Bataille de Folor [+7]


La Bataille de Folor fut une initiative personnelle de l’Amiral Trigit pour impressionner le Seigneur de Guerre Zsinj, mais se solda par une victoire des plus mitigée.

  Peu de temps après l'Embuscade de Gravan VII, l'Amiral Trigit, l'architecte de cet exploit machiavélique, tenta de réitérer son fait d'armes et de récolter à nouveau les lauriers de la victoire. Ce dernier s'était d'ailleurs mis en service du Seigneur de Guerre Zsinj, le plus puissant cacique impérial au lendemain de la Bataille d'Endor et de l'éviction d'Ysanne Isard de Coruscant.

I. Causes de la bataille [haut]



  Les milliers de droïdes parasites lancées par le Projet Morrt avaient apporté un flot ininterrompu d'informations aux services de renseignements de Zsinj. Un rapport préliminaire de Gara Petothel, collaboratrice et pirate informatique, avertit l'Amiral Trigit qu'une base de la Nouvelle République se trouvait sur Folor, l'une des lunes de Commenor, planète de la Bordure Intérieure pourtant censée être restée neutre dans le diolink=event_gcg>conflit galactique. Avant de se rendre sur les lieux, ce dernier ordonna au capitaine Zurel Darillian et au Visiteur Nocturne de disséminer quelques Mines Empions dans les systèmes voisins, afin d'encombrer les possibles routes de replis.

II. Déroulement de la Bataille [haut]



  L'Amiral Trigit tenta une approche assez inhabituelle et contacta  les autorités portuaires pour approcher de Commenor à la manière d'un vaisseau civil. Malheureusement pour lui, des pilotes de l'Escadron Spectre, qui étaient alors en manœuvre, avaient intercepté une communication codée sur une fréquence impériale. Ils apprirent qu'une navette gouvernementale devait effectuer un exercice militaire en orbite de la lune, sans doute en guise de reconnaissance. Sans compter que le spatiodock 301, le plus grand des chantiers navals orbitaux, avait été réquisitionné pour accueillir un "yacht" portant le nom de l'Implacable. Les rebelles n'étant pas dupes, ils comprirent rapidement qu'ils avaient à faire à un Destroyer Stellaire Impérial, et préparèrent en conséquence une réception à la mesure de la menace.

  Une fois la base à portée visuelle, et rasséréné par les signaux de plusieurs balises de communications, Trigit ordonna le départ de ses escadrons de Tie à moins de 1.000 kilomètres de leur cible. Malgré l'absence de mesures défensives qui auraient dû lui mettre la puce à l'oreille, l'officier Impérial respecta son plan de bataille à la lettre. Les Bombardiers escortés des Chasseurs pilonnèrent les installations rebelles, sises sur une plaine gelée encadrée par deux chaines montagneuses. Très vite, les rares bâtiments à découvert, dépôts de carburants et de produits chimiques, prirent feu sous l'effet des bombes à proton. Une fois le destroyer à portée de tir, ce dernier entra en scène et dispensa rapidement quelques rares salves de turbolaser. Ce n'est que lorsque la présence d'un transport de type Gallofree fut détectée de l'autre côté de la lune, c'est-à-dire à 180 degrés de la position des Impériaux, que Trigit comprit son erreur. Les bâtiments et les balises de communications n'étaient qu'un leurre, car il n'avait pas pris la peine de vérifier l'emplacement des anciennes mines censées abriter les installations rebelles. Il fit immédiatement volte face avec son destroyer, en prenant soin toutefois de garder sa couverture de Tie devant lui.

Bataille de Folor [+7]
L'Escadron Spectre et l'Escadron Bleu se positionnent dans l'Auge à Cochons en attendant l'arrivée des Tie.
Image extraite de la couverture du roman L'Escadron Spectre


  Pendant ce temps, de l'autre côté de la lune, le Général Crespin avait déjà ordonné depuis longtemps l'évacuation de la base. Les transports spatiaux étaient escortés par les Ailes-A de l'Escadron Or, tandis que les Escadrons Bleu et Spectre avaient été mis en attente. Les batteries défensives DF.9 quant à elles servaient de postes d'observation et devaient apporter leur appui en cas de besoin. Mais parmi les deux derniers cargos, le Borleias et le Nébuleuse Éclair, le premier avait rencontré une panne de moteur ionique, ce qui risquait de fortement compromettre l'évacuation. Pour parer à ce contretemps, les escadrons restant s'embusquèrent dans le canyon menant à la base, celui même que les pilotes utilisaient pour leur entrainement et surnommaient l'Auge à Cochons. Une fois les Tie au-dessus de la tranchée naturelle, les Ailes-X et les Ailes-A sortirent de leur cachette pour prendre leurs ennemis par surprise. Malgré le ratio de 1 contre 3 en faveur des impériaux, les pilotes néo-républicains parvinrent à prendre le dessus, la plupart de leurs adversaires étant de simples novices. Les six formations de Tie n'eurent en effet d'autre choix que de se disperser dans le plus grand désordre, et ils enregistrèrent de nombreuses pertes dès les premières minutes de l'affrontement.

  Dans le tumulte de la bataille, un autre imprévu se profila à l'horizon, la présence du Faucon Millenium et de ses occupants, Han Solo et la Princesse Leia. En réalité Kell Tainer, l'un des membres de l'Escadron Spectre, eut l'idée d'utiliser de multiples codes obsolètes et de voler en formation resserrée avec quelques camarades afin d'imiter le célèbre cargo corellien, et ce dans l'unique but de tromper les détecteurs impériaux et de détourner le destroyer de son objectif. L'Amiral Trigit mordit à l'hameçon et crut que les rebelles se battaient avec hargne dans le seul but de protéger ces deux sommités de la Nouvelle République. Cette ruse permit d'éloigner l'Implacable assez longtemps pour que le transport Gallofree puisse effectuer les réparations nécessaires avant de s'arracher à la gravité de la lune. Une fois le vaisseau en sécurité, la manœuvre de diversion fut éventée et les pilotes néo-républicains engagés dans le combat principal battirent en retraite, laissant les derniers impériaux pantois sur le champ de bataille. De rage, Trigit comprit le subterfuge et ordonna le pilonnage intensif du canyon et des véritables installations avant de partir à son tour.

III. Conséquences de la Bataille [haut]



  La Bataille de Folor s'était donc soldée par une victoire en demi-teinte pour les Impériaux. Au moment de faire son rapport à Zsinj, l'Amiral Trigit tenta de faire bonne figure en prétextant que malgré l'évacuation la base avait été totalement détruite. Cela n'empêcha en rien le Seigneur de Guerre de rabrouer son subalterne pour s'être laissé berner aussi facilement, sans compter que ce dernier avait perdu plus d'une trentaine de chasseurs, 26 étant détruits et 11 autres endommagés, dont la totalité de ses Intercepteurs Tie. Des pertes qui devaient maintenant être remplacées à grands frais et au plus vite.
  Quant au Général Crespin et aux forces de la Nouvelle République, eux n'avaient à déplorer la mort que de cinq pilotes. S'ils étaient effectivement obligés de reloger la garnison de Folor sur une nouvelle base ils avaient en revanche réussi à rapatrier hommes et matériel avec le plus grand brio.


En savoir plus

Note : Dans le roman "L'Escadron Spectre" il semble y avoir une légère confusion avec l'escadron Bleu, qui est un escadron d'Ailes-A, et pourtant il y est décrit une fois par erreur comme un escadron d'Ailes-Y.

Note : Bien qu'elles ne soient pas directement mentionnée dans le roman "L'Escadron Spectre" , le terme "guetteurs" utilisé par Wedges Antilles fait certainement référence aux batteries DF.9 (les mêmes que dans l'Épisode V  : L'Empire Contre-Attaque) et que l'on voit d'ailleurs sur la page de couverture du roman.



Actualités en relation

HoloNet : 23 nouvelles fiches sur les X-Wings

Le mois de Juillet touche déjà à sa fin. On ne pouvait pas le laisser partir sans vous sortir un petit pack de fiche, proposé par Morgoth sur le thème des X-Wings ! 23 nouvelles fiches viennent donc compléter...


Des Mandaloriens et un budget à la Game of Thrones pour la série Star Wars

En cette période caniculaire à faire suer les Tuskens de Tatooine, voilà qu'il nous arrive quelques infos toutes fraîches concernant la série live-action Star Wars ! Tout d'abord, le New York Times a pu mettre la main...


Battlefront II : La Guerre des Clones sera à l'honneur cet automne

Alors que le jeu Star Wars de Respwan Entertainment vient enfin de se trouver un titre et une date, DICE et Electronic Arts ont aussi profité de leur événement EA Play en amont de l'E3 afin de nous donner...


Solo : L'avis (sans spoiler) de Kir Kanos

Après une gestation particulièrement difficile, le Star Wars cuvé 2018 est sur le point de sortir, aussi profitant d'une invitation à la projection presse, j'ai donc pu voir ce matin Solo : A Star Wars Story. Le film a...


[MAJ] La série live-action se déroulera 7 ans après Un Nouvel Espoir

MAJ] Suite à une erreur dans le tweet du journaliste à l'origine de cette information, une petite correction est à faire. La série se déroulera non pas 7 ans après Le Retour du Jedi mais 7 ans après Un...


Informations encyclopédiques
Bataille de Folor [+7]
Nom
Bataille de Folor [+7]
Nom original
Battle of Folor
Classe
Bataille célèbre
Date
An 7 Ap.BY
Lieu
Acteurs
Conséquences
Évacuation de la Base de la Nouvelle République
Victoire impériale

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
28/07/2018

Date de modification
28/07/2018

Nombre de lectures
265


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Les X-wings, Vol. 5 : L'Escadron Spectre
  • The Essential Atlas

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.