le Duc est méfiant évidemment, et Anakin prétend que le cargo avec lequel il est venu contient des informations qu'il a cryptées pour sa propre sécurité : des informations sur les alliés de la sénatrice qui est retenue captive ici. Solha croit au mensonge, et lorsqu'il présente un moment d'innattention, R2-D2 libère le sabre laser d'Anakin, qui éteint aussitôt les projecteurs lumineux avec la Force, plongeant ainsi la cour dans le noir. Il contrôle ensuite à distance son sabre laser avec la Force et élimine plusieurs droïdes de combat : le Duc croit ainsi à la présence d'un Jedi et fait entrer Anakin, Thrawn et l'astromécano à l'intérieur de l'enceinte. La mission est accomplie... ou presque, car les deux compagnons sont enfermés. Anakin ne s'inquiète pas car il trouvera bien un moyen de sortir, et surtout, il a senti la présence de Padmé dans la Force. Ce que le Chevalier Jedi ignore, c'est que la sénatrice, qui avait été conduite à l'intérieur de l'usine la veille par LebJau, l'un des ouvriers, a vu tout ce qu'il s'est passé.

  Avec l'aide des deux autres ouvriers, Padmé parvient à se procurer un bracelet électronique fonctionnel qui ouvre les sas sécurisés du complexe, trompant ainsi la vigilance des droïdes de sécurité B1, puis retrouve Anakin et Thrawn qui s'étaient échappés de leur prison. Pendant que le Chevalier Jedi fait diversion au niveau des lignes de fabrication, la sénatrice et le Chiss se rendent sur les toits du complexe pour retrouver le sabre laser. Une fois la mission accomplie, Thrawn s'excuse auprès de Padmé car il doit la laisser poursuivre seule : en effet, il avait été envoyé sur Batuu pour une toute autre mission qui requérait désormais toute son attention. La sénatrice, incrédule, le laissa toutefois partir car elle n'avait pas vraiment le choix. De son côté, Anakin a atteint les lignes de montage : ce sont bien des unités B2 que les Séparatistes construisent, mais pas avec les matériaux habituels. Il remarque également le Duc Solha qui supervise les opérations, vêtu d'une armure de soldat clone, pas du tout inquiété par le son des alarmes de sécurité. Une fois le Duc parti, Anakin entreprend d'éliminer les droïdes B2 qui montent la garde avant de détruire toute la chaîne de production ; mais à sa plus grande surprise, son sabre laser se désactive en touchant le blindage du B2. Les tirs de blaster sont inneficaces également. Il parvint, après une intense lutte, à en éliminer un des trois en perçant son photorécepteur ; Thrawn, embusqué en hauteur, élimine les deux autres avec un fusil électrique. Il explique à Anakin que le blindage des droïdes est fait en cortosis. Le Chevalier Jedi et Padmé sont terrifiés à l'idée que Dooku puisse équiper son armée d'un tel blindage, ce qui ferait clairement pencher la guerre en faveur des Séparatistes. R2-D2 entreprend alors de reprogrammer le circuit de fabrication du blindage en cortosis avec une légère altération : les fibres de cortosis seraient désormais reliées à l'armement, ce qui provoquerait la destruction des droïdes une fois envoyés au combat. Ainsi, les Séparatistes épuiseraient leurs ressources inutilement en cortosis.

  Dans l'aile adjacente, Padmé neutralise le Duc Solha avec son pistolet blaster S-5 et découvre que du cortosis a également été appliqué sur des armures de clones... Thrawn craint que les Séparatistes ne soient en train de planifier une infiltration massive de la République ; Anakin décide alors de détruire complètement l'aile de l'usine dédiée aux armures de clones, car il ne peut pas prendre un tel risque. Une fois chose faite, les trois compagnons retournent dans la cours et sont rejoints par LebJau qui avait aidé R2-D2 à se dépêtrer d'une situation complexe. Le Chevalier Jedi, contre l'avis de Thrawn et de la sénatrice, décide de faire finalement effondrer la mine de cortosis : Dooku ne gaspillera donc pas son temps dans des droïdes B2 déffectueux, au risque qu'il trouve une autre mine ailleurs. Alors que Thrawn repart de son côté, Anakin, LebJau et Padmé embarquent dans la petite navette séparatiste pour retourner sur Batuu et y déposer l'ouvrier. Le Chevalier Jedi déclenche l'explosion, mais contre toute attente, la déflagration est redirigée par le cortosis vers le noyau de la planète, ce qui déclenche des remontées de lave ; LebJau observe avec effroi le feu liquide ravager les plaines fertiles des ouvriers restés sur place... Padmé réalise à quel point les dommages collatéraux sont importants.

  Anakin apprendrait plus tard que les armures de clone en cortosis n'étaient pas destinées à l'infiltration de la République : l'usine avait été une idée de Dark Sidious qui souhaitait alors mettre toutes les chances de son côté pour l'exécution de l'ordre 66.

Thrawn - Alliances

Anakin Skywalker et Thrawn lors de leur mission sur Batuu et Mokivj à la fin de la Guerre des Clones.


-2, après la bataille d'Atollon :

  L'Empereur a ressenti une perturbation dans la Force sur Batuu, loin de Coruscant. Il ordonne à Dark Vador et Thrawn de travailler ensemble pour découvrir l'origine de cette perturbation. Les deux hommes ne sont pas exactement en bons termes, puisque Vador ne manque pas de rappeler à chaque instant à Thrawn son récent échec à capturer les rebelles lors de la bataille d'Atollon ; le Grand Amiral lui-même souhaiterait poursuivre sa traque, mais il obéit sans broncher aux ordres de son maître. Tout oppose les deux hommes : le calme méthodique et stratégie efficace de l'un contre la force brute et l'autorité implacable de l'autre, qui préfère foncer sans jamais douter de ses capacités.

  A bord du Chimaera, les deux hommes partent donc pour Batuu avec la commodore Karyn Faro. Le Seigneur Noir des Sith rabroue l'équipage du Destroyer Stellaire sans cesse ; la Première Légion, l'élite de la 501e compagnie qui l'accompagne partout, ne lâche pas Rukh, l'assassin Noghri de Thrawn qui circule librement dans le destroyer avec sa technologie de camouflage. La tension est palpable à bord du destroyer, et la commodore ne sait pas où se positionner entre Thrawn et Vador : le Grand Amiral est toutefois beaucoup plus conciliant et se plie à toutes les exigences du Seigneur Noir. Le Chimaera est soudain tiré de l'hyperespace avant d'atteindre sa destination, mais aucun autre vaisseau n'est en vue. Il est impossible de repartir en suivant le même chemin, ce qui est pour l'instant inexplicable. Les impériaux empruntent donc un autre itinéraire et effectuent un détour par Mokivj d'environ trois heures, puis Vador et Thrawn se rendent seuls sur Batuu. Karyn Faro a pour ordre de rester loin de la planète avec le Chimaera afin de ne pas alerter de possibles ennemis : elle ignore pour le moment si toute cette mission a un rapport avec la disparition récente du commandant Eli Vanto.

  Sur Batuu, Dark Vador et Thrawn se rendent à l'avant-poste Black Spire comme il y a 17 ans. L'endroit a changé puisque quelques habitations se sont rajoutées ; la cantina est toujours là, et à l'intérieur, les deux hommes apprennent du barman que des Darshis, une espèce originaire des Régions Inconnues, se sont installés récemment sur Batuu, perturbant fortement le commerce local. Dix Darshis attaquent soudainement Thrawn et Vador : ce dernier ressent dans la Force la même perturbation que l'Empereur, qui s'évanouit presque aussitôt. Au même moment, la Commodore Karyn Faro informe le Grand Amiral que des vaisseaux aliens ont surgi de l'hyperespace et se dirigent vers l'aire d'atterrissage où ils ont laissé leur navette. Après avoir éliminé leurs assaillants à la cantina, qui disposaient d'armes originales - notamment un nuage d'insectes qui se solidifiaient au contact de l'ennemi afin d'entraver ses mouvements -Vador et Thrawn poursuivent leur enquête dans les maisons voisines. Là, ils découvrent une dizaine de tubes d'environ six mètres de long à l'utilité inconnue. Thrawn suggère de les ramener au Chimaera pour les étudier : le Chiss affirme avoir découvert l'origine de la perturbation dans la Force, mais ne révèle pas ses conclusions à Vador afin de ne pas l'influencer. Le Seigneur Noir, qui en est venu à respecter le Grand Amiral pour ses capacités hors du commun, n'aime toutefois pas être testé ainsi.

  Pendant ce temps, la Première Légion du commandant Stormtrooper Kimmund aborde un transporteur s'étant échappé de Batuu au même moment que l'attaque dans la cantina. La cargaison du transporteur est détruite par les propriétaires Grysks - une espèce que les Darshis craignent par-dessus tout - mais Kimmund a eu le temps d'apercevoir d'imposants cylindres. Trois Grysks sont faits prisonniers et conduits au destroyer ainsi que le cargo capturé. Le commandant Vult Skerris, pilotant un TIE Défenseur, n'a pas pu rattraper ni éliminer les autres chasseurs aliens avant qu'ils ne prennent la fuite. De retour au Chimaera, Thrawn apprend de l'analyse du vaisseau qu'il y a une quantité de métaux rappelant les générateurs de puits de gravité des Interdicteurs ; il ordonne donc au destroyer de faire une série de micros sauts près de leur point de sortie afin de comprendre ce qui les avait sortis de l'hyperespace un peu plus tôt. La patience de Vador est mise à rude épreuve, mais au neuvième saut, Thrawn identifie enfin par un tir ionique la position d'un cylindre dérivant dans l'espace. Celui-ci contient donc une technologie de puits de gravité et de bouclier de dissimulation, ce dont les croiseurs impériaux ne disposent pas. Avant de procéder à la suite du plan, le Grand Amiral révèle au Seigneur Noir que selon lui, la perturbation que l'Empereur a ressentie est celle de personnes sensibles à la Force qui avaient été transférées contre leur gré dans les cylindres qui sont également des systèmes de mise en hibernation. A l'arrivée de Thrawn et Vador sur Batuu, les Grysks, pris de panique, avaient dû évacuer comme ils le pouvaient les cylindres, provoquant une nouvelle perturbation que Vador avait perçue.

  Ensuite, Vador mène au combat la Première Légion du commandant Kimmund à bord de l'Épervier Noir. Comme prévu, ils sont attaqués par deux autres cargos Grysks à la sortie de l'hyperespace. Mais cette fois le Seigneur Noir fait partie de l'équipe d'abordage ; les créatures sont éliminées et la cargaison est récupérée. Le plan de Thrawn a fonctionné : il était certain que les créatures hostiles passeraient à l'attaque. Mais le plan du Chiss ne s'arrête pas là. En effet, il a fait en sorte que les Grysks puissent s'échapper de leur cellule afin d'en apprendre davantage sur leurs motivations : comme la cargaison n'avait pas été récupérée lors du premier abordage par la Première Légion, le mystère demeure entier, sauf pour Thrawn qui semble sûr de lui. Malheureusement, plusieurs Stormtroopers pas au courant du plan et se trouvant au mauvais endroit au mauvais moment, meurent durant l'évasion des Grysks ; les créatures se précipitent vers le tableau de bord de l'Epervier Noir, et cela est suffisant pour Thrawn. Les Grysks sont éliminés car le Grand Amiral a appris ce qu'il souhaitait : les assaillants connaissent le fonctionnement de cette navette datant de la Guerre des Clones, conclusion, ils ne peuvent venir que de Mokivj, là où se trouvait l'ancienne usine Séparatiste. Le Chimaera s'y rend immédiatement : Vador refuse cependant que Thrawn l'accompagne au sol pour sauver les prisonniers, et exige que Kimmund et la Première Légion l'accompagnent, c'est tout. Thrawn, résigné, doit s'occuper avec son destroyer des vaisseaux Grysks en orbite de Mokivj qui sont en train de... déplacer les lunes avec de gros vaisseaux dédiés. Le Grand Amiral, qui est soucieux pour la première fois de la mission, demeure intrigué par la technologie qu'utilise les Grysks. Mais déplacer les lunes fait sens : en effet, ces derniers cherchent clairement à bloquer les voies en hyperespace d'accès aux Régions Inconnues, donc déplacer d'imposantes masses est la solution scientifique la plus logique. Thrawn est fier de constater que la commodore est capable de suivre son raisonnement et de comprendre que les prisonniers ne sont autres que... des Chiss sensibles à la Force! Le Grand Amiral, une fois qu'il a compris dans quel vaisseau se trouvent les prisonniers, ordonne aux TIE Défenseurs de Vult Skerris de le neutraliser sans le détruire. Mais les Grysks parviennent à s'échapper.

  Heureusement, au sol, la Première Légion de Vador est parvenue à pénétrer dans l'ancienne usine Séparatiste et à neutraliser les Grysks. Leurs armes utilisant des insectes entravant et leur boucliers de dissimulation sont désormais inneficaces contre la Première Légion préparée. Les enfants Chiss sont sauvés - cinq fillettes ainsi que trois autres dans des cylindres d'hibernation - et ramenés au Chimaera où Thrawn les rassure. Le Grand Amiral explique à Vador que les enfants Chiss sensibles à la Force sont le secret le mieux gardé de l'Ascendance Chiss : ils sont rares, presque toujours de sexe féminin, et leur pouvoir de prémonition s'amenuise avec l'âge. Dark Vador comprend alors que les fillettes Chiss sont utilisées par l'Ascendance pour tracer des routes hyperspatiales sûres dans les Régions Inconnues : grâce à la Force, elles sont capables de savoir, avant d'effectuer le saut, si le trajet est stable et sûr. Thrawn demande à ce que le vaisseau Grysk qui s'est échappé soit poursuivi afin de sauver les derniers enfants, mais Vador refuse : il s'agit là d'un problème de l'Ascendance, pas de l'Empire. Le Seigneur Noir n'hésite pas à remettre en cause la loyauté de Thrawn une nouvelle fois. Mais le Chiss convainc une nouvelle fois Vador de l'aider : après tout, l'Empereur a placé sa confiance dans le Grand Amiral. Pour mener à bien ce plan, les impériaux doivent arriver à la base des Grysks avant le vaisseau qui s'est échappé de Mokivj. Pour cela, Vador utilise ses pouvoirs de manière inédite, à la manière des enfants Chiss : ses capacités de précognition lui permettent de guider sereinement le Chimaera jusqu'au point désiré, qui n'est sur aucune carte. Là se trouvent deux imposants croiseurs Grysks, de taille légèrement inférieure à celle d'un Destroyer Stellaire, similaires à ceux qui déplaçaient la lune de Mokivj. Contrairement à la Commodore Karyn Faro, Thrawn est confiant dans la capacité du Chimaera à défaire deux adversaires de cette taille.

  Quand le vaisseau Grysk échappé de Mokivj sort de l'hyperespace, Vador neutralise ses propulseurs depuis un TIE Défenseur ; l'Epervier Noir aborde immédiatement la navette. Les Stormtroopers de Kimmund et Rukh parviennent à retrouver les deux fillettes Chiss après avoir neutralisé une grande partie des Grysks. Pendant ce temps, Thrawn a déterminé la stratégie des Grysks : ils attaquent toujours les ennemis les plus proches. Après avoir sacrifié quelques chasseurs TIE, le reste des escadrons et les Défenseurs submergent le premier bâtiment Grysk alors que le Chimaera attaque le second ; deux croiseurs légers ennemis, sortis d'un des croiseurs, sont également détruits par les TIE. Thrawn est ravi de voir que la Commodore a tiré les mêmes conclusions que lui ; le Chiss contacte alors les Grysks et leur ordonne de se rendre. A ce moment là, Vador remarque depuis son vaisseau qu'une petite navette s'échappe en hyperespace. Tout devient désormais clair pour lui.

  Après la bataille et la destruction des bâtiments Grysks, et de retour sur le Chimaera, Dark Vador exige du Grand Amiral qu'il lui fournisse la preuve que les Grysks représentent une menace pour l'Empire et pas seulement pour l'Ascendance. Le Chiss s'exécute et dévoile un morceau de la technologie utilisée par les Grysks pour leur puits de gravité : Vador reconnaît des fibres de cortosis. Pour Thrawn, il ne fait aucun doute que les Grysks observent les impériaux depuis la fin de la Guerre des Clones : ils connaissent tout d'eux, jusqu'à la portée de tir des chasseurs TIE ; c'est d'ailleurs pour cela qu'ils ont été surpris par les Défenseurs, projet que Vador soutiendra auprès de l'Empereur. Le Grand Amiral est même certain que ce sont les Grysks qui ont donné la technologie des fibres de cortosis aux Séparatistes durant la Guerre des Clones, mais qu'ils avait alors été trompés par Dooku. Puis, Thrawn confirme les soupçons de Vador quant à la navette qui s'est échappée durant la bataille après l'ultimatum : il s'agissait bien d'une navette Chiss. Le Grand Amiral explique qu'au moment où il avait quitté son peuple, l'Ascendance était au bord d'une guerre civile : il craint qu'une faction des Chiss aient rejoint les Grysks et leur ai fourni la technologie des fusils électriques et des systèmes de camouflage comme celui de Rukh. Mais la loyauté du Chiss va toujours à l'Empire : en effet, en lançant son ultimatum aux Grysks, il s'était présenté comme étant Mitth'raw'nuruodo de l'Ascendance. Et comme les Grysks attaquent toujours l'ennemi le plus proche, les Chiss essuieront probablement la première invasion pour laisser le temps à l'Empire de se préparer.

  Enfin, il ne fait aucun doute pour le Seigneur Noir que le Chiss connaît sa véritable identité : Vador lui ordonne de ne plus jamais lui parler d'Anakin Skywalker, ce qui convient à Thrawn.

<<< Tome précédent |  Tome suivant  >>>


Thrawn - Alliances

Padmé Amidala sur Batuu, à la fin de la Guerre des Clones.




Actualités en relation

HoloNet : Critique de Thrawn - Alliances

Thrawn - Alliances, paru chez Pocket le 27 juin 2019 et écrit par Timothy Zahn (qu'on ne présente plus), est le deuxième tome de la trilogie consacrée au Chiss le plus célèbre de la galaxie, et...


Pocket : Sortie de Thrawn - Alliances

C'est aujourd'hui la sortie de Thrawn : Alliances, le second opus de la nouvelle trilogie de Timothy Zahn ! Sorti l'an dernier aux États-Unis, le roman est désormais disponible dans sa traduction française officielle chez Pocket, de...


Del Rey : Sortie de Thrawn - Treason aux États-Unis

Un mois après la sortie de la traduction française de Thrawn : Alliances, le second volet de la nouvelle saga Thrawn de Timothy Zahn, c'est aujourd'hui au tour du troisième opus - Thrawn : Treason - de paraître aux...


Une couverture exclusive pour Thrawn - Treason dévoilée

L'éditeur américain Del Rey a dévoilé hier une très belle couverture alternative pour le nouveau roman de Timothy Zahn, Thrawn : Treason, qui sortira le mois prochain aux États-Unis. Hélas pour nous autres francophones, cette magnifique...


HoloNet : Critique des 15 premiers romans du nouveau canon

La critique est facile, l'art est difficile. » Ce n'est pas faute de le savoir, c'est pourquoi nous tâchons sur HoloNet de critiquer de façon constructive. Aujourd'hui, c'est mon tour, et je vous propose une...




Fiches réalisées à l'aide de cette source


Littérature Canon - Romans et Comics
L'ensemble des romans et comics Canon parus en France sont regroupés ici et présentés chronologiquement.
Batuu – Avant-poste de Black Spire
L’avant-poste de Black Spire était la principale colonie urbaine de Batuu, reconnaissable à ses arbres pétrifiés.
Batuu
Batuu était une planète située aux confins de la Bordure Extérieure qui abritait notamment l'avant-poste Black Spire, un repaire de...

Informations encyclopédiques
Thrawn - Alliances
Nom
Thrawn - Alliances
Nom original
Thrawn - Alliances
Catégorie
Roman, Nouvelle, E-Book
Auteurs
Timothy Zahn
Date
2019
Langue
Français
Anglais

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
06/12/2018

Date de modification
09/10/2019

Nombre de lectures
1 330


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.