Droïde energétique EG-6


Le Droïde energétique EG-6, ou droïde gonk, est un modèle très répandu et réputé pour sa bêtise.

  Développés à l'origine par la firme Veril Line Systems, les générateurs de fusion ambulants de la série EG sont un spectacle familier que l'on retrouve pratiquement partout dans le paysage galactique; et bien qu'encombrants, d'aspect ridicule et notoirement stupides, ces droïdes sont cependant indispensables, si ce n'est pas vitaux, pour fournir de l'énergie, considérable au vu de leur petite taille, quand des réseaux d'alimentation normaux ne sont pas disponibles ou incommodes suivant les installations. Exemple type, dans une ferme d'humidité, un générateur permanent n'est pas capable de gérer toute une écurie de droïdes, c'est pourquoi au moins un droïde énergétique est nécessaire pour suppléer ce générateur afin qu'aucun droïde ne tombe en panne.
  En clair, sans ces droïdes énergétiques, la société galactique s'arrêterait purement et simplement de tourner : les endroits où l'on risque de rencontrer un grand nombre de ces unités sont les hangars à vaisseaux, les installations militaires telles que les boucliers planétaires et les dômes techniques. À ce jour, le modèle le plus commun de cette gamme de droïdes est l'EG-6.

  Affublé du sobriquet de "batterie sur pattes", ce surnom résume assez bien la conception de l'EG-6 et sa tâche première : d'une conception entièrement utilitaire ne laissant aucune place à un quelconque esthétisme, la structure en boîte cubique incorpore peu de traits particuliers qui, paradoxalement, font de ce droïde une machine reconnaissable entre toutes. L'EG-6, successeur du très basique EG-4, pour remplir pleinement sa fonction sans problème, est doté d'une coque de duracier blindé si résistante qu'il en est même quasi indestructible. Cette protection maximale du droïde est due en raison de ses lieux de travail, les ports stellaires, les usines énergétiques et les bâtiments municipaux étant des zones hautement sensibles où peut arriver un accident. En conséquence, l'EG-6 doit protéger son réacteur potentiellement mortel, car ce droïde, en raison de sa stupidité, est souvent victime des conducteurs de landspeeders qui viennent parfois à le percuter ou des enfants qui s'adonnent aux activités de "pousse-droïde".

  Évidemment, cette coque blindée ne sert pas uniquement à l'EG-6 à se protéger d'éventuels chocs, mais à toutes sortes de désastres, dont notamment les fuites radioactives à l'intérieur de la structure de son générateur, le blindage venant stopper les rayonnements gamma, juste le temps nécessaire pour que le droïde regagne une usine de réparation afin de colmater son réacteur fissuré.
  Dans les cas d'environnements hostiles notamment près de zones à fortes chaleurs, l'EG-6 est capable de supporter des températures extrêmes grâce à une série de valves d'évacuation vaporisant du liquide réfrigérant sur son châssis et au niveau de ses pieds. Inversement, le modèle antérieur EG-4 était conçu pour travailler et survivre dans des zones à faible chaleur, ce qui inspira grandement le droïde superviseur de Jabba, EV-9D9, à inventer une torture sadique pour ce modèle, administrée par son comparse 8D8. néanmoins, à cause de la robustesse de cette gamme de droïdes, certaines unités sont en activité depuis des siècles; témoins de cette longévité exceptionnelle, les marques de cabossages et de peinture écaillée sur les coques des droïdes EG-6, et il est très rare de croiser une de ces unités encore dans son état originel.

Droïde energétique EG-6


  Lorsque brancher un câble sur un équipement en panne est problématique, il vaut mieux envoyer l'Eg-6 se charger de l'alimentation, le droïde se reliant à l'appareil en question via l'une de ses trois prises de branchement : standard, légère ou lourde. Mais avant de restaurer la puissance de la machine en panne, l'EG-6 doit se prêter à une analyse de celle-ci grâce à son senseur visuel, son signalisateur acoustique et son logiciel de diagnostic. Cette batterie de senseurs et ce logiciel sont une nouveauté par rapport à l'ancien modèle EG-4 qui ne comprenait pas ces spécificités, ce qui a valu à ce modèle antérieur de provoquer malgré lui de sérieux accidents.
  En effet, il existe certains dangers liés à ce type d'utilisation des droïdes énergétiques : s'ils sont incapables de détecter une fuite de carburant dans l'appareil à recharger, qui deviendrait critique si le droïde venait à la submerger de particules énergétiques, ce qui engendrerait une explosion spectaculaire. Ce facteur prit en compte, Veril Line Systems rappela tous ses EG-4 et lança le modèle EG-6, doté des instruments adéquats pour prévenir ce genre d'incident.

  Cette puissance de traitement des données, grâce à son logiciel avancé, contraste avec la simplicité de la structure physique de l'EG-6. Mais malgré ces vérifications détaillées sur les machines qu'ils sont censés recharger, le programme informatique des EG-6 n'est pas suffisamment développé pour qu'ils puissent communiquer avec des êtres organiques, les droïdes n'émettant, à l'instar des unités R2, que des trilles électroniques binaires.
  Cette programmation basique est à l'origine de la frustration dont sont victimes les gens lorsqu'ils ont affaire à une de ces unités : en effet, n'étant pas programmés pour expliquer pourquoi ils n'effectuent pas leur tâche lorsqu'ils détectent un appareil défectueux, les EG-6 ne négocient pas et se contentent de repartir à la recherche d'un autre appareil à alimenter. Ce genre de situation se retrouve dans les hangars des vaisseaux capitaux, les capitaines étant frustrés, voire horripilés, par l'attitude de l'EG-6 qui refuse de restaurer la puissance à des appareils défectueux; en raison de cette particularité, l'EG-6 a acquis la réputation d'être incorruptible.

  L'une des autres caractéristiques de l'EG-6 est son bras manipulateur, destiné aux tâches de précision : cet outil semble totalement dérisoire sur un de ces générateurs ambulants car les EG-6 ne semblent pas posséder une puissance de traitement des données suffisamment efficace pour utiliser de façon optimale leur appendice pour effectuer des réparations délicates. C'est pourquoi cet unique membre, à cause de la programmation trop élémentaire de l'EG-6, ne se déploie que très rarement en dehors du panneau avant du droïde énergétique, et certains pensent qu'il s'agit plus d'un argument de vente pour vanter les mérites du droïde qui, soi-disant, est capable de réparer une fuite sitôt qu'il l'a détectée; ce cas de figure n'est véridique que dans un petit pourcentage de cas, le droïde étant quand même capable de dévisser des boulons et d'ôter les circuits grillés d'une machine défectueuse. Pour des tâches plus complexes, on préfère faire appel à un passe-partout WED.

Droïde energétique EG-6


  Malgré ses avantages en matière de détection de problèmes mécaniques et sa capacité d'alimentation, le manque d'intelligence de l'EG-6 a beaucoup marqué l'esprit des êtres de la galaxie.
  À cause de leur stupidité établie et de leur refus d'alimenter des machines défectueuses, ces unités, même si elles passaient pour incorruptibles car obéissant au pied de la lettre aux ordres donnés, ont également acquis la réputation d'être entêtées; de plus, à cause de leur aspect anodin, de leur petite taille, et de leur ignorance de leur environnement immédiat signifie que les droïdes énergétiques EG-6 sont également réputés pour provoquer des accidents de la circulation : cela va du plus inoffensif, faire trébucher les gens, au plus sérieux comme la collision avec des speeders.
  En conséquence, en plus d'attirer la frustration, les EG-6 attisent l'animosité des gens, les préjudices occasionnés se manifestant parfois sous forme d'insultes, chose dont ces droïdes ne sont pas conscients, ou alors sous forme physique, mais pas directement.

  En effet, la propension des droïdes EG-6 à suivre aveuglément les ordres en font les victimes idéales de blagues : les enfants, avec les EG-6, s'adonnent à leur activité préférée de "pousse-droïde", consistant à demander aux droïdes de sauter d'un balcon afin de voir à quelle hauteur ils rebondissent, ce qui n'arrive évidemment pas en raison de la coque de ces unités. On peut même tout simplement ordonner au droïde de marcher en ligne droite en direction d'une falaise, il suivra l'ordre quoiqu'il arrive, et ce même s'il doit passer par une chute de plusieurs étages. Sans leur blindage qui leur garantit une certaine durée de fonctionnalité, la majorité des EG-6 auraient fini en pièces détachées depuis bien longtemps.

  Appartenant au tissu du quotidien des habitants de la galaxie, les droïdes énergétiques sont en général ignorés, même lorsque des passants assistent à la chute vertigineuse d'une de ces boîtes ambulantes. Exemple type, celui d'Olag Greck, un apprenti baron du crime, qui se trouvait sur Nar Shaddaa lorsqu'un EG-6 tomba du haut d'un bâtiment et s'écrasa juste devant sa fenêtre; l'EG-6 sortit intact, à peine cabossé, du cratère qu'il avait créé sur le trottoir et reprit son activité habituelle. Sur Nar Shaddaa, cela ne rapporte rien de s'intéresser aux problèmes des autres, cela est même vivement déconseillé si l'on ne veut pas s'attirer des ennuis, et Greck avait d'autres chats à fouetter que de s'occuper du cas d'un droïde malchanceux.

  À l'occasion, des individus peu recommandables ont utilisé la stupidité de ces droïdes comme des armes déguisées : un baron du crime Hutt, désireux de se débarrasser d'un de ses ennemis, équipa un EG-6 d'explosifs et lui ordonna de se jeter du haut d'une passerelle afin de tomber juste sur son rival; si la masse du droïde ne le tuait pas sur le coup, les explosifs se chargeraient du reste. Le résultat fut tout sauf réjouissant, en tous cas pour le malencontreux adversaire du Hutt.

  Si les EG-6 ont connu le succès pendant des siècles, et que depuis ce temps Veril Line Systems domine le marché des fournisseurs d'énergie, l'arrivée sur le marché du quasi identique droïde GNK d'Industrial Automaton a lentement érodé sa position de leadership : en effet, ce droïde presque similaire à l'EG-6 et surnommé Gonk en raison du bruit qu'il produit lorsqu'il se déplace, a eu un impact considérable sur les ventes de Veril Line Systems. Pourtant, la compagnie réussit à se reprendre en main en proposant des prix réduits sur l'EG-6, et en lançant son nouveau modèle, le droïde énergétique lourd S9, une variante plus grosse et plus onéreuse de l'EG-6.
  Il semble que, après avoir perduré pendant des siècles, le robuste EG-6 n'est pas près de disparaître, et ce malgré l'invasion Yuuzhan Vong et les attaques de leurs partisans des Brigades de la Paix.


Actualités en relation

Delcourt : Sortie de Droides - Integrale

Sortie aujourd'hui même de Droides - Integrale, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 29/08/2018. Description officielle : Inspirés de la série TV éponyme, ces récits nous entraînent sur...


Solo : Une vidéo de création de L3-37 par ILM

Industrial Light & Magic, la société spécialisée dans les effets spéciaux créée par George Lucas pour s'occuper de ses films, a mis en ligne une vidéo de présentation du droïde L3...


Holonet : Bonne année 2019 !

Toute l'équipe de Star Wars HoloNet vous souhaite une excellente année 2019 qui sera marquée par quelques surprises, alors restez à l'affût ! Vous avez vu et participé sur facebook en cette fin d’année à un tournoi...


Delcourt : Sortie de Rebels Tome 10

Sortie aujourd'hui même de Rebels Tome 10, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 02/01/2019. Description officielle : Nous retrouvons nos héros membres de la Rébellion le temps de trois...


Resistance : Encore trois mini-épisodes mis en ligne

Bonne année 2019 à toutes et à tous ! Alors que Star Wars Resistance est toujours en pause de mi-saison, la série continue de diffuser néanmoins quelques mini-épisodes pour nous aider à patienter jusqu'à son retour. Après trois premiers...


Informations encyclopédiques
Droïde energétique EG-6
Nom
Droïde energétique EG-6
Autre(s) nom(s)
Droïde Gonk
Classe
Utilitaire
Constructeur
Type
Droïde énergétique
Fonction
Générateur de fusion ambulant
Taille
1,10 m
Armement
Coque blindée en duracier
Logiciel de diagnostic
Senseur acoustique
Générateur de fusion interne
1 bras manipulateur
3 prises de branchements
Senseur visuel

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
17/10/2015

Nombre de lectures
41 731


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Droïde energétique EG-6" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.