Massacre de Mustafar [-19]


Massacre perpétré par Dark Vador et qui mit fin à la Guerre des Clones

Continuité : Legends


  Peu de temps après le retour du Général Grievous sur sa base d'Utapau, ce dernier envoya immédiatement les dignitaires du Commandement Séparatiste, aussi dénommé Conseil de la Confédération des Systèmes Indépendants, sur le bastion secret de Mustafar. De vastes bunkers avaient été aménagés sur la planète, et constituaient une forteresse sophistiquée considérée comme étant imprenable. Mais ce soudain changement de QG ne plut pas vraiment aux divers leaders séparatistes, notamment au vice-roi Nute Gunray, qui demanda de plus amples explications au général cyborg avant de se plaindre de ses récents échecs stratégiques.  Mais avec ou sans la coopération de Gunray, le résultat restait le même, et le Conseil fut rapidement muté sur Mustafar pour garantir son entière "protection" face aux armées de la République.


I. Le piège :

  À l'image de la traîtrise Sith, ce déménagement a été ordonné par Dark Sidious, alias Palpatine, tandis que le Général Grievous dut rester sur Utapau dans l'optique de se préparer face à l'arrivée d'une force républicaine, cette dernière ayant été menée par le Maître Jedi Obi-Wan Kenobi. Après la mort du chef des armées droïdes suite à un duel épique contre le Jedi, les deux figures de proues du mouvement séparatiste ne furent plus, le Comte Dooku ayant été tué lors de l'assaut de Coruscant, et le Commandement Séparatiste se retrouvait désormais à la merci des griffes de l'infâme Seigneur Noir des Sith. Sidious promit aux leaders séparatistes, ou plutôt leur fit croire, à tous une paix rapide avec la République Galactique afin de mettre un terme à une guerre qui ne leur avait déjà que trop coûté. Mais pour le futur Empereur, cette promesse serait revenue à légitimer en quelque sorte leur pouvoir et se résoudre à accepter leur domination sur de nombreux systèmes stellaires en tant qu'entité politique et économique.

  Le partage ne faisant pas partie de la philosophie Sith, Palpatine voulant régner sur toute la galaxie, et comme il était déjà prévu au départ que Dooku se débarrasse de ses alliés de la Confédération, l'Empereur décida d'employer pour cette tâche son nouveau serviteur : Dark Vador. Celui-ci venait juste d'achever la pacification du Temple Jedi sur Coruscant, avec l'aide de la 501e Légion et devait se rendre, suite à ce massacre et selon la volonté de Palpatine, sur le monde volcanique de Mustafar pour "s'occuper" des aristocrates confédérés. Alors que le code de désactivation des droïdes a été transmis dans toute la galaxie par le Commandement Séparatiste, et que la plupart des guerriers mécaniques s'éteignirent silencieusement et définitivement, Palpatine félicita Nute Gunray et les autres leaders pour cette action via une transmission holographique, action qui devait permettre de mettre fin à la guerre et d'acheminer la galaxie vers une période de paix et de prospérité. Le Seigneur Noir les prévint également de l'arrivée de son nouvel apprenti qui devait prendre soin de la Confédération, promettant aussi un cadeau à la hauteur des attentes des chefs séparatistes.

  Dark Vador arriva sans grande peine sur Mustafar à bord d'un intercepteur Jedi Actis Eta-2, les défenses automatiques du complexe défensif ne le considérant pas comme un ennemi, et il se posa tel une ombre sur une plate-forme proche des bunkers. Une fois à l'intérieur des fortifications, et plus précisément à l'intérieur du centre de commandement, Vador referma toutes les portes anti-explosion à la surprise des Séparatistes, et fit également exploser leurs commandes de contrôle à l'aide de la Force. Le massacre pouvait commencer. San Hill, s'étant montré trop hâtif à souhaiter personnellement la bienvenue au seigneur Vador, fut le premier à tomber sous la lame du renégat Anakin Skywalker, ses trois cœurs ayant été transpercés en un seul et unique coup de sabre laser. C'est à partir de ce moment-là que les autres leaders comprirent qu'ils ont été trahis par le seigneur Sidious et pris au piège dans les bunkers de Mustafar.

Massacre de Mustafar [-19]


  Ni les droïdes de combats de la Fédération du Commerce, ni les gardes neimoidiens affectés à leur protection, ne purent empêcher Skywalker d'accomplir aveuglément sa sombre mission. L'archiduc Poggle le Bref fut tranché en deux, Shu Mai, en pleurs au pieds de l'élève Sith, fut prestement décapitée, Po Nudo et les autres dignitaires neimoidiens et aqualish ne restèrent pas en vie plus longtemps. Après avoir défoncé la porte de la salle de conférences où s'étaient réfugiés les derniers survivants, l'assassin Sith s'empressa d'occir le conseiller Rune Haako, mettant ainsi fin à ses plaintes, décapita l'implorant Wat Tambor, puis se débarrassa du vice-roi Gunray en dernier, malgré une tentative de raisonnement de la part de ce dernier.


II. Conséquences :

  Cet acte, aussi lâche et machiavélique que l'Ordre 66, mit officiellement fin à la Guerre des Clones, bien que des poches de résistance séparatistes subsistèrent encore pendant quelques temps, tel que le mouvement du Géonosien Gizor Dellso. En résumé, la Confédération des Systèmes Indépendants n'existait plus, ses leaders tous morts sans exception, et son armée droïde désactivée pour de bon. Dark Vador, obéissant en bon apprenti de Sidious, envoya un message de reddition sans condition à tous les vaisseaux amiraux droïdes disséminés à travers la galaxie. Par la suite, les droïdes, les véhicules et les navires stellaires séparatistes, constituant de nombreuses prises de guerre, furent envoyés à la casse sans autre forme de procès, tandis que les cartels commerciaux et financiers confédérés furent méthodiquement démantelés. Pour Palpatine, cette nouvelle permit de contrebalancer les effets néfastes minimes et probables engendrés par la proclamation de l'Empire Galactique devant le Sénat, autrement dit d'apaiser les esprits révoltés des sénateurs trop naïfs. Mais plus important que tout, cet acte de cruauté renforça le lien du Côté Obscur entre Palpatine et son nouvel apprenti, qui a tué sans remords et sans hésitation pour "restaurer la paix et la justice dans la galaxie".


Actualités en relation

Vader Immortal | Le jeu est désormais disponible sur PlayStation VR

Le jeu Star Wars en réalité virtuelle Vader Immortal est disponible à partir d'aujourd'hui sur PlayStation VR dans une version intégrale, après avoir été quelque temps une réservé en exclusivité aux systèmes Oculus. Le titre...


HoloNet | Critique de la novélisation de l'Episode IX

Paru le 4 juin 2020 chez Outre Fleuve, la novélisation de l'Episode IX, intitulé L'Ascension de Skywalker, est écrit par Rae Carson, que l'on connaît déjà pour son roman Morts ou vifs. Pour accompagner le...


The Clone Wars | Le bilan de la rédaction

La septième et dernière saison de The Clone Wars s'étant achevée lundi dernier, il est temps pour ceux qui, au sein de la rédaction de Star Wars HoloNet, ont suivi l'aventure, d'en faire le...


Informations encyclopédiques
Massacre de Mustafar [-19]
Nom
Massacre de Mustafar [-19]
Classe
Evènement important
Date
-19
Lieu
Acteurs
Conséquences
Dislocation de la Confédération des Systèmes Indépendants
Fin de la Guerre des Clones

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
09/10/2019

Nombre de lectures
28 484


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.