OOM-9


Droïde commandant les forces de la Fédération du Commerce lors de la crise de Naboo

  Sous l'Ancienne République, la Fédération du Commerce se dota d'un grand nombre de droïdes pour sa protection, en particulier celle de ses capitaux, et ce dans un souci d'obéissance absolue et d'économies d'échelles. Suite à la taxation des voies marchandes, la Fédération put créer légalement des contingents entiers de machines de guerre, et s'équipa en conséquence d'officiers droïdes, indispensables pour diriger ses soldats avec plus d'autonomie. Le nouveau modèle avait d'ailleurs fait ses sombres preuves durant le Sommet d'Eriadu, quelques temps plus tôt.

  OOM-9 était un commandant droïde appartenant à la nouvelle armée de la Fédération, conçu spécialement pour contrôler toute une armée et non plus un unique bataillon. Comme bon nombre de ses semblables sortis des usines d'assemblage Baktoïd, il était pratiquement semblable aux autres droïdes de combat : sa taille ne dépassait pas 1,91 mètre, et sa silhouette restait extrêmement fine, presque fragile selon les critères galactiques de construction de droïdes. Même s'il arborait fièrement les galons jaunes d'officier sur son châssis de métal, OOM-9 était bien plus que de la simple chair à canon mécanique standardisée. Sa mémoire contenait effectivement plusieurs programmes supplémentaires concernant la stratégie, les tactiques de bataille et les relations entre espèces. De plus, sa personnalité et son indépendance, bien que limitées, étaient apparemment plus développées que chez les autres officiers droïdes. Seules caractéristiques qui le distinguaient d'ailleurs des autres unités affectées au commandement. Bien qu'il disposait d'un blaster E-5, OOM-9 était aussi pourvu de macrobinoculaires pour le repérage et sa place était souvent à l'arrière de l'infanterie dans un CAB de la Fédération, signes frappant d'un rôle de général plutôt que de simple commandant.

  Nommé commandant des forces de la Fédération lors du blocus de Naboo, OOM-9 avait pour première tâche de superviser le débarquement des troupes dans les forêts de Naboo, et plus globalement l'invasion de la planète. Chose facilitée par le peu de résistance de la part du gouvernement local et de la population. Le vice-roi Gunray lui ordonna également de retrouver les consulaires Jedi en fuite, mais il ne parvint jamais à les pister et encore moins à les capturer. De toute manière, il était plus préoccupé par l'invasion, comme en témoigne son entrée victorieuse dans la capitale Theed, et la soumission rapide des habitants organisée par ses troupes. Sans compter qu'il captura personnellement la reine Amidala et ses administrateurs, au grand plaisir de la Fédération du Commerce. Affecté à la protection du palais royal de Theed, puisque utilisé comme citadelle temporaire par les Neimoidiens, OOM-9 fut envoyé par la suite à la rencontre de la grande armée gungan, rassemblée dans les vastes plaines verdoyantes à plusieurs kilomètres de la capitale.

OOM-9


  La presque totalité des droïdes étant maintenue sous ses ordres, il débuta la bataille par un feu nourrit de la part de ses tanks. S'apercevant que les boucliers énergétiques gungans stoppaient facilement les tirs, il arrêta le pilonnage après quelques minutes, attendant que les fantassins soient déployés pour l'attaque. Une fois les générateurs de boucliers détruits, OOM-9 ordonna à ses CAB de charger, tandis que les TMT restaient en arrière. Il aurait pu facilement acquérir la victoire, mais l'explosion du vaisseau de contrôle droïde en orbite de Naboo mit fin au signal de contrôle, et désactiva l'ensemble des droïdes. Les guerriers mécaniques fédérés étant à l'époque sous la dépendance d'un ordinateur central lors d'opérations de grande envergure, cela constituait une faille importante et les capacités des officiers restaient alors en grande partie inexploités. On ne sait pas exactement si OOM-9 fut détruit lors de ce combat, ni s'il fut confisqué par les autorités de la République après la bataille ou réutilisé plus tard, mais il resta fidèle à son poste jusqu'au bout. Même si Gunray et ses acolytes avaient subi un revers important, l'efficacité d'OOM-9 était largement prouvée. Ce qui explique pourquoi il donna naissance à la série de droïdes OOM-9, officiers mécaniques ultra-perfectionnées qui lui succédèrent aux côtés de la Confédération des Systèmes Indépendants durant la Guerre des Clones. Malgré tout, les barons marchands préférèrent généralement attribuer la direction de leurs armées à des êtres organiques plutôt que de faire totalement confiance à des machines.


Actualités en relation

Star Wars 9 : Un Hobbit rejoint le casting !

Et oui, vous avez bien lu, un Hobbit va rejoindre le casting de l'Episode IX ! Dominic Monaghan, qui depuis longtemps fait parler de lui et de son envie de tourner dans un prochain Star Wars (on vous en parlait d...


Informations encyclopédiques
OOM-9
Nom
OOM-9
Classe
Unique
Constructeur
Type
Officier droïde
Fonction
Commandant
Taille
1.91 m
Armement
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
37 412


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Épisode I : La Menace Fantôme (roman)
  • Star Wars Episode I : La Menace Fantôme

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.