Bataille d’Ession [+7]


La Bataille d’Ession était une opération finement ciselée de l’Escadron Spectre qui permit à la Nouvelle République de se débarrasser de l’Implacable et de l'Amiral Trigit, un allié du Seigneur de Guerre Zsinj.

  Peu de temps après l'Embuscade de Talasea, où une première tentative visant à détruire l'Implacable s'était soldée par un échec, l'Escadron Spectre dut jouer serrer pour maintenir sa couverture intacte. Ses pilotes continuèrent de voyager à bord du Visiteur Nocturne en se faisant passer pour des impériaux à la solde de Zsinj. Ils rejoignirent leur point de rendez-vous sur Obinipor et firent leur rapport en prétextant ne s'être tirés de ce mauvais pas que de justesse.

I. Causes de la Bataille [haut]



  Le Seigneur de Guerre Zsinj avait alors établi une nouvelle feuille de route pour l'Implacable, lui intimant de se diriger vers le Secteur Corporatif. Croyant sur la base de fausses informations que l'Escadron Rogue suivait à la trace le Visiteur Nocturne pour éliminer ses différents intermédiaires, ce dernier avait décidé de leur tendre un piège en essayant d'appâter la Nouvelle République avec ses usines de Tie de la planète Ession. Pour que ses installations ne subissent pas trop de dégâts durant l'opération, Zsinj avait donné des ordres stricts tout en mobilisant ses contacts locaux en la présence de Vanter Raffin et de Hola Paskalian, deux subordonnés des Transports Pakkerd.

II. Déroulement de la Bataille [haut]



  L'Amiral Trigit positionna son destroyer stellaire à l'affut, à la surface de la plus grandes des lunes d'Ession, gardant à ses côtés la corvette corellienne. N'utilisant que leurs répulseurs pour manœuvrer, ils se servirent en revanche d'une antenne relais sphérique afin d'assurer la communication avec la planète et augmentèrent même la puissance des signaux pour cacher la signature des moteurs. Les navires embusqués patientèrent ainsi jusqu'à l'ouverture des hostilités. Mais les Spectres avaient déjà tout prévu de A à Z. L'arrivée de la navette Vagabond Jaune dans le système était le signal convenu de l'attaque prochaine de la Nouvelle République. Entretemps, Face Loran, allias le capitaine Durel Zarillian, avait convaincu l'Amiral que ses propres Tie devaient rester en retrait pour leur servir d'escorte.

  Lorsqu'un vieux transport de fret, le Plume Rouge, s'approcha de la planète en prétextant de graves avaries structurels, les impériaux se doutèrent de quelque chose. Le lieutenant Gara Petothel avait prévu cette tactique et calcula le vecteur de chute des débris pour prévoir une trajectoire d‘interception, à environ une cinquantaine de kilomètre des usines Pakkerd. En entrant dans l'atmosphère, le cargo s'était effectivement  désagrégé et de nombreux morceaux s'éparpillèrent dans toutes les directions. En réalité, trois escadrons néo-républicains étaient dissimulés parmi les débris en flammes, dont l'Escadron Rogue, l'Escadron Bleu et l'Escadron Vert.

  Dès lors, l'Amiral Trigit donna le feu vert à l'opération. L'aile de chasse entière du destroyer, soit 72 appareils au total, s'était élancée en direction de la planète, mais, à la surprise générale, le Visiteur Nocturne retourna son feu contre les impériaux. La porte du hangar s'ouvrit, et les Ailes-X qui y étaient cachées entamèrent une Manœuvre de Loran en lançant une pleine bordée des Torpilles à Proton. Au même moment, les quatre Tie de l'Escadron Gris censés servir d'escorte s'occupèrent de mitrailler le pont du destroyer et les générateurs de bouclier. Sévèrement endommagé en plusieurs points de sa coque et privé de sa passerelle de commandement principale, l'Implacable mit du temps à engager une riposte efficace. Non seulement le camouflage électronique brouillait les ondes et empêcherait les détecteurs et les systèmes de visées de verrouiller leurs armes sur la corvette, mais en plus celle-ci était désormais dissimulée par un vaste nuage de poussière. Wedge Antilles, étant resté au commande du Visiteur Nocturne, avait alors tenté une manœuvre aussi périlleuse qu'audacieuse. Il avait fait verrouiller son unique rayon tracteur sur la lune tout en poussant les moteurs de la corvette, afin de soulever un nuage de particules et de rester à la dérive à l'intérieur de cet écran naturel.

  L'Amiral Trigit avait quant à lui ordonné le rapatriement immédiat de ses chasseurs, délaissant en toute conscience de cause les usines d'Ession. Il pensait à tord que celles-ci seraient aptes à se défendre par elles-mêmes grâce aux renforts qui y étaient stationnés, mais il apprit peu de temps après que les deux escadrons de Chasseurs Tie gardés en réserve n'avaient pas pu décoller comme prévu. Des commandos au sol menés par le lieutenant Page étaient effectivement parvenus à saboter les rampes de lancement. Pire que tout, des Ailes-Y étaient en train de bombarder sans vergogne les installations. Mais désireux de sauver son navire en priorité, Trigit avait arrêté son choix et pensait même être sorti d'affaire. Pas moins de deux escadrons de Chasseurs Tie, un de Bombardiers et un d'Intercepteurs, étaient revenus sur leurs pas pour lui prêter main forte. Ils s'engagèrent ainsi dans une mêlée contre l'Escadron Spectre tout en étant talonné par des Ailes-A et des Ailes-X. Malheureusement, contrairement aux attentes de l'Amiral, ses ennemis usèrent d'une Feinte d'Ackbar et empêchèrent ses Tie de reprendre l'avantage. Sans compter que deux pilotes, Falynn Sandskimmer et Eurrsk T'hriag, s'étaient glissés au péril de leur vie à l'intérieur du destroyer par une brèche béante et s'employaient à détruire une à une les cellules d'alimentation. Se sachant condamné, Trigit abandonna son vaisseau et son équipage pour prendre la fuite. Peu de temps après, l'Implacable s'échoua à la surface de lune avant d'exploser.

  Le dernier acte se joua avec la mort de l'Amiral Trigit. Informés des intentions de l'officier impérial, les forces de la Nouvelle République se lancèrent à ses trousses pour le rattraper. Ce dernier tentait alors de fuir avec ses gardes du corps à bord de trois Intercepteurs Tie modifiés ; toutefois, leurs appareils se révélèrent beaucoup plus lents en raison de l'ajout de boucliers déflecteurs et d'hyperdrives. Par une habile manœuvre, le duo formé par Edor Crespin et Myn Donos parvint à se débarrasser des  hommes de Trigit puis à pulvériser son chasseur in extremis. La Nouvelle République n'ayant aucune intention de s'emparer d'Ession, le commandant Wedge Antilles proposa aux impériaux non pas une reddition mais de cesser tout simplement les hostilités et de rentrer chacun de leur côté. Devant le refus obstiné du capitaine adverse, il fut éliminé par l'un de ses propres subalternes, que Wegde pensait être le célèbre Baron Fel. Cette dernière victime signifiant la fin des combats, les impériaux purent secourir les rescapés du destroyer, pendant que le Narra faisait de même en récupérant les pilotes néo-républicains qui dérivaient dans l'espace.

III. Conséquences de la Bataille [haut]



  La conclusion de cette bataille se révélait donc largement favorable à la Nouvelle République, puisque le plan des impériaux avait été habilement retourné contre eux. Non seulement l'Implacable et l'Amiral Trigit avaient été mis hors d'état de nuire, ce qui privait Zsinj d'un destroyer stellaire, mais en plus les usines Pakkerd et leurs lignes de montage de Tie étaient désormais inutilisables. Toutefois, la cible la plus importante restait toujours hors de portée, le Seigneur de Guerre lui même. Les Spectres, dont certains membres s'étaient vaillamment illustrés comme Kell Tainer et Atril Tabanne, poursuivirent leur mission en ayant recours à une nouvelle ruse et en se faisant passer pour des pirates.


Actualités en relation

HoloNet : 23 nouvelles fiches sur les X-Wings

Le mois de Juillet touche déjà à sa fin. On ne pouvait pas le laisser partir sans vous sortir un petit pack de fiche, proposé par Morgoth sur le thème des X-Wings ! 23 nouvelles fiches viennent donc compléter...


Solo : L'avis (sans spoiler) de Kir Kanos

Après une gestation particulièrement difficile, le Star Wars cuvé 2018 est sur le point de sortir, aussi profitant d'une invitation à la projection presse, j'ai donc pu voir ce matin Solo : A Star Wars Story. Le film a...


Star Wars VIII : ILM nous montre son travail sur certains passages du film

Mise à jour du 28 Février ILM a mis en ligne deux nouvelles vidéos. Une sur la bataille de Crait et une sur Snoke. Actualité d'origine Sur sa chaîne Youtube ILM (pour Industrial Light & Magic), le studio...


Des Mandaloriens et un budget à la Game of Thrones pour la série Star Wars

En cette période caniculaire à faire suer les Tuskens de Tatooine, voilà qu'il nous arrive quelques infos toutes fraîches concernant la série live-action Star Wars ! Tout d'abord, le New York Times a pu mettre la main...


Battlefront II : La Guerre des Clones sera à l'honneur cet automne

Alors que le jeu Star Wars de Respwan Entertainment vient enfin de se trouver un titre et une date, DICE et Electronic Arts ont aussi profité de leur événement EA Play en amont de l'E3 afin de nous donner...


Informations encyclopédiques
Bataille d’Ession [+7]
Nom
Bataille d'Ession [+7]
Nom original
Battle of Ession
Classe
Bataille célèbre
Date
An 7 Ap.BY
Acteurs
Conséquences
Destruction de l'Implacable
Mort de l'Amiral Trigit
Destruction des usines Pakkerd

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
28/07/2018

Date de modification
29/07/2018

Nombre de lectures
248


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Les X-wings, Vol. 5 : L'Escadron Spectre
  • The Essential Atlas
  • The Essential Chronology
  • The Essential Reader's Companion
  • The New Essential Chronology
  • The New Essential Guide to Characters

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.