Droïde de sabotage Pistoeka


Le droïde de sabotage Pistoeka, dit "droïde buzz" était un petit robot utilisé par les Séparatistes.

  Toute guerre, en particulier celles qui s'étendent en longueur, demande une mobilisation, plus ou moins importante, des ressources, des hommes et du matériels pour le développement des armes. La Guerre des Clones ne fait pas exception à cette règle, et les deux belligérants de l'époque furent vite entraînés au beau milieu d'une course effrénée dans l'optique de détenir les meilleurs atouts militaires possibles.
  C'est dans ce contexte que naquit le petit droïde saboteur Pistoeka dit "buzz", version équivalente à l'espèce animale du nom de Mynock. En vérité, c'est une extraordinaire innovation, voire un pari risqué qu'ont tenté les Séparatistes lors de cette interminable guerre. Par ailleurs, selon leur logique marchande, comparé aux faibles coûts qu'il engendre, ce type de droïde est très rentable d'où son entière appréciation au sein de la Confédération des Systèmes Indépendants. Les ingénieurs à l'origine du concept ainsi que l'industrie génératrice restèrent pourtant anonymes.

  Muni de petits moteurs pour un déplacement bref, il est protégé  par une coquille sphérique, laissant apparaître ses yeux, et pouvant absorber chaleur, impacts et tirs laser légers. A proximité de la cible, et en vue de s'y accrocher, cette protection se scinde en deux parties, formant alors une sorte de double parapluie pour le droïde qui en résulte. Hors de sa carapace de métal, il ressemble fort à une araignée mécanique, disposant de trois photorécepteurs, de quelques senseurs, d'un crâne abritant le cerveau robotisé, ainsi que de quatre pattes, dont une magnétique pour adhérer aux coques. Son antenne de communication, placée sur le haut du crâne, sert non seulement à réceptionner les ordres, mais aussi à coordonner les actions des différents droïdes Buzz, et à gagner ainsi de l'efficacité tactique.
De plus, il est hérissé d'une panoplie d'outils de sabotages, indispensables pour son rôle des plus déshonorables.

  Extrêmement tenace, seul il ne vaut absolument rien, d'où une chasse organisée en essaims, redoutables pour l'appareil ciblé. Très petits, très agiles et assez rapides, ils peuvent mettre hors d'état de nuire, en un temps record, n'importe quelle machine adverse sans qu'elle puisse riposter efficacement. Considéré comme étant remplaçable, autrement dit comme de la chaire à canon, son rôle est de causer un maximum de dommages, bien qu'ayant en premier lieu l'idée de neutraliser plutôt que de détruire.
  Une fois agrippé à sa proie, le cerveau cybernétique du droïde télécharge les schémas techniques du vaisseau visé afin de repérer les zones les moins résistantes. Il a ensuite la possibilité de mettre en œuvre bon nombre de procédés vils et agressifs en utilisant tout un éventail d'armes blanches. Il commence par découper ou forer le blindage à l'aide d'une scie, d'une torche à plasma ou d'une foreuse, en vue d'accéder aux systèmes vitaux internes de l'adversaire. Cette première phase achevée, il peut couper les câbles d'alimentation, dessouder les fils électriques, carboniser des rouages, et même s'introduire dans un ordinateur et autres systèmes importants grâce à sa sonde extensible. D'autres outils, comme un crochet, une pique, une cisaille, un canon laser pour la défense offensive, et quelques autres, lui sont également utiles.

  Il faut savoir que ces droïdes ont la capacité de manœuvrer aussi bien dans l'atmosphère que dans l'espace, et peuvent aussi bien mettre en pièces un RT-TT qu'un destroyer ou un simple chasseur stellaire. Les occupants et pilotes voient alors de nombreux dysfonctionnement faire rage sur leur appareil, les données des tableaux de bord virant au rouge, des systèmes ne répondant plus ou tombant en pannes, et même des commandes échappant à leur contrôle. Cette méthode, plus ou moins stratégique, fut jugée lâche par certains officiers et sénateurs de la République, mais était à l'image de la fourberie de son principale utilisateur, la Fédération du Commerce.
  Cependant, l'autonomie de ce droïde reste très limitée, il doit donc être transporté sur les champs de batailles par un missile de type Discorde, qui équipe les tri-chasseurs droïdes ou les chasseurs droïdes Vautour. Ces missiles ont pour unique tâche de les convoyer jusqu'à portée des cibles avant de les larguer. Mais, comme tout droïde, le Buzz est sujet à quelques défauts exploitables. Dans son cas précis, sa faible résistance le rend extrêmement vulnérable, il suffit d'un tir dans son œil central, sur son cerveau ou simplement au milieu de l'assemblage pour l'endommager gravement ou le réduire en poussière. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il est équipé d'un réacteur, lui aussi minuscule, servant en cas d'autodestruction.

Droïde de sabotage Pistoeka


  Les droïdes Buzz furent produits en masse et utilisés à l'occasion de nombreuses opérations durant le conflit galactique. Déployés en grand nombre lors de l'assaut contre Coruscant, ils semèrent la pagaille dans les rangs républicains, comportant de puissants destroyers Venator, et faillirent empêcher Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker de mener à bien une mission vitale : atteindre le vaisseau amiral du Général Grievous, la Main Invisible, pour délivrer le Chancelier Suprême Palpatine. Tous les droïdes de la Confédération des Systèmes Indépendants, y compris les Buzz, ont été désactivés à la fin de la Guerre des Clones, lorsque Dark Vador, porte-parole du tout jeune Empire, ordonna la reddition immédiate des Séparatistes. Ce type de robot saboteur, pourtant intéressant et prometteur, ne fut apparemment jamais repris par la suite. Il faut cependant noter que des envahisseurs extragalactiques, les Yuuzhan Vong, utilisèrent une créature organique aux caractéristiques assez similaires, le Grutchin, environ 44 ans plus tard.


Actualités en relation

Delcourt : Sortie de Droides - Integrale

Sortie aujourd'hui même de Droides - Integrale, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 29/08/2018. Description officielle : Inspirés de la série TV éponyme, ces récits nous entraînent sur...


Panini Comics : Sortie de Docteur Aphra Tome 2

Sortie aujourd'hui même de Docteur Aphra Tome 2, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 12/09/2018. Description officielle : Aphra réunit toute la pègre sur un vaisseau isolé pour une...


Star Wars Resistance : Une vidéo officielle nous présente les différents héros!

Un premier trailer, un poster officiel : il n'y a pas de doute, Star Wars Resistance approche désormais à grands pas ! Disney et Lucasfilm en rajoutent aujourd'hui une couche en diffusant une vidéo de présentation des nouveaux personnages...


Star Wars Resistance : Un premier poster officiel dévoilé

Après avoir enfin montré le bout de son nez avec un premier trailer dévoilé il y a dix jours, Star Wars Resistance se dote enfin d'un poster officiel ! On vous laisse l'admirer ci-dessous : En dehors de...


LEGO Star Wars 75222 : Trahison à la Cité des Nuages, un nouveau gros set

On reste dans les annonces, avec l'apparition sur le site LEGO d'un tout nouveau set Star Wars de la catégorie Master Builder. Intitulé Trahison à la Citée des Nuages, ce set n°75222 de 2812 pièces, incluant...


Informations encyclopédiques
Droïde de sabotage Pistoeka
Nom
Droïde de sabotage Pistoeka
Classe
Militaire
Constructeur
Type
Droïde de sabotage
Fonction
Endommager les vaisseaux ennemis
Taille
0.25 m
Armement
1 canon laser
1 scie circulaire
1 foreuse
1 crochet
1 cisaille
1 sonde extensible
1 torche à plasma
1 pique
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
51 732


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Starwars.com - Databank
  • Star Wars Episode III : La Revanche des Sith

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.