Campagne de Thrawn [+9]


La Campagne de Thrawn était une tentative presque réussie de détruire la Nouvelle République qui s’arrêta brutalement à Bilbringi et remit l’Empire dans une position délicate.

  La cinquième année suivant la bataille d'Endor semblait promettre enfin la paix à la Nouvelle République. L'Empire légitime était en déroute, les seigneurs de guerre les plus dangereux, tels que Zsinj, avaient été vaincus, les Grands Amiraux étaient tous morts ou capturés et les autres anciens Impériaux se tenaient relativement tranquilles. Pourtant, un Grand Amiral avait survécu et revint pour anéantir ce qu'il considérait comme la Rébellion.

I. Réorganisation d'un empire [haut]



Officiellement exilé par l'Empereur Palpatine, Thrawn était en réalité en mission dans les Régions Inconnues où il forgea l'Empire de la Main. Après plusieurs années, il fut vraisemblablement rappelé par Palpatine lui-même, à l'abri sur Byss pour recouvrer ses forces, et il retrouva une galaxie en proie au chaos. Fort de son grade et de son charisme, il entreprit d'unifier les seigneurs de guerre sous sa bannière en les impressionnant par quelques raids victorieux, tout en ignorant sciemment ceux qui régnaient dans le Noyau Profond.

  Il gagna ainsi les précieux soutiens de l'Alignement de Pentastar, du Conseil Régnant impérial ou de la famille D'Asta de l'Hégémonie de Ciutric dont les dirigeants, Ardus Kaine, Ars Dangor et Delak Krennel, l'acceptèrent pour chef. Néanmoins, son empire s'apparentait essentiellement à une coalition militaire et ne représentait pas véritablement une union politique, chaque faction se méfiant des autres. Thrawn ne s'y attarda guère et se contenta de ménager les susceptibilités en leur laissant l'essentiel de leurs forces, renforçant les défenses - notamment à Orinda, siège du pouvoir des Moffs. Il ne prit le commandement réel que d'une force a priori risible : les  douze vaisseaux survivants de la bataille d'Endor.

Campagne de Thrawn [+9]

A son retour, Thrawn reprend le contrôle des forces impériales pour mener la guerre.


  Il divisa cette force en deux, confiant l'une au Relentless du Capitaine Dorja tandis qu'il dirigeait personnellement l'autre - la plus loyale à Bastion - à bord du Chimaera du Capitaine Gilad Pellaeon. Ce groupe principal comprenait aussi le Tête de la Mort du Commandant Harbid, le Judicator, le Stormhawk, l'Inexorable et le Nemesis. Pendant un an, il entreprit de former ses équipages par une série de raids contre des pirates notamment et d'étendre son influence au nord et au sud de la galaxie. Il testa également sa tactique d'attaque-éclair sur Draukyzel, innovant par sa manière d'utiliser un destroyer comme une simple frégate. Il sécurisa ainsi plusieurs mondes, tels que Saarn, par delà la frontière naturelle de la Voie Hydienne.

II. Constitution d'une flotte [haut]



  Quelques semaines après Draukyzel, il s'estima prêt à passer à l'action. Il envoya un escadron de reconnaissance sur Obroa-skai, la célèbre planète bibliothèque, lequel revint avec des poursuivants. Ceux-ci furent facilement éliminés, ne laissant aucun indice sur la présence de l'Empire avant que la véritable attaque ne commence. Obroa-skai fut prise en moins d'une heure, lui fournissant les informations qui lui manquaient pour découvrir Wayland.

Campagne de Thrawn [+9]

La bataille d'Obroa-skai est le premier véritable combat de la campagne.


  Après un crochet par Myrkr, où il fit connaissance avec le contrebandier Talon Karrde et les étranges ysalamiri, et cinq jours de trajet, il arriva sur la planète. Là, Thrawn se fit un précieux allié en la personne de Joruus C'baoth, un clone dément du Maître Jedi Jorus C'baoth à qui il promit de lui offrir les descendants d'Anakin Skywalker, et fit main basse sur les trésors de technologie du Mont Tantiss. Celui-ci renfermait notamment les plans d'un manteau-bouclier et des cylindres de clonage spaarti.

  Avec ces atouts, Thrawn pouvait accroître considérablement ses forces armées à un rythme effréné, ayant compris qu'en isolant les clones de la Force avec les ysalamiri, il bloquait la crise de folie qui frappait les êtres "élevés" en quelques jours. Il produisit ainsi des clones de Soontir Fel par exemple, voire fit des expériences avec ses propres gènes et ceux de gardes impériaux, et mit des unités en réserve à travers la galaxie. Ayant les équipages, il ne lui manquait plus que les vaisseaux et entama sa stratégie pour se les fournir.

  Moins de trois semaines après Obroa-skai, il testa ses forces et celles de C'baoth en orchestrant une attaque sur Bpfassh et deux systèmes voisins du secteur de Sluis. Ce triple assaut fut un succès pour l'Empire qui ne subit que très peu de pertes avant de se retirer. Deux jours plus tard, le Grand Amiral envoya le Judicator sur Nkllon où le destroyer Imperial dut affronter un soleil redoutable et une résistance inattendue mais parvint à s'emparer de cinquante et une taupes minières. Le Chimaera manqua également de capturer Luke Skywalker peu après mais abandonna vite sa poursuite pour se concentrer sur la bataille suivante.

  Après un nouveau crochet par Myrkr où il découvrit la présence de Skywalker et laissa une escouade de commandos le réceptionner, il rejoignit le reste de sa force pour attaquer Sluis Van, trois semaines après Nkllon. Là se trouvaient 120 vaisseaux de combat dont soixante-cinq servant de cargos et donc sous-armés. Face à cela, il réunit cinq destroyers de classe Imperial, douze croiseurs Strike, vingt-deux croiseurs Carrack et des dizaines d'escadrons. Avec un timing d'une incroyable précision, il fit entrer un cargo - au contenu dissimulé par un manteau-bouclier - dans le système visé et le fit exploser, libérant des dizaines de chasseurs TIE et les taupes minières volées.

Campagne de Thrawn [+9]

Le redémarrage des taupes minières à Sluis Van n'est qu'un contretemps pour Thrawn.


  Trente-neuf parvinrent à percer des coques pour s'emparer des vaisseaux en dépit de la résistance de l'escadron Rogue notamment mais la bataille pencha en faveur de l'Empire. Cependant le propriétaire légitime des foreuses, Lando Calrissian, était présent sur les lieux et les activa, les faisant traverser et donc endommager les croiseurs. Face à cette manœuvre, Thrawn avait perdu son objectif et battit en retraite. Cette tentative d'accroître sa flotte ayant échoué, il offrit aux trafiquants de racheter des vaisseaux volés tout en recherchant par lui-même d'autres sources.

  Simultanément, il s'arrangea pour trafiquer des virements bancaires et ainsi faire accuser de trahison l'Amiral Ackbar, son homologue au sein de la Nouvelle République, profitant de l'ambition de Borsk Fey'lya pour plonger ses ennemis dans la confusion. Dès le lendemain, il opéra sur Taanab où C'baoth refusa d'obéir au commandant de la mission et Myrkr en représailles aux efforts de Karrde pour aider Luke Skywalker. Il attaqua ensuite Sarka, harcelant les convois pour forcer la République à modifier l'équilibre de ses forces en les protégeant. Quatre jours plus tard, il se heurta à trois croiseurs sur Linuri qu'il repoussa vraisemblablement avec facilité.

  Cinq jours après, un nouvel accrochage eut lieu à New Cov entre l'Empire et les trois croiseurs sous les yeux de Han Solo. Ce simple évènement l'amena à rencontrer Garm Bel Iblis, le chef de cette petite force, et à s'en faire un allié. Dans le même temps, irrité par les échecs de ses commandos noghris à capturer Leia Organa Solo sur Bimmisaari, Bpfassh et Kashyyyk, Thrawn se rendit en personne sur Honoghr. Il crut y confondre Khabarakh, seul survivant de la dernière tentative, mais ne découvrit pas la présence de Solo qui parvint à démontrer aux natifs que l'Empire les manipulait pour les garder sous sa coupe.

  A son retour, il rencontra Niles Ferrier, capturé sur New Cov, et se servit de lui pour retrouver la Flotte Katana. Il tenta également de se servir de Mara Jade et de Talon Karrde, ce dernier en connaissant les coordonnées, mais il s'échappa et rallia la Nouvelle République. Lancé dans une course, le Chimaera alla sur Pantolomin où un assaut sur le Coral Vanda lui permit de capturer la seule autre personne sachant où trouver la Flotte Katana, à mi-chemin entre Cerea et la Voie Marchande Corellienne.

Campagne de Thrawn [+9]

La bataille pour la Flotte Katana est une victoire momentanée de la Nouvelle République mais n'a pas arrêté l'Empire.


  Grâce à ses informations, Thrawn organisa la récupération des croiseurs, laquelle fut interrompue par l'arrivée de Skywalker, Solo et une petite force de la Nouvelle République. Ayant réussi à prendre le contrôle du Katana lui-même, ils tinrent tête un moment au Judicator mais ils eurent la partie difficile, en dépit de l'arrivée en renfort de Bel Iblis, suivi peu après du destroyer impérial Péremptoire. Ce dernier fut détruit par le sacrifice d'un des vaisseaux, forçant l'Empire à abandonner mais la victoire était tout de même dans le camp du Grand Amiral qui avait récupéré pas moins de 178 navires avant ce combat. Son offensive pouvait véritablement commencer, la première étape d'un plan censé durer des années.

III. L'assaut véritable [haut]



  Dès la semaine suivante, il fit mouvement sur Sheris puis, à quatre jours d'intervalles, sur Bimmisaari et Poderis, et enfin Baros. Sur l'avant-dernière, il plaça des leurres afin de berner les espions de la Nouvelle République dans leur recherche de la source des clones impériaux. Ce jeu de contre-espionnage lui était grandement facilité par l'efficacité de la Source Delta, un système d'espionnage dissimulé à l'intérieur du Palais Impérial. Sur le plan militaire, même le retour de l'Amiral Ackbar à la tête des Forces de Défense, et de Bel Iblis à ses côtés, ne parvint pas à l'arrêter. Un mois exactement après la bataille pour la Flotte Katana, Thrawn mit en œuvre une stratégie complexe sur de multiples fronts.

Campagne de Thrawn [+9]

L'assaut de Thrawn sur la Nouvelle République se déclenche à travers toute la galaxie.


  Il envoya le Bellicose sur Ando, le Judicator sur Filve - où C'baoth manqua de faire échouer l'opération -, le Nemesis sur Condre et d'autres vaisseaux sur divers mondes afin de pousser la base d'Ord Padron à se découvrir pour les sauver. Ceci fait, le Tête de la Mort attaqua la planète pour attirer des renforts supplémentaires prélevés dans les mondes alentours. Une vaste force menée par le Chimaera se rendit alors à Ukio où la bataille fut une victoire particulièrement rapide. Grâce à un stratagème utilisant les pouvoirs de C'baoth et un manteau-bouclier, Thrawn fit croire au monde agricole que ses armes pouvaient traverser le bouclier planétaire, le capturant en trois tirs.

  Il acheva ainsi sa conquête de quatre secteurs en cinq jours, en comptant ses assauts sur Farstine et Svivren, et en menaça pas moins de treize autres. Dans les deux jours qui suivirent, la force impériale ayant combattu à Farstine transita par Eriadu puis s'abattit sur Woostri, où la tactique d'utilisation du bouclier planétaire fit à nouveau merveille. Le lendemain, après une escarmouche avec Skywalker sur Poderis, une vaste flotte impériale attaqua Qat Chrystac où tous les efforts de Bel Iblis, et même son invention de la gifle de l'aile-A, ne suffirent pas à lui épargner la débâcle et la perte du tiers de ses appareils. Néanmoins les combats au sol se poursuivirent pendant plus d'une semaine.

  Simultanément, alors que le Chimaera menait l'assaut sur Ord Mantell, une force fut envoyée sur Nkllon pour s'emparer du hfredium nécessaire aux chantiers de Bilbringi, dévastant la cité nomade de Calrissian. Parallèlement, la garnison établie à Bespin augmenta sa production de gaz Tibanna pour les mêmes raisons. La situation tournait clairement à l'avantage de Thrawn qui gagnait de plus en plus de soutien auprès des factions qu'il avait fédérées. Réapprovisionné et en dépit d'une attaque sur les chantiers qui coûta un destroyer, Thrawn réunit des troupes à Yag'Dhul puis Anchoron.

Campagne de Thrawn [+9]

La bataille de Qat Chrystac est l'un des combats les plus durs pour l'escadron Rogue et Bel Iblis.


  Deux jours plus tard, il fondit sur Mrlsst qui lui servit de tremplins pour attaquer Coruscant le lendemain. La bataille commença très mal pour la Nouvelle République, le Général Rieekan n'étant pas à la hauteur du Grand Amiral chiss, mais s'équilibra quand il fut remplacé par Bel Iblis. Thrawn décida alors de larguer sa surprise pour Coruscant : vingt-deux astéroïdes sous manteau-bouclier qu'il dissimula sous des tirs pour faire croire aux analystes adverses qu'il en avait relâchés 287 avant de battre en retraite. Face à une telle menace orbitale, la capitale galactique resta blottit derrière son bouclier et sa découverte de la Source Delta ne suffit pas à stopper la campagne de l'Empire.

  Dans les deux semaines qui suivirent, celle-ci ne faiblit d'ailleurs pas. Generis, Ithor, Abregado-Rae furent pris pour cible et même Xa Fel tomba à l'issue de trente-quatre heures de combats. Cependant, la Nouvelle République n'était pas restée inerte et préparait ses forces à attaquer Bilbringi pour récupérer un piège gravifique à cristaux, un appareil capable de détecter les éléments sous manteau-bouclier et donc indispensable pour libérer Coruscant. Dans cette optique, elle tenta de prendre Thrawn à son propre piège en l'aiguillant vers Tangrene mais elle échoua.

IV. Trahison et héritage [haut]



Ainsi, quatre jours après Xa Fel, il accueillit la pleine force de la Nouvelle République avec une flotte supérieure en nombre et en puissance de feu, contraignant ses adversaires à un combat désespéré, bloqués par un champ d'interdiction. Il pensait alors remporter une victoire supplémentaire, celle qui achèverait de convaincre ses alliés de lui confier leur pleine force, à commencer par le Reaper. En effet, en opposant vingt-quatre destroyers, huit interdicteurs et trente croiseurs à la quinzaine d'appareils de combat d'Ackbar, il semblait obligé de vaincre.

  Pourtant, la lutte fut étrangement équilibrée, grâce à l'intervention des hommes de Karrde, forçant l'Empire à protéger les chantiers tout en combattant. Peu après, une information arriva de Wayland, avertissant le Chimaera d'une attaque de Skywalker, Jade, Solo et les Noghris sur le Mont Tantiss. Gilad Pellaeon n'eut pas le temps de terminer sa lecture que Rukh, le garde du corps noghri de Thrawn, l'étrangla et poignarda en plein cœur le Grand Amiral alors que la situation dégénérait dans l'espace. Face à la débâcle annoncée et aux nombreuses demandes de directives, la retraite fut ordonnée, abandonnant Bilbringi à la Nouvelle République.

Campagne de Thrawn [+9]

Le Grand Amiral Thrawn meurt assassiné par Rukh avant la victoire.


  Thrawn laissa derrière lui un Empire qui avait doublé de taille. Mais, avec la mort de son stratège, la perte de son autorité et la destruction du Mont Tantiss, les Impériaux battirent en retraite de plus en plus loin, attirant ses ennemis loin du Noyau, ce qui la rendit vulnérable à l'assaut de Palpatine. Des années plus tard, des cellules de clones existaient toujours sur divers mondes et le territoire unifié par Thrawn devint le cœur des Vestiges de l'Empire fédérés par Pellaeon.


Actualités en relation

Del Rey : Sortie de Thrawn - Treason aux États-Unis

Un mois après la sortie de la traduction française de Thrawn : Alliances, le second volet de la nouvelle saga Thrawn de Timothy Zahn, c'est aujourd'hui au tour du troisième opus - Thrawn : Treason - de paraître aux...


HoloNet : Critique de Thrawn - Alliances

Thrawn - Alliances, paru chez Pocket le 27 juin 2019 et écrit par Timothy Zahn (qu'on ne présente plus), est le deuxième tome de la trilogie consacrée au Chiss le plus célèbre de la galaxie, et...


Star Wars HoloNet recrute !

Vous avez toujours rêvé de contribuer au développement de la communauté Star Wars francophone, de rejoindre la prestigieuse équipe Star Wars Holonet, ou tout simplement de venir nous donner un coup de main sur un projet qui vous tient...


Pocket : Sortie de Thrawn - Alliances

C'est aujourd'hui la sortie de Thrawn : Alliances, le second opus de la nouvelle trilogie de Timothy Zahn ! Sorti l'an dernier aux États-Unis, le roman est désormais disponible dans sa traduction française officielle chez Pocket, de...


Une couverture exclusive pour Thrawn - Treason dévoilée

L'éditeur américain Del Rey a dévoilé hier une très belle couverture alternative pour le nouveau roman de Timothy Zahn, Thrawn : Treason, qui sortira le mois prochain aux États-Unis. Hélas pour nous autres francophones, cette magnifique...


Informations encyclopédiques
Campagne de Thrawn [+9]
Nom
Campagne de Thrawn [+9]
Nom original
Thrawn Campaign [+9]
Classe
Chronologie
Date
An 9
Lieu
Acteurs
Conséquences
Mort de Thrawn
Croissance de l'Empire
Reprise de l'offensive par la Nouvelle République

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
15/10/2012

Date de modification
14/11/2014

Nombre de lectures
10 020


Note de la fiche
3 membres ont noté la fiche "Campagne de Thrawn [+9]" 4.5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.