Droïde commando de série BX


Droïde B1 avancé spécialisé dans les missions d'infiltration

  Pendant la Guerre des clones, des droïdes spécialisés furent conçus pour remplir quantité de fonctions particulières. Ainsi, des automates adaptées aux opérations spatiales, notamment, furent créées par la Confédération des systèmes indépendants. De même, pour remplir des missions d'infiltration, c'est-à-dire des expéditions qui requéraient le plus de discrétion possible, quelques cyborgs commandos BX sortirent des chantiers de construction au début du conflit.

Plan :
I. Aspects techniques
II. Aspects historiques
1. Intervention sur la lune de Rishi
2. Échec sur Ryloth
3. Au service de Cad Bane

I. Aspects techniques (↑ Haut de page)

  Leur apparence était semblable à celle des incontournables B1 : les membres filiformes articulés avaient été conservés, tout comme la forme caractéristique de leur tête. Celle-ci différait néanmoins s'agissant des robots les plus spécialisés : elle ne possédait pas les trois pièces mécaniques qui saillaient vers le bas du crâne des B1 ; elle était plus courte que celle de ces derniers et faisait apparaître deux senseurs lumineux blancs, indispensables pour se repérer dans des environnements nocturnes. Leur intelligence était moins limitée que celle de leurs congénères : ils prenaient de fait plus d'initiatives.

  Une autre divergence résidait dans la peinture noire ébène du corps des commandos, parsemée de marques blanches indiquant leurs grades respectifs ; parfaitement adaptée aux missions requérant un minimum de camouflage dans la nuit, ce blindage résistant assurait au droïde un aspect plus élégant que les B1 qui ressemblaient somme toute à de la ferraille bien agencée. Différentes couleurs pouvaient cependant orner leur armures.

  Leurs "mains" étaient composées de trois "doigts" épais, et leur armure était capable d'encaisser plusieurs salves de blaster à la suite. Quand ils se déplaçaient, ils émettaient des sons électroniques menaçants. Ils étaient en outre dotés d'un vocabulateur sophistiqué, qui leur permettait de prendre la voix de n'importe quel individu : après l'avoir écouté, les BX enregistraient le son et le reproduisaient à loisir pour duper les ennemis les plus crédules.

Droïde commando de série BX

Les commandos ressemblent à des droïdes de combat B1.
(Star Wars: The Clone Wars: Rookies)


  Quand ils étaient touchés par le feu ennemi - du moins si le tir n'avait pas été très précis -, les droïdes étaient en mesure de se redresser comme si on les avait seulement poussés. Leurs rivaux pouvaient ainsi aisément se faire tromper en croyant qu'ils avaient réussi à les détruire alors qu'ils les avaient simplement éraflés. Leur point faible restait la tête. Tandis que les automates classiques de la Fédération du commerce se déplaçaient à la manière de machines serviles, les commandos étaient une fois de plus favorisés.

  Leurs mouvements étaient en effet bien plus véloces que les droïdes classiques, de sorte qu'ils s'apparentaient presque à des gestes humains. Ainsi, ils pouvaient accomplir des sauts assez prodigieux que la plupart des autres robots n'étaient pas en mesure de réaliser, ce qui leur conféra une place centrale dans l'infanterie de la Confédération dès le début de la Guerre des clones. Ils étaient en plus capables d'esquiver les tirs avec facilité. Bien qu'ils ne fussent pas régulièrement mis à contribution, leurs rares apparitions furent désastreuses pour le camp adverse.

Droïde commando de série BX

Une escouade de droïdes commandos se prépare à l'assaut.
(The Clone Wars Campaign Guide)


  Outre l'arme classique des B1 qui n'était autre que le fusil E-5, les commandos disposaient d'un arsenal plus perfectionné. Une vibrolame se cachait dans un long fourreau situé sur leur dos ; elle était utilisée lorsque les droïdes perdaient leur arme première. Une fois dégainée, cette lame aussi tranchante que lourde endommageait commodément des coques blindées de vaisseau ; leur poids pouvait être un défaut, mais l'agilité des commandos était telle que même les individus les plus fluets rencontraient quelques difficultés à esquiver les coups.

  Lors d'attaques à distance, ces automates utilisaient également des détonateurs thermiques, sans parler des petits armes paralysantes ou des cutters à fusion qu'ils sortaient pour se débarrasser d'un ennemi en toute discrétion. La victime était alors électrocutée et hors d'état de réagir pendant de longues heures. Les compétences informatiques des commandos ne furent de même jamais démenties : ils pouvaient bricoler les panneaux de contrôle des portes pour les franchir sans difficultés.

Droïde commando de série BX

Le droïde commando dispose d'une vibrolame.
(Star Wars: The Clone Wars: Rookies)


  Si les entrées étaient scellées, en revanche, les droïdes avaient recours à un petit engin permettant de les perforer en profondeur. En résumé, ils étaient plus efficaces que les B1 et se montraient particulièrement dangereux lors des expéditions nocturnes qui nécessitaient non seulement un équipement conséquent, mais aussi une agilité remarquable et une capacité à rester discrets. C'est sans doute pour toutes ces raisons que les chantiers de la Confédération créèrent de tels cyborgs.

II. Aspects historiques (↑ Haut de page)

1. Intervention sur la lune de Rishi (↑ Haut de page)
  Pendant la Guerre des Clones, quelques-uns furent déployés sur la lune de Rishi quand le Général Grievous apprit qu'une station d'écoute républicaine avait été construite. Elle était vitale pour la Grande armée car elle permettait de tenir au courant les flottes spatiales de l'évolution des troupes ennemies afin de prévenir tout risque d'invasion par exemple.

  Dans l'intention d'organiser un assaut sur Kamino et ainsi mettre en péril la production de clones, le chef des armées droïdes prit la décision de prendre le contrôle de la base. Du même coup, la République ne serait pas prévenue du raid de la Confédération des Systèmes Indépendants et ne pourrait pas intervenir. C'est dans cette optique que Grievous lança plusieurs de ses meilleurs commandos sur la lune de Rishi.

  Des capsules de débarquement dotées de quatre pinces et d'un habitacle simple transportèrent les robots jusqu'à leur destination. Pour s'assurer que l'ennemi ne viendrait pas contrecarrer leurs plans, les ingénieurs séparatistes firent en sorte que ces vaisseaux fussent capables de se transformer en des sortes de boules de feu lorsqu'ils pénétraient dans l'atmosphère d'une planète : de cette façon, les scanners adverses croyaient repérer de simples météores et ne s'en préoccupaient pas.

  C'est précisément ce qui se produisit ce jour-là sur la lune de Rishi. Les engins relâchèrent plusieurs commandos, qui gagnèrent le sol en exécutant des bonds prodigieux. Ils sortirent les uns après les autres des écoutilles aux lumières rouges de leurs capsules pour finalement se réunir. Avançant en groupe de plusieurs individus, les commandos commencèrent par assommer CT 327 chargé de surveiller les airs au moyen d'électrobinoculaires ; puis ils atteignirent la porte de la station d'écoute républicaine.

Droïde commando de série BX

Les droïdes luttent contre les troupes clones.
(Star Wars: The Clone Wars: Rookies)


  Au même moment, les jeunes clones, qui se trouvaient à l'intérieur, ne se doutaient pas de ce qui venait de se produire. Ils ne comprirent que trop tard que quelque chose était arrivé à leur confrère ; dès que deux d'entre eux - Droidbait et Nub - se précipitèrent vers la sortie, les droïdes d'élite leur barrèrent la route : ils avaient réussi à outrepasser le dispositif régulant les allées et venues du personnel. Dans le même temps, ils avaient trafiqué les systèmes informatiques permettant aux Républicains d'envoyer des signaux de détresse à leurs alliés.

  Des échanges de tirs violents suivirent. Quand le Sergent O'Niner livra lui aussi bataille, les commandos redoublèrent d'efforts pour éliminer leurs opposants. Les fusils E-5 furent d'une redoutable efficacité mais malgré l'averse de décharges, les clones parvinrent à esquiver la plupart d'entre elles en se dissimulant derrière de petites cloisons. Quand les droïdes furent dépassés, ils se mirent eux aussi à couvert pour ressortir quelques secondes plus tard de façon inattendue.

  Surpris par cette arrivée soudaine, O'Niner, qui essayait de donner des ordres à ses sujets, fut touché à la jambe par un tir précis d'un commando. Le Sergent s'écroula au sol ; les automates séparatistes s'approchèrent de lui en vitesse, le désarmèrent tout aussi rapidement et, à bout portant, le criblèrent de décharges. Le soldat n'eut aucune chance ; les "bleus" qui étaient encore en vie furent choqués par ce spectacle mais s'enfuirent dans une salle attenante, sans oublier de sceller la porte.

  Les commandos ne furent cependant pas bloqués longtemps : ils ouvrirent une brèche à l'aide de leur équipement sophistiqué et arrivèrent dans la pièce où devaient se terrer les clones. Néanmoins, ceux-ci avaient fui en empruntant un conduit de ventilation. Les droïdes ne les avaient pas tués, mais ils avaient pris possession d'une salle de commandement républicaine importante. Ils s'empressèrent de joindre Grievous pour lui faire un rapport.

  Mais la tranquillité des commandos fut de courte durée : le Commandant Cody, accompagné par le Capitaine Rex, arrivèrent sur la lune de Rishi pour une inspection de la base. Ils ne se doutaient pas alors que celle-ci avait été attaquée par la Confédération et qu'une mort était à déplorer. Ils voulurent joindre les clones ; le signal sonore alerta l'un des droïdes qui prit une initiative curieuse.

  Il enfila un casque de soldat de la Grande Armée, modifia son vocabulateur afin qu'il prît l'intonation des clones et apparut sur l'écran de la navette de Cody, l'Obex, qui approchait de la lune. Le commando déguisé prétendit qu'il rencontrait quelques difficultés techniques et quand le Commandant lui dit qu'il faisait partie de l'équipe chargée de surveiller la base, l'imposteur entreprit de le convaincre de rebrousser chemin : en effet, si d'autres militaires découvraient l'attaque de la station d'écoute, ils pourraient appeler des renforts et la mission des Séparatistes tournerait court.

Droïde commando de série BX

Rex et Cody examinent le droïde commando déguisé qu'ils viennent d'abattre.
(Star Wars: The Clone Wars: Rookies)


  Toutefois, Rex et son collègue étaient déterminés à visiter cette base. Une fois arrivés sur la plate-forme d'atterrissage, ils furent surpris de ne pas distinguer d'officier pour les recevoir ; ils commencèrent à développer quelques soupçons. Soudain, la porte d'entrée s'ouvrit : un soldat apparut, mais sa démarche était étrange ; ses mouvements étaient mécaniques ; il ne pouvait s'agir que de ce même robot déguisé. Cody ne le remarqua pas d'emblée, mais quand une fusée de détresse fut lancée par les survivants clones en fuite, Rex n'hésita pas à viser la tête de l' "officier" qui se dressait devant lui pour ensuite déclencher un tir.

  Il s'était aperçu que son comportement bizarre cachait quelque chose ; et, en effet, quand il ôta le masque à ce "soldat", il découvrit que c'était un droïde d'un nouveau genre. Soudain, d'autres commandos surgirent de derrière des caisses : ils avaient tendu une embuscade à Cody et à son confrère. Plusieurs décharges furent échangées ; ce fut pour les Républicains l'occasion de constater que ces automates étaient bien plus résistants que les B1 classiques.

  Deux d'entre eux lancèrent des détonateurs thermiques non loin de l'Obex pour la détruire : ainsi, les clones n'auraient aucun moyen de repartir.  Après l'explosion, les droïdes cherchèrent une trace de leurs ennemis mais ne les trouvèrent pas : ils pensèrent qu'ils avaient été pulvérisés. Ils rentrèrent dans la station mais eurent bien tort d'être aussi sûrs d'eux : Rex et Cody s'étaient en fait pendus, à l'aide d'un câble, sur le rebord de la plate-forme d'atterrissage.

Droïde commando de série BX

Les automates séparatistes font leur possible pour repousser Rex et ses hommes.
(Star Wars: The Clone Wars: Rookies)


  Plus tard, les commandos, retranchés dans la station républicaine, eurent la visite inattendue d'un clone qui se présenta à la porte. Ce dernier se faisait passer pour un droïde en imitant sa démarche caractéristique et en exhibant une tête d'automate récupérée au sol aux yeux du robot-portier TT-8L. Ce stratagème, quoique grossier, fonctionna ; les commandos, crédules, ouvrirent la porte. Ce fut un Rex déchaîné qui les accueillit.

  Lui, Cody et les "bleus" se débarrassèrent des trois premiers gardes sans problèmes ; ils se ruèrent ensuite vers la salle de commandement en prenant soin de désintégrer tous les droïdes qui s'interposaient. Les tirs bien placés des clones furent terriblement efficaces, mais dans la manœuvre, Fives fut légèrement blessé. Quand Rex parvint à désarmer un commando, il ne s'attendait pas à ce que celui-ci dégainât sa vibrolame pour tenter par deux fois de la lui planter dans le corps.

Droïde commando de série BX

Le droïde commando en détails.
(Site officiel)


  Le Capitaine expérimenté esquiva les attaques, se plaça derrière le cyborg et écrasa sa tête contre le sol d'un violent coup du bras. Après quelques salves supplémentaires, tous les commandos finirent par être détruits. Dans la suite du conflit galactique, ils ne furent pas déployés régulièrement par les instances séparatistes, préférant utiliser des B1 ou des véhicules plus lourds même pour des batailles requérant une spécialisation.

  Conçus pour faire face à des Jedi, ils devaient constituer une véritable menace pour tous leurs ennemis. Parce qu'ils étaient difficiles à entretenir et très chers, néanmoins, ces tas de ferraille n'avaient pas été produits en nombre. Les B1 restaient en effet les pièces d'infanterie les plus utilisées, car ils étaient bien moins coûteux et restaient redoutés par la plupart des soldats clones.

2. Échec sur Ryloth (↑ Haut de page)
  Une escouade de ces droïdes fut utilisée pendant la bataille de Ryloth, et plus précisément dans sa troisième étape, à savoir la libération par la République de la capitale, Lessu. Cet assaut, mené par Mace Windu, fut considérablement facilité par l'aide apporté par Cham Syndulla, un rebelle autochtone, et son armée de Twi'leks, qui, tous, acceptèrent de s'allier avec le Jedi pour chasser l'envahisseur séparatiste de leur territoire. Le centre de commandement de la Confédération fut bientôt assiégé.

  En utilisant un pont en plasma, Mace et ses camarades pénétrèrent dans la forteresse ; pendant que le Jedi tenterait de capturer l'Émir Wat Tambor, ses clones, dont Razor et Stak, détruiraient les droïdes rassemblés dans la salle de contrôle. Après l'avoir atteinte, et alors qu'ils commençaient de mitrailler les automates, ils furent surpris par l'escouade de commandos qui arriva par les turbo-élévateurs. L'un d'entre eux souleva son confrère B1 et le lança sur une recrue républicaine, qui chuta aussitôt ; puis, dans un geste gracieux, il se précipita sur un autre soldat.

Droïde commando de série BX

Les droïdes commandos attaquent les soldats clones sur Ryloth.
(Star Wars: The Clone Wars: Liberty on Ryloth)


  Dans les airs, il lui asséna quelques coups de poing ; et, dès que le clone fut suffisamment étourdi, il le jeta violemment au sol avec une vélocité comparable à celle d'un Jedi ordinaire. Le clone, Stak, n'était cependant pas inconscient ; il saisit une arme au sol sans que le commando pût l'en empêcher ; avec elle, il tira sur le dos mécanique d'un autre droïde BX en train d'affronter l'autre soldat républicain, Razor, si bien que celui-ci n'eut plus qu'à pousser son ennemi désintégré pour s'en défaire.

  Stak, toujours au sol, voulut ensuite viser le robot commando qui restait. Toutefois, ce dernier, singulièrement agressif, d'un geste de la "main", propulsa le blaster à quelques mètres, de sorte que les tirs ne le touchèrent pas. Il écrasa, de son "pied", la poitrine du clone, puis lui ôta son casque brutalement. Alors qu'il s'apprêtait à le tuer, Razor, libre, frappa l'automate imprudent d'un puissant coup de poing. Les forces droïdes, plus tard, furent totalement chassées de Ryloth ; et, Républicains et Twi'leks réunis, une fête célébra la libération de la planète.

3. Au service de Cad Bane (↑ Haut de page)
  Deux droïdes commandos participèrent, sur Coruscant, à un assaut téméraire entrepris par un redoutable chasseur de primes, Cad Bane. Celui-ci communiqua avec des criminels, qui lui confièrent une mission : libérer Ziro le Hutt, emprisonné après que la République eut découvert sa collaboration avec l'ennemi pour duper Jabba. Bane réunit alors quelques-uns des malfrats les plus dangereux de l'univers ; et deux BX furent notamment recrutés.

  Ces automates avaient pour l'occasion était couverts d'une armure aux teintes inédites. Ainsi, diverses marques d'un bleu clair étaient visibles sur leur crâne mécanique et tout le reste de leur "corps", ce qui les différenciait des commandos servant la Confédération. En outre, une sorte d'insigne rouge, et un cercle peint dans cette même couleur, ornaient leur "poitrine". Dès qu'ils furent arrivés sur la planète-capitale, ces droïdes, avec les autres, malandrins montèrent à bord d'un airspeeder et volèrent jusqu'à l'aile est des bâtiments du Sénat.

Droïde commando de série BX

Des droïdes commandos travaillent pour Cad Bane.
(Star Wars: The Clone Wars: Hostage Crisis)


  Alors qu'ils étaient sur le point d'arriver, Bane ordonna à ses subordonnés de se préparer. Le véhicule atterrit sur une plate-forme située devant l'édifice sénatorial. Une alerte résonna, car il était interdit de pénétrer dans cette zone sans autorisation expresse. Aussi des gardes apparurent  pour mettre les malfrats en état d'arrestation, sans savoir à qui ils avaient affaire. Cad descendit seul de son petit appareil pour leur faire face.

  Bane, calmement, et bien que cerné par les Républicains, les invita à le laisser passer, car il devait parler aux Sénateurs. Les forces de sécurité n'en avaient que faire ; elles prièrent le Duro de se mettre à genoux. Mais le garde n'eut pas le temps de s'approcher de lui : un laser lointain, tiré depuis un balcon par Aurra Sing, atteignit la sentinelle et la tua. Près d'eux, une escarmouche a éclaté : d'autres sentinelles du Sénat avaient été alertées, et elles essayèrent de lutter contre Alam et les droïdes commandos.

  Très vite, néanmoins, les Républicains furent tuées ; malgré leur volonté de protéger les lieux, ils furent obligés de ployer face à un ennemi étonnamment bien organisé. Les BX, toujours aussi agiles, se débarrassèrent facilement des gardes sénatoriaux. Bientôt, ceux-ci furent tous assassinés. C'est alors que Bane exigea de ses droïdes commandos qu'ils revêtissent les uniformes des gardes au sol pour mettre la plate-forme d'atterrissage en sécurité quand il aurait accompli sa mission.

Droïde commando de série BX

Les droïdes commandos doivent revêtir l'uniforme des gardes sénatoriaux.
(Star Wars: The Clone Wars: Hostage Crisis)


  Mais avant, le gantelet de communication d'une sentinelle sénatoriale morte sonna : c'était un Républicain qui voulait savoir ce qui s'était passé à l'extérieur. L'un des robots BX, doté d'un vocabulateur sophistiqué, changea de voix et prit celle du capitaine des gardes, de sorte qu'il put rassurer l'ennemi en lui disant que les intrus avaient été maîtrisés. L'équipe de chasseurs de primes se rassembla ensuite. Cad rappela aux BX, qui avaient entre-temps revêtu l'armure bleue des gardes du Sénat, qu'ils devaient abattre les éventuels intrus de façon que la voie fût libre pour lui et ses collègues.

  Finalement, après une prise d'otages réussie, Bane, Sing et les autres sortirent de l'édifice : ils avaient négocié et obtenu la libération de Ziro le Hutt. Néanmoins, ils furent encerclés par des soldats clones qui les attendaient sur la plate-forme d'atterrissage, et qui avaient sans doute détruit les robots commandos. Heureusement pour les malfrats, Cad avait tout prévu : un dispositif mortel menaçait, dans le bâtiment, les Sénateurs innocents ; si les Républicains tentaient de l'arrêter, il lui suffirait d'enclencher l'explosion. Ainsi, les chasseurs de primes, comme les BX à bord d'un airspeeder, purent quitter Coruscant avec Ziro…


Actualités en relation

Star Wars Rebels : Une bande-annonce pour les ultimes épisodes de la série!

Après une longue pause marquée par la sortie des Derniers Jedi, la série d'animation Star Wars Rebels s'apprête à revenir sur le devant de la scène dans les prochaines semaines, afin de clore sa quatri...


Panini Comics : Sortie de Star Wars Hors Série #1

Sortie aujourd'hui même de Star Wars Hors Série #1, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 03/01/2018. Description officielle : La Citadelle Hurlante, crossover entre les séries Star Wars et...


LEGO Star Wars : Visuels exclusifs des nouveautés Eté 2018

Alors oui, les photos piquent un peu les yeux... Mais ces images issues d'un catalogue interne LEGO montrent bien quels sets seront proposés dans les rayons en août 2018. Il s'agit vraisemblablement d'un catalogue édité par...


Star Wars VIII : Diffusion d'une vidéo des coulisses centrée sur les droïdes

Il ne vous a sans doute pas échappé que nous approchons à grand pas de la sortie des Derniers Jedi ! Eh bien il semble que cela n'a pas non plus échappé à Lucasfilm qui, après nous avoir montré l'entraînement...


Panini Comics : Couverture du 1er Hors Série du magazine Star Wars

Avec Panini Comics, on voit loin. Suffisamment loin pour vous parler déjà de l'année prochaine et de la sortie du premier hors série du magazine comics Star Wars. Et ce sont les deux couvertures que l'éditeur...





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Droïde commando de série BX
Nom
Droïde commando de série BX
Classe
Militaire
Constructeur
Type
Droïde d'élite spécialisé dans les missions d'infiltration
Fonction
Combat
Infiltration
Armement
Fusil blaster E-5
Vibrolame
Détonateurs thermiques
Cutter à fusion
Pistolet paralysant

Vaisseau
Capsule de débarquement
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
05/11/2008

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
68 192


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Starwars.com - The Clone Wars Episode Guides
  • The Clone Wars S01E05 - Rookies
  • The Clone Wars S01E21 - Liberty on Ryloth
  • The Clone Wars S01E22 - Hostage Crisis
  • WOTC - The Clone Wars Campaign Guide (SAGA Edition)

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.