LEGO Star Wars : découvrez notre minisite dédié

Incident sur Asturias [-22]


Incident qui permit de mettre au jour la trahison d'Oviedo envers la République

  Peu de temps après la Bataille de Géonosis qui initia la Guerre des Clones, les soldats clones de la Grande Armée de la République furent déployés à travers toute la galaxie pour combattre les Séparatistes. Certains furent assignés à la protection de figures majeures ou cruciales pour la République. Comme Lorca Oviedo, dirigeant des Industries Oviedo désireuse de fournir des armes et du matériel pour la République.

  Oviedo s'était rendu à une conférence sur Aviles Prime. Il était escorté par deux transporteurs de troupes CR20 remplis de commandos clones, tandis que lui-même se trouvait à bord d'un croiseur républicain Consulaire. A leur retour d'Aviles Prime, le croiseur indiqua des problèmes avec ses systèmes de survie. Les trois vaisseaux durent alors sortir de l'hyperespace au niveau d'Asturias, une lune industrielle abandonnée. Mais un vaisseau de contrôle droïde ainsi que de nombreux chasseurs droïdes Vautour les attendaient. L'un des transports CR20 fut immédiatement détruit, tandis que le croiseur fut touché et se mit en route vers la surface de la lune. Le CR20 restant fit alors office de bouclier entre les tirs séparatistes et lui. Finalement, le croiseur parvint à se poser tandis que le CR20 s'écrasa à quelques distances de là.

  Les rescapés du CR20, sept commandos clones, laissèrent les onze morts de leur vaisseau derrière eux et se mirent à la recherche du croiseur et d'Oviedo, afin de protéger ce dernier comme le voulait leur mission. Grâce à un observateur, ils parvinrent à localiser le croiseur. Ils firent alors deux étranges découvertes : l'équipage entier avait été exécuté et le vaisseau n'avait aucune avarie. Dehors, une autre découverte les attendait : des traces de pas de droïdes de combat accompagnées de celles d'un humain. Il ne fallut pas longtemps aux commandos clones pour comprendre qu'il y avait un traître dans l'affaire.

  Lorsque les clones arrivèrent où les traces s'arrêtaient, ils purent observer Lorca Oviedo entouré de droïdes de combat de la Confédération des Systèmes Indépendants en pleine conversation avec Wat Tambor, le dirigeant du Techno-Syndicat, via un récepteur holographique. Oviedo et Tambor étaient en train de passer un marché. Oviedo serait secouru par la République quelques jours plus tard et serait traité en héros ayant survécu à la Confédération. De ce fait, sa loyauté envers la République ne serait pas contestée et le Sénat accepterait que Oviedo devienne le premier fabricant d'armes de l'armée de la République. Cependant, des traceurs seraient placés dans les armes et les équipements, permettant aux Séparatistes d'avoir toujours la position de toutes les troupes de la République. Ainsi, la Confédération pourrait tendre embuscades sur embuscades et détruire l'armée de la République.

  Les commandos entendirent toute la conversation et ouvrirent le feu sur les droïdes. Tambor ordonna aux droïdes d'éliminer les clones et éventuellement Oviedo si les choses tournaient mal. Son silence aurait alors plus de valeur que sa complicité. Durant les affrontements, deux clones furent abattus et un grand nombre de droïdes furent détruits. Oviedo fut amené jusqu'au croiseur. Sachant qu'il ne serait pas épargné sur Coruscant, il tenta de corrompre les clones, leur proposant un travail de garde du corps pour lui. C'était bien mal connaître les fils de Jango Fett.
  Wat Tambor ordonna le bombardement de la zone où se trouvaient les clones et Oviedo, afin qu'ils ne parviennent pas à s'échapper d'Asturias. Mais les clones s'en sortirent. Il envoya alors des droïdekas à leur poursuite et des droïdes dans le croiseur. Les combats furent terribles et les clones tombèrent un à un. Au final, il ne restait plus que le commando Thêta-288, Oviedo et un clone pilote, 1028. Tous ensemble ils grimpèrent de justesse dans le croiseur et sautèrent en hyperespace vers Coruscant dès qu'ils atteignirent l'atmosphère.

  Lorsqu'ils arrivèrent en orbite autour de Coruscant, le pilote mourut. Thêta-288 posa le vaisseau et Oviedo fut arrêté. Thêta-288 fut débriefé, rédigea son rapport et fut envoyé en traitement bacta, car les combats lui avaient laissé trois balafres parallèles sur le visage.
Par la suite, il fut convoqué devant le Conseil Jedi pour raconter cette histoire. Oviedo étant le seul témoin et le principal accusé, Thêta-288 savait que c'était sa parole contre la sienne. Mais l'affaire ne connut pas de suite, car Yoda informa le clone qu'Oviedo avait mystérieusement trouvé la mort, par arrêt respiratoire. On ignore les vraies raisons de cette mort, suicide ou meurtre. Ainsi, grâce au courage de sept commandos clones, une trahison qui aurait été fatale pour la République fut évitée.
  Mace Windu fut impressionné par les compétences et la dévotion des clones, et il commença à éprouver du respect pour ces soldats que le Conseil Jedi ne voulait pas. Il félicita et encouragea Thêta-288, mais celui-ci semblait peu se soucier d'être apprécié ou non pour ce pour quoi il était né. On ignore ce que le commando clone fit par la suite. Probablement fut-il assigné à une nouvelle escouade.

Les catégories suivantes peuvent vous intéresser




Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Incident sur Asturias [-22]
Nom
Incident sur Asturias [-22]
Classe
Evènement important
Date
-22
Lieu
Acteurs
Conséquences
Mort des commandos clones sauf Thêta-288
Capture de Lorca Oviedo
Echec du marché entre Oviedo et Wat Tambor

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
08/01/2011

Nombre de lectures
7 049


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Fiches en relation

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire