Droïde Croupier RH7


Modèle de droîde utilisé dans les grands casinos galactiques

  Apprendre le sabacc est une chose aisée. Le maîtriser est un peu plus délicat, car on doit savoir quand il faut miser, quand se coucher, et quand un adversaire est en train de bluffer; ce sont des dons que l'on peut mettre une vie entière à maîtriser. Ce jeu requiert également des joueurs d'avoir des réflexes rapides et des esprits aiguisés. C'est cette combinaison séduisante de simplicité et de complexité qui a fait du sabacc le passe-temps le plus populaire de la galaxie.

  Mais comme dans tous les jeux, il existe deux catégories de joueurs : les honnêtes et les tricheurs. Les droïdes croupiers ont été spécifiquement conçus pour contrer ce deuxième genre d'individu car, avant que l'on utilise ces machines, des méthodes complexes d'escroquerie générèrent des pertes de plusieurs millions de crédits à certains établissements.

  En effet, les tricheurs, qui ont une pratique du sabacc parfaitement maîtrisée, aiment à distribuer les cartes et peuvent facilement tromper un croupier organique. Par voie de conséquence, les établissements de jeux préfèrent utiliser des droïdes, même si certains casinos conservent encore des croupiers organiques pour leur "touche personnelle", car les machines présentent plusieurs avantages pour le casino :

  Ils sont intègres car étant programmés pour faire respecter les règles du jeu, et ne sont nullement affectés par la Force au cas où un Jedi, ou tout utilisateur de la Force moins scrupuleux, tenterait un tour de suggestion mentale, sauf dans certains cas particuliers.
  Ils sont également meilleur marché car n'exigeant pas un salaire à l'heure, ce qui permet au casino d'augmenter ses bénéfices.
  Enfin, grâce à des photorécepteurs ultra-rapides et à des processeurs sophistiqués, ils gardent les traces de chaque carte échangée et jouée au cours de la partie, ce qui fait d'eux des experts dans le repérage des tricheurs.

  Le modèle le plus répandu de droïde croupier est le RH7 CardShark de LeisureMech Enterprises, que l'on retrouve de la Bordure Extérieure jusqu'au Noyau, de Tatooine à Coruscant dans le quartier du Joyau de Cristal, l'un des bouges les plus sordides de la ville-planète. Mais s'ils sont employés dans les établissements de jeu populaires, on ne retrouve pas ces modèles de droïdes croupiers dans les établissements luxueux tels que le Casino de la Cité des Nuages, fréquentés (ou dirigés) par des joueurs comme Lando Calrissian, car jugés trop frustes de part leurs manières pour des clients raffinés. En effet le RH7 était réputé, une fois qu'il avait détecté un escroc, pour avoir des méthodes très rudes mais efficaces pour se débarrasser de celui-ci.

  La structure du RH7 CardShark était conçue pour être attachée au plafond, directement au-dessus de la table de jeu. L'unité centrale d'interface du droïde croupier, placée au centre de la base métallique en forme de soucoupe, était reliée à cette dernière par un vérin télescopique, ce qui offrait au droïde la possibilité de descendre, jusqu'à atteindre une extension maximale de 1.50 mètre, au niveau du visage des joueurs et de tourner sur 360 degrés lorsqu'il était activé.
  La programmation du RH7 comprenait les règles de milliers de jeux, mais le sabacc restait le plus apprécié des clients du casino. Pour cela, il fut doté d'un orifice dans son unité centrale, qui faisait office de tête, où les jeux de cartes de sabacc étaient stockés; deux bras manipulateurs d'une grande dextérité battaient les cartes et les distribuaient aux participants.

Droïde Croupier RH7


  Avant qu'une partie commence, le synthétiseur vocal du droïde édictait les règles de la maison et les variantes de sabacc qui pouvaient être jouées (le Standard de Bespin, le Préféré de l'Impératrice Téta, etc.). le RH7 distribuait ensuite les cartes et engageait le premier tour des paris des joueurs.
  Au cours de la partie, une unité émettrice interne au droïde envoyait des pulsations électromagnétiques qui provoquaient, sur toutes les cartes non placées sur la table d'interférence, des fluctuations aléatoires de valeurs, ce qui rendait le sabacc excitant.
  Six photorécepteurs placés à équidistance sur la soucoupe gardaient un oeil attentif sur les participants, notamment leurs mains. En cas de triche de la part d'un joueur, l'utilisation d'une carte truquée par exemple, deux grandes pinces hydrauliques se dépliaient de la base du RH7, empoignaient l'escroc par les épaules et l'éjectaient de la table de jeu par n'importe quel moyen sans aucune délicatesse.

  Lors des parties de sabacc, les enjeux étaient très élevés, des sommes astronomiques, des vaisseaux, et même des planètes étaient pariés, ce qui faisait que les parties tournaient facilement à la violence. Le RH7 fut donc également conçu pour éjecter les individus au comportement agressif.
  Mais les joueurs qui souhaitent absolument gagner par n'importe quel moyen ne sont pas, en général, les personnes les plus coopératives. En conséquence, le droïde croupier fut équipé d'aiguillons électriques paralysants, délivrant chacun une décharge modérée, afin de tenir un mauvais perdant loin de la table de jeu et des autres clients, et de protéger le droïde d'une tentative éventuelle d'attaque sur son système.
  Un émetteur radio avertissait la sécurité du casino du problème, le droïde pouvant même utiliser ses pinces pour retenir l'élément perturbateur jusqu'à ce que la direction du casino vienne l'interroger, et que les videurs le mettent à la porte.

  Le droïde croupier RH7 se révèle être donc le meilleur atout d'un établissement de jeux pour contrer les escrocs et ainsi économiser des millions de crédits. Mais certains propriétaires de casinos peu scrupuleux décidèrent de détourner l'utilisation première du droïde pour leur propre profit : en effet, le droïde pouvait être programmé à l'occasion pour faire perdre les parieurs et optimiser les gains du casino, à l'instar de certains croupiers organiques.
  Certains des joueurs les plus cyniques savent très bien que les casinos peuvent programmer leurs droïdes pour ce genre de tâches et le proclament haut et fort, mais cette affirmation n'est restée qu'au stade de rumeur... par chance pour les directeurs de casinos.
  Mais en s'adonnant régulièrement à cette pratique, les propriétaires des établissements jouent un jeu risqué, car si les RH7 sont capables de maîtriser un client désarmé trop agité, ils ne peuvent rien faire contre un agitateur armé d'un blaster de type DL-44, capable de mettre le droïde hors-service définitivement, et les droïdes croupiers sont très chers à remplacer.


Actualités en relation

Star Wars VIII : Diffusion d'une vidéo des coulisses centrée sur les droïdes

Il ne vous a sans doute pas échappé que nous approchons à grand pas de la sortie des Derniers Jedi ! Eh bien il semble que cela n'a pas non plus échappé à Lucasfilm qui, après nous avoir montré l'entraînement...


Exposition Star Wars and the Power of Costume

Si vous passez par les Etats-Unis et plus précisément par la Floride, sachez qu'il vous sera possible de voir actuellement, et ce jusqu'au 1er avril 2018, l'exposition Star Wars and the Power of Costume au...


HoloNet : 20 nouvelles fiches vaisseaux rejoignent l'encyclopédie

Si vous avez un peu suivi ce qui a pu se dire sur les différents réseaux de l'HoloNet, ce nouveau pack de fiches ne vous surprendra pas. Pour les autres, le bruit courait qu'un pack sur les...


LEGO Star Wars : Fuite de l'intégralité des visuels HD des sets Solo

Nous vous en parlions il y a quelques jours, des visuels issus d'un catalogue interne à LEGO concernant les nouveautés du printemps 2018, notamment les sets de Solo : A Star Wars Story, avaient fuité, avec assez peu de détails...


C-3PO fait son retour pour terminer 2017

J'espère que vous avez terminé la lecture du pack de Noël, parce que, bien que 2017 ait été très fournie avec notamment l'arrivée de 4 rédacteurs dans la section Encyclopédie et le cap...





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Droïde Croupier RH7
Nom
Droïde Croupier RH7
Classe
Utilitaire
Constructeur
Type
Droïde croupier
Fonction
Gestion du jeu
Taille
1.50 m
Armement
Émetteur de changement de valeur de cartes
Bouche de stockage des cartes
2 bras distributeurs
2 pinces d'éjection
6 photorécepteurs de surveillance
Aiguillons paralysants dépliables
Affiliation
Casinos galactiques

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
34 634


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.