EV-9D9


Droïde sadique, chef du parc de droïdes de Jabba le Hutt

  Résultat d'une erreur de programmation dans la série de droïdes-superviseurs EV, construits par la société MerenData, EV-9D9 - ou Eve - est devenue sadique et sans pitié. La plupart des droïdes de classe EV ayant subi cette altération furent rappelés dans les ateliers de MerenData pour y subir une révision, mais EV-9D9 fut l'un des modèles ayant échappé aux modifications.

  Avant d'entrer au service de Jabba, EV-9D9 occupa les fonctions de superviseurs dans les ateliers de la société GoCorp, aujourd'hui fermée, qui construisait des répulseurs. EV-9D9 mena la vie dure aux droïdes-ouvriers, accroissant la productivité au prix de lourdes pertes dans les rangs de ses subordonnés.

  Eve se rendit ensuite sur Bespin, dans la Cité des Nuages. Sa présence fut découverte lorsque les services de sécurité s'aperçurent que plusieurs droïdes avaient été détruits de manière inexplicable. Eve parvint à éliminer près d'un quart de la population de droïdes de la station flottante. Elle sabota les systèmes de sustentation de la Cité des Nuages, avant de pirater le vaisseau Ioprene Princess et de quitter la planète, passant entre les doigts des forces de sécurité.

  EV-9D9 entra par la suite au service de Jabba le Hutt, et fut placée à la tête de son parc de droïdes, une position dont elle abusa avec un sadisme non dissimulé.
  Très au fait des techniques de torture, Eve parvint à faire souffrir des droïdes en agissant sur leurs systèmes électroniques, simulant l'équivalent de la douleur chez les espèces vivantes. Elle construisit des "senseurs de douleur" qu'elle fixa sur ses victimes, en étudia les signaux émis, et finit par y devenir complètement accro. Eve se construisit alors un troisième senseur optique dédié à l'analyse des algorithmes de douleur produits par ces senseurs.

  En raison des abus perpétrés contre tous les droïdes qui passaient entre ses mains, EV-9D9 devint rapidement paranoïaque, imaginant toutes sortes de complots fomentés contre elle par ses victimes. Elle multiplia alors les tortures et les "interrogatoires" destinés à obtenir le maximum d'informations sur les agissements des droïdes du palais.

  Lorsque deux nouveaux droïdes furent livrés à son maître, elle se chargea de les répartir au sein de l'équipe : C-3PO comme traducteur personnel de Jabba, et R2-D2 à bord de la barge à voiles, en tant que serveur. Toujours suspicieuse, elle détecta la menace représentée par Luke Skywalker et parvint à échapper à la destruction du gang de Jabba. Malheureusement pour elle, elle fut rattrapée par son passé : un droïde originaire de la Cité des Nuages, 12-4C-41, surnommé Wuntoo, la retrouva au palais et lui tira dessus. Plutôt que de laisser Eve profiter de ses propres sensations de douleur, Wuntoo neutralisa son détecteur de douleur et la laissa sur le sol. D'autres droïdes, qu'elle avait torturés à maintes reprises dans le passé, se jetèrent sur elle et la mirent en pièces.



Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
EV-9D9
Nom
EV-9D9
Classe
Unique
Constructeur
Type
Droïde-superviseur
Fonction
Chef du parc de droïdes du palais de Jabba le Hutt
Taille
1.90 m
Armement
Torture
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
37 417


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "EV-9D9" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Starwars.com - Databank
  • Insider #060 (Who's Who in Jabba's Palace...)
  • Star Wars Episode VI : Le Retour du Jedi

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.