Droïde Mémoire


Droïde utilisé dans l'Armée pour les sauvegardes informatiques

  Dans les derniers siècles de l'Ancienne République, la technologie en matière de stockage de données a progressé à un point tel, qu'à l'époque de la Guerre Civile Galactique, l'intégralité des données techniques et des schémas de l'Étoile de la Mort pouvait être stockée, sous forme compressée, sur un disque dur à peine plus grand qu'une main humaine. Mais lorsque ce même volume de données était décompressé, transféré et sauvegardé sur un ordinateur pour utilisation, cela nécessitait des banques de données pouvant remplir tout un étage de bureau, parfois du sol jusqu'au plafond, ce qui n'est pas très pratique lors d'un déménagement.
Néanmoins, cela ne gêne pas la plupart des entreprises et des grands laboratoires, qui utilisent ce genre de réseaux et de banques informatiques pour leurs archivages.

  Malheureusement, d'autres n'ont pas le luxe de pouvoir s'offrir de vastes locaux, et de perdre du temps lorsqu'il faut changer de lieu précipitamment. Ceci est notamment le cas des installations militaires, particulièrement celles se situant aux limites d'un espace contesté ou éloigné du Noyau, où le personnel peut recevoir à tout moment l'ordre d'évacuer la base. Avant l'invention des droïdes mémoires, lorsqu'une base était attaquée, les techniciens devaient effacer toutes les banques de données des ordinateurs centraux avec des outils à impulsions magnétiques, pour éviter qu'ils ne tombent aux mains de l'ennemi, mais cette procédure prenait beaucoup de temps pour un résultat en général peu satisfaisant. De plus, lorsque le personnel d'une base évacué s'installait sur une autre planète, il fallait du temps pour reconstruire de nouveaux ordinateurs centraux et les remplir avec les algorithmes adéquats.

  Cependant, avec l'arrivée sur le marché des droïdes mémoires, de tels gaspillages sont devenus des choses du passé. Construit par la Corporation SoroSuub, le droïde mémoire dispose d'un espace de stockage informatique incroyable qui peut, néanmoins, être contenu dans un espace assez réduit, le droïde étant à peine plus grand qu'une unité protocolaire 3PO.
  Le consommateur moyen n'a pas besoin d'un tel espace de stockage informatique, mais il s'avéra que ce droïde fit le bonheur des militaires, car il permettait d'effacer des ordinateurs centraux d'une base une banque de données complète tout en conservant l'intégrité des informations, et ce avec une vitesse de traitement sans précédent. Ainsi, le fastidieux, mais nécessaire, travail d'effacement des données n'était plus un problème lorsque l'on possédait des droïdes de ce type.

  En général, sur les bases militaires, on retrouve des unités de cinq ou six droïdes mémoires pour s'assurer que toutes les données essentielles seront archivées à partir de l'ordinateur central, telles les cartes stellaires, les rapports de surveillances subspatiales, les codes d'authentification, les dossiers d'espionnage, les archives historiques et les algorithmes de chiffrage, le tout étant stocké dans des barrettes logées sur des modules amovibles. En général, plusieurs copies des documents sont effectuées, et sont protégées par des routines de sauvegarde et des antivirus.
Les modules de stockage interchangeables se comptent au nombre de trois, agencés autour d'une colonne centrale composant l'armature du droïde. Chaque module est équipé de multiples filtres, pare-feu et superprocesseurs Kraren XI, et peuvent se désolidariser du droïde et se manipuler grâce à deux bras manipulateurs escamotables attachés à la colonne centrale. Pour finir, moniteurs, claviers et nombreux ports d'accès complètent l'équipement extérieur du droïde, permettant à l'utilisateur de communiquer avec l'unité de diverses façons.

  Lors du transfert des données en situation d'urgence, le débit de mégabits est tel que, sans les tubes de refroidissement parcourant les modules du droïde, les circuits internes viendraient à surchauffer, puis finalement à griller. Les tubes de refroidissement maintiennent la température interne au niveau le plus bas et, par conséquent, facilitent la transmission rapide de mégabits.
Toutefois, si l'on désire encore augmenter la vitesse de transfert, des ventilations situées à la base du droïde peuvent être ouvertes et venir rafraîchir les systèmes internes.

  Hormis son taux de transfert informatique exceptionnel, le droïde mémoire fut adopté par les militaires pour une autre raison, tout aussi vitale, une caractéristique qui le sépare vraiment de la catégorie des simples ordinateurs de stockage : sa mobilité. En moins de cinq minutes, un droïde mémoire pouvait être déménagé et placé à bord d'un transporteur, sans trop attirer l'attention, grâce à ses tampons répulseurs situés à sa base.

Droïde Mémoire


  À l'époque où l'Alliance Rebelle affrontait l'Empire Galactique, les deux camps utilisaient des bataillons complets de ces droïdes, aucun camp ne voulant que ses précieuses informations ne servent le camp adverse. Évidemment, les Impériaux avaient également à se soucier des pirates et de tous les autres groupuscules séditieux, mais l'Alliance prenait sans doute plus soin de ses droïdes que l'Empire car, d'une part, ne bénéficiant pas de moyens substantiels et, d'autre part, ses bases secrètes ne le restaient jamais très longtemps, telles les bases de Yavin IV et de Hoth.
  Et même en temps de paix relative, les droïdes mémoires se révélèrent encore très utiles, affectés dans des postes militaires avancés, des centres d'espionnage, des stations d'écoute, ces installations ne nécessitant qu'un effectif restreint.

  La station d'écoute de la Nouvelle République implantée sur la planète Utharis, que Luke Skywalker visita par ailleurs durant la crise de l'Amas de Koornacht pour obtenir des renseignements sur les problèmes engendrés par les Yevetha, est un exemple typique d'installation employant des droïdes mémoires. La station en forme de dôme, se trouvant dans la cité de Taldaak, était équipée de toute une batterie d'instruments de détection et de transrécepteurs subspatiaux, les données étant enregistrées par une équipe de trois droïdes mémoires. Le personnel au complet, composé de trois techniciens, pouvait aisément transporter chacun un de ces droïdes et évacuer la station à bord d'un simple landspeeder.


Actualités en relation

Star Wars 9 : Rumeur sur les droïdes du film

Très exactement une semaine avant le panel de la Star Wars Celebration 2019 consacré à l'Episode IX, une nouvelle petite rumeur vient nous aider à patienter encore un peu ! Celle-ci nous provient une nouvelle fois de Makingstarwars, toujours aussi bien...


Battlefront II : Les droidekas dévoilés, Felucia annoncée !

Même si les projecteurs risquent d'être centrés cette semaine sur Jedi : Fallen Order, les équipes de DICE sont encore loin de s'avouer vaincus et viennent ainsi de lever quelque peu le voile sur les prochaines mises à jour...


The Mandalorian : Le compagnon droïde du Mandalorien s'appelle IG-11

Bien plus décevant que prévu, le panel de la Star Wars Celebration consacré à The Mandalorian, la première série live-action Star Wars, a néanmoins réservé quelques surprises pour le public présent à Chicago. L'une...


The Mandalorian : Jon Favreau nous montre un nouveau droïde

Quelques semaines après nous avoir dévoilé une première photo d'un fameux droïde, Jon Favreau, producteur et auteur de The Mandalorian, la première série live-action Star Wars, vient de mettre en ligne une seconde...


LEGO Star Wars The Skywalker Saga : Toutes les infos de l'E3

Beaucoup moins attendu à l'E3 que Jedi : Fallen Order, l'annonce de LEGO Star Wars - The Skywalker Saga est - il faut bien l'admettre - quelque peu passé sous le radar d'un certain nombre de fans. Souvent jugé trop enfantin ou...


Informations encyclopédiques
Droïde Mémoire
Nom
Droïde Mémoire
Classe
Utilitaire
Constructeur
Type
Droïde de sauvegarde informatique
Fonction
Stockage de données
Taille
1.80 m
Armement
Tubes de refroidissement
Écrans de diagnostic
Modules de codage
Moniteurs de contrôle
Ports d'accès
3 modules de stockage amovibles
2 bras manipulateurs
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
34 852


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.