N-K Nécrosis


Droïde qui fut construit par le cybernéticien Nycolai Kinesworthy en utilisant le corps mécanique de Grievous

  "Suis-je en fait plus qu'un simple droïde ? Est-ce que je suis vivant, et peut-être... suis-je même la réincarnation de Grievous ?"
  N-K Nécrosis

  Lorsque Obi-Wan Kenobi désintégra ce qui restait de biologique en Grievous avec le propre blaster du cyborg, il mit fin à la vie de celui-ci et Utapau devint sa dernière demeure. Ou du moins, elle le serait restée si la carcasse métallique du Général Grievous n'avait pas été exhumée au nom de la science. Ce fut en effet dans la dépouille inanimée du général que commença l'existence sans vie de N-K Nécrosis.

N-K Nécrosis

La fin de Grievous ?
Image extraite du DVD Star Wars Épisode III - La Revanche des Sith


  Après l'exécution de l'Ordre 66, des soldats clones impériaux reçurent l'ordre de récupérer le corps de Grievous. Privé des tissus cérébraux qui le rendait conscient, ce n'était plus qu'une coquille vide qui fut stockée avec le Sans Âme, le chasseur stellaire du défunt général, dans un des entrepôts secrets de l'Empereur, situé sur Utapau. Quelques années plus tard, l'Empire engagea le cybernéticien Nycolai Kinesworthy afin qu'il fasse progresser les technologies de combat droïde. Celui-ci baptisa son expérience le projet "NK" (qui était tout bonnement un acronyme formé à partir de son propre nom) et s'installa dans un laboratoire situé dans les Grottes Myyydril sur Kashyyyk sous la surveillance de l'adepte du Côté Obscur et gardienne de ce monde : Merili.

  Dans son laboratoire, Kinesworthy fit des percées considérables dans la programmation heuristique avancée pour les automates de combat, mais il fut bloqué lorsque qu'il fallut passer de la théorie à la pratique. Il informa Merili des problèmes qu'il rencontrait et pour les résoudre, celle-ci engagea Treun Lorn, un scientifique aux méthodes peu conventionnelles qui faisait une fixation psychotique sur la mort et qui voyageait dans toute la galaxie pour en apprendre un maximum sur ce concept universel. Au cours de ses voyages, Lorn s'était familiarisé avec certaines méthodes sordides dans le but d'acquérir des sujets de test pour ses expériences de plus en plus macabres, ce qui l'amena à engager le droïde assassin IG-72 afin qu'il capture deux Gardes Magna pour les besoins du projet "NK". Merili conduisit ensuite les deux scientifiques dans l'entrepôt secret d'Utapau où ils récupérèrent le corps de Grievous pour qu'il abrite le cerveau droïde expérimental de Kinesworthy, ainsi que le chasseur du défunt général séparatiste. Treun Lorn baptisa le sujet de test N-K Nécrosis, puis le projet se poursuivit sur Kashyyyk où Kinesworthy se servit des deux Gardes Magna pour qu'ils forment cette nouvelle intelligence artificielle aux mêmes formes de sabres-laser que leur avait enseignées autrefois le Général Grievous.

N-K Nécrosis

N-K Nécrosis


  L'arme de prédilection du droïde était le sabre-laser à double lames de couleur carmin qui avait appartenu au Seigneur Sith Dark Zannah et dont Grievous s'était emparé en tuant la Jedi Noire qui le possédait soit sur le monde toxique de Dica, soit sur la planète cimetière Nécropolis. L'arme contenait le Cœur de Bane, un cristal de sabre-laser qui avait été offert à Zannah par son Maître, Dark Bane, après avoir été alchimiquement traité grâce à la sorcellerie sith. Le sabre-laser de Zannah fut retrouvé dans le Sans Ame avec d'autres sabres-laser arrachés à des Jedi vaincus par Grievous et dont il avait fait ses premiers trophées. En plus du sabre-laser de Dark Zannah et du chasseur, N-K Nécrosis hérita du Blaster DT-57 modifié de Grievous qui avait été rénové et qui fut baptisé le Marteleur de Griefs. Le droïde possédait en outre une Lame Nocturne Utapaun.

  Grâce à la programmation heuristique sophistiquée de Kinesworthy, N-K Nécrosis se révéla être un tueur aussi compétent que l'avait été son prédécesseur. Et même encore meilleur, selon Kinesworthy. Nécrosis était non seulement capable de réaliser de considérables  prouesses au combat, mais il possédait également un penchant anormal et presque humain, pour l'analyse. Il se demandait s'il était vraiment supérieur à Grievous ou s'il n'était que la coquille de cet individu. Il se demandait également qui avait été finalement Grievous. Nécrosis obtint des réponses fragmentaires de la part de son créateur qui le conduisit à ressentir quelque chose qui ressemblait à de l'envie à l'égard de l'intelligence vivante que son corps hébergeait autrefois. Mais ce qu'il apprit lui apporta également un sentiment de satisfaction et il se demanda s'il ne pouvait pas être plus qu'un simple droïde et s'il était possible qu'il soit en quelque sorte la réincarnation de Grievous.

  Au final, les réflexions théoriques du droïdes furent de courte durée. En effet, un groupe d'aventuriers envahirent les Grottes Myyydril à une date postérieure à la Bataille de Yavin et détruisirent N-K Nécrosis et ses gardes NK-3. Les malandrins avides de crédits pillèrent le droïde : ils volèrent son blaster et le Cœur de Bane et démembrèrent même Nécrosis pour s'emparer de ses composants de valeur. Ils arrachèrent également le masque en armorplast de son crâne et le vendirent au marché noir. Il semble que le masque fut par la suite acheté comme une œuvre d'art Kaleesh par un amiral impérial de haut rang. Il est possible qu'il s'agissait en fait de Thrawn qui était connu pour collectionner des œuvres d'art issues de nombreuses cultures de la galaxie.

N-K Nécrosis

Le dernier combat de N-K Nécrosis
Image extraite du site officiel du jeu Star Wars : Galaxies

Informations encyclopédiques
N-K Nécrosis
Nom
N-K Nécrosis
Classe
Unique
Constructeur
Fonction
Droïde de combat
Taille
2.16 m
Armement
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
25/12/2009

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
48 446


Note de la fiche
4 membres ont noté la fiche "N-K Nécrosis" 4 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Hyperspace - The Story of General Grievous : Lord of War

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.