Droïde Protocolaire PD lurrien


Droïde protocolaire destiné au marché lurrien, seul échec de Cybot Galactica

  Si pour Industrial Automaton la série des droïdes R5 fut sa bête noire et son plus retentissant échec, la série des droïdes protocolaires PD lurrien fut le désastre commercial le plus cinglant de Cybot Galactica. Mais contrairement à son concurrent spécialisé dans les droïdes astromécanos, l'échec de la firme Cybot Galactica n'est pas de son fait, mais est dû à des causes extérieures autres qu'une mauvaise étude de marché ou qu'une mauvaise conception. En effet, la faute en est totalement imputable à l'Ordre Nouveau instauré par l'Empereur Palpatine : ayant décrété que la race des Lurriens, peuple auquel était spécifiquement destiné ce modèle de droïde, représentait une menace, l'Empire plaça la planète Lur en quarantaine, empêchant ainsi toute ouverture sur le marché galactique. Cet événement arriva un peu trop tard pour Cybot Galactica qui avait déjà produit des milliers d'unités lorsque le blocus fut instauré, ce qui engendra une difficulté d'écoulement des stocks.

  Au départ, pourtant, le droïde protocolaire PD lurrien avait tout pour plaire aux habitants de la planète Lur et, sans le blocus impérial, il est plus que probable que Cybot Galactica aurait engrangé des bénéfices considérables. Les Lurriens étaient réputés à travers la galaxie pour leurs dons innés en matière de génétique, et cette maîtrise parfaite de la manipulation de l'ADN leur permit d'engranger des profits colossaux, qu'ils utilisèrent pour améliorer leur matériel d'étude des génomes des différentes espèces de la galaxie.
  Malheureusement, leur planète Lur était un monde hostile et glaciaire à l'instar de Hoth, sans cesse balayée par les vents, où la plupart des droïdes, à l'exception des plus robustes, se retrouvaient inutilisables. Ceci eut pour conséquence le fait que les droïdes ne devinrent jamais un produit de consommation très répandu parmi les habitants de cette planète, mais cela empêcha également les Lurriens de dilapider leur argent dans ces produits d'importation.

  Devant cette fortune latente qui l'attendait sur cette planète telle une opportunité de profits, Cybot Galactica décida de se lancer sur ce marché encore vierge. Par soucis d'économie, et aussi sans doute parce que les Lurriens sont des humanoïdes, Cybot Galactica réutilisa les schémas de fabrication du droïde protocolaire 3PO, en y opérant quelques modifications afin de permettre à son nouveau droïde de résister au froid intense de la planète. Les ingénieurs recouvrirent tous les fils et circuits superficiels, ainsi que les articulations, par un châssis humanoïde de placage en plastacier capable de résister au froid sans compromettre la liberté de mouvements du droïde, des systèmes absorbant les chocs étant disséminés aux points stratégiques de l'armature.
  En raison de la faible visibilité dans les blizzards de Lur, la série PD lurrien fut produite dans des tons assez criards, afin d'être facilement repérables sur le fond immaculé du paysage de la planète; on pouvait ainsi trouver des modèles de couleur rouge, orange et jaune selon les goûts.

Droïde Protocolaire PD lurrien  La tête fut redessinée extérieurement pour correspondre avec le profil des Lurriens, dont les yeux énormes sont la caractéristique la plus flagrante au niveau du visage. Pour protéger ces photorécepteurs, une arête saillante, faisant office de front, empêchait la neige de les obscurcir, l'ensemble ressemblant à une visière. Si le verbobrain AA-1 du modèle 3PO fut repris pour la série PD lurrien, on y apporta également des modifications : en effet, 60 % des capacités du langage d'un modèle 3PO standard furent sacrifiées au profit d'une banque de données très complète sur la génétique et le séquençage d'ADN. Les Lurriens, grands généticiens, auraient apprécié cette dernière modification et auraient pu utiliser cette gamme de droïdes pour les assister dans leurs laboratoires.

  Mais la modification la plus significative, celle qui différencie vraiment le PD lurrien d'un droïde de protocole quelconque, fut dictée par la géologie particulière de Lur et l'emplacement des cités lurriennes : les Lurriens vivent dans des villes construites au cœur de milliers de ravins abrupts et de pics glacials, un labyrinthe de tunnels creusés par des créatures génétiquement modifiées par les Lurriens, les insectes asgnat, reliant les cités les unes aux autres. Lorsqu'ils s'aventurent à la surface de leur monde, les Lurriens n'utilisent pas de véhicule à répulsion, susceptible de se fracasser contre une paroi rocheuse s'il venait à être pris entre deux vents, mais préfèrent franchir les montagnes à la manière d'alpinistes, avec des crochets et des câbles. Cybot Galactica retint ce fait pour en faire le moyen de locomotion principal du PD lurrien.
  Ce droïde fut en effet doté de mains détachables connectées à l'avant-bras par un câble fin mais résistant, contenu dans une bobine à l'intérieur de l'appendice. Lorsqu'il doit escalader une paroi, le PD lurrien éjecte ses mains, des microfusées situées dans ses poignets lui permettant de lancer et diriger ses mains jusqu'au niveau supérieur d'un obstacle; une fois ses mains agrippées, le moteur à traction de chaque dévideur rembobine le câble, tirant ainsi le droïde jusqu'au sommet désiré.

  Des prototypes des droïdes PD lurrien furent présentés par les représentants de Cybot Galactica aux natifs de Lur, qui furent immédiatement séduits. Sûre de la confiance des Lurriens, Cybot Galactica effectua une première production de milliers d'unités qui sortit accompagnée d'une campagne publicitaire intensive; mais pour les raisons évoquées précédemment, la firme galactique ne put jamais vendre une seule de ces unités aux habitants de Lur, mis en quarantaine car, officiellement, ils représentaient une menace pour l'Ordre Nouveau, alors qu'officieusement, Palpatine voulait contrôler les généticiens lurriens afin qu'ils servent ses sombres projets, notamment dans le cadre de la création d'armes biologiques secrètes.
  Privée de ce marché, Cybot Galactica écoula son stock d'unités déjà produites qu'elle vendit à perte à un grossiste, ce modèle n'attirant pas particulièrement un large public, à part quelques scientifiques. Heureusement, malgré ce coup dur et bas porté par l'Empire, Cybot Galactica continua à tirer des bénéfices de ses autres modèles et passa rapidement à autre chose.

  En ce qui concerne le revendeur en gros à qui la firme vendit ses unités PD lurrien, ce dernier ne fit aucun effort pour commercialiser les droïdes qu'il avait récupéré, et beaucoup d'entre eux passèrent leur vie opérationnelle affectés à un travail bien en dessous de leurs qualifications. Toutefois, il est encore possible de rencontrer ces modèles entre les mains de particuliers, surtout si ces derniers portent un intérêt au domaine de la génétique. C-3PO et R2-D2 rencontrèrent un jour un modèle PD lurrien mémorable, répondant au matricule de PDA6, à bord du vaisseau du scientifique ithorien Zorneth. PDA6 présentait des caractères courants chez un droïde qui n'avait pas subi d'effacement de mémoire depuis longtemps, à savoir une certaine autonomie, ce qui ne l'empêchait pas de servir fidèlement son maître. PDA6 est l'exemple d'un droïde PD lurrien plus chanceux que la majorité de ses confrères, puisque sa banque de données génétiques fut un bon matériel de travail dans les recherches de Zorneth.


Actualités en relation

The Mandalorian : Jon Favreau nous montre un nouveau droïde

Quelques semaines après nous avoir dévoilé une première photo d'un fameux droïde, Jon Favreau, producteur et auteur de The Mandalorian, la première série live-action Star Wars, vient de mettre en ligne une seconde...


[MAJ 3] Star Wars Celebration 2019 : Les invités et les panels annoncés

Mise à jour du 21/03/2019 Ajout des infos concernant le panel The Mandalorian. Mise à jour du 19/03/2019 Ajout des infos concernant le panel Vader Immortal. Mise à jour du 13/03/2019 Ajout de nouveaux invités et des...


Battlefront II : Les ARC Troopers en approche vers la prochaine mise à jour !

Deux semaines après le déploiement de la mise à jour L'Élu, les équipes de DICE commencent à lever le voile sur ce que qu'apportera la prochaine grosse mise à jour pour Battlefront II, et tout particulièrement les nouveaux renforts...


Galaxy of Adventures : En tête-à-tête dans le compacteur à ordure !

Disney vient de mettre en ligne un nouvel épisode de Galaxy of Adventures, la nouvelle minisérie d'animation Star Wars. Ce nouvel épisode s'intéresse une fois encore à l'Étoile de la Mort, et plus précisément à ses...


Star Wars 9 : Rumeurs sur les planètes et environnements du film

Toujours aucun titre à l'horizon pour assoiffer votre soif d'infos concernant l'Episode IX ? Nous partageons votre peine .... Tâchons de la combler ensemble avec les dernières rumeurs à propos du film ! Comme à notre petite habitude, c'est une fois...


Informations encyclopédiques
Droïde Protocolaire PD lurrien
Nom
Droïde Protocolaire PD lurrien
Classe
Protocolaire
Constructeur
Type
Droïde protocolaire et généticien
Fonction
Aide dans la recherche génétique
Taille
1.70 m
Armement
Senseurs auditifs
Photorécepteurs
Bobine de câble
Armure en plastacier
Mains détachables à microfusées

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
36 125


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.