Droïde réparateur G2


Le droïde réparateur G2 était compétent mais bavard. Il servait souvent de copilote.

  Introduit sur le marché des droïdes de réparation durant la décennie qui suivit la fin de la Guerre des Clones et l'instauration de l'Empire Galactique, le G2 est une unité construite par SoroSuub dont la taille est légèrement plus petite que les très classiques unités R2 d'Industrial Automaton. Leurs mains dotées de trois doigts leur permettent d'utiliser toutes sortes d'outils, et leur stabilité générale est excellente lorsqu'il s'agit de manipuler des équipements lourds.

  Les G2 sont donc des droïdes de réparation relativement compétents, mais ils ont tendance à être excessivement bavards, ce qui peut parfois s'avérer agaçant - surtout car ledit défaut n'est pas effaçable par une réinitialisation mémorielle, cette caractéristique étant implantée par défaut dans leur programmation.
  
  Visiblement, et malgré des qualités certaines, les G2 connurent quelques défauts de fabrication qui entraînèrent de nombreuses plaintes et des retours de quelques gros clients. On cite notamment le cas de nombreux vaisseaux stationnés dans les chantiers navals de Sluis Van et qui subirent des dysfonctionnements parfois graves suite à des "réparations" opérées par des droïdes G2 - ce qui entraîna même de façon temporaire un regain d'activité pirate dans le secteur, ces derniers prenant pour cible des appareils neutralisés ou en difficulté dans l'espace non loin de là...
  Ces déboires finirent par avoir raison de la gamme G2 et SoroSuub ferma ses chaînes de production environ huit ans après la Bataille d'Endor. Néanmoins, fait assez exceptionnel dans ce milieu, la société productrice des G2 reçut à la suite de cette fermeture de nombreuses demandes de petites compagnies et de particuliers pour remettre le petit droïde réparateur en vente, ce qui fut finalement fait deux années plus tard.

Droïde réparateur G2

Un droïde réparateur G2
Image extraite du The New Essential Guide to Droids


  En effet, le G2 rencontra un certain succès dans le métier de copilote pour de nombreux capitaines marchands, pilotes de navettes, contrebandiers, ou pilotes privés. Toutes ces personnes avaient besoin d'un copilote compétent et apte à les sortir d'une situation d'urgence en cas de panne mécanique, et le G2 s'avéra très facilement modifiable pour remplir ces fonctions. Il suffisait pour cela de lui ajouter un appendice supplémentaire pour manipuler des outils, un lien informatique dédié pour communiquer avec un vaisseau et lui permettre éventuellement de piloter les systèmes d'astronavigation ou les senseurs externes.

  De nombreuses agences gouvernementales acquirent des unités G2 non pas pour piloter ou réparer des vaisseaux, mais comme système de détection d'explosifs et unités de déminage. Ces droïdes subirent une reprogrammation et quelques adaptations techniques - notamment l'ajout d'un compartiment de stockage pour cinq kilogrammes de matériel et 2 bras supplémentaires : l'un doté d'un laser de découpe et l'autre d'une sonde à électrochoc.
  
  D'autres propriétaires de G2 utilisent eux leurs machines pour leur servir de récupérateurs et de droïde à tout faire, principalement chez les ferrailleurs. Pour remplir ces fonctions, il est de coutume d'ajouter au G2 un système à répulsion pour qu'il puisse se déplacer plus facilement parmi les tonnes de matériel entreposé en général n'importe comment. Il est également nécessaire dans la plupart des cas d'améliorer ses capacités visuelles, par l'ajout d'électrobinoculaires et d'une torche lumineuse. Pour transporter de petites pièces, on fixe généralement sur le G2 un caddie lui permettant de transporter jusqu'à 25 kilogrammes de marchandise.

Droïde réparateur G2

Un droïde réparateur G2 en action
Image extraite du The New Essential Guide to Droids



Actualités en relation

Delcourt : Sortie de Droides - Integrale

Sortie aujourd'hui même de Droides - Integrale, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 29/08/2018. Description officielle : Inspirés de la série TV éponyme, ces récits nous entraînent sur...


Solo : Une vidéo de création de L3-37 par ILM

Industrial Light & Magic, la société spécialisée dans les effets spéciaux créée par George Lucas pour s'occuper de ses films, a mis en ligne une vidéo de présentation du droïde L3...


Holonet : Bonne année 2019 !

Toute l'équipe de Star Wars HoloNet vous souhaite une excellente année 2019 qui sera marquée par quelques surprises, alors restez à l'affût ! Vous avez vu et participé sur facebook en cette fin d’année à un tournoi...


Delcourt : Sortie de Rebels Tome 10

Sortie aujourd'hui même de Rebels Tome 10, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 02/01/2019. Description officielle : Nous retrouvons nos héros membres de la Rébellion le temps de trois...


Resistance : Encore trois mini-épisodes mis en ligne

Bonne année 2019 à toutes et à tous ! Alors que Star Wars Resistance est toujours en pause de mi-saison, la série continue de diffuser néanmoins quelques mini-épisodes pour nous aider à patienter jusqu'à son retour. Après trois premiers...


Informations encyclopédiques
Droïde réparateur G2
Nom
Droïde réparateur G2
Classe
Utilitaire
Constructeur
Armement
Processeur basique
Vision nocturne
Senseurs améliorés
Vocabulateur
Boîte à outils
Système de diagnostics

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
15/09/2010

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
31 448


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • WOTC - Scavenger's Guide to Droids (SAGA Edition)

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.