Ssi-Ruuk


Les Ssi-Ruuk forment une espèce reptilienne agressive originaire de la planète Lwhekk, dans les Régions Inconnues

  Originaires de la planète Lwhekk, dans les Régions Inconnues, les Ssi-Ruuk sont des reptiles intelligents à sang froid, dont le corps est recouvert d'écailles. Leur corps caractéristique de l'espèce reptilienne comporte deux bras et deux jambes terminés chacun par trois puissantes griffes rétractiles, et une queue pouvant servir de massue lors des combats rapprochés.

  Le langage complexe des Ssi-Ruuk se base sur de rapides successions de sifflements et de chuintements, ce qui leur a valu le surnom de "flutties". Nombre de syllabes dans ce langage très particuliers sont d'ailleurs tout simplement inaudibles pour une oreille humaine.

  Ces créatures à l'aspect peu engageant possèdent entre autre une langue très sensible qui ne cesse de sortir de leur grand bouche pour évaluer l'environnement, odeurs et phéronomes. Les Ssi-Ruuk possèdent également une excellente vision, reposant sur un jeu de trois paupières, ce qui leur permet d'ajuster très rapidement leur vision aux changements brusques de luminosité. Mais c'est avant tout leur langue qui leur sert d'organe de repérage, davantage que leurs yeux. Grâce à elle, ils sont capables de détecter les changements d'humeur chez leur interlocuteur, ce qui rend le mensonge très difficile en face d'un Ssi-Ruuk.

  La culture Ssi-ruuvi trouve l'idée d'habillement assez étrange, et par conséquent les représentants de cette espèce ne portent en tout et pour tout que les équipements minimum dont ils ont besoin, le plus généralement dans une petite ceinture qui laisse leur corps écailleux visible.
  Ces écailles sont d'ailleurs le principal moyen de défense des Ssi-Ruuk, et on estime qu'un tir de blaster pourrait facilement ricocher dessus s'il n'était pas tiré à bout portant et de face. Le résultat d'un tir manqué ne laisserait qu'une infime trace de brûlure et n'occasionnerait aucune blessure importante, ce qui là encore donne un avantage certain dans les combats rapprochés.

Ssi-Ruuk


  La société ssi-ruuvi est basée sur un strict système de castes, le pouvoir politique, militaire et religieux dépendant simplement de la couleur des écailles. Chaque Ssi-Ruuk possède en effet une seule couleur dominante, mais il existe plusieurs variantes de couleurs chez les représentants de cette espèce. Les mariages entre deux Ssi-Ruuk de différente couleur sont bien évidemment interdits, ce qui garantit la pérennité du système. Les castes se répartissent comme suivant :

  - Le clan des Ssi-Ruuk bleus est la caste la plus haute dans la hiérarchie ssi-ruuvi, et possède l'essentiel du pouvoir politique sur Lwhekk et les colonies. Les Bleus sont en général des créatures très hautaines envers les autres castes, et sont également très ambitieux. Ce sont également les Bleus qui dirigent les forces militaires.

  - Les Ssi-Ruuk dorés représentent la caste religieuse. Ils disposent d'un pouvoir important en ceci que les Ssi-Ruuk sont dans leur ensemble une espèce très croyante et superstitieuse. Ainsi, la croyance ssi-ruuvi veut que l'esprit survive à la mort du corps uniquement si celle-ci est survenue sur une terre consacrée par les prêtres. Lors des invasions sur d'autres mondes que Lwhekk, et si la planète ciblée n'a pas pu être consacrée, les Ssi-Ruuk peuvent ainsi se montrer particulièrement prudents, voire carrément peureux, et lancer à l'assaut uniquement des vaisseaux droïdes. Inversement, consacrer une cible annihile toutes les barrières religieuses et déclenche un torrent de violence.
  Parmi les Ssi-Ruuk dorés sont choisis les membres du Conclave, qui est l'organe de direction du pouvoir spirituel sur Lwhekk.

  - Les Ssi-Ruuk rouges sont les militaires. Leur nature prédatrice plus développée que chez leurs congénères, ainsi que leur meilleure condition physique, les distinguent clairement des autres castes. Les Ssi-Ruuk rouges sont considérés comme plus violents et plus forts que tous les autres Ssi-Ruuk, et sont impitoyables au combat... pour peu que le champ de bataille ait été consacré par les prêtres.

  - La dernière caste faisant encore l'objet d'une certaine considération est celle des Ssi-Ruuk verts. Les représentants de cette caste sont de loin les plus nombreux parmi la population ssi-ruuvi, mais malgré leur écrasante majorité aucun d'entre eux n'a jamais pu accéder à une quelconque position de pouvoir, que ce soit dans le secteur politique, militaire ou religieux. Les verts sont largement tenus à l'écart par les castes plus élevées, qui craignent leur grand nombre.

  - Les Ssi-Ruuk bruns sont considérés comme des parias et sont rejetés par toutes les autres castes. Résultat de l'union interdite de deux Ssi-Ruuk de castes différentes, les bruns font l'objet d'une large discrimination et ne participent à la vie sociale ssi-ruuvi. La plupart du temps les nouveaux-nés de couleur brune sont même mis à mort dès la naissance. Ceux qui sont épargnés sont de toute façon voués à une vie pauvre et sans espoir d'évolution.

  - Enfin les Ssi-Ruuk noirs, qui sont une exception parmi la population ssi-ruuvi. Leur très grande rareté fait parfois que leur existence est considérée comme une légende parmi la plupart des autres Ssi-Ruuk. Cependant, s'ils sont très peu nombreux, les Ssi-Ruuk noirs existent bel et bien, et on suppose que leur couleur d'écailles est le résultat d'une anomalie génétique très ancienne.
  Les enfants ssi-ruuvi qui naissent avec des écailles noires sont immédiatement enlevés à leurs parents et sont élevés par l'Etat pour subir un entraînement intensif. Leur couleur et leur rareté les destinent par la suite à devenir des assassins ou des gardes du corps pour l'élite, c'est-à-dire généralement les représentants les plus élevés des trois castes les plus importantes.

  Selon une légende ssi-ruuvi, il naîtra un jour un enfant connu sous le nom de Keeramak, dont les écailles seront de toutes les couleurs existantes. La naissance de ce personnage signifiera la fin du système de castes, et permettra aux plus faibles castes d'accéder au rang qu'elles méritent, et de régner enfin sur le peuple ssi-ruuvi. Un tel enfant vit le jour peu avant l'invasion de la galaxie par les Yuuzhan Vong.

  Au-dessus de toute les castes se trouve le Shreeftut, qui est le dirigeant suprême de tous les Ssi-Ruuk et de l'Imperium ssi-ruuvi. Il ne peut recevoir d'ordres de personne et commande à toutes les castes, quelle que soit leur puissance. Il est conseillé dans sa politique par le Conseil des Anciens pour toutes les questions d'ordre gouvernemental, et par le Conclave pour toutes les choses touchant à la religion et à la philosophie.

  Les Ssi-Ruuk sont par nature une espèce très xénophobe, et les autres espèces leur inspirent un certain dégoût. Ils sont également très expansionnistes et leur nature violente les poussa très tôt dans leur histoire à développer une flotte de vaisseaux de guerre pour aller conquérir les mondes voisins. A leur apogée, les Ssi-Ruuk possèdent une flotte composée des vaisseaux suivants :
  - Vaisseau de débarquement de classe D'kee
  - Cannonière d'escorte de classe Fw'sen
  - Vaisseau-usine de classe Lwhekk
  - Croiseur d'assaut planétaire de classe Sh'ner
  - Croiseur de combat de classe Shree
  - Chasseur-droïde Swarm
  - Croiseur léger de classe Wurrif

  La technologie Ssi-Ruuk est similaire à celle des autres cultures proches du même niveau, à deux exceptions près :

  - les écrans déflecteurs des vaisseaux ssi-rruvi sont d'excellente qualité, et fournissent une protection plus importante que leurs homologues des autres espèces, pour une moindre quantité d'énergie requise. En pratique la plupart des vaisseaux ssi-ruuvi, malgré une taille relativement peu importante et un armement moyen, sont en général des adversaires redoutables sur un champ de bataille car il très difficile d'en venir à bout.

  - le procédé connu sous le nom de technition est de loin la technologie la plus étrange - et la plus horrible - développée par les savants de Lwhekk. En effet, ce procédé consiste à retirer d'un être vivant son énergie vitale pour stocker celle-ci dans un organisme artificiel, du droïde ouvrier au vaisseau de combat.
  Grâce à cette technique, les Ssi-Ruuk économisent de coûteux générateurs d'énergie et le carburant nécessaire au fonctionnement des appareils électroniques. L'aspect le plus discutable éthiquement étant que la personne soumise à la technition meurt obligatoirement dans le mécanisme.
  Par conséquent, une fois que l'on sait comment marchent leurs navires il est aisé de comprendre pourquoi les Ssi-Ruuk plébiscitent les armes non léthales sur le champ de batailles, leur but étant de faire un maximum de prisonniers. Dans l'espace, les vaisseaux sont surtout équipés de batteries ioniques et de rayons tracteurs qui leur permettent de compléter leurs réserves d'énergie.

  Lorsque l'Empire découvrit l'existence des Ssi-Ruuk, l'Empereur Palpatine fut extrêmement intéressé par leur technologie et il passa avec le Shreeftut un juteux marché : en échange de leur coopération et de certaines technologies, Palpatine proposa de livrer quantité de prisonniers humains - les sujets les plus intéressants en terme de rendement pour la technition. Dans une galaxie riche de milliards d'individus, dont certains étaient en plus des rebelles à l'Ordre Nouveau, la source d'énergie ne serait jamais tarie...

  Ce marché pour le moins discutable fut mis en pratique peu avant la bataille d'Endor. Palpatine, prévoyant un écrasant triomphe de ses troupes, et du même coup l'extermination de l'Alliance Rebelle - et donc un afflux massif de prisonniers - envoya un message sur Lwhekk afin que les Ssi-Ruuk se tiennent prêts à honorer leur part du marché.
  Malheureusement pour Palpatine la bataille d'Endor fut une large défaite impériale, et son bras droit, Dark Vador, se retourna contre son maître et le tua. La mort de l'Empereur ne passa pas inaperçue pour tout le monde, puisqu'un jeune humain prisonnier des Ssi-Ruuk, Dev Sibwarra, ressentit la mort du Maître Sith dans la Force. Lorsque ses maîtres apprirent cet évènement, le "partenariat" prit fin et les Ssi-Ruuk lancèrent un assaut sur la position humaine la plus proche : la planète Bakura, contrôlée par l'Empire. L'attaque, menée par Sh'tk'ith, à la tête d'une petite flottille de croiseurs et de chasseurs-droïdes de classe Swarm, prit tout le monde par surprise et nombreuses furent les pertes avant que le gouvernement local de Bakura ne fasse appel aux forces impériales d'Endor.

  Le droïde-sonde envoyé pour appeler à l'aide ne tomba évidemment pas entre les mains de la flotte impériale, qui s'était repliée du secteur la veille après sa cuisante défaite. Mais le message fut pris très au sérieux par l'Alliance qui détacha un petit groupe de combat pour aider les Impériaux, commandé par Luke Skywalker. Les deux forces conjointes parvinrent au prix de lourdes pertes à mettre en déroute les Ssi-Ruuk, qui se replièrent dans leur espace. Personne n'entendit plus parler de cette espèce pendant de nombreuses années ...
  
  Quelques temps après, le peuple P'w'eck, qui vivait depuis toujours sur la domination des Ssi-Ruuk, se rebella contre ses anciens maîtres et prit le pouvoir sur Lwhekk et les colonies ssi-ruuvi environnantes. Les deux peuples coexistèrent tranquillement jusqu'à l'arrivée des Yuuzhan Vong. Après avoir conquis Coruscant, les extragalactiques profitèrent d'une pause dans la guerre contre la Nouvelle République pour consolider leurs bases et s'implanter dans les Régions Inconnues. Lors de cette opération ils conquirent Lwhekk et infiltrèrent les principaux organismes de contrôle du gouvernement.
  Dans leur lancée, les Yuuzhan Vong se servirent du Keeramak comme d'un pantin pour ordonner la consécration de Bakura, et lancer les troupes ssi-ruuvi afin d'affaiblir les défenses de la planète avant leur assaut. Leur plan fut heureusement découvert à temps par le Mouvement d'Emancipation P'w'eck, et Lwohtin, le leader de ce groupement, prit la responsabilité de tuer ce que sa légende décrivait comme un messie.
  Le corps du Keeramak fut ensuite rapatrié sur Lwhekk avec l'espoir d'apaiser le Conclave ssi-ruuvi et le Conseil des Anciens.


Actualités en relation

Delcourt : Sortie de Star Wars Classic - Tome 8

Sortie aujourd'hui même de Star Wars Classic - Tome 8, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 06/06/2018. Description officielle : Ces récits se situent juste avant, pendant et juste après...


[MAJ] Le prochain spin-off centré sur le jeune Lando Calrissian ?

Mise à jour du 16/05/2018 Première a mis à jour son article. Lucasfilm leur aurait fait savoir qu'il s'agissait d'un malentendu entre leur journaliste et Kathleen Kennedy. Point de spin-off sur Lando à l'horizon immédiat...


Star Wars Resistance : Un premier trailer dévoilé !

On attendait des nouvelles de Star Wars Resistance depuis la petite fuite du mois dernier, c'est désormais chose faite : Disney et Lucasfilm viennent en effet de mettre en ligne un premier trailer pour la prochaine série d'animation...


Etoiles Perdues : Traduction amateur de l'adaptation manga

Il y a bien longtemps, dans une galaxie pas si lointaine que ça, était adapté le roman Etoiles Perdues de Claudia Gray en version.... Manga ! Et oui, après les adaptations des films, c'est au tour des romans d'être...


Des Mandaloriens et un budget à la Game of Thrones pour la série Star Wars

En cette période caniculaire à faire suer les Tuskens de Tatooine, voilà qu'il nous arrive quelques infos toutes fraîches concernant la série live-action Star Wars ! Tout d'abord, le New York Times a pu mettre la main...


Informations encyclopédiques
Ssi-Ruuk
Nom
Ssi-Ruuk
Type
Espèce intelligente
Origines
Production de Véhicules & Vaisseaux
Production de Technologies

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
43 823


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 16 : L'Hérétique de la Force II : Les Réfugiés
  • The Essential Guide to Alien Species
  • The Essential Guide to Planets and Moons
  • The Essential Guide to Vehicles and Vessels
  • The Essential Guide to Weapons and Technology
  • The New Essential Chronology
  • Trêve à Bakura
  • WOTC - Alien Anthology

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.