R3-T2


R3 expert dans le domaine des hyperdrives qui fut longtemps la propriété de pirates

  Fabriqué par la compagnie Industrial Automaton, R3-T2 était une unité astromécano de la série R3 qui connut un destin peu enviable. Acquis dans des circonstances inconnues - mais probablement pas très légales - par un groupe de pirates opérant à partir de Tatooine, R3-T2 fut pendant longtemps le souffre-douleur de ses propriétaires, avant de finalement saisir sa chance lors d'une escale sur la planète désertique.

  Profitant d'une occasion inespérée, le petit droïde parvint à fausser compagnie à ses bourreaux et à disparaître dans les rues de Mos Eisley à l'époque de la Bataille de Yavin. Bien qu'il apparaissait comme une unité R3 classique, à l'exception de son dôme, opaque et non transparent et qui fut probablement remplacé par ses anciens propriétaires, R3-T2 possédait des capacités supérieures aux autres droïdes de sa catégorie. Spécialisé dans la programmation liée aux hyperdrives, il était en effet aussi bien expert dans l'art de l'optimisation que du sabotage de ces appareils complexes.
Informations encyclopédiques
R3-T2
Nom
R3-T2
Classe
Unique
Constructeur
Type
Astromécano
Fonction
Réparations et sabotages d'hyperdrives
Taille
0.96 m
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
29 784


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Decipher - Customizable Card Game (CCG)
  • Star Wars Episode IV : Un Nouvel Espoir

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.