Bombardement de Taris [-3956]


Pilonnage de la planète Taris ordonné par Dark Malak

  Toute guerre, quelle qu'elle soit, amène irrémédiablement son lot de massacres et de barbarie, et la fameuse Guerre Civile des Jedi ne fit pas exception à la règle. Dans ce conflit galactique qui opposa l'Ordre Sith aux Jedi et à la République, l'un des actes les plus odieux fut commis à la fin de la guerre : le bombardement orbital de Taris, dans la Bordure Extérieure. Bien que ce ne fut pas le seul acte de ce genre à avoir été répertorié, il marqua les esprits comme étant l'un des derniers à avoir été aussi violent et aussi dévastateur.


I. Raisons du bombardement :

  Alors que les Sith avaient tendu un piège aux Républicains durant la seconde Bataille de Taris, ils pourchassaient en fait la Jedi du nom de Bastila Shan à bord de son vaisseau, l'Endar Spire. Sous l'intensité des assauts et sous l'attaque répétée des chasseurs stellaires, le vaisseau républicain fut rapidement détruit en orbite de planète. Mais plusieurs capsules de sauvetage avaient réussi à s'échapper in extremis avant l'explosion du navire, se dirigeant vers la surface du monde urbain. Taris avait déjà été pacifiée par les Sith quelques années plus tôt. Ces derniers avaient réquisitionné tout le matériel militaire disponible, les troupes se contentant désormais d'occuper une planète qui comptait bon nombre de sympathisants parmi la population. De suite, ils imposèrent un blocus à ce monde et débutèrent des recherches méticuleuses afin de trouver les éventuels survivants, et ce par divers moyens, y compris les primes et l'intimidation.

  Mais les recherches s'éternisèrent, n'aboutissant à rien de concret si ce n'est une pléthore de messages d'excuses de la part des officiers. Devant l'incapacité de ses propres soldats à retrouver les dissidents républicains, et devant la lenteur du travail effectué par les gangs locaux et les mercenaires de l'Échange, un syndicat du crime influent dans toute la galaxie à l'époque, le Seigneur Noir des Sith, Dark Malak, décida de bombarder purement et simplement la planète. Faute de pouvoir capturer Bastila rapidement, et plutôt que de risquer de la voir s'enfuir d'une quelconque manière, il décida de ne laisser personne s'échapper de Taris. L'amiral Saul Karath, bien que d'abord réticent quant à l'idée d'un tel massacre, ne put qu'obéir à l'ordre initial de son maître : "Rayez cette pathétique planète de la face de la galaxie". Il réunit en peu de temps une force navale conséquente placée en orbite et, depuis le Léviathan, donna carte blanche aux autres unités pour ouvrir le feu. Avec un monde qui ne disposait pas de bouclier planétaire, cette technologie étant bien trop onéreuse à l'époque, les décharges de turbolasers tirées au hasard firent mouche facilement, pulvérisant à chaque rafale des blocs entiers d'immeubles.


II. Conséquences :

  En quelques minutes, la mégalopole tarisienne fut réduite en un amas de ruines fumantes, et sa population de plus 6 milliards de citoyens totalement décimée. D'ailleurs, les troupes Sith étaient toujours en faction lors du bombardement, et n'avaient jamais été rappelées par un supérieur, ajoutant une touche encore plus écœurante à ce massacre. Au même titre que d'autres mondes entièrement détruits, Taris devint une planète morte, victime de la folie d'un seul individu. Cette manœuvre apparut d'ailleurs comme bien plus qu'inutile, dans la mesure où Bastila, Revan et leurs acolytes avaient réussi à se sauver à bord de l'Ebon Hawk, un petit cargo volé à Davik Kang. Bien qu'il y ait eu probablement d'autres miraculés de ce drame, le plus célèbre reste sans conteste le chasseur de primes Calo Nord.


Actualités en relation

HoloNet : 23 nouvelles fiches sur les X-Wings

Le mois de Juillet touche déjà à sa fin. On ne pouvait pas le laisser partir sans vous sortir un petit pack de fiche, proposé par Morgoth sur le thème des X-Wings ! 23 nouvelles fiches viennent donc compléter...


Informations encyclopédiques
Bombardement de Taris [-3956]
Nom
Bombardement de Taris [-3956]
Classe
Evènement important
Date
-3956
Lieu
Acteurs
Conséquences
Morts de milliards de civils
Planète rasée

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
18 193


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Knights of the Old Republic (jeu vidéo)

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.