Droïde chasseur-tueur


Le droïde chasseur-tueur était un modèle de droïde gigantesque utilisé par l’Empire pour assurer des fonctions policières et douanières.

  Développées par les Indutries Arakyd à partir de l'un de leurs plus fameux succès, le droïde-sonde Vipère, la série C-T, ou plus simplement le droïde chasseur-tueur, était considéré comme l'un des les plus grands droïdes militaires jamais fabriqué. Spécialement conçu pour les besoins de l'Empire Galactique afin de palier aux carences des forces de sécurité planétaires, il devait jouer un rôle de surveillance et de contrôle douanier, mais aussi, lorsque cela s'avérerait nécessaire, de mettre en place des blocus ou encore de traquer et de capturer des fugitifs.

  Du haut de ses 150 mètres, soit la taille d'un esquif Corellien, il ressemblait plus à une vision cauchemardesque qu'à un modèle de robot sophistiqué et perfectionné. L'aspect extérieur se résumait à la coupole bulbeuse traditionnelle d'Arakyd, peut-être dans une forme légèrement plus trapue, rattachée à un corps circulaire muni de tentacules articulés et d'un moteur à répulsion pour ses déplacements. Mais il ne faut pas s'y tromper, car le Chasseur-Tueur était bien plus qu'un simple ersatz gargantuesque de son frêle cousin. Si les ingénieurs s'étaient effectivement contentés de reproduire et d'agrandir la structure du modèle de base, ils avaient en revanche complètement modifié l'intérieur et l'avait doté d'une véritable batterie de systèmes derniers cri. Ce titan disposait donc d'un cerveau-droïde relativement évolué, ayant intégré dans sa mémoire des codes de reconnaissance graphiques liés aux registres navals de plus de 11 000 planètes, ce qui lui permettait d'identifier une cible et de rechercher d'éventuels faux et autres modifications de dciolink=tech_transpondeur>transpondeurs.

  Il était également équipé de puissants projecteurs lumineux pour repérer ses cibles dans la noirceur de l'espace et disposait également d'une pléthore de senseurs ultra-performants capables de scanner la coque d'un navire jusqu'à l'os.  Certains d'entre eux étaient d'ailleurs spécialement dédiés au repérage de marchandises illicites, c'est-à-dire de contrebande. Le droïde pouvait même se targuer de disposer de son propre générateur de bouclier déflecteur. Lorsqu'un contrôle ne donnait pas satisfaction, il usait alors d'un rayon tracteur lourd pour acheminer sa cible jusqu'à sa baie de "détention" placée au  niveau de son abdomen. Cette dernière, d'une dimension de 30 mètres sur 10, blindée et sécurisée, servait donc de geôle provisoire. Dans le cas où le contrevenant tentait de fuir ou pire, de riposter, le droïde faisait alors usage d'armements offensifs et défensifs en la présence de deux tourelles latérales, chacune armée d'un quad-blaster et d'un canon à ion. Ses différents bras mécaniques, au nombre de 4, lui servaient également à saisir des proies et les immobiliser.

  Complètement autonome, il n'herbageait aucun équipage pour le manœuvrer et dans le cas d'un arraisonnement réussi  le droïde transmettait un rapport aux autorités compétentes à l'aide de son antenne de communication haute fréquence. Il patientait ensuite jusqu'à ce qu'un officier impérial (accompagné d'une équipe d'abordage) ne se présente pour juger de la situation et prendre les mesures qui s'imposent. Généralement ces droïdes opéraient en petits groupes qui étaient asservis à des patrouilleurs XL-5 ou à des croiseur légers Guardian 344, des véhicules affrétés au contrôle du trafic et aux opérations douanières.

Droïde chasseur-tueur

Schéma technique d'un droïde chasseur-tueur, avec annotation de l'auteur
Source : The New Essential Guide to Droids


  Bien qu'étant tout à fait capable d'évoluer en atmosphère, sa vitesse et sa manœuvrabilité y étaient amoindris (environ 300 km/h), et c'est dans l'espace profond qu'il  démontrait ses meilleures qualités. Déployés durant la Guerre civile Galactique, les droïdes chasseur-tueur furent employés pour patrouiller aux abords des mondes impériaux  fortement urbanisés ou dans des systèmes hasardeux demandant  à plus forte raison une surveillance étroite. Réputés implacables,  ils s'étaient particulièrement illustrés dans lutte contre les pirates et les contrebandiers. Pour un coût de 165 000 crédits, soit à peu près l'équivalent de celui demandé pour une Aile-X, son prix n'était en rien exagéré au regard de ses compétences et de son équipement technologique. On ne connait malheureusement pas le nombre exact d'unités qui ont été mises en circulation à cette époque, mais une quantité impressionnante de ces droïdes était stationnée sur le monde-trône de Byss dans la Noyau Profond durant le retour de l'Empereur Ressuscité.


Actualités en relation

HoloNet : 20 nouvelles fiches vaisseaux rejoignent l'encyclopédie

Si vous avez un peu suivi ce qui a pu se dire sur les différents réseaux de l'HoloNet, ce nouveau pack de fiches ne vous surprendra pas. Pour les autres, le bruit courait qu'un pack sur les...


LEGO Star Wars : Visuels exclusifs des nouveautés Eté 2018

Alors oui, les photos piquent un peu les yeux... Mais ces images issues d'un catalogue interne LEGO montrent bien quels sets seront proposés dans les rayons en août 2018. Il s'agit vraisemblablement d'un catalogue édité par...


Star Wars VIII : Diffusion d'une vidéo des coulisses centrée sur les droïdes

Il ne vous a sans doute pas échappé que nous approchons à grand pas de la sortie des Derniers Jedi ! Eh bien il semble que cela n'a pas non plus échappé à Lucasfilm qui, après nous avoir montré l'entraînement...


LEGO Star Wars : Un point sur les nouveautés prévues pour 2018

Depuis quelques jours, de nombreuses rumeurs et annonces officieuses circulent sur les futurs sets LEGO Star Wars disponibles au premier trimestre 2018. Nous en faisons le point aujourd’hui. Concernant tout d'abord les sets en lien avec Les Derniers Jedi...


Star Wars VIII : Les produits dérivés font leur rentrée !

Nous voilà (déjà!) début septembre ! Vous avez du mal à faire le deuil des vacances d'été et vous appréhendez la rentrée ? N'ayez crainte, Disney et Lucasfilm ont pensé à vous ! En effet, ce vendredi a marqué le...





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Droïde chasseur-tueur
Nom
Droïde chasseur-tueur
Nom original
Hunter-Killer Probot
Classe
Militaire
Constructeur
Fonction
Surveillance
Contrôle douanier
Capture de fugitifs
Taille
150 m
Armement
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
01/07/2017

Date de modification
02/07/2017

Nombre de lectures
16 642


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Dark Empire - Dark Empire II
  • L'Empire des Ténèbres Vol. 1 : La Résurrection de l’Empereur
  • The Complete Star Wars Encyclopedia
  • The New Essential Guide to Droids
  • The New Essential Guide to Vehicles and Vessels
  • WEG - Dark Empire Sourcebook

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.