Droïde Caméra du Sénat


Caméra droïde utilisée pour retransmettre les débats du Sénat

  Les droïdes caméras jaunes du Sénat, appartenant à la catégorie des holocaméras à l'instar des droïdes caméras de podracing, furent conçus par Merr-Sonn pour un usage exclusif par l'assemblée du Sénat afin de faciliter la vie des bureaucrates de la République Galactique. Patrouillant l'intérieur de la Rotonde du bâtiment sénatorial lors des sessions parlementaires, ces droïdes caméras sont programmés pour enregistrer les discours des représentants sénatoriaux et noter les votes après les délibérations sur les sujets quotidiens, chacun de ces enregistrement intégrant par la suite les archives officielles et les annales de la République pour faire office de véritables rapports vidéos consultables pour tous les officiels.

  En cela, et grâce à ces holocaméras, la tâche des officiels, lorsqu'il s'agissait de proposer une nouvelle loi ou de signer des traités politiques et commerciaux, s'en trouvait grandement facilitée lorsqu'ils devaient se référer rapidement à une séance antérieure. Pour l'accomplissement de leur travail, les droïdes caméras du Sénat étaient équipés d'une paire de lentille optique, donnant l'impression que ces droïdes étaient dotés d'une paire d'yeux en transparacier. La lentille placée sur le côté droit du droïde était une lentille à grand angle, cette dernière étant capable d'enregistrer une vaste sélection de plans de sénateurs en train de parler, ainsi que les réactions de leurs collègues face à leurs discours, en une seule et unique prise. Quant à la partie gauche du droïde, elle était parée d'un téléobjectif, plus petit que la lentille à grand angle, servant pour effectuer des gros plans sur les sénateurs en train de s'exprimer. Si ces deux focales permettaient une grande variété d'angles de vue, elles ne pouvaient pas cependant couvrir chaque recoin de la Rotonde du Sénat, c'est pourquoi les droïdes caméras furent équipés d'un moteur à répulsion très efficace afin de changer de point de vue à volonté.

  Au sein du contingent de droïdes caméras déployés lors des sessions parlementaires, certaines holocaméras étaient programmées pour suivre des sénateurs durant leur discours, bien que la majorité était destinée à couvrir toutes les procédures dans l'hémicycle. Pour en revenir à ces unités chargées du suivi d'un officiel, ces dernières se focalisaient sur ledit officiel dès que le Chancelier Suprême lui donnait la parole, les droïdes caméras accompagnant le balcon-capsule du sénateur invité à parler du fond de la rotonde jusqu'au podium central. Dès que l'intervenant avait fini son discours et qu'il rejoignait son point d'amarrage, le droïde caméra chargé de le suivre passait ensuite à un autre balcon-capsule afin de commencer l'enregistrement dès qu'un autre intervenant désirait prendre la parole. Si ces droïdes étaient théoriquement autonomes, ils pouvaient également être manœuvrés par des techniciens situés en coulisse grâce à une antenne de contrôle placée sur leur tête en plus de l'antenne de transmission.

  L'importance du rôle des droïdes caméras du Sénat était cruciale en ce qui concerne la retransmission des procédures, les sessions étant retransmises sur de grands écrans dans l'entrée du Sénat sur Coruscant, ainsi qu'à tous les groupes intéressés se trouvant sur d'autres mondes de la galaxie. L'enregistrement des sessions du Sénat par ces droïdes caméras peut donner l'impression que les officiels et bureaucrates de la République n'ont rien de suspect à cacher, alors que cela n'est en fait qu'une illusion de démocratie. Dans les jours qui précédèrent la Bataille de Naboo, des sénateurs corrompus versèrent des pots-de-vin aux opérateurs de ces droïdes caméras, ces techniciens oubliant vite leurs scrupules et ne s'acquittant pas de leurs responsabilités en trafiquant les enregistrements de ces droïdes. Ainsi, ces opérateurs véreux ratèrent délibérément les votes de certains parlementaires ou permettaient à des sénateurs malhonnêtes de transformer ce qui s'était dit au cours d'un débat. Durant les derniers jours de la Guerre des Clones, ces droïdes caméras furent chargés d'espionner les conversations entre sénateurs dans l'enceinte de l'hémicycle sénatorial, ces mesures ayant été mises en vigueur suite à la loi de sécurité votée durant le conflit galactique. Ainsi, tout acte ou parole séditieuse étaient rapportés au chef de la sécurité de l'époque, Armand Isard.


Actualités en relation

Star Wars Resistance : Quelques détails officiels et un visuel en fuite

Quelques mois après avoir été dévoilée, au printemps dernier, voilà que Star Wars Resistance, la prochaine série d'animation de Lucasfilm, refait parler d'elle ! En effet, il a été annoncé, à l'occasion du rendez-vous annuel...


Holonet : 17 Nouvelles fiches sur The Old Republic

Sorti le 3 Mai dernier, La Conspiration de Nathema est la dernière mise à jour du jeu Star Wars: The Old Republic parrue. Il était donc normalement qu'on s'occupe un peu du sujet avec l'arrivée de 17...


Holonet : 16 nouvelles fiches rejoignent l'encyclopédie

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas sur Star Wars HoloNet. Pour les plus attentifs, des fiches au sujet de Solo arrivent actuellement aléatoirement, et pour les autres nous publions ce week-end un nouveau pack totalement in...


Solo : Le scénariste du film évoque la pansexualité de Lando

Voilà un sujet que l'on n'aura certainement pas vu venir ! Dans un interview accordé au Huftfington Post, Jonathan Kasdan, co-scénariste de Solo : A Star Wars Story, a révélé quelques détails croustillants concernant la sexualit...


Solo : L'avis (sans spoilers) d'Exar Kun

Comme certains de mes collègues d'autres sites internet Star Wars francophones, j'ai eu le plaisir et la chance d'être invité par Disney à assister à la projection de Solo : A Star War Story au Festival de Cannes le 15...


Informations encyclopédiques
Droïde Caméra du Sénat
Nom
Droïde Caméra du Sénat
Classe
Utilitaire
Constructeur
Type
Holocaméra
Fonction
Enregistrement et retransmission des sessions du Sénat Galactique
Taille
0.35 m
Armement
1 téléobjectif
1 lentille à grand angle
1 antenne de contrôle
1 antenne de transmission
Moteur à répulsion
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
41 786


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.