Tchuukthai


Espèce intelligente ressemblant à de féroces prédateurs

  Pendant des siècles et des siècles sous l'Ancienne République, les Tchuukthai ne furent considérés que comme des animaux sauvages exotiques. Leur apparence massive et effrayante, ainsi que leur langage à base de grognements, le tchuukthse, perpétua pendant longtemps l'apparence d'une espèce purement animale, sans aucune forme d'intelligence particulière.

  Extérieurement les Tchuukthai sont en effet très impressionnants : quadrupèdes, dotés d'une peau très épaisse et résistante, et d'une armure osseuse sur la tête et les organes vitaux, ils peuvent faire jusqu'à deux mètres de haut et trois de long. Afin d'impressionner davantage les individus trop curieux, ils peuvent même se tenir debout sur leurs deux pattes arrières.

  Malgré leur apparence assez imposante et agressive, les Tchuukthai sont en fait des créatures pacifiques et contemplatives, qui se plaisent à méditer et à philosopher. Certains préfèrent la solitude, et d'autres apprécient au contraire le contact, même avec d'autres espèces. En fonction de leur caractère, les Tchuukthai peuvent être soit ennuyés, soit amusés par la réaction des autres espèces face à leur apparence et leur taille imposante. En général ils rejettent toute idée de conflit et ne se battent jamais gratuitement. Ils constituent en revanche de formidables adversaires quand ils sont acculés au combat, et peuvent faire preuve d'une force impressionnante.

  Au fil des siècles, les Tchuukthai reçurent plusieurs fois la visite d'explorateurs sur leur planète, mais la plupart du temps les étrangers se gardèrent bien des "féroces animaux". Les plus téméraires, qui désiraient ardemment étudier ces créatures, furent reçus par des grognements et des signes de férocité trop significatifs pour oser aller plus loin.

  Pendant longtemps les Tchuukthai demeurèrent ainsi des bêtes sauvages pour le commun des mortels, jusqu'à l'arrivée sur leur planète d'un Maître Jedi, environ 4.000 années avant la bataille de Yavin. Ce dernier, dont le nom fut oublié par l'histoire, se lia d'amitié avec un représentant de cette espèce nommé Thon, et lui apprit tout ce qu'il y avait à savoir sur la galaxie dans laquelle ils se trouvaient. Thon fut très intéressé par toutes ces histoires, mais en même temps il était très inquiet de ce qu'il pourrait advenir de son peuple s'il quittait sa planète, et donc s'il révélait la vraie nature des Tchuukthai au reste de la galaxie. Pour le rassurer, le Maître Jedi lui promit que leur secret serait bien gardé, puis il proposa à Thon de l'initier aux voies de la Force et de l'entraîner, car le Tchuukthai possédait un fort potentiel. Après plusieurs années de rude entraînement, il devint le Maître Jedi Thon, d'Ambria, et l'un des plus puissants représentants de l'Ordre de son époque.

  Pendant des siècles Thon fut le seul Tchuukthai à avoir quitté sa planète. Leur secret était soigneusement gardé par l'Ordre Jedi et personne n'apprit la vraie nature de cette espèce. Rares furent par la suite les candidats au départ, et l'existence même des Tchuukthai était encore considérée comme pure légende par la plupart des gens du temps de la Nouvelle République.
Informations encyclopédiques
Tchuukthai
Nom
Tchuukthai
Type
Espèce intelligente

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
25 528


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.