Opération Knightfall [-19]


L'opération Knightfall est le nom de l'attaque qui fut menée par Vador et la 501ème Légion pour éliminer les Jedi de Coruscant, à la fin de la Guerre des Clones, dans le but d'assoir la suprématie de Dark Sidious

  Peu de temps après la tentative d'arrestation du Chancelier Suprême de la République, ce dernier enclencha un mécanisme resté en sommeil depuis longtemps, et dont personne ne soupçonnait l'existence : l'Ordre 66. Faisant partie intégrante de cette manœuvre, l'assaut du Temple Jedi basé sur Coruscant a permis au chef d'État Palpatine, alias Dark Sidious, de s'occuper simultanément des autres Jedi disséminés à travers la galaxie en retransmettant cette même directive via l'HoloNet, le tout dans un timing parfait. Ainsi, cette attaque sournoise fut le triste commencement de la directive 66, qui marqua la chute irréversible de l'Ordre Jedi.


I. La traîtrise :

  Le nouvel apprenti de Sidious, Dark Vador, se rendit devant le Temple avec à sa suite les régiments de la célèbre 501ème Légion, alors composés de milliers de soldat clones. L'édifice ancestral était verrouillé, mais Vador étant un ancien membre du Conseil Jedi, il avait connaissance du code secret de désactivation et s'en servit pour ouvrir les portes colossales de l'entrée. Jurokk, le Maître de la Porte, vint immédiatement à sa rencontre pour demander s'il s'était passé quelque chose de grave, car n'étant pas au courant de l'infamie de son confrère, bien qu'il discerna de façon maladroite les contingents silencieux de l'armée républicaine, en attente dans la nuit pluvieuse et glacée. Pour toute réponse, sa mâchoire fut transpercée par la lame bleue du traître, et les soldats clones s'infiltrèrent rapidement à l'intérieur de l'immense bâtisse.
Ils massacrèrent l'ensemble des adeptes de la Force, sans exception, en particulier les novices, de simples enfants pour la plupart, ne laissant sur leur passage que les corps sans vie de leurs nombreuses victimes. Les Maîtres et les Chevaliers Jedi tentèrent héroïquement de protéger les Padawans et les novices, mais leur sacrifice était irrémédiablement voué à l'échec face à cette marée de clones, telle une sombre fatalité du destin.

  Vador lui-même participa à ce génocide, tuant sans remords nombre de ses anciens camarades tels que Cin Drallig, Bene, Whie Malreaux et Serra Keto. Il poignarda également Jocasta Nu à la taille après qu'elle lui ait barré l'accès à la balise émettrice du Temple, la tuant de façon immédiate avant de s'occuper des novices cachés par les soins de la vieille femme dans la Chambre du Conseil. Sidious lui avait d'ailleurs conseillé de ne pas hésiter à tuer et de n'avoir aucune pitié envers ses "ennemis". Une fois le Temple globalement pacifié, Palpatine vint féliciter en personne son élève avant de l'envoyer sur Mustafar, avec pour mission d'assassiner les leaders séparatistes. Les clones de la 501ème Légion restèrent en faction dans le bâtiment, envoyant des équipes de cinq patrouiller aux différents niveaux pour s'assurer qu'il ne restait aucun survivant. Ils activèrent ensuite la balise de rappel, retransmettant pour les Jedi un ultime message stipulant que la guerre était fini et qu'ils devaient tous retourner au Temple. Un piège aussi odieux qu'audacieux pour les éventuels rescapés de l'Ordre 66, qui se jetteraient involontairement dans la gueule du loup.


II. Dernier espoir :

  Aux premières lueurs de l'aube, seul les fumées brunâtres s'échappant du Temple, engendrée par quelques incendies, témoignaient de ce qui s'y était réellement passé. Le sénateur Bail Organa, inquiet de cette vision et de l'absence de speeders de lutte anti-incendie, décida d'aller jeter un oeil tout en apprenant de la bouche du capitaine Raymus Antilles que la cellule de crise du Sénat avait déclaré la loi martiale en raison d'une "rébellion Jedi". Une fois sur les lieux, les soldats clones l'interceptèrent en l'avertissant qu'ils avaient la situation en main, mais lorsqu'il tenta de s'avancer, les Républicains lui firent barrage et braquèrent leur armes sur sa personne, lui faisant comprendre qu'il était temps de partir. Tandis qu'il regagnait son speeder XJ-2 personnel, des tirs attirèrent son attention et il aperçut le jeune Zett Jukassa sabrer quelques clones, blessant le commandant Appo, avant d'être sauvagement abattu par plusieurs rafales de blaster. Pris d'horreur, Organa cria avant de sauter dans son appareil et de filer, tandis que les clones se remettaient de leurs émotions. Il eut de la chance à ce moment, car les ordres se résumaient à "aucun témoin", mais de part son statut de sénateur, les soldats décidèrent de le laisser s'enfuir.

Opération Knightfall [-19]


  Ayant emprunté par la suite la balise de repérage de Saesee Tiin, Bail Organa put récupérer les Maîtres fugitifs Yoda et Obi-Wan Kenobi et les raccompagna discrètement sur Coruscant à bord de son vaisseau personnel, le Tantive IV. Ensemble, les deux Jedi infiltrèrent le Temple pendant que les clones restaient trop occupés à une tâche précise : identifier les victimes par rapport aux Archives du Temple et aux registres des régiments. En outre, vérifier avec minutie quels Jedi avaient trépassé, et faire le lourd bilan de leurs propres pertes, loin d'être maigres. Cependant, des bruits se faisaient entendre dans des zones pourtant désertes, des mouvements furtifs étaient aperçus, et des patrouilles disparaissaient mystérieusement sans laisser de traces.

  Malgré leur conditionnement et leur entraînement spartiate, une rumeur circula très vite parmi les clones : le Temple était hanté par les esprits vengeurs des Jedi vaincus. En fait, Kenobi et Yoda avait réussi à franchir les patrouilles de l'entrée du Temple et, sans qu'ils se fassent remarquer, Kenobi réajusta le code de rappel pour prévenir les éventuels survivants du danger, pendant que Yoda surveillait les alentours de la principale salle holocom du Temple. Mais la vision de tant de leurs confrères et consœurs tombés au combat fut extrêmement dure à supporter, à tel point que Yoda dut se ressaisir et aider Obi-Wan, dont les larmes coulaient à flot, à surmonter sa peine. Après s'être assuré de la félonie de son ancien Padawan via un holoscan de surveillance, ce qui fut d'autant plus douloureux, les deux Jedi décidèrent d'affronter les Sith une dernière fois, le Maître et l'apprenti.


III. Conséquences :

  Bien que cet assaut ait permis au Chancelier Palpatine de se débarrasser rapidement des Jedi de Coruscant sans avoir à établir un siège militaire en règle de leur Temple, la portée de cette manœuvre était bien plus importante. Non seulement l'avenir entier de l'Ordre Jedi, c'est-à-dire les jeunes en cours de formation, était réduit à néant de façon définitive, mais en plus, cet acte criminel avait plongé Anakin Skywalker vers le Côté Obscur de la Force, comme son nouveau Maître l'avait sciemment souhaité. Une fois que les officiers clones accusèrent réception de la sobre directive, ils éliminèrent méthodiquement les autres adeptes de la Force dispersés dans toute la galaxie, ne laissant que très peu d'individus en réchapper. En ce qui concerne le Temple, il semble que Palpatine et son entourage l'ait occupé, comme si sa possession était en quelques sortes un trophée de guerre, et le symbole millénaire perdura pendant encore 23 années avant de disparaître dans les méandres de l'Histoire, peu de temps après la mort de l'Empereur à Endor, avant de tomber définitivement dans l'oubli.
Informations encyclopédiques
Opération Knightfall [-19]
Nom
Opération Knightfall [-19]
Classe
Evènement important
Date
-19
Lieu
Acteurs
Conséquences
Incendie du Temple Jedi
Mort des Jedi du Temple

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
21 640


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Battlefront II
  • Épisode III : La Revanche des Sith (roman)
  • Star Wars Episode III : La Revanche des Sith

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.