Skakoan


Espèce humanoïde très évoluée, originaire de la planète Skako

  Les Skakoans sont des humanoïdes bipèdes natifs de la planète Skako, un monde-mégalopole situé dans le Noyau, et comparable à Coruscant en termes de taille et de population, sans toutefois en avoir les charmes et l'architecture, et encore moins l'importance politique.

  Leur planète subissant une pression atmosphérique très dense, les Skakoans ont l'habitude de porter des combinaisons intégrales pressurisées, qui laissent apparaître bien peu de leur apparence physique. Rares sont donc les étrangers à savoir à quoi ressemble ces individus.
  Sous leur armure, les Skakoans ressemblent beaucoup à des Humains, avec une peau très pâle tirant sur les tons blanc-gris. Leur visage comporte une paire d'yeux de couleur sombre, un nez plat et une bouche ne comportant absolument aucune dentition.
  Les Skakoans mesurent en moyenne entre 1.4 et 2.1 mètres, quel que soit leur sexe.
  
  Les individus de cette espèce sont des êtres distants et réservés, et possèdent un sens de la survie exacerbé, probablement en raison des conditions atmosphériques difficiles. Peu d'entre eux quittent néanmoins leur planète au cours de leur vie. Les rares qui tentent l'aventure trouvent facilement des postes d'ingénieurs en raison de leurs grandes capacités techniques et intellectuelles.
  
  L'armure environnementale que porte tout Skakoan constitue un complément efficace à leur état d'esprit : elle leur permet, en plus de survivre aux pressions sur leur monde, de cacher leurs émotions et d'accroître le côté mystérieux de leur espèce. Les Skakoans jouent beaucoup de leur apparence extérieure et de l'influence que celle-ci peut avoir sur les autres espèces. Ils accentuent même artificiellement cette impression, en modifiant leur timbre vocal par l'intermédiaire d'un synthétiseur vocal qui déforme volontairement le son de leur voix, leur donnant une consonance métallique et artificielle inquiétante.
  
  Bien que la plupart des Skakoans parlent le basic, ce peuple possède son propre langage, que peu d'autres espèces sont d'ailleurs à même de comprendre. Il s'agit en effet d'une sorte de langage machine très complexe, ressemblant un peu au bocce, avec des traces de Binaire. Ce langage est si compliqué que sa version écrite est souvent confondue par les non-Skakoans avec des schémas techniques ou des diagrammes de circuits électroniques.
  
  La civilisation skakoanne possède un niveau technologique très élevé, et est spécialisée dans l'électronique de précision et la conception de vaisseaux stellaires. De manière générale, Skako est un lieu de haute technologie, parsemé d'usines modernes et de laboratoires de recherche scientifique.
  
  Sous l'Ancienne République, les Skakoans forment le groupe d'intérêt le plus influent du Techno-Syndicat, un consortium d'envergure galactique composé de nombreuses mégacorporations, si important qu'il dispose en son temps d'une délégation permanente au Sénat Galactique de Coruscant.
  
Skakoan


  Le Techo-Syndicat est resté célèbre dans l'Histoire pour avoir apporté son soutien sans failles au mouvement séparatiste du Comte Dooku, par l'entremise de son dirigeant de l'époque, le Skakoan Wat Tambor. A la suite de l'adhésion du Techno-Syndicat au mouvement anti-républicain, ses représentants au Sénat furent renvoyés et Skako fit sécession de la République.
  
  Les Skakoans occupèrent une grande place dans les succès que remporta le Techno-Syndicat, mais la défaite des Séparatistes lors de la Guerre des Clones affaiblit considérablement l'organisation. Avec l'avènement de l'Empire, plusieurs groupes ayant participé au récent conflit, et pour la plupart dirigés par des non-humains, comme la Guilde du Commerce ou la Fédération du Commerce, subirent de plein fouet la politique pro-humaine de l'Ordre Nouveau.
  Progressivement, les Skakoans furent écartés de la direction du Techno-Syndicat au profit d'administrateurs humains soutenant le régime dictatorial de Palpatine.
  
  Face à la machine impériale, les Skakoans ne purent qu'observer, impuissants, le démantèlement de leur organisation jadis puissante, et l'intégration de ses principales compagnies dans le giron impérial, au premier rang desquelles les Ateliers Baktoid, les Chantiers Hoersch-Kessel Drive ou encore la société des Armements Balmorans. Ces sociétés prospères furent promptement intégrées à la machine de guerre impériale, leur gestion étant confiée à des hauts responsables du nouveau régime.
  
  Tous ces évènements amenèrent les Skakoans à se replier sur eux-même, et un profond sentiment anti-humain s'insinua dans leur société. Un sentiment si vivace que même la défaite de l'Empire et l'instauration de la Nouvelle République ne purent mettre à bas. Les relations entre les Skakoans et le reste de la galaxie, notamment les Humains, ne s'améliorèrent que peu, les premiers gardant la plupart de leurs technologies pour leur propre usage.
  
  Peu à peu les Skakoans furent considérés comme trop xénophobes pour participer à des relations commerciales valables, et Skako cessa définitivement d'être une grande place d'échange technologique, toutes les innovations restant dans un strict cadre local.
Informations encyclopédiques
Skakoan
Nom
Skakoan
Type
Espèce intelligente
Origines

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
09/10/2019

Nombre de lectures
28 859


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Skakoan" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.